Chargement en cours

    22 novembre 2004
    Les pourritures racinaires du pois peuvent être causées par plusieurs champignons dont Aphanomyces euteiches. Cet agent serait de loin le plus destructif. Champignon microscopique, ce dernier est classé dans les champignons aquatiques. Les oospores peuvent rester viables plusieurs années, ce qui rend la lutte très difficile. Il n’y a pas vraiment de fongicide efficace et économique et les rotations ne font qu’atténuer l’effet de l’organisme pathogène. Le meilleur moyen pour enrayer cette maladie est d’éviter des champs modérément à fortement contaminés d’Aphanomyces. ... lire la suite >>
    28 avril 2016
    Site anglais de certification de règles d'élevage et de manutention des animaux.
    22 novembre 2004
    Chez la carotte, plusieurs maladies débutent au champ sans montrer de dommages apparents de la partie aérienne, mais lorsque entreposée, la racine commence parfois à montrer des symptômes problématiques. Quelques maladies peuvent donner ce résultat, notamment la cavité pythienne, le rhizoctone, la pourriture sclérotique et la pourriture molle bactérienne. De plus, un entreposage inadéquat peut entraîner des pertes encore plus importantes. ... lire la suite >>
    12 juillet 2016
    SI vous avez des préoccupations en ressources humaines (RH), dites-vous que vous n’êtes pas seuls. En effet, AGRIcarrières, le comité sectoriel de main-d’oeuvre de la production agricole, a mené récemment une vaste consultation auprès de 300 employeurs, incluant le secteur porcin.
    27 novembre 2004
    En 1986, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation a mis en place le Laboratoire de diagnostic en phytoprotection. Depuis ce temps, les diagnostics réalisés ont permis de mettre à jour certains organismes phytopathogènes nouveaux ou en ré-émergence ayant un impact sur certaines productions horticoles en engendrant des pertes importantes ou simplement en révélant leur présence dans les cultures au Québec. ... lire la suite >>
    15 janvier 2007
    En juin 2004, une nouvelle étape a été franchie dans la mise en marché de l’ionophore monensin au Canada. En effet, Santé Canada élargissait l’homologation du monensin en incluant l’amélioration de l’efficacité alimentaire, l’atténuation de la perte de condition de chair durant la lactation et la réduction du taux de matière grasse du lait. Si vous utilisez déjà ou pensez utiliser prochainement un ionophore, cet article vous donnera des informations utiles sur les nouvelles indications de cet « additif alimentaire ». ... lire la suite >>
    02 août 2004
    Saviez-vous que dans le Règlement sur les exploitation agricoles, l’Article 57 stipule que : «   Voici donc un texte intéressant décrivant la prise de position en Ontario en comparaison avec celle du Québec concernant les clôtures, le positionnement recommandé de la clôture pour protéger le cours d’eau et la bande riveraine,  les juridictions sur la limitation de l’accès au cours d’eau,  des avantages économiques de fournir des eaux de qualité aux animaux, la distance que les animaux devront parcourir pour s’abreuver affecte le taux d’utilisation des pâturages, les économies des pâturages, les normes de la qualité de l’eau d’abreuvement des animaux d’élevage,  comment garder des animaux en dehors des cours d’eau sans clôturer, etc.   ... lire la suite >>
    09 novembre 2012
    This calculator is designed to assist producers in determining their annual cost of production for their cow-calf herd. It provides an assessment of feed costs, the cost and return to produce a lb of calf, based on either the number of calves produced (accrual basis) or the number of calves actually sold (cash basis), the profit (loss) per lb of calf produced,  per cow and on a herd basis. ... lire la suite >>
    19 avril 2002
    Bienvenue sur le site de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments. Etablissement public de l'Etat placé sous la tutelle des ministères de la Santé, de l'Agriculture et de la Consommation, l'Afssa a été créée le 1er avril 1999 en application de la loi du 1er juillet 1998 relative à la veille sanitaire et à la surveillance des produits destinés à l'homme. ... lire la suite >>
    25 juillet 2011
    Version de l'Ontario du Guide des bonnes pratiques au Québec. La Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs (LGEN), le Règlement de l’Ontario 267/03 et les protocoles qui s’y rattachent ont pour but d’atténuer les répercussions des éléments nutritifs produits par l’agriculture, sans compromettre l’avenir de ce secteur d’activité.  / Les dispositions législatives offrent aux propriétaires d’exploitations d’engraissement en plein air des possibilités qui ne sont pas offertes aux éleveurs qui gardent leurs animaux dans des bâtiments d’élevage, possibilités qui assurent quand même une protection équivalente des eaux de surface et des eaux souterraines. Le Règlement prévoit plusieurs types de « zones de confinement extérieures » (ZCE) qui peuvent être utilisées par les exploitations d’engraissement en plein air. La présente fiche technique fournit de l’information sur les ZCE qui sont soumises au Règlement.  Quand s'agit-il d'une ZCE?   Catégories de ZCE   ZCEP à haute densité (HD)   Protection des eaux souterraines   Sol de la zone de confinement   Retraits à respecter par rapport aux éléments vulnérables   Exigences de maîtrise des eaux de ruissellement   Enlèvement et entreposage du fumier et de la neige  Concurrence et protection de l'environnement  ... lire la suite >>
    1 à 10 sur 18986