Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    Nouveau

    30 décembre 2018
    Suivi de l'évolution des degrés-jours en base 10

    Nouveau

    20 juin 2018 Cucurbitacées, Avertissement No 4, 20 juin 2018
    Les récoltes de courgette et de concombre hâtif se poursuivent. On nous signale quelques bris de tiges ainsi que des traces d’abrasion et de frottement sur les feuilles à cause des forts vents des derniers jours. La chrysomèle rayée du concombre est en hausse un peu partout depuis le 15 juin; plusieurs champs ont nécessité des traitements. Pour la période allant du 13 au 19 juin, la pluie, accompagnée parfois de vents violents, a été fréquente, ce qui a été bénéfique dans l’ensemble, car les sols étaient généralement secs. Les températures ont été plutôt chaudes, sauf pour le jeudi 14 juin. La plupart des cucurbitacées se développent plutôt bien. Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   CHRYSOMÈLES RAYÉES DU CONCOMBRE De nombreux collaborateurs nous ont informés de la présence accrue de la chrysomèle rayée du concombre depuis le 15 juin. Plusieurs interventions ont été faites. Si vous êtes en agriculture biologique ou encore si vos semences ne sont pas traitées, consulter la fiche technique Chrysomèle rayée du concombre pour connaître les seuils d’intervention ainsi que les méthodes de lutte. Pour connaître les produits de phytoprotection homologués contre cet insecte, consultez le bulletin d’information No 2 du 30 mai 2018, mis à jour le 20 juin 2018.   TRACES D’ABRASION À cause des forts vents des derniers jours, on nous signale quelques bris de tiges ainsi que des traces d’abrasion et de frottement sur les feuilles de cucurbitacées. Ces traces, bien que parfois impressionnantes, sont généralement sans conséquence sur les rendements.   Traces de frottement sur des plants de concombre en cours de récolte Isabelle Couture, agr. (MAPAQ)   TACHE ANGULAIRE Les premiers foyers de tache angulaire (Pseudomonas syringae) ont été dépistés dans des champs de concombres et de courgettes en cours de récolte. Dans cette dernière, au ... lire la suite >>

    Nouveau

    20 juin 2018 Fraise, Avertissement No 9, 20 juin 2018
    Conditions climatiques et stades de développement. Pétales verts : symptômes observés dans quelques champs. Insectes : début des activités du scarabée du rosier, envolées du puceron du fraisier, anthonome et interventions contre la punaise terne, les altises, les tétranyques et le tarsonème. Maladies : traitements en cours contre le blanc et la moisissure grise et augmentation des symptômes d’anthracnose et de pourriture amère. ... lire la suite >>

    Nouveau

    20 juin 2018 Pommier, Avertissement No 11, 20 juin 2018
    Ravageurs d'été : il est temps d'installer vos pièges pour la mouche de la pomme; le charançon de la prune et le carpocapse à surveiller; la tordeuse à bandes obliques, la cicadelle de la pomme de terre, le puceron vert et les ériophyides à dépister au besoin; pour en savoir plus en période estivale.   MOUCHE DE LA POMME  (G. Chouinard et F. Pelletier) État de la situation Même si le modèle du Réseau prévoit le début d’activité de la mouche de la pomme uniquement à partir de la 2e semaine de juillet, des captures sont possibles dès la fin juin dans les régions les plus hâtives et les vergers les plus affectés par cet insecte. Il est donc temps de nettoyer vos sphères rouges et de les installer cette semaine si ce n'est pas déjà fait. Mouche de la pomme adulte Photo : LEDP (MAPAQ), tirée de IRIIS phytoprotection Stratégies d’intervention Dépistage (fiche 65 du Guide de PFI) Il est temps d'installer vos boules rouges engluées. Vous n'en avez pas? Cliquez ici. Le dépistage de la mouche de la pomme est une pratique incontournable en PFI, et ce, pour les deux raisons suivantes : C’est rentable : le dépistage permet d’éviter des traitements insecticides dans la plupart des exploitations. Les traitements évités en été permettent à leur tour la multiplication des insectes utiles qui effectuent un contrôle naturel des tordeuses, des mineuses, des acariens et des autres ravageurs. Cette lutte biologique peut vous permettre d’économiser chaque année, en moyenne, un autre traitement insecticide. C’est écologique : la réduction du nombre de traitements insecticides vous permet de réduire les résidus sur les fruits, de préserver la biodiversité et d’élever votre performance environnementale.   AUTRES INSECTES RAVAGEURS (G. Chouinard et F. Pelletier) État de la situation Quelques dommages récents de charançon de la prune, limités principalement dans les secteurs à risque, ont été observés au cours des ... lire la suite >>

    Nouveau

    20 juin 2018
    En 2018, le Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) offre gratuitement différents tests moléculaires de détection de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides. Ces tests de détection, développés ou adaptés par Agriculture et Agroalimentaire Canada, sont en cours d’intégration à l’offre de service du LEDP. Les échantillons pourront être reçus tout au long de l’été et seront traités selon l’état d’avancement de l’intégration des tests. Consulter le document plus d'information. ... lire la suite >>

    Nouveau

    20 juin 2018 Fiche 1A - Système de chaleur plus efficace
    Cette fiche présente les principaux éléments à considérer pour : Réduire ses besoins énergétiques avant d’entreprendre toute démarche de changement de système de génération de chaleur  Évaluer adéquatement ses besoins énergétiques Sélectionner un système de génération de chaleur de puissance appropriée afin d’opérer à un taux de charge optimal Entretenir ses systèmes de génération de chaleur régulièrement Envisager la possibilité d’utiliser un réservoir d’hydroaccumulation Cette fiche présente une des dix (10) mesures en efficacité énergétique prioritaires ciblées par les entreprises serricoles et aux intervenants du milieu.  Un sondage réalisé par Producteurs en serre du Québec a permis au comité de suivi de documenter les mesures et d’élaborer un outil d’aide à la décision Excel afin d’aider les entreprises à évaluer les retombées économiques et énergétiques potentielles des mesures retenues.  Pour consulter l'ensemble des documents issus de ce projet, visitez la page Efficacité énergétique : des outils pour vous accompagner ... lire la suite >>

    Nouveau

    20 juin 2018 Grandes cultures, Fiche technique : Prévisions des niveaux de risque de la fusariose de l'épi des céréales sur Agrométéo Québec
    Prévisions des niveaux de risque de la fusariose de l'épi des céréales sur Agrométéo Québec

    Nouveau

    19 juin 2018 Service de detection - Méthode d'échantillonnage des mauvaises herbes 2018
    Pour l’année 2018, le Service de détection des mauvaises herbes résistantes aux herbicides (« Service de détection ») continuera d’offrir gratuitement l’analyse des échantillons des mauvaises herbes soupçonnées de résistance aux herbicides pour l’ensemble des productions agricoles du Québec. Ceci grâce à une collaboration entre le CÉROM et le MAPAQ.   Si vous avez obtenu un mauvais contrôle des mauvaises herbes au cours de la saison de culture 2018 et que vous suspectez de la résistance, vous pouvez nous faire parvenir un échantillon de graines récoltées selon la méthode d’échantillonnage accompagné du formulaire de demande (version 2018) dûment complété avant le 30 novembre 2018. Les échantillons reçus seront évalués au cours de l’hiver au moyen d’un banc d’arrosage et les résultats seront envoyés au printemps 2019. La confidentialité des producteurs est assurée. Pour des questions ou commentaires concernant le Service de détection contactez Sandra Flores-Mejia au 450 464 2715 poste 219 ou à sandra.flores-mejia@cerom.qc.ca ou visitez le site : https://www.cerom.qc.ca/services/service-de-detection.html ... lire la suite >>

    Nouveau

    19 juin 2018 Service de détection de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides - Formulaire de demande 2018
    Pour l’année 2018, le Service de détection des mauvaises herbes résistantes aux herbicides (« Service de détection ») continuera d’offrir gratuitement l’analyse des échantillons des mauvaises herbes soupçonnées de résistance aux herbicides pour l’ensemble des productions agricoles du Québec. Ceci grâce à une collaboration entre le CÉROM et le MAPAQ.   Si vous avez obtenu un mauvais contrôle des mauvaises herbes au cours de la saison de culture 2018 et que vous suspectez de la résistance, vous pouvez nous faire parvenir un échantillon de graines récoltées selon la méthode d’échantillonnage accompagné du formulaire de demande (version 2018) dûment complété avant le 30 novembre 2018. Les échantillons reçus seront évalués au cours de l’hiver au moyen d’un banc d’arrosage et les résultats seront envoyés au printemps 2019. La confidentialité des producteurs est assurée. Pour des questions ou commentaires concernant le Service de détection contactez Sandra Flores-Mejia au 450 464 2715 poste 219 ou à sandra.flores-mejia@cerom.qc.ca ou visitez le site https://www.cerom.qc.ca/services/service-de-detection.html   ... lire la suite >>

    Nouveau

    19 juin 2018 Grandes cultures, Avertissement No 8, 19 juin 2018
    Plusieurs champs de canola au Québec sont encore à un stade sensible aux dommages pouvant être causés par des altises. Un suivi des champs jusqu’au stade 4 feuilles permet de s’assurer que le taux de défoliation demeure sous le stade d’intervention (25 % de surface foliaire affectée).   RAPPEL : SEUIL D’INTERVENTION CONTRE LES ALTISES DANS LE CANOLA Les derniers résultats de dépistage des champs de canola suivis dans le cadre du RAP Grandes cultures indiquent que les taux de défoliation par les altises étaient inférieurs à 10 %, mis à part un champ dépisté au Saguenay. Rappel : les jeunes plants de canola peuvent supporter jusqu’à 50 % de défoliation sans perte notable de rendement. Toutefois, comme la progression des dommages est parfois très rapide, un traitement insecticide peut être indiqué dès que le pourcentage moyen de la surface foliaire affectée atteint 25 %, en autant que les altises soient présentes, qu'elles continuent de s'alimenter, que les conditions leurs soient favorables et que le canola n’ait pas encore atteint le stade 5 feuilles. Malgré les faibles taux de défoliation, nous vous recommandons tout de même de dépister vos champs puisque le canola est encore à un stade vulnérable (de cotylédons à 4 feuilles) pour plusieurs champs. Pour plus de détails, référez-vous à la fiche technique sur l’altise du navet et l’altise des crucifères. Vous pouvez également consulter les résultats du dernier dépistage des altises en cliquant ici.   Dommages d'altises sur des plantules de canola L. Bilodeau, MAPAQ Cet avertissement a été rédigé par Line Bilodeau, agr. (MAPAQ), et Isabelle Fréchette, agr. (CÉROM). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l'avertisseure du réseau Grandes cultures ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires ... lire la suite >>
    1 à 10 sur 7660