Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
287 documents disponibles
Dossier sécheresse 2018 et 2020
11 août 2020
Voici l'ensemble des documents produits par la table sectorielle bovine/ovine/caprine et la table sectorielle en grandes cultures du MAPAQ pour permettre aux producteurs d'adopter les meilleures stratégies en période de sécheresse et de manque de foin : -Stratégie de gestion du troupeau en situation de pénurie de foin (production laitière) -Stratégie de gestion du troupeau en situation de pénuire de foin (vaches-veaux) -Stratégie d'alimentation en pénurie de foin (production laitière) -Stratégie d'alimentation en pénurie de foin (vaches-veaux) -Quoi faire cet automne pour avoir plus de rendement fourrager -Les plantes à ensemenser en août -Piste de réflexions - manque de foin -Sécheresse 2018 quelles sont les alternatives? et 2020 ... -Gestion post-sécheresse des pâturages - Bovins du Québec de juillet 2019, sur le stress thermique (page B04) Consultez également la présentation de la Direction régionale de l'Outaouais du MAPAQ présentée en partenariat avec le Syndicat des producteurs de bœuf en 2012 -Solutions pour diminuer les impacts d'une sécheresse - D’autres outils utiles produits par les autres provinces  -Commercialisation du maïs non parvenu à maturité ou endommagé par le gel solutions de rechange pour le maïs initialement destiné à être récolté comme maïs-grain sec pour le bétail -Drought management strategies Un merci particulier à France Bélanger agronome MAPAQ pour sa contribution.   Lire la suite
10 juillet 2020
Bonjour à tous! Pour la majorité d’entre vous, le rendement de la 1ère coupe a été trop faible pour vos besoins fourragers.  Deux causes : du gel hivernal pour la luzerne et un mil très affecté par la sécheresse et les longues canicules.  Plusieurs envisagent des cultures d’urgence, surtout pour les champs ayant connu du gel hivernal.  Toutefois, avant de semer, vérifiez d’abord avec votre conseiller en plantes fourragères afin d’identifier les plantes qui pousseront le mieux.  Marchez vos champs. Si plus de 30 à 50 % du champs ressemble à ceci (pissenlit et mauvaises herbes annuelles), il faut renouveler la prairie.  Et attention : semez le plus tôt possible, dès que les conditions de sol sont bonnes. La pluie des deux derniers jours a pénétré les sols plus en profondeur.  Cette pluie aidera à la germination et contribuera à une bonne levée, surtout si des averses surviennent après le semis. Après le 20 juillet environ, il sera trop tard pour semer la luzerne, le trèfle rouge et l’Herbe de Soudan pour une récolte fin-août.  À partir de la fin de juillet jusqu’au début d’août, il faut alors envisager des plantes qui poussent rapidement comme des engrais verts (trèfle incarnat et avoine) pour des récoltes fourragères fin septembre ou juste avant les gels mortels. Ci-joint, vous trouverez une présentation illustrée complémentaire à ce qui est publié sur Agri-Réseau pour le dossier de la sécheresse 2018 et 2020. Pour ceux qui sont intéressés, je peux aussi vous envoyer une présentation plus élaborée sur l’Herbe de Soudan comme plante-abri pour les plantes fourragères.   Lire la suite
08 juillet 2020
Durant le printemps 2020, le projet1 « Diagnostic sur l’offre et les besoins en matière de services-conseils destinés aux entreprises agricoles d’agrotourisme et misant sur des stratégies de mise en marché de proximité » a été lancé et a pris fin tout juste avant la pandémie (COVID-19). L’objectif de ce projet vise à brosser un portrait de l’offre et des besoins en matière de services-conseils destinés aux entreprises agricoles en agrotourisme. Un sondage envoyé aux conseillers ainsi que des groupes de discussion avec des entrepreneurs ont été réalisés en collaboration avec les organismes suivants : Association de l’agrotourisme et du tourisme gourmand du Québec (AATGQ) Association des marchés publics du Québec (AMPQ) Conseil de l’industrie bioalimentaire de l’Estrie (CIBLE) Coordination services-conseils (CSC) L’Union des producteurs agricoles (UPA) Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU-LAB) Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) Société du réseau Écomusée (SRÉ) Le taux de participation a été de 29,4 %. Vous trouverez ci-dessous les forces et les faiblesses dont nous ont fait mention les conseillers qui ont répondu au sondage. Les forces des services-conseils La satisfaction des clients est une des principales préoccupations des conseillers; Les conseillers sont très scolarisés (83 % ont un niveau universitaire du premier ou second cycle) et expérimentés (89 % ont plus de 5 ans en lien avec l’expertise qu’ils offrent); Toutes les régions du Québec sont couvertes; Les réseaux Agriconseils, les ministères et organismes provinciaux sont des maillages par lesquels les conseillers développent leur clientèle; Les conseillers sont optimistes face au marché de l’agrotourisme; Des services « hors conseil », favorisant le développement des compétences, font leur apparition : coachs, formateurs, conférenciers, audits. Les faiblesses des services-conseils L’adéquation entre le besoin du client, le tarif horaire et l’enveloppe disponible Lire la suite
08 juillet 2020
Durant le printemps 2020, le projet1 « Diagnostic sur l’offre et les besoins en matière de services-conseils destinés aux entreprises agricoles d’agrotourisme et misant sur des stratégies de mise en marché de proximité » a été lancé et a pris fin tout juste avant la pandémie (COVID-19). L’objectif de ce projet vise à brosser un portrait de l’offre et des besoins en matière de services-conseils destinés aux entreprises agricoles en agrotourisme. Des rencontres avec des entrepreneurs (ainsi qu’un sondage aux conseillers) ont été réalisés en collaboration avec les organismes suivants : Association de l’agrotourisme et du tourisme gourmand du Québec (AATGQ) Association des marchés publics du Québec (AMPQ) Conseil de l’industrie bioalimentaire de l’Estrie (CIBLE) Coordination services-conseils (CSC) L’Union des producteurs agricoles (UPA) Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU-LAB) Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) Société du réseau Écomusée (SRÉ) Le taux de participation a été de 11,7 %. Vous trouverez ci-dessous les forces et les faiblesses dont nous ont fait mention les entrepreneurs lors des groupes de discussion. Les forces des entrepreneurs La visite des agronomes rattachés à chacune des entreprises a atteint un rythme de croisière. La confiance est établie entre les agronomes et les entrepreneurs; De nombreuses formations sont accessibles pour les entrepreneurs pour tous les types de production; Les clients des entreprises agrotouristiques apprennent à connaître les produits en participant aux activités organisées. Cette immersion génère un grand respect du travail effectué par les entrepreneurs; Les entrepreneurs sont avant tout des agriculteurs. Ils apprennent à développer leur autonomie face aux compétences rattachées à l’agrotourisme et la mise en marché de proximité; Les entrepreneurs sont passionnés par leur travail. Les faiblesses des entrepreneurs Il est plus difficile de développer des services-conseils étant Lire la suite
06 juillet 2020
La présente fiche décrit les principales recommandations des autorités sanitaires québécoises en les accordant à la réalité des entreprises ovines et caprines du Québec.
10 juin 2020
Il est possible que vous deviez réaliser une régénération (ou « réparation ») de vos prairies au printemps, selon la survie de celles-ci aux hivers, ou à cause d’autres dommages climatiques ou de certains problèmes de régie (fertilité, pH, maladies, insectes, etc.). En renouvelant les espèces fourragères, cela permet de maintenir la prairie productive ou de maintenir les légumineuses dans le mélange, par le fait même, leur rendement sur la rotation de quatre à cinq ans. Cela permet aussi d’éviter que les surfaces laissées à nu soient comblées par les mauvaises herbes (ex. : pied-de-coq, pissenlit, chénopode blanc, herbe à poux, amarante à racine rouge, etc.) et que cela ne vienne altérer les rendements et la qualité protéique des fourrages récoltés. Lire la suite
09 juin 2020
L'agriculture intelligente annonce la prochaine révolution agricole : dans ce contexte la nutrition de précision et la détection des maladies seront des éléments clés de l’élevage intelligent. Cependant, son développement ne reposera pas seulement sur les technologies (capteurs, données massives, intelligence artificielle, etc.), mais sur un mariage réussi entre les connaissances (scientifiques, pratiques, etc.) et ces technologies. Cette conférence est également disponible en vidéo. Présentation PowerPoint de la conférence présentée lors du Colloque agriculture numérique et agriculture de précision - Valorisez vos données! du 4 mars 2020.  Une initiative de la Commission géomatique agricole et agriculture de précision du CRAAQ. Lire la suite
03 juin 2020
Cette page Web a pour objectif d'expliquer la méthode des degrés-jours (DJ) et son utilisation dans la prise de décision quant à la première coupe de foin. Les principes théoriques seront brièvement décrits et des valeurs de référence seront fournies à l'égard de différentes espèces fourragères.
Fiches Santé mammaire & Qualité du lait
27 mai 2020
Dans le cadre de la réalisation de la formation de pointe sur la santé mammaire et la qualité du lait chez les petits ruminants, 7 fiches techniques ont été produites à l’intention des éleveurs et intervenants du secteur. Ces fiches sont une vraie mine d’or de recommandations, afin d’améliorer la régie d’élevage ainsi que la qualité du lait produit. Elles sont maintenant disponibles et voici les sujets abordés : État des trayons (adaptée de la fiche française de l’IDELE) Les bonnes pratiques entourant la traite Tout ce que vous devez savoir à propos des cellules somatiques Les infections bactériennes intramammaires Produire un lait de qualité : Le lait de réservoir Le contrôle laitier pour mieux gérer la qualité du lait Planifier son entretien d’équipement de traite Lire la suite
19 mai 2020
Option A : Semis plus hâtif avec une céréale de printemps comme plante-abri Option B : Semis plus tardif avec l’herbe de Soudan comme plante-abri
1 à 10 sur 287
Infolettre Industrie caprine

M'abonner à l'infolettre

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.