Chargement en cours

    Application d’agents microbiens sans intervention

     Télécharger le document original
    La tomate et le poivron de serre sont des cultures d’importance économique, qui exigent une maîtrise rigoureuse des ravageurs et des maladies. La plupart des serriculteurs choisissent une démarche de lutte intégrée qui repose sur des stratégies culturales, chimiques et biologiques visant à combattre les insectes et les maladies qui s’attaquent à leurs cultures. Certains pesticides chimiques présentent des inconvénients dans ces systèmes. Ils sont notamment coûteux, peuvent s’avérer peu pratiques à cause des contraintes associées aux intervalles de réintroduction dans les serres et aux intervalles réglementaires d’attente avant la récolte, et ils comportent des risques pour les organismes bénéfiques, dont les insectes pollinisateurs des légumes de serre.

    Auteur(s) : Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Date de publication : 18 mars 2009
    Annonces