Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    Fiers de diffuser leur expertise

    Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)

    Nouveau

    19 avril 2018 Guide d'identification des pucerons dans les cultures maraîchères au Québec.
    Ce guide a été conçu afin de faciliter l'identification des pucerons ravageurs les plus communs dans les cultures. Ce projet a été réalisé dans le cadre du Programme de partage des frais d’investissement en R&D de la Direction générale de la recherche d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) par : Centre de R&D en horticulture (CRDH) et Compagnie de recherches Phytodata inc.   ... lire la suite >>
    29 mars 2018 Vue d'ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien - 2017
    Le présent rapport de 2017 donne un aperçu de la situation économique du système agricole et agroalimentaire canadien et contient les plus récentes données en la matière. Ce document de référence polyvalent : • présente le système agricole et agroalimentaire dans le contexte de l’économie canadienne et des marchés internationaux; • trace un portrait de la composition et du rendement du système et des changements qu’il subit en réaction aux défis, aux possibilités et à l’évolution des marchés.   Ce document est disponible en anglais sur le site web d'Agriculture et Agroalimentaire Canada. Pour toute question, communiquez avec nous.   ... lire la suite >>
    23 mars 2018
    L'huile de caméline est très recherchée à cause de sa richesse et de son goût.  L'obtention d'un rendement intéressant en régie biologique est possible si on l'associe aux plantes de la famille des légumineuses( lentille et pois).  Pour lutter contre les mauvaises herbes,  il faut associer la caméline au sarrasin et aux petites céréales.   Le sarrasin et l'avoine sont les cultures qui permettent une bonne compétition.  L'association caméline-avoine offre une bonne protection contre les mauvaises herbes et produit elle-même un bon rendement ce qui n'est pas toujours le cas pour le sarrasin.  La lutte aux mauvaises herbes en régie biologique est un enjeu majeur surtout du point de vue du rendement.  Le projet permet d'espérer que nous détenons une piste de solution intéressante pour le producteur et l'industrie.   Le nettoyage de la caméline pour éliminer les graines des familles de crucifères pourra nécessiter de l'équipement sophistiqué.  Le projet pourra permettre aux producteurs biologiques la possibilité d'inclure une culture à haut rendement économique dans leur plan de rotation.  De plus,  c'est une culture sans gluten et qui pourrait bien s'introduire dans la filière sans gluten. ... lire la suite >>
    21 mars 2018
    Ce plan d'action découle des tables rondes qui ont eu lieu lors du Colloque Innovation et Initiatives en élevage de grands gibiers le 23 février 2018 à Drummondville. Les éleveurs intéressés par les projets proposés dans le plan d'action peuvent s'adresser à la Fédération des éleveurs de grands gibiers du Québec (www.grandsgibiers.com) ou à l'Association cerfs rouges du Québec (www.cerfsrouges.com), l'Association des éleveurs de wapitis du Québec (www.wapitiquebec.com), l'Association des producteurs de sangliers du Québec (www.sangliers.qc.ca) et l'Union québécoise du bison (www.bisonquebec.com). Les présentations qui ont été faites lors de ce colloque se trouvent à l'adresse suivante: www.grandsgibiers.com/ et portent sur - La caractérisation des déjections des bisons - L'alimentation du cerf rouge - La génétique et l'élevage des sangliers - Les pratiques pour diminuer le stress lié à l'abattage. ... lire la suite >>
    09 mars 2018 Recrutement de producteurs à un programme de sélection végétale participative en agriculture biologique (blé, avoine et pomme de terre)
    Le secteur biologique connaît la plus forte croissance au Canada dans le domaine agroalimentaire. Pourtant, les agriculteurs biologiques se fient principalement à des semences sélectionnées pour des systèmes agricoles conventionnels. Nos travaux de recherche sur les grandes cultures reçoivent un soutien financier de la Grappe scientifique biologique (Agriculture et Agroalimentaire Canada) et sont principalement réalisés dans le cadre d’un programme de sélection végétale participative unique en son genre au Canada. Le but est de sélectionner des variétés de blé, d'avoine et de pomme de terre adaptées aux besoins précis des agriculteurs biologiques des différentes régions canadiennes. Les travaux sont faits sous la supervision de Martin Entz, Ph. D, à l’Université du Manitoba. Martin a commencé à collaborer avec des sélectionneurs en 2004 afin d’élaborer des variétés destinées à la production biologique. Depuis 2011, il sollicite la participation d’agriculteurs, qui agissent comme des sélectionneurs de premières générations. « Le programme a comme objectif de découvrir de nouvelles techniques d’agriculture écologiques et de mettre à la disposition des agriculteurs le savoir et les outils nécessaires pour créer des systèmes agricoles durables adaptés à leur région. Le partenariat avec les agriculteurs est crucial, puisque leurs expériences, leurs observations et leurs méthodes novatrices facilitent notre quête d’un système alimentaire durable. »   Pour plus d'information sur les lignées disponibles de blé, d'avoine et de pomme de terre, contactez Hugo Martorell et Michelle Carkner Hugo Martorell - hmartorell@usc-canada.org Michelle Carkner - michelle.carkner@umanitoba.ca  Vous pouvez aussi consulter les sites web : Université du Manitoba : http://www.umanitoba.ca/outreach/naturalagriculture/ppb.html Initiative de la famille Bauta sur la sécurité des semences : seedsecurity.ca/fr   ... lire la suite >>
    01 mars 2018
    Ce document synthèse présente les pâturages en rotation dans le cadre d'une pratique de gestion optimale (PGO). Une PGO est une méthode démontrée, pratique et abordable visant à conserver le sol, l’eau et les autres ressources naturelles dans les zones rurales. Dans ce document vous trouverez des informations sur : la croissance des cultures fourragères et l’importance de la récupération, les quatre principes de la gestion des pâturages, des exemples de systèmes de pâturage en continu et en rotation, des méthodes de contrôle des plantes désirables et indésirables, l’importance des pâturages pour les oiseaux des prairies, les autres bénéfices pour l’environnement et les façons de mettre en place un système de pâturage en rotation, les systèmes d'abreuvage, le choix des clôtures, les enclos et le déplacement du bétail. ... lire la suite >>
    23 février 2018 Portrait de la situation du nématode à kyste du soja (Heterodera glycines) au Québec (2013-2015)
    Article scientifique révisé par les pairs décrivant les résultats d'un projet de recherche sur l'établissement et la dispersion du nématode à kyste du soya, Heterodera glycines, au Québec. Paru initialement dans la revue scientifique Phytoprotection volume 96, pages 33-42. Un billet de blogue Nématodes à kyste : Des outils moléculaires pour suivre l’évolution des populations dans les champs a été écrit sur le sujet.  Résumé: Le nématode à kyste du soja (NKS), Heterodera glycines, est un nématode phytoparasite causant des pertes de rendement considérables dans la culture de soja. Il a été détecté pour la première fois au Québec en 2013. Nous présentons ici les résultats d’une enquête visant à déterminer les régions affectées par ce ravageur et la densité de populations présentes au Québec. Au cours des trois dernières années (2013-2015), le NKS a été détecté dans 54 échantillons (32 % des champs testés) répartis dans les 10 régions productrices de soja du Québec. Les densités de populations trouvées étaient par contre très faibles, à la limite de détection. Parmi les régions testées, l’Estrie présentait la plus forte proportion de champs positifs (63 %). Étonnamment, cette proportion n’était que de 7 % en Montérégie-Ouest, là où la première détection a pourtant eu lieu et où se concentre la production de soja. Dans l’ensemble, la qualité des kystes récupérés était pauvre et le nombre d’oeufs très faible. Même si les populations sont encore négligeables, le NKS est bel et bien présent au Québec et il ne pourra pas être éradiqué. Diverses mesures devraient donc être mises en oeuvre afin de limiter la dispersion et l’accroissement des populations de ce ravageur important. ... lire la suite >>
    09 février 2018 Est-ce possible d’améliorer la production laitière de la truie?
    De nos jours, dans les élevages de truies au Canada, on retrouve des lignées génétiques hyper prolifiques. Ces truies donnent souvent naissance à plus de porcelets que le nombre de tétines qu’elles ont pour les nourrir et elles n’arrivent pas à produire tout le lait nécessaire à une croissance optimum de leurs porcelets. Chez les cochettes (truies ayant une première portée), plusieurs manifestent un problème de maigreur qui affectera le développement de leurs glandes mammaires, ayant un effet négatif sur la croissance des porcelets.   Les travaux de recherche dirigés par Chantal Farmer (PhD), chercheuse au Centre de recherche et de développement d’Agriculture et Agroalimentaire Canada à Sherbrooke, et ce avec divers collaborateurs de l’industrie porcine, ont mené à des découvertes pouvant aider les producteurs à  maximiser la production laitière des truies   ... lire la suite >>
    15 janvier 2018 Développement de systèmes agroforestiers intercalaires de deuxième génération au Québec
    Bien que peu nombreux au Québec et relativement récents, les systèmes agroforestiers intercalaires (SAI) ont déjà permis notamment de démontrer leurs impacts sur la conservation des sols, la biodiversité, la qualité de l'eau, l'adaptation et la lutte aux changements climatiques. Ils couvriraient une superficie de 200 ha au Québec. Depuis 2010, les sites, dits de "première génération", côtoient les premiers sites dits de "deuxième génération", caractérisés par une densité d'arbres moins importante à l'intérieur des superficies cultivées. Dans ce document, vous prendrez connaissance des enseignements tirés des SAI de première génération et des SAI de deuxième génération vous seront présentés. ... lire la suite >>
    1 à 10 sur 736