Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions

Mot du pilote

Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission de réaliser la surveillance des ennemis des cultures du territoire agricole. Il informe les producteurs et les autres intervenants de l’agroalimentaire québécois de la présence et de l’évolution des ennemis des cultures dans leur région et des stratégies d’intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des ennemis des cultures (GIEC). Le RAP participe au rôle stratégique de développement et de transfert des connaissances du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) afin de prévenir les problèmes phytosanitaires au Québec et d’en minimiser les répercussions. Son objectif étant la réduction des pesticides et de leurs risques, il est un pilier important du Plan d’agriculture durable 2020-2030 (PAD).

Le site Web Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par sous-réseau et en utilisant le moteur de recherche.

Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Grandes cultures, Avertissement No 16, 23 juillet 2024

Nouveau

23 juillet 2024
POURRITURE À SCLÉROTES DANS LE SOYA : RISQUES EN AUGMENTATION DANS PLUSIEURS RÉGIONS, IMPORTANCE D’ÉVALUER LES RISQUES CHAMP PAR CHAMP T. Copley1, V. Samson 2, B. Duval2 et J. Breault2 1. Chercheuse (CÉROM); 2. Agronome (MAPAQ) L’apparition des apothécies de la pourriture à sclérotes est favorisée par des conditions fraîches (moins de 25 °C) et un sol humide en surface (premiers 5 cm). Les conditions des derniers jours et des jours à venir augmentent le risque d’apparition des apothécies dans plusieurs régions, particulièrement dans les champs où les rangs sont fermés. Un champ pourrait donc être à risque si le soya est en floraison (stades R1 à R3). En plus des observations d’apothécies de la semaine dernière dans les régions de Chaudière-Appalaches, des Laurentides, de l’Estrie et de l’Outaouais, des apothécies ont aussi été observées dans un champ dans la région de Laval, à Sainte-Marthe en Montérégie-Ouest, à Saint-Bruno-de-Montarville et deux champs à Saint-Damase en Montérégie-Est. Les apothécies ont été observées dans des champs dont les rangs sont fermés depuis au moins deux semaines. Les risques d’apparition d’apothécies sont présentement élevés pour les régions de Chaudière-Appalaches, de l’Outaouais et des Laurentides. Pour la région de l’Estrie, les risques sont élevés dans le secteur de Lawrenceville, et modérés pour Windsor et Stratford. Les secteurs de Victoriaville au Centre-du-Québec, de Cap-Tourmente dans la Capitale-Nationale et de Frelighsburg en Montérégie-Est sont aussi à risque élevé pour l’apparition des apothécies. Les risques sont modérés pour les secteurs de Sainte-Geneviève-de-Batiscan et de La Croche en Mauricie, de Saint-Hilaire et de Saint-Bruno-de-Montarville en Montérégie-Est, et de Saint-Grégoire en Montérégie-Ouest. Ces risques sont présents pour la période allant jusqu’au 28 juillet. Les risques étant en augmentation dans plusieurs régions, évaluez la situation champ par champ pour le soya qui n’a pas encore atteint le stade Lire la suite

Mise à jour

23 juillet 2024
Opérations préventives dans la culture du poinsettia

Nouveau

19 juillet 2024
Stratégie d'intervention recommandée au Québec contre le puceron du soya

Nouveau

19 juillet 2024
Spécial phytoprotection bio
Pomme de terre, Avertissement No 11, 19 juillet 2024

Nouveau

19 juillet 2024
Météo : poursuite de la chaleur et de l’humidité, avec des précipitations variables. Développement de la culture : bonne croissance, début des récoltes. Maladies : aucun cas de mildiou, mais poursuite de conditions favorables au champignon; progression constante de la brûlure hâtive dans le sud de la province; autres maladies en légère hausse. Insectes : doryphore encore actif dans plusieurs régions; cicadelle de la pomme de terre : captures significatives et apparition de dommages; un peu plus d’altises et d’autres insectes.   CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES Pour la période du 12 au 18 juillet, le temps chaud et très estival s’est poursuivi à travers toute la province. Le mercure a atteint des valeurs élevées le jour (avec quelque 30 ºC et plus), autant dans le secteur sud (ex. : Montérégie, Lanaudière) que plus à l’est (ex. : Bas-Saint-Laurent) et aussi plus au nord (ex. : Lac-Saint-Jean). Les nuits ont été chaudes et souvent humides, dépassant quotidiennement la moyenne historique pour la date en plusieurs endroits (voir le sommaire agrométéorologique). Les cumuls de précipitations ont été peu élevés en général dans les secteurs de la production de pomme de terre, et de manière hétérogène à travers la province, et encore une fois aussi à l’intérieur d’une même région, à la suite d’averses ou d'orages dispersés. Des quantités plus importantes ont été enregistrées dans les secteurs plus au nord et plus au sud (voir la carte des précipitations cumulées au cours des sept derniers jours). Pour la période qui débute (19 au 25 juillet), selon Environnement Canada, un changement de masse d’air apportera des températures plus près des valeurs de saison, avec passablement de soleil et des précipitations faibles à légères selon le secteur, surtout en début et en fin de période.   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE Le temps chaud et souvent humide a procuré de bonnes conditions de croissance à la culture. La plupart des parcelles présentent Lire la suite
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.