Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
7911 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
84 archives correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Pomme de terre, Avertissement No 11, 19 juillet 2024

Nouveau

19 juillet 2024
Météo : poursuite de la chaleur et de l’humidité, avec des précipitations variables. Développement de la culture : bonne croissance, début des récoltes. Maladies : aucun cas de mildiou, mais poursuite de conditions favorables au champignon; progression constante de la brûlure hâtive dans le sud de la province; autres maladies en légère hausse. Insectes : doryphore encore actif dans plusieurs régions; cicadelle de la pomme de terre : captures significatives et apparition de dommages; un peu plus d’altises et d’autres insectes.   CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES Pour la période du 12 au 18 juillet, le temps chaud et très estival s’est poursuivi à travers toute la province. Le mercure a atteint des valeurs élevées le jour (avec quelque 30 ºC et plus), autant dans le secteur sud (ex. : Montérégie, Lanaudière) que plus à l’est (ex. : Bas-Saint-Laurent) et aussi plus au nord (ex. : Lac-Saint-Jean). Les nuits ont été chaudes et souvent humides, dépassant quotidiennement la moyenne historique pour la date en plusieurs endroits (voir le sommaire agrométéorologique). Les cumuls de précipitations ont été peu élevés en général dans les secteurs de la production de pomme de terre, et de manière hétérogène à travers la province, et encore une fois aussi à l’intérieur d’une même région, à la suite d’averses ou d'orages dispersés. Des quantités plus importantes ont été enregistrées dans les secteurs plus au nord et plus au sud (voir la carte des précipitations cumulées au cours des sept derniers jours). Pour la période qui débute (19 au 25 juillet), selon Environnement Canada, un changement de masse d’air apportera des températures plus près des valeurs de saison, avec passablement de soleil et des précipitations faibles à légères selon le secteur, surtout en début et en fin de période.   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE Le temps chaud et souvent humide a procuré de bonnes conditions de croissance à la culture. La plupart des parcelles présentent Lire la suite
Pomme de terre, Avertissement No 10, 12 juillet 2024

Nouveau

12 juillet 2024
Météo : températures généralement chaudes et précipitations copieuses par endroits. Développement de la culture : bonne croissance soutenue. Maladies : aucun cas de mildiou, mais risques bien présents au Québec et cas en Ontario, progression plutôt graduelle de la brûlure hâtive et aussi d’autres pathogènes. Insectes : maintien de la pression du doryphore et de la cicadelle de la pomme de terre, légère hausse d’activité d’autres insectes. Mauvaises herbes : populations localement élevées de certaines espèces d'adventives.   CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES Pour la période du 5 au 11 juillet, le temps chaud a surtout dominé à travers la province, avec un mercure atteignant la barre du 30 °C du 7 au 9 juillet dans des secteurs du sud (ex. : Montérégie, Lanaudière), mais aussi plus au nord (ex. : Lac-Saint-Jean). Quelques journées ont été plus fraîches par moments, dont les 6 et/ou 11 juillet, dans le centre et l’est. Les nuits ont été douces à chaudes un peu partout (voir le sommaire agrométéorologique). Des précipitations fort significatives ont été enregistrées dans des secteurs plus au sud de la province, comme en Montérégie et dans Lanaudière le 6 et surtout les 10 et/ou 11 juillet lors du passage des vestiges de la tempête Beryl. Les cumuls ont donc été à nouveau bien variables en province (voir la carte des précipitations cumulées au cours des sept derniers jours). Pour la période qui débute (12 au 18 juillet), Environnement Canada prévoit la poursuite de températures généralement chaudes et estivales, plus élevées dans le secteur sud de la province, avec des risques de précipitations en début de période, mais plus élevés vers la fin, sous la forme d’averses ou de possibles orages.   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE Le temps chaud et humide, agrémenté de précipitations au bon moment par endroits, a permis la poursuite d’une croissance active de la culture. La pousse végétative est belle pour des parcelles destinées à l’entreposage, avec une Lire la suite
Pomme de terre, Avertissement No 9, 5 juillet 2024
05 juillet 2024
Météo : températures passant du frais au chaud et précipitations variables. Développement de la culture : poursuite d'une bonne croissance. Insectes : activité du doryphore qui se maintient ou augmente selon la région, forte pression de la cicadelle de la pomme de terre par endroits, plus faible activité des autres insectes. Maladies : aucun cas de mildiou au Québec, mais présence rapportée en Ontario, progression de la brûlure hâtive et de quelques autres pathogènes. Journée Pomme de terre : il est encore temps de s’inscrire.   CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES Pour la période du 28 juin au 4 juillet, des températures plutôt fraîches en début de période (28 et 29 juin) ont été enregistrées un peu partout en province, autant le jour que la nuit. Le mercure est même descendu jusqu’à 4 à 6 °C pour des secteurs plus au sud (ex. : Lanaudière). Par la suite, le mercure a graduellement monté pour dépasser les moyennes de saison et atteignant même la barrière du 30 °C par endroits (voir le sommaire agrométéorologique). Les précipitations, survenant principalement les 29 et/ou 30 juin, ont été moins importantes que pour la période précédente. Les cumuls ont été variables en province (voir la carte des précipitations cumulées au cours des sept derniers jours). Pour la période qui débute (5 au 11 juillet), Environnement Canada prévoit des températures le plus souvent chaudes accompagnées de risques de précipitations principalement en début et/ou en fin de période selon le secteur, sous de possibles averses orageuses.   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE La culture se porte bien à travers la province selon les collaborateurs, et même dans des conditions idéales par endroits comme au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Pour la primeur, les entre-rangs sont fermés en plusieurs endroits du sud et les tubercules grossissent bien avec une bonne famille en général. Un début de vraie récolte est prévu dans 12 à 16 jours dans des secteurs du sud. Pour les autres champs Lire la suite
31 mai 2024
Présentation faite dans le cadre du webinaire Mildious, les bons réflexes en culture bio
Pomme de terre, Avertissement No 9, 14 juillet 2023
14 juillet 2023
Bon développement de la culture, mais excès de pluie par endroits. Taches foliaires abiotiques. Insectes : doryphore bien actif en plusieurs endroits; cicadelle de la pomme de terre stable. Maladies : aucun cas de mildiou, mais les conditions demeurent très favorables; progression de la brûlure hâtive dans le sud de la province; cas de jambe noire en hausse, mais moins que prévu; un peu de dartrose et de virus. Journée au champ dans la pomme de terre.   CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES Pour la période du 7 au 13 juillet, la météo n’a pas été de tout repos. Les températures ont continué à être le plus souvent chaudes et humides, mais sous les 30 ºC (sauf les 8 et/ou 11 juillet par endroits). Les nuits ont été également chaudes la plupart de temps, un peu moins en allant vers l’est (voir le sommaire agrométéorologique). Des précipitations sont tombées partout en province, de manière régulière et/ou intense selon le secteur. Les cumuls ont été plus élevés dans les régions du sud et particulièrement du centre de la province. Des quantités de plus de 150 mm ont été enregistrées, survenant entre autres sur deux journées par endroits (ex. : région de Québec, avec 100 à 140 mm les 10 et 11 juillet) (voir la carte des précipitations des sept derniers jours). Des épisodes de grêle ont été rapportés localement. Pour la période du 14 au 20 juillet, Environnement Canada prévoit des températures estivales avec des risques de précipitations sur plusieurs journées, et davantage de quantité pour dimanche.    DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE La croissance végétative de la culture varie selon la région, de bonne à très bonne en général, selon les quantités en précipitations reçues au cours des deux dernières semaines. Mais les conditions demeurent difficiles par endroits, particulièrement dans Lanaudière, encore plus avec les orages du 13 juillet. Entre autres, les sols sont rendus durcis causant de l’asphyxie racinaire Lire la suite
15 mars 2023
La brûlure hâtive (Alternaria solani et alternata) est une maladie largement répandue et qui peut causer des pertes importantes de rendement dans la pomme de terre. Pour la contrôler, les producteurs utilisent en moyenne huit à dix applications fongicides par saison. Même si la gestion des produits varie d'une ferme à l'autre, les produits à base de chlorothalonile et de mancozèbe sont encore largement utilisés, principalement en raison de leur faible coût. Or, ces produits sont très toxiques et présentent des indices de risque sur la santé (IRS) élevés. Ce projet souhaitait tester trois stratégies de lutte intégrée : (1) une alternance de bio-fongicides avec des produits chimiques pénétrants (systémiques, translaminaires) présentant un profil environnemental et sur la santé favorable (IRS et IRE faibles); (2) l’utilisation unique de produits chimiques pénétrants à moindre risques; et (3) l’usage unique de produits de contact (mauvais profil sur la santé). Ces stratégies ont été testées en débutant les applications à un stade précoce de la culture (20 cm de hauteur) et au moment de la fermeture des rangs. Peu importe le cultivar (Envol, Goldrush, Red Maria et Russet Burbank), l’utilisation de fongicides pénétrants a procuré la meilleure protection du feuillage. L'introduction des fongicides biologiques dans la rotation de produits a assuré également une bonne efficacité (similaire à la stratégie utilisant seulement des produits de contact), mais celle-ci a été inférieure à la stratégie producteur ou encore à celle utilisant uniquement des produits pénétrants dans la Goldrush et la Red Maria. Le fait de débuter les traitements à la fermeture des rangs a permis d’éviter trois applications en général, sans impact sur le niveau de protection du feuillage, les rendements et la qualité des tubercules. Logiquement, c’est la stratégie utilisant des produits biologiques en alternance avec des produits chimiques à moindres risques, tout en débutant les traitements au moment de Lire la suite
15 mars 2023
La brûlure hâtive (Alternaria solani et alternata) est une maladie largement répandue et qui peut causer des pertes importantes de rendement dans la pomme de terre. Pour la contrôler, les producteurs utilisent en moyenne huit à dix applications fongicides par saison. Même si la gestion des produits varie d'une ferme à l'autre, les produits à base de chlorothalonile et de mancozèbe sont encore largement utilisés, principalement en raison de leur faible coût. Or, ces produits sont très toxiques et présentent des indices de risque sur la santé (IRS) élevés. Ce projet souhaitait tester trois stratégies de lutte intégrée : (1) une alternance de bio-fongicides avec des produits chimiques pénétrants (systémiques, translaminaires) présentant un profil environnemental et sur la santé favorable (IRS et IRE faibles); (2) l’utilisation unique de produits chimiques pénétrants à moindre risques; et (3) l’usage unique de produits de contact (mauvais profil sur la santé). Ces stratégies ont été testées en débutant les applications à un stade précoce de la culture (20 cm de hauteur) et au moment de la fermeture des rangs. Peu importe le cultivar (Envol, Goldrush, Red Maria et Russet Burbank), l’utilisation de fongicides pénétrants a procuré la meilleure protection du feuillage. L'introduction des fongicides biologiques dans la rotation de produits a assuré également une bonne efficacité (similaire à la stratégie utilisant seulement des produits de contact), mais celle-ci a été inférieure à la stratégie producteur ou encore à celle utilisant uniquement des produits pénétrants dans la Goldrush et la Red Maria. Le fait de débuter les traitements à la fermeture des rangs a permis d’éviter trois applications en général, sans impact sur le niveau de protection du feuillage, les rendements et la qualité des tubercules. Logiquement, c’est la stratégie utilisant des produits biologiques en alternance avec des produits chimiques à moindres risques, tout en débutant les traitements au moment de Lire la suite
Pomme de terre, Avertissement No 11, 28 juillet 2023
28 juillet 2023
Bon développement végétatif de la culture, sauf pour des secteurs du sud de la province. Maladies : 1ers  cas de mildiou en Mauricie et en Montérégie, conditions toujours très favorables au champignon; progression plutôt graduelle de la brûlure hâtive dans le sud de la province; cas de jambe noire en légère hausse; évolution variable d’autres pathogènes. Insectes : poursuite de l’activité du doryphore; faibles populations de la cicadelle de la pomme de terre; autres insectes peu problématiques.   CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES Pour la période du 21 au 27 juillet, des conditions humides se sont poursuivies dans les régions du sud et du centre de la province en particulier. Les températures ont été estivales avec des mercures près ou un peu au-dessus des moyennes de saison, et à nouveau parfois plus élevées dans des régions plus au nord (ex. :  un pic à 30 °C au Saguenay–Lac-Saint-Jean, le 24 juillet) (voir le sommaire agrométéorologique). Les cumuls de précipitations ont été hétérogènes dans les principaux secteurs de production de pommes de terre, survenant principalement les 21, 26 et 27 juillet. Des averses orageuses très localisées et à forte intensité (ex. : 62 mm à Saint-Germain-de-Grantham, 90 mm à Joliette et 102 mm à L’Acadie le 21 juillet) ont eu lieu. Cette situation explique les écarts avec les stations météo de références dans la collecte des données (voir la carte des précipitations des sept derniers jours). Pour la période du 28 juillet au 3 août, selon Environnement Canada, un front froid passera sur la province vendredi le 28 juillet en laissant des précipitations plus ou moins significatives selon le secteur. Par la suite, une chute du mercure à des valeurs sous les moyennes de saison est prévue, mais avec du temps généralement ensoleillé et plus sec. DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE En général, les champs de pommes de terre présentent une belle croissance et une belle couleur dans plusieurs régions, Lire la suite
09 août 2019
Conditions climatiques : chaleur et plus de précipitations en fin de période, par endroits. Développement de la culture : végétation qui souffre par endroits; davantage en parcelles non irriguées. Insectes : doryphore sous contrôle et traitements nécessaires contre des insectes secondaires. Maladies : aucun cas de mildiou, dartrose, et brûlure hâtive en hausse. Journées Pomme de terre : nouvelles invitations aux producteurs. Lire la suite
Pomme de terre, Avertissement No 10, 17 juillet 2020
17 juillet 2020
Conditions climatiques : baisse des températures et du temps plus humide, mais seulement par endroits. Développement de la culture : belle apparence, avec des variabilités régionales. Insectes et acariens : doryphore et cicadelle de la pomme de terre toujours bien actifs. Maladies : aucun cas de mildiou, hausse très progressive de la brûlure hâtive par endroits.   CONDITIONS CLIMATIQUES   Pour la période du 10 au 16 juillet 2020, les températures ont été à nouveau très élevées au début (ex. : 35-36 oC le 10 juillet en Montérégie et en Mauricie). Elles ont graduellement redescendu par la suite à des valeurs plus saisonnières, et même en dessous de celles-ci dans certains secteurs, de Québec en allant vers l’est (voir sommaire agrométéorologique). Du côté des précipitations, la tempête tropicale Fay a passé sur la province les 11 et 12 juillet principalement, laissant des quantités significatives entre autres dans les régions de Québec (30 à 60 mm) et de l’Abitibi-Témiscamingue, mais moins importantes ailleurs, avec de 10 à 35 mm dans le sud de la province et plus faiblement dans les régions plus à l’est (voir carte des précipitations). Pour les 7 prochains jours (soit du 17 au 23 juillet), Environnement Canada prévoit des averses et/ou des orages pour les 17 et 19 juillet, un peu partout, avec des quantités pouvant être significatives par endroits, surtout dans les régions plus centrales. Le tout devrait être entrecoupé de temps plutôt ensoleillé, avec des températures la plupart du temps au-dessus des moyennes de saison.   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE La croissance des plants est bonne pratiquement partout, avec une végétation bien verte, et ce, malgré des buttons plutôt secs par endroits. Elle présente plus de vigueur dans les parcelles qui ont reçu plus de précipitations en cours de période. Les entre-rangs se ferment en plusieurs endroits. Cependant, des collaborateurs mentionnent que le stress subi plus tôt en saison pourrait Lire la suite
1 à 10 sur 7911

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.