Chargement en cours

    Nouveau

    18 août 2017 Grandes cultures, Avertissement No 45, 18 août 2017
    Les populations du puceron du soya ont augmenté rapidement depuis la semaine dernière. Le dépistage des champs semés tardivement est recommandé dans plusieurs régions.   LES POPULATIONS DU PUCERON DU SOYA CONTINUENT D’AUGMENTER; LA VIGILANCE EST RECOMMANDÉE POUR LES SEMIS TARDIFS EN ESTRIE, DANS LANAUDIÈRE ET EN MONTÉRÉGIE         Les populations du puceron du soya ont augmenté rapidement au cours de la dernière semaine et atteignaient cette semaine une moyenne provinciale de 124 pucerons/plant. Une population de 1 500 pucerons/plant nous a été rapportée récemment dans un champ au stade R3 dans la région de Lanaudière (Îles de Berthier). Même si la présence d’ennemis naturels du puceron a été signalée dans 55 des 63 champs dépistés (87 %), on retrouve parfois des champs fortement infestés où leur présence semble insuffisante pour contrôler efficacement les populations.   En raison des semis tardifs en 2017, certains champs de soya sont encore aux stades R3 et R4 et méritent encore d’être dépistés pour ce ravageur, en particulier dans les régions de l’Estrie, de Lanaudière et en Montérégie. Les traitements effectués à partir du stade R5 ont peu de chances d’être rentables. Rappelons que ce stade correspond à la présence d’une graine de 3 mm dans l’une des gousses portées par l’un des 4 nœuds les plus élevés sur la tige principale.   La stratégie d’intervention contre le puceron du soya est basée sur un seuil d’alerte de 250 pucerons/plant et ne signifie pas nécessairement qu’un insecticide doit être appliqué immédiatement, mais qu’il est nécessaire de refaire un dépistage (tous les 2 à 4 jours) pour vérifier si les populations continuent d’augmenter.   Pour tous les détails sur  la stratégie d’intervention, veuillez consulter le bulletin Stratégie d’intervention recommandée au Québec contre le puceron du soya.     Que faire si on découvre une population de plus de 1 000 pucerons/plant avant le ... lire la suite >>

    Nouveau

    17 août 2017 Oignon, ail et poireau, Avertissement No 14, 17 août 2017
    Résumé climatique, risques associés et avancement. Insectes : mouches, thrips, vers gris, tétranyques et teigne du poireau. Maladies : mildiou, brûlures de la feuille et stemphylienne, tache pourpre, pourritures bactériennes. Maturité et traitements au ROYAL MH : rappel

    Nouveau

    17 août 2017 Maïs sucré, Avertissement No 11, 17 août 2017
    Pyrale univoltine : les captures de papillons tirent à leur fin. Pyrale bivoltine (2e génération) : les captures de papillons se poursuivent dans certaines régions. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées. Ver de l’épi : aucune capture de papillons cette semaine. Importance du piégeage à la ferme. Légionnaire d’automne : les captures de papillons se poursuivent et des larves ont été observées au champ. Importance du dépistage au champ. Ver-gris occidental des haricots : les captures de papillons se poursuivent. Soyez vigilants. Chrysomèles, pucerons et rouille : surveillez les champs à risque.     PYRALE UNIVOLTINE     Les captures de papillons de la pyrale univoltine sont très faibles (au total, seulement 2 papillons en Montérégie). Des collaborateurs des régions des Basses-Laurentides, de la Capitale-Nationale, du Centre-du-Québec, de la Chaudière-Appalaches et de la Montérégie nous ont rapporté des observations au champ au cours de la dernière semaine. Bien qu’il ne soit pas toujours possible de savoir avec certitude s’il s’agit de la pyrale univoltine ou bivoltine pour certaines régions, une présence de masses d’œufs, de larves et/ou de dommages de pyrale du maïs a été notée dans certains champs. Dans les régions qui ne reçoivent pas de traitements contre la pyrale bivoltine, continuez à visiter vos champs à risque pour déceler la présence de jeunes larves de la pyrale ou de criblures, et pour intervenir au besoin.   Consultez le tableau synthèse ci-dessous pour voir le portrait de l’activité de la pyrale du maïs selon les régions. Rappelons qu’à cette période de l’été, un traitement contre la pyrale assure la protection des champs qui seront récoltés à l’intérieur d’une période d’environ deux semaines après la pulvérisation.   Les larves de pyrale du maïs terminent leur développement à l’intérieur des tiges de maïs. Il est donc fortement recommandé de déchiqueter et d’enfouir les résidus ... lire la suite >>

    Nouveau

    17 août 2017 Laitue et chicorée, Avertissement No 14, 17 août 2017
    Résumé climatique, risques associés et avancement. Insectes : punaises, pucerons, altises à tête rouge, vers gris et chenilles fausses-arpenteuses. Maladies : mildiou, affaissements pythien et sclérotique, pourriture basale et bactérienne, moisissure grise et taches bactériennes. Désordres physiologiques : brûlure de la pointe. ... lire la suite >>

    Nouveau

    17 août 2017 Carotte et céleri, Avertissement No 14, 17 août 2017
    Résumé climatique, risques associés et avancement. Insectes carotte : charançon et mouche de la carotte. Maladies carotte : taches cercosporéenne et alternarienne; fendillement horizontal; pourriture sclérotique. Insectes céleri : punaises, pucerons, altises à tête rouge, mineuses, sauterelles. Maladies et désordres physiologiques céleri : taches septorienne et alternarienne; anthracnose; gerçure du pétiole. ... lire la suite >>

    Nouveau

    17 août 2017 Crucifères, Avertissement No 14, 17 août 2017
    À surveiller : À nouveau, le développement des maladies par endroits et les ravageurs tels que la cécidomyie du chou-fleur, les thrips, les pucerons et les chenilles défoliatrices.     Le soleil était au rendez-vous au cours de la dernière semaine! Bien que les quelques épisodes de pluie aient favorisé le développement des plants dans la plupart des régions, le recours à l’irrigation était nécessaire à proximité de la Capitale-Nationale, tandis que certains champs de la Montérégie ont à nouveau souffert d’un surplus d’eau. Toujours à proximité de la Capitale-Nationale, des cas de brûlure de la pointe, qui résulte d’une carence en calcium sur certaines crucifères telles que les choux-fleurs et qui est souvent induite par des apports irréguliers en eau, ont été rapportés.     MALADIES     Une hausse légère de l’évolution des symptômes de plusieurs maladies, notamment les taches alternariennes (Alternaria brassicae et Alternaria brassicicola), la pourriture sclérotique et la nervation noire, a été rapportée dans l’ensemble des régions dépistées par nos collaborateurs. Soyez attentif à leur développement et appliquez des fongicides homologués au bon moment. Il est important de se rappeler que la plupart des fongicides sont efficaces lorsqu’ils sont utilisés de manière préventive. Le moment d’application est précisé dans la colonne Remarques du bulletin d’information N°2 du 10 mai 2017 ainsi que sur l’étiquette d’homologation de chacun des produits.     RÉSEAU DE PIÉGEAGE DE LA CÉCIDOMYIE DU CHOU-FLEUR 2017 – DONNÉES PAR RÉGION     Les captures de cécidomyie du chou-fleur dans les pièges à phéromone se poursuivent dans l’ensemble des régions. Les niveaux de captures demeurent très variables d’un site à un autre. Consultez le tableau qui suit pour connaître les niveaux d’infestation dans votre région :   Des dommages (ex. : avortement du point de croissance [plant borgne]), des feuilles tordues et la présence ... lire la suite >>

    Nouveau

    17 août 2017 Solanacées, Avertissement No 12, 17 août 2017
    Situation actuelle dans les champs. Pyrale du maïs dans le poivron : quelques captures de papillons, présence de dommages rapportée. Autres insectes et acariens : punaises, doryphores, pucerons, tétranyques et tarsonèmes. Maladies fongiques de la tomate : pas de nouveaux cas de mildiou, progression des autres maladies. Maladies bactériennes dans la tomate et le poivron : symptômes stables ou en hausse. ... lire la suite >>

    Nouveau

    16 août 2017 Cucurbitacées, Avertissement No 12, 16 août 2017
    Situation générale. Premiers foyers de mildiou dans le concombre frais et dans le concombre de transformation. Taches foliaires généralement stables; le blanc progresse lentement. Quelques cas de Sclerotinia sclerotiorum dans la courge spaghetti.

    Nouveau

    14 août 2017 Bleuet nain, Avertissement No 13, 14 août 2017
    Drosophile à ailes tachetées. Sommaire météorologique.

    Nouveau

    11 août 2017
    " Le 27 septembre 2016, vers 15h35, le producteur de porc et son travailleur sont tous deux retrouvés inconscients dans la préfosse à lisier alors qu’une réparation devait être faite sur la tuyauterie installée au fond de celle-ci. Conséquences : le producteur de porcs et son travailleur décèdent. Causes : 1) Le producteur de porcs et son travailleur sont exposés à une atmosphère dangereuse due à la présence de gaz de lisier alors qu’ils se trouvent dans la préfosse à lisier. 2) Aucune procédure de travail sécuritaire en espace clos n’a été prévue avant l’entrée dans la préfosse à lisier. " ... lire la suite >>
    1 à 10 sur 7049