Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Mot du pilote

Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission de réaliser la surveillance des ennemis des cultures du territoire agricole. Il informe les producteurs et les autres intervenants de l’agroalimentaire québécois de la présence et de l’évolution des ennemis des cultures dans leur région et des stratégies d’intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des ennemis des cultures (GIEC). Le RAP participe au rôle stratégique de développement et de transfert des connaissances du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) afin de prévenir les problèmes phytosanitaires au Québec et d’en minimiser les répercussions. Son objectif étant la réduction des pesticides et de leurs risques, il est un pilier important du Plan d’agriculture durable 2020-2030 (PAD).

Le site Web Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par groupe de culture et en utilisant le moteur de recherche.

Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Pépinières ornementales, Avertissement No 9, 28 juin 2022

Nouveau

28 juin 2022
Émergence de l’altise à tête rouge et du scarabée japonais.    ALTISE À TÊTE ROUGE   Altise à tête rouge et ses dommages sur Physocarpus sp. Photo : IQDHO Les premières altises à tête rouge (Systena frontalis) adultes ont été aperçues en Montérégie, cette semaine, dans des arbustes cultivés en contenants. La surveillance est recommandée.   Ces coléoptères mesurent entre 4 et 6 mm de long et sont foncés avec la tête rouge foncé. Plusieurs végétaux peuvent être affectés, dont Weigela spp., Hydrangea spp., Cornus spp. et Physocarpus spp. Ces végétaux peuvent servir de plantes indicatrices pour le dépistage. Les altises à tête rouge font des trous arrondis caractéristiques dans le feuillage, ce qui rend les plants inesthétiques. Des traitements phytosanitaires peuvent être requis peu de temps après la découverte des premiers dommages sur le site de production. En effet, les dommages esthétiques au feuillage sont irréversibles et peuvent nuire aux ventes. Toutefois, peu d’insecticides sont homologués contre l’altise à tête rouge en pépinière ornementale. Des projets de recherche sont en cours à l’Institut québécois de développement de l'horticulture ornementale (IQDHO) afin de développer la lutte aux larves d'altises à tête rouge, dans les végétaux de pépinière en contenants. Des essais visent à déterminer l’efficacité de produits à faible risque appliqués au substrat des contenants, contre les stades larvaires. Aussi, le modèle prévisionnel déjà existant (CIPRA) est aussi en développement afin d’y intégrer les stades larvaires de cet insecte. De plus, l’équipe du RAP Pépinières ornementales vérifie les lieux de préférence pour la ponte de l’altise à tête rouge.   Fiche technique : Altise à tête rouge   SCARABÉE JAPONAIS   Scarabée japonais sur une fleur de Geranium sp. Photo : IQDHO Les premiers scarabées japonais (Popillia japonica) adultes ont également été aperçus en Montérégie, ces derniers Lire la suite
Bleuet nain, Avertissement No 8, 28 juin 2022

Nouveau

28 juin 2022
Stade d’intervention pour le traitement des mauvaises herbes à feuilles larges. Stade d’intervention pour le traitement de la vesce jargeau. Stade d’intervention pour le traitement des mauvaises herbes plus hautes que le bleuetier. Arrachage des mauvaises herbes. Mouche du bleuet. Stade d’intervention pour le traitement de la tache septorienne. Stades de la culture. Sommaire agrométéorologique.    STADE D'INTERVENTION POUR LE TRAITEMENT DES MAUVAISES HERBES À FEUILLES LARGES Au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord, le stade de traitement de 10 cm des mauvaises herbes à feuilles larges est atteint. Pour plus de détails concernant le traitement des mauvaises herbes à feuilles larges, voir l’avertissement Nº 6 du 14 juin 2022.      STADE D'INTERVENTION POUR LE TRAITEMENT DE LA VESCE JARGEAU Le stade de contrôle de la vesce jargeau, soit le début de sa floraison, est atteint au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord. Pour plus de détails concernant le traitement de la vesce jargeau, voir l’avertissement N° 6 du 14 juin 2022.   STADE D'INTERVENTION POUR LE TRAITEMENT DES MAUVAISES HERBES PLUS HAUTES QUE LE BLEUETIER  Au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord, le stade d’intervention pour le traitement des mauvaises herbes avec le glyphosate au super-éponge ou au hockey est atteint dans les champs en végétation. Vous pouvez consulter le document Le réglage du super-éponge pour obtenir davantage d’information sur cette méthode.   ARRACHAGE DES MAUVAISES HERBES Au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord, certaines mauvaises herbes sont assez longues pour pouvoir être arrachées. Pour plus de détails concernant l’arrachage des mauvaises herbes, voir l’avertissement N° 7 du 20 juin 2022.   MOUCHE DU BLEUET Durant la semaine du 20 juin, le réseau du MAPAQ pour le piégeage de la mouche du bleuet ne dénombre aucune capture. Pour plus de détails concernant la mouche du bleuet, Lire la suite
Vigne, Avertissement No 8, 23 juin 2022

Mise à jour

23 juin 2022
La période de la floraison se poursuit alors que certains cépages sont bien noués! Insectes : actions à prendre pour contrôler la première génération de cicadelle et première observation de scarabée japonais; êtes-vous prêt? Maladies : les principales maladies de la vigne sont présentes dans les vignobles à différents degrés. Comment déterminer si l'éclaircissage des vignes est nécessaire?      DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE (voir le 2e onglet du suivi des degrés-jours 2022 du fichier Excel)   Pour les cépages hâtifs tels Frontenac rouge et Marquette, la floraison est terminée et le stade « baie de la taille d'un plomb (4-6 mm, EL29) » est atteint à quelques endroits.  Pour les raisins de table, cépage Somerset, le stade est maintenant « fin floraison (EL26) » pour les régions de la Montérégie et des Laurentides. Le tableau de suivi des degrés-jours 2022 est disponible sur Agrométéo. Pour la vigne, le 1er mars correspond au début des calculs pour l'accumulation des degrés-jours en base 10 (DJ10). Le tableau comparatif annuel 2015-2022 est maintenant aussi disponible. Agrométéo vous permet un visuel provincial de l'état d'avancement du développement des cépages à débourrement hâtif et semi-tardif ainsi que d'autres modèles bioclimatiques pour la vigne.   Phénologie des cépages à débourrement hâtif Agrométéo Phénologie des cépages à débourrement semi-tardif Agrométéo   INSECTES et ACARIENS   Stratégie GIEC  L'effeuillage des vignes réalisé à partir de la fin de la floraison pourrait permettre d'éliminer jusqu'à 70 % des larves de cicadelles, en plus de réduire les risques de maladie comme la pourriture grise.    Résumé des observations Scarabée du rosier : Estrie, Laurentides, Montérégie-Est et Outaouais Calepitrimerus vitis (acarien causant l'acariose de la vigne) : Estrie, Montérégie-Est, Montérégie-Ouest et Outaouais Ériophyide de Lire la suite
Solanacées, Avertissement No 4, 23 juin 2022

Nouveau

23 juin 2022
Bulletin fongicides. Températures fraîches. Attention aux carences en calcium et à la pourriture apicale. Puceron, punaise, pyrale du maïs, doryphore de la pomme de terre et chrysomèle trirayée de la pomme de terre à surveiller. Maladies bactériennes en légère augmentation.    SITUATION ACTUELLE   La semaine dernière a été clémente. Les températures de jour étaient près ou juste sous la normale, mais les nuits ont été froides. Comme mentionné la semaine dernière, les températures sous 14 °C freinent la croissance des solanacées.   Les précipitations ont été régulières, mais moindres que la semaine dernière. La majorité des régions ont reçu de 15 à 35 mm de pluie à l’exception des Laurentides qui a eu jusqu’à 75 mm. Le cumul des précipitations demeure plus du double de l’année précédente. Environnement Canada prévoit un peu plus de chaleur et des probabilités d’averses encore pour la semaine à venir.   Pour plus de détails, vous pouvez consulter le sommaire agrométéorologique solanacées.     Les plantations plus hâtives sont au stade nouaison pour le poivron et atteignent 5 à 8 cm pour les tomates. Les autres sont aux stades végétatif et début bouton floral. Beaucoup de plants montrent des signes de stress dû aux vents et aux pluies fortes : déchirures sur feuilles, marges noircies, signes de frottements, mais les plants restent vigoureux.     Les pluies régulières peuvent être propices aux maladies fongiques et bactériennes. Consultez le bulletin d'information N° 2 du 17 juin 2002 Principaux fongicides homologués pour les solanacées en 2022 pour connaître les produits disponibles et leurs caractéristiques.    POIVRON et TOMATE : PÉRIODE À RISQUE POUR LES CARENCES EN CALCIUM   Malgré les averses fréquentes, la gestion de l’irrigation demeure importante. La vérification de l’état hydrique du sol sous les paillis plastiques est importante afin de réduire les risques de pourriture apicale. Lire la suite
Oignon, ail et poireau, Avertissement No 10, 23  juin 2022

Nouveau

23 juin 2022
Croissance améliorée dans l’oignon. Plantations de poireau terminées. Ail d’automne : inflorescence en récolte. Ail de printemps de 10 à 11 feuilles. Mouches des semis dans l’oignon sec. Stratégie d'intervention contre la deuxième génération de la teigne du poireau et dates prévisionnelles de traitements. Faible présence de thrips. Progression de la brûlure de la feuille dans l’oignon. Quelques maladies et virus dans l’oignon, l’ail et le poireau. Date limite pour l’application d’azote dans l’oignon sec : 25 juin.   RÉSUMÉ MÉTÉOROLOGIQUE et RISQUES ASSOCIÉS Les températures ont varié de fraîches à chaudes, le mercure descendant durant la nuit à 4-5 °C dans certaines régions. La croissance des plants s’est quelque peu améliorée, favorisée par des journées davantage ensoleillées que lors de la semaine précédente. La fréquence et l’abondance des précipitations ont diminué par rapport à la semaine précédente dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches, et ont été significatives dans les autres régions (voir la carte des précipitations). Certaines précipitations sous forme d’orages, avec bourrasques, pluies fortes et parfois quelques grêlons, n’ont généralement causé que de légers dommages aux cultures. On observe dans quelques zones la compaction du sol en surface ou des plants dont le système racinaire est affecté par un surplus d’eau. Toutefois, les opérations culturales s’effectuent normalement. AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Oignon sec et oignon espagnol La croissance reprend lentement. Le développement est bon, mais parfois variable en Chaudière-Appalaches et dans la Capitale-Nationale. Les oignons semés y sont au stade 2 à 3 feuilles et les plantés de 4 à 5 feuilles. En Montérégie-Ouest, les semis sont au stade 1 à 6 feuilles et les plantés de 6 à 10 feuilles. Dans Lanaudière, l’oignon espagnol est à 7 feuilles. La pression des mauvaises herbes demeure forte et le contrôle est difficile, surtout en biologique. Ail Dans l’ail Lire la suite
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.