Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
24597 documents disponibles

Nouveau

28 février 2024
MISE EN GARDE BIEN QUE L’HYPOCHLORITE DE SODIUM SOIT DANS LA LISTE DES PRODUITS PERMIS SELON LES NORMES DE CERTIFICATION BIOLOGIQUE CANADIENNE, IL N’EST PAS PERMIS DE L’UTILISER À LA CONCENTRATION RECOMMANDÉE DANS LE PRÉSENT PROTOCOLE. SI VOUS ÊTES DÉTENTEUR D'UNE CERTIFICATION BIOLOGIQUE, VOUS NE POUVEZ DONC PAS EFFECTUER CE TRAITEMENT DE SEMENCE. Le virus du fruit rugueux brun de la tomate (ToBRFV) a été détecté pour la première fois en 2014, en Israël. Depuis, le virus a été trouvé dans plusieurs pays d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie. Le ToBRFV peut considérablement réduire la productivité des cultures de tomate et la qualité marchande des fruits. Au Québec, sa présence a été confirmée pour la première fois en 2021, dans des serres de tomate. Le ToBRFV fait partie de la famille des Tobamovirus reconnus pour être hautement transmissibles par contact. Bien qu’inoffensif pour l'humain, il cause des pertes de rendement considérables sur les plants et les fruits. Même à l'extérieur de la plante-hôte, ce virus est persistant longtemps dans l'environnement, ce qui le rend difficile à éradiquer et a souvent pour conséquence la cession de la production de tomates sur un site, et ce, pour plusieurs années. Le virus peut se transmettre par les semences. Or il n’existe aucune certification, à ce jour, qui garantit l'absence de virus au niveau des lots de semences achetés. D'ailleurs, des chercheurs italiens ont détecté la présence du virus dans plusieurs lots testés de nombreux semenciers. Des études récentes ont démontré l'efficacité d'un trempage de semences, dans une solution d’hypochlorite de sodium (2,5 %), pour éradiquer le virus. Une solution d'eau de Javel aurait donc la capacité d'éradiquer le virus qui se trouve principalement à la surface du tégument. Les traitements à l'eau chaude, effectués pour contrer le chancre bactérien, autre maladie bactérienne redoutable dans cette culture, n'ont aucun effet sur ce virus. De nombreux producteurs de tomates de serre font Lire la suite

Nouveau

29 février 2024
Texte pour aider l'acheteur de taureau à ''lire'' et comprendre les ÉPD, avec quelques exemples d'ÉPD et de taureaux fictifs de différentes races.

Nouveau

28 février 2024
Nouvelles homologations - Hiver 2024 

Nouveau

27 février 2024
Contrôler la croissance des plantes ornementales en serre … avec ou sans régulateurs

Nouveau

26 février 2024
            

Nouveau

23 février 2024
Rapport de ventes CEB multisources Saint-Martin - Entrée 2023-09-19 Ce rapport présente le prix des taureaux vendus au CEB multisources Saint-Martin. Date de vente: 19 février 2024. 
Le rôle du magnésium méconnu en horticulture ornementale

Nouveau

22 février 2024
Le magnésium (Mg) est l’un des trois nutriments secondaires requis par les plantes pour une bonne croissance. Le terme secondaire fait référence à la quantité plutôt qu’à l’importance du nutriment. C’est l’élément oublié des chercheurs en agriculture. Encore aujourd’hui, très peu d’universités s’intéressent à cet élément essentiel de toute fertilisation en horticulture ornementale. Nous présenterons les différents rôles du Mg et attirerons votre attention sur ses particularités. Article paru dans le journal Gestion et technologie agricoles (GTA) : jeudi 10 mars 2022 et sur le Blogue du site web de l'IQDHO. Lire la suite

Nouveau

22 février 2024
À tous les producteurs en serre et leurs conseillers, Le MAPAQ, le CRSNG et le Mitacs ont octroyé une subvention pour le projet d’envergure « Atteinte de la cible zéro enfouissement par une plateforme de valorisation des résidus serricoles » dirigé par Philippe Constant, professeur à l’INRS. En développant des procédés de tri et de conditionnement des résidus et en combinant de multiples options de valorisation, ce projet repoussera les frontières actuelles limitant la valorisation des résidus serricoles. De multiples voies de valorisation des résidus seront examinées pour la première fois dans le cadre d’un projet intégré, mais nous avons besoin de votre collaboration pour adapter les voies de valorisation aux réalités du secteur serricole québécois. L’équipe de recherche vous invite à participer à une enquête pour identifier la nature et la quantité de résidus végétaux et de plastiques générés dans le cadre de vos opérations. Un portrait précis permettra de proposer des solutions concrètes pour que le secteur serricole atteigne la cible zéro enfouissement. Je vous invite à contacter Philippe Constant () qui prendra en charge l’enquête pour laquelle vous êtes invité.e à participer. Je vous remercie d’avance pour votre précieuse collaboration.   Lire la suite

Nouveau

21 février 2024
Cette conférence a été donné lors des soirées INPACQ bovins de boucherie les 24 et 31 janvier 2024. Les éléments traités sont les suivants : Taux de remplacement et taux de réforme Stratégies Efficacité des vaches Conformation des reproducteurs Critères de sélection et bonnes pratiques des femelles de remplacement Élever ou acheter des taures Meilleur taureau pour mon troupeau La reproduction est le facteur le plus important pour un élevage vache-veau profitable! Lire la suite
1 à 10 sur 24597

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.