Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Mot du pilote

Le Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission d'informer les producteurs et autres intervenants de l'agroalimentaire québécois sur :

  • La présence et l'évolution des ennemis des cultures dans leur région.
  • Les stratégies d'intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des cultures et de développement durable.
Le site Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par groupe de culture et en utilisant le moteur de recherche.
Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Pomme de terre, Avertissement No 14, 14 août 2020

Nouveau

14 août 2020
Conditions climatiques : poursuite du temps chaud avec des précipitations variables. Développement de la culture : rythme toujours variable selon la région. Insectes et acariens : doryphore, cicadelle de la pomme de terre et pucerons à surveiller. Maladies : aucun cas de mildiou et maintien de l’activité de plusieurs autres agents pathogènes.   CONDITIONS CLIMATIQUES   Pour la période du 7 au 13 août 2020, les températures chaudes ont dominé partout en province. Des valeurs dépassant les 30 ºC ont été enregistrées dans plusieurs secteurs, surtout le 11 août. Des nuits ont également été chaudes par moments (voir le sommaire agrométéorologique). Après une entrée remarquée en début de mois (avec de 35 à 100 mm du 1er au 6 août), les précipitations ont été moins fréquentes et sont survenues principalement sur une seule journée (le 11 août). Les averses et les orages qui sont alors passés sur la province ont arrosé inégalement les différentes régions. Les secteurs de la Capitale-Nationale et de la Mauricie ont été ceux qui auraient reçu le plus en quantité, dont un 43 mm à Deschambault (voir la carte des précipitations). De forts vents ont été observés lors du passage de certains orages, mais cela ne semble pas avoir affecté la culture. Pour les 7 prochains jours, soit du 14 au 20 août, Environnement Canada annonce du beau temps et de la chaleur de vendredi à dimanche pour à peu près toutes les régions. Puis, des précipitations plus ou moins significatives selon la région sont prévues lundi et mardi, accompagnées d’une chute du mercure qui se maintiendra plus à des valeurs près de la normale.   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE La croissance des plants continue à être variable selon la région. Elle demeure bonne dans les secteurs qui ont reçu plus de précipitations depuis le début de la saison (ex. : Capitale-Nationale, Saguenay-Lac-Saint-Jean), particulièrement pour les cultivars plus tardifs. Le temps chaud et plus sec semble avoir Lire la suite

Mise à jour

13 août 2020
Punaise terne
Grandes cultures, Avertissement No 18, 13 août 2020

Nouveau

13 août 2020
Chrysomèle du haricot : surveillance des gousses et rappel sur les seuils économiques d’intervention. Ver-gris occidental des haricots : diminution des captures de papillons, la ponte peut se poursuivre. Puceron du soya : vigilance recommandée pour les champs n’ayant pas atteint le stade R5. Rappel : impact possible de certains insectes sur la pollinisation du maïs.   CHRYSOMÈLE DU HARICOT : SURVEILLANCE DES GOUSSES ET RAPPEL SUR LES SEUILS ÉCONOMIQUES D’INTERVENTION Groupe de travail du RAP Grandes cultures sur les ravageurs du soya Actuellement, la majorité des champs de soya au Québec ont atteint le stade R5 ou R6, des stades sensibles aux dommages de la chrysomèle du haricot. Les adultes s’alimentent sur le feuillage des plants de soya et peuvent également s’attaquer aux gousses pendant leur remplissage. Les chrysomèles ne consomment pas directement les grains, puisqu’une fine pellicule les recouvre. Toutefois, cela pourrait indirectement affecter la qualité des grains lors de la récolte (ex. : apparition de tâches dues à la transmission d’un virus). Elles peuvent également couper les pédoncules des gousses, entraînant leur chute, ce qui pourrait réduire les rendements.   Impact de la chrysomèle du haricot dans le soya : chrysomèle s'alimentant sur une gousse (à gauche); gousses endommagées par les chrysomèles (au centre); dommage observé sur un grain (à droite) Photos : Julien Saguez (CÉROM) Aux stades R5 et R6, les seuils économiques d’intervention sont fixés à 25 % de défoliation ou à 10 % des gousses endommagées (grignotées ou coupées). La méthode pour évaluer ces taux est expliquée dans l’avertissement Nº 16 du 31 juillet 2020. Un traitement insecticide pourrait être justifié si l’un ou l’autre de ces seuils est atteint. Enfin, il faut aussi tenir compte du nombre de chrysomèles et de leur activité (consommation ou non sur les gousses). Le site Web de l'Université Purdue propose un tableau d’intervention Lire la suite
Solanacées, Avertissement No 12, 13 août 2020

Nouveau

13 août 2020
Maladies stables ou en légère augmentation. Traitements fongicides : effet de la pluie, fréquence des traitements, efficacité des traitements au cuivre. Fendillement et fentes radiales dans la tomate. Insectes préoccupants cette semaine : tétranyques, punaises, cicadelles, doryphores et pucerons.    MALADIES De façon générale, la saison 2020 n’est pas favorable à une pression élevée des maladies jusqu'à présent. Les symptômes sont apparus tardivement en comparaison avec la moyenne des dernières années. Maladies bactériennes Dans la tomate, les symptômes de chancre bactérien sur les fruits et le feuillage sont, règle générale, plus présents que ceux de la moucheture bactérienne. Le chancre est favorisé par des températures diurnes supérieures à 25 °C et il a été propagé par les précipitations de la dernière semaine, les rosées abondantes, les éclaboussures et par la récolte. Les cas de plants de poivrons touchés par la tache bactérienne sont stables ou en légère augmentation selon les observations de nos collaborateurs.   Chancre bactérien colonisé par Alternaria Les lésions sont en bordure des feuilles. Christine Villeneuve, agr. (MAPAQ) Maladies fongiques Dans la tomate, les symptômes de brûlure alternarienne (Alternaria solani) sont en augmentation légère, sauf dans la région de la Capitale-Nationale où l’évolution des symptômes est plus marquée. En général, les lésions se limitent aux feuilles basales et/ou intermédiaires.   Alternaria sur feuilles d'aubergine Les lésions sont disposées de façon aléatoire sur les feuilles. Christine Villeneuve, agr. (MAPAQ)  Alternaria sur feuilles de tomate Christine Villeneuve, agr. (MAPAQ) Les cas de pourriture sclérotique, de moisissure grise et de verticilliose (aubergine) signalés précédemment sont toujours présents et demeurent stables ou en légère augmentation. On signale l’apparition d’un cas de Phytophthora capsici dans l’aubergine en Montérégie. Lorsque la section de champ affectée est Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 12, 13 août 2020

Nouveau

13 août 2020
Pyrale bivoltine (2e génération) : les captures de papillons se poursuivent timidement. Pyrale univoltine : activité en diminution. Ver de l’épi : légère augmentation des captures à quelques sites dans quelques régions; importance du piégeage à la ferme. Ver-gris occidental des haricots : les captures de papillons sont en faible augmentation dans plusieurs régions et le pic de captures semble atteint; présence de masses d’œufs et de jeunes larves dans certains champs; surveillez les champs à risque. Légionnaire d’automne : les captures de papillons se poursuivent dans plusieurs régions et présence de foyers avec larves et dommages dans certains champs. Autres ravageurs et problèmes phytosanitaires : observations de charbon, de chrysomèles, de rouille et de pucerons; soyez vigilant. PYRALE BIVOLTINE (2e GÉNÉRATION)   Au cours de la dernière semaine, les captures de papillons de la 2e génération de la pyrale bivoltine se sont poursuivies faiblement à quatre sites situés dans la Capitale-Nationale, la Mauricie et la Montérégie-Est. De plus, du dépistage a été réalisé dans les Basses-Laurentides, la Mauricie et la Montérégie et des masses d’œufs ou des larves ont été observées à de faibles niveaux dans certains de ces champs, alors que pour d’autres, des traitements sont prévus. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées : l’avertissement N° 10 du 30 juillet 2020. l’avertissement N° 11 du 6 août 2020. À cette période de l’été, un traitement contre la pyrale assure la protection des champs qui seront récoltés à l’intérieur d’une période d’environ 2 semaines après la pulvérisation. N’hésitez pas à consulter la fiche technique Pyrale du maïs pour plus d’information sur le ravageur. Pour connaître les traitements homologués, consultez le bulletin d’information Bio-insecticides, insecticides et fongicides foliaires homologués dans la culture du maïs sucré en 2020.   PYRALE UNIVOLTINE Lire la suite
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.