Chargement en cours

    La nano-encapsulation du bêta-carotène augmente son effet antioxydant

    Il est possible de lier le bêta-carotène à des protéines alimentaires par attraction chimique et liaison hydrogène. Dans cette expérience impliquant des chercheurs américains et chinois, le  bêta-carotène (BC) a été encapsulé dans du caséinate de sodium (CS), des isolats de protéines de lactosérum (IPL) et dans des isolats de protéines de soja (IPS) pour former des nanoparticules d'un diamètre respectivement de 78, 90 et 370 nm. Les indices de dosages d'antioxydants chimiques, le pouvoir réducteur, et l’activité de « piégeage » des radicaux libres ont été améliorés par la nanoencapsulation par rapport à la BC seule. La BC est demeurée amorphe dans les systèmes de libération. La BC encapsulée dans l’IPL a obtenu les propriétés de libération les plus avantageuses. La libération était faible avec de la pepsine, mais grande par la trypsine suggérant que l’IPL pourrait être le meilleur véhicule de livraison pour fournir une libération de BC au niveau de l'intestin.

    Référence :
    Yi, J., et al. (2014) « Beta-carotene encapsulated in food protein nanoparticles reduces peroxyl radical oxidation in Caco-2 cells ». Food Hydrocolloids. Sous presse.

    Pour télécharger l’article au complet.


    Auteur(s) :
    Date de publication : 03 juin 2014

    Annonces