Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Mot du pilote

Le Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission d'informer les producteurs et autres intervenants de l'agroalimentaire québécois sur :

  • La présence et l'évolution des ennemis des cultures dans leur région.
  • Les stratégies d'intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des cultures et de développement durable.
Le site Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par groupe de culture et en utilisant le moteur de recherche.
Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Pommier, Avertissement No 3, 21 avril 2021

Nouveau

21 avril 2021
Développement des pommiers. Gel. Insectes et acariens. Observations et prévisions du réseau. SITUATION DANS LES VERGERS (POMMIERS, INSECTES ET ACARIENS) (F. Pelletier et G. Chouinard) Avec l'arrivée de températures plus fraîches, le développement des pommiers se poursuit, mais plus lentement. Pour le cultivar McIntosh, les derniers stades observés dans les différentes régions pomicoles sont les suivants : Le « prébouton rose » a été atteint le 19 avril en Montérégie et dans la région de Missisquoi, et le 20 avril au sud-ouest de Montréal. Le « débourrement avancé » a été atteint le 14 avril, dans les Laurentides et en Estrie, dans les sites les plus hâtifs de ces régions. Le « débourrement » est atteint dans les sites les plus hâtifs de la région de Québec.   Selon les prévisions des prochains jours, le stade « bouton rose » est attendu pour le 29 avril dans les régions les plus hâtives (voir le sommaire pour l’ensemble des prévisions et des observations par région). L’activité de la punaise terne a été faible au cours des derniers jours. Le seuil d’intervention a été atteint localement dans quelques vergers seulement. Selon le modèle de prévision, l’éclosion des œufs de tétranyque rouge devrait être amorcée dans les régions les plus hâtives (Montérégie, Missisquoi, Sud-Ouest), mais aucune observation d’éclosion n’est encore rapportée par les collaborateurs du Réseau-pommier. Dans les régions de l’Estrie et des Laurentides, le modèle prédit le début de l’éclosion à la fin de la semaine prochaine (voir le sommaire). Les premières captures de mineuse marbrée sont rapportées dans la Montérégie et le Sud-Ouest de Montréal. Selon le modèle prévisionnel, les premières captures d’hoplocampe des pommes pourraient être observées à partir de la fin semaine de prochaine, dans les régions les plus chaudes (Montérégie, Missisquoi, Sud-Ouest). Une première chenille de tordeuse à bandes obliques a été observée dans Lire la suite

Nouveau

21 avril 2021
Résistance des mauvaises herbes aux herbicides, Saison 2020 - Résultats partiels
Malherbologie, Avertissement No 1, 21 avril 2021

Nouveau

21 avril 2021
LES MAUVAISES HERBES PROBLÉMATIQUES À SURVEILLER AU COURANT DE L’ÉTÉ 2021 Une affiche a été produite afin d’informer les producteurs et les conseillers de la présence potentielle de certaines mauvaises herbes problématiques, en émergence au Québec ou aux portes de la province. On y présente quatre mauvaises herbes, soit l’amarante tuberculée, l’amarante de Palmer, le kochia à balais et l’égilope cylindrique, ainsi que les caractéristiques permettant d’identifier chacune de ces espèces. L’équipe de malherbologie du Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) souhaite ainsi effectuer une surveillance active du territoire en misant sur la collaboration de tous. Les mauvaises herbes présentées sur l’affiche sont jugées problématiques, car elles peuvent causer des pertes significatives de rendements, représenter une menace pour la biodiversité et exprimer de la résistance aux herbicides.   L’amarante tuberculée est présente au Québec depuis 2017 sur un nombre limité de fermes et des populations ont déjà démontré de la résistance aux herbicides des groupes 2, 5, 9, 14 et 27. Elle peut diminuer les rendements de maïs de 84 % et ceux du soya de 93 %. L’amarante de Palmer est présente aux États-Unis et dans quelques endroits au sud de l’Ontario où elle ne semble pas causer de problème. Aux États-Unis, elle affiche de la résistance aux herbicides des groupes 2, 3, 5, 9, 14 et 27. Elle peut diminuer les rendements de maïs de 91 % et ceux du soya de 79 %. Le kochia à balais a été retrouvé sur une ferme du Québec à l’été 2020. Il est très problématique dans les prairies canadiennes où il présente de la résistance aux herbicides des groupes 2, 4 et 9. L’égilope cylindrique n’a été trouvée qu’en Ontario dans deux zones de petite superficie où des mesures ont été déployées pour empêcher sa propagation. Tout de même, il s’agit d’un contaminant des semences de blé et peut causer d’importantes pertes de rendement dans les cultures de blé d’automne. Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 2, 20 avril 2021

Nouveau

20 avril 2021
Degrés-jours en avance sur la normale saisonnière. Début de l’application des herbicides antigerminatifs et de la plantation des jeunes arbres. Plusieurs bourgeons de cônes mâles. Poursuite du dépistage du puceron des pousses du sapin dans certains secteurs plus frais, et de l'enlèvement des balais de sorcière.    TRAVAUX AUX CHAMPS Les travaux sont en avance dans les plantations. La plantation des arbres débutera sous peu. Pour le moment, les précipitations enregistrées par les stations d'Agrométéo sont sous les normales saisonnières.   De nombreux bourgeons de cônes mâles ont été observés dans les arbres par les observateurs du Réseau. Les cônes femelles ne tarderont pas à être plus apparents; ces bourgeons sont parfois difficiles à distinguer des autres. La présence des bourgeons mâles et des bourgeons femelles est la conséquence d’un stress vécu par ces arbres l’année précédant leur apparition, comme la sécheresse de 2020.   Bourgeons de cônes mâles sur une pousse de sapin baumier - 19 avril 2021 Photo : Collaborateur du Réseau   L’application des herbicides antigerminatifs (simazine, VELPAR, SUREGUARD, KATANA, etc.), en jets dirigés à la base des arbres, est en cours ou à venir, selon les localités. Au canon, la simazine ou le VELPAR doivent être appliqués avant le débourrement des bourgeons des arbres. Attention de bien ajuster la dose en fonction du type de sol. La pluie annoncée dans les prochains jours favorisera le travail des herbicides antigerminatifs. Si des mauvaises herbes sont déjà levées, il est possible d'appliquer du glyphosate en mélange avec un herbicide de prélevée; consultez le bulletin d’information N° 4 d'avril 2021 à cet effet. Le chiendent est maintenant au stade 3 à 4 feuilles; la fenêtre idéale pour le traitement au glyphosate est au stade 3 à 5 feuilles. Surveillez la croissance des mauvaises herbes afin de bien choisir et de cibler les interventions. Consultez votre conseiller Lire la suite

Mise à jour

19 avril 2021
Les applications printanières d'herbicides dans les fraisières
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.