Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    Nouveau

    17 avril 2018 La calibration du sirop d’érable à l‘aide de l’hydrotherme et du densimètre
    Cet article, paru dans l’Info-Sirop de la FPAQ (avril 2018, p. 12-14) explique comment se servir des hydrothermes et des densimètres pour s’assurer de produire un sirop d’érable d’une densité acceptable.
    23 février 2018
    Ce projet avait pour but d’étudier des traitements d’inoculation du système de collecte de la sève d’érable par des bactéries isolées de cet écosystème. Les résultats ont permis de démontrer que certaines souches bactériennes se sont implantées suite à leur inoculation et que les principales caractéristiques physico-chimiques et sensorielles de la sève et du sirop ont été préservées, voire même rehaussées. C’est le cas notamment de la souche B1 (Pseudomonas sp. 201-1B) qui semble s’être intégrée de façon privilégiée dans la tubulure servant à la collecte de la sève suite à son inoculation. Suite à son implantation, cette souche n’a pas occasionné de dégradation des paramètres physico-chimiques et sensoriels de la sève et du sirop. Ainsi, la souche B1 n’a eu dans la plupart des cas, aucun effet défavorable sur les propriétés de ces produits (pH, sucres invertis, couleur) et n’a pas eu d’effet néfaste sur le volume de sève récoltée. La saveur des sirops obtenus suite à l’inoculation de cette souche a même parfois été jugée supérieure à celle des sirops des autres traitements et contrôles. La souche B2 (Janthinobacterium lividum 100-P12-9) a aussi montré un potentiel intéressant toutefois dans une moindre mesure que la souche B1. Ces résultats serviront de base à des travaux d’optimisation et de validation à plus grande échelle et dans diverses conditions de récolte avant que ce traitement soit proposé comme moyen de contrôle de la qualité associée à la variabilité du microbiote de la sève d’érable.   ... lire la suite >>
    01 février 2018 Étude du détartrage chimique des pannes à plis d’un évaporateur en cours de saison sur la qualité du sirop d’érable
    Cette présentation a été donnée lors des sessions techniques ayant eu lieu dans le cadre de la réunion annuelle conjointe de l’IMSI et du NAMSC le 25 octobre 2017.  
    01 février 2018 Étude du goût de « bourgeon » dans le sirop d’érable
    Cette présentation a été donnée lors des sessions techniques ayant eu lieu dans le cadre de la réunion annuelle conjointe de l’IMSI et du NAMSC le 25 octobre 2017.  
    31 janvier 2018 Optimisation du contrôle du moussage dans les casseroles de l’évaporateur en production acéricole - PARTIE 2
    Ce projet, réalisé pour le compte de la table sectorielle acéricole du MAPAQ, a permis d’évaluer et de comparer l’efficacité de différents agents antimoussants et des méthodes alternatives pouvant potentiellement être utilisées en acériculture biologique et conventionnelle; en plus d’optimiser la procédure de contrôle du moussage au cours de la production de sirop d’érable biologique et conventionnelle.  Vous trouverez ici les résultats de recherche de la partie 2 de notre étude. Sur ce site, vous pourrez également trouver les résultats de recherche de la partie 1 de cette même étude.   ... lire la suite >>
    31 janvier 2018 Optimisation du contrôle du moussage dans les casseroles de l’évaporateur en production acéricole - PARTIE 1
    Ce projet, réalisé pour le compte de la table sectorielle acéricole du MAPAQ, a permis d’évaluer et de comparer l’efficacité de différents agents antimoussants et des méthodes alternatives pouvant potentiellement être utilisées en acériculture biologique et conventionnelle; en plus d’optimiser la procédure de contrôle du moussage au cours de la production de sirop d’érable biologique et conventionnelle.  Vous trouverez ici les résultats de recherche de la partie 1 de notre étude. Sur ce site, vous pourrez également trouver les résultats de recherche de la partie 2 de cette même étude.   ... lire la suite >>
    31 janvier 2018 Qualification du taux d’évaporation par surface d’un système d’évaporation acéricole - Chiffrier de calcul
    Le chiffrier de calcul ainsi que le protocole aussi disponible sur le site visent à permettre d’estimer le taux d’évaporation par unité de surface dans les casseroles à fond plat et à plis de manière indépendante.   Alors que le chiffrier permet de faciliter grandement les calculs, le protocole documente les étapes et les méthodes de mesure nécessaires à son utilisation.   ... lire la suite >>
    31 janvier 2018 Qualification du taux d’évaporation par surface d’un système d’évaporation acéricole - Protocole
    Le protocole ainsi que le chiffrier de calcul aussi disponible sur le site visent à permettre d’estimer le taux d’évaporation par unité de surface dans les casseroles à fond plat et à plis de manière indépendante.   Alors que le chiffrier permet de faciliter grandement les calculs, le protocole documente les étapes et les méthodes de mesure nécessaires à son utilisation.   ... lire la suite >>
    30 janvier 2018 L’état de la recherche sur les agents antimoussants
    Cette présentation ne peut être reproduite, diffusée ou distribuée sans l’autorisation écrite du Centre ACER. Cette conférence présentée lors des journées acéricoles 2017 relate l’état de la recherche sur les antimousses. On y retrouve des notions de base sur la mousse et son contrôle, en plus de décrire le cheminement du laboratoire jusqu’à la cabane.  De plus, on y retrouve les résultats de tests effectués avec différents produits et différentes méthodes de contrôle du gonflement excessif dans les casseroles. Les méthodes d’utilisation des agents antimousses ont aussi été identifiées comme un facteur clé du contrôle du gonflement tout en permettant de produire un sirop de qualité. ... lire la suite >>
    30 janvier 2018 Les équipements acéricoles et la norme californienne
    Cette présentation ne peut être reproduite, diffusée ou distribuée sans l’autorisation écrite du Centre ACER. Cette présentation, diffusée lors des journées acéricoles de 2017, illustre les exigences provenant de l’entente californienne en matière d’équipements acéricoles. Parmi celles-ci, on retrouve la nécessité de s’assurer que les équipements utilisés, ceux en laiton notamment, répondent à la norme NSF/ANSI 51-2012. Cette norme prévoit que le laiton utilisé doit contenir moins de 8  % de plomb, en plus d’exiger que les pièces qui en sont formées aient reçu un traitement anticorrosion. La norme fait aussi mention de la nécessité d’utiliser des équipements de grade alimentaire. ... lire la suite >>
    1 à 10 sur 343