Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    24 août 2018
      Résumé L’Association canadienne des professionnels de l’apiculture (ACPA) a coordonné la production du rapport annuel 2017-2018 sur les pertes d’abeilles mellifères pendant l’hivernage au Canada. Comme lors des années précédentes, des questions harmonisées basées sur les profils du secteur apicole national ont été utilisées pour l’enquête. Les responsables provinciaux de l’apiculture de chaque province ont recueilli les données de l’enquête. Toutes les provinces sont représentées dans l’enquête nationale cette année. Les répondants exploitaient 502 764 colonies d’abeilles mellifères disséminées dans tout le Canada. Cela représente 63,9 % de toutes les colonies exploitées et ayant hiverné au pays en 2017-2018. Le pourcentage de pertes hivernales de colonies, y compris les colonies non viables, a été de 32,6 % à l’échelle nationale et a varié entre 18,4 % et 45,7 % dans les provinces. À l’échelle nationale, les pertes globales déclarées en 2018 sont les plus élevées depuis 2009. Grâce au travail acharné des apiculteurs pour remplacer les colonies perdues et accroître le nombre de colonies, le nombre total de colonies a augmenté de 34,1 % de 2007 à 2017 selon Statistique Canada. Les réponses dénotent une certaine variation dans la désignation et le classement des quatre principales causes possibles de pertes de colonies à travers le pays. Les causes les plus fréquemment évoquées, par ordre de fréquence, sont les suivantes : conditions climatiques défavorables, problème lié aux reines, colonies trop faibles à l’automne et famine. De plus, les apiculteurs ont répondu à des questions concernant la lutte contre trois grands parasites et organismes pathogènes : le varroa, la nosémose et la loque américaine. Dans la majorité des provinces, la plupart des apiculteurs ont déclaré qu’ils effectuaient un dépistage de l’infestation par le varroa. Les traitements contre le varroa les plus couramment employés étaient l’ApivarMD au printemps, l’ApivarMD ou l’acide formique (Mite ... lire la suite >>
    31 juillet 2018
      Summary The Canadian Association of Professional Apiculturists (CAPA) coordinated the annual honey bee wintering loss report for 2017-2018. As in previous years, harmonized questions based on the national beekeeping industry were used. Provincial Apiarists collected the survey data. All provinces were included in the national survey this year. The respondents operated 502,764 honey bee colonies across Canada. This represents 63.9% of all colonies operated and wintered in the country in 2017-2018. The national winter loss, including non-viable bee colonies was 32.6% with provincial losses ranging from 18.4% to 45.7%. The overall national colony loss reported in 2018 is the highest reported loss since 2009. Through the hard work of beekeepers replacing loses and making increases, Statistics Canada reports show that the total colony count has increased by 34.1% during the period between 2007 and 2017. Respondents reported some variation in identifying and ranking the top four possible causes of colony losses across the country. The most frequently cited causes in order from high to low were: weather, poor queens, weak colonies in the fall and starvation. Beekeepers also responded to questions on the management of three serious parasites and pathogens to beekeeping: Varroa mites, nosema and American foulbrood. The majority of beekeepers in most provinces reported that they monitored for Varroa mites. The most commonly reported Varroa treatments were Apivar® in spring, Apivar® or formic acid (Mite Away Quick Strip® (MAQS), repeated 40 ml of 65% formic acid treatments, or flash treatments) in the summer or fall and oxalic acid in late fall. Many beekeepers reported using spring and fall applications of Apivar® or Apivar® plus formic acid to keep mites under control in 2017. Nosemosis and American foulbrood were treated by many Canadian beekeepers. Across the country commonly used treatments were registered antibiotics; but methods and timing of application varied from ... lire la suite >>
    22 mai 2018 Portrait-diagnostic sectoriel de l'apiculture au Québec
    Ce document présente une analyse évolutive et comparative de l’industrie apicole au Québec. La période généralement couverte est celle comprise entre 2007 et 2016. Dans certains cas, l’analyse a été limitée aux dernières données officielles. Comme le Québec représente qu’environ 5 % de la production canadienne nous ne ferons pas de comparable avec les autres provinces ou les grands pays producteurs.  ? Pour répondre aux besoins de pollinisation et de remplacement des colonies (mortalité), la production de nucléi connaît une forte hausse depuis 2006. ? La répartition du cheptel apicole au Québec est asymétrique puisque 7 % des entreprises détiennent 80 % de celui-ci. ? Le rendement moyen par ruche s’élève à 34,8 kilogrammes. ... lire la suite >>
    11 mai 2018 Bac de trempage à la paraffine - Guide technique
    Le bac de trempage à la paraffine est un appareil permettant à la fois la désinfection et la préservation du matériel apicole en bois (hausses, cadres, entre-couvercles, etc.). Le guide explique de façon concise et pratique les conditions d'utilisation du bac et présente en détail les informations techniques pour sa construction, dont 10 pages de plans. Une initiative du Comité apiculture du CRAAQ. ... lire la suite >>
    06 avril 2018
    In Quebec, any beekeeper is required to register under the current regulation. Return this duly completed and signed form by June 1, 2018, along with a cheque or postal money order in the amount of $18.24 made out to the Minister of Finance to the following address: Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (Service des permis) 200, chemin Sainte-Foy, 11e étage Québec (Québec),  G1R 4X6   ... lire la suite >>
    06 avril 2018
    L'enregistrement annuel des propriétaires d'abeilles auprès du MAPAQ est obligatoire au Québec et cet enregistrement doit être renouvelé entre le 1er avril et le 1er juin de chaque année. Les propriétaires ayant déjà été enregistrés reçoivent un avis de renouvellement et un formulaire par courrier. Les autres peuvent compléter le présent formulaire en tout temps et l'acheminer au MAPAQ avec leur paiement. ... lire la suite >>
    05 avril 2018
    Any beekeeper planning to have colonies, nuclei or packages of bees transit through Québec territory must have a transit authorization issued by the Direction de la santé animale (DSA) of the Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). The goal of this protocol is to contribute to ensuring a reasonable degree of protection against the risk of introducing Aethina tumida (small hive beetle), a bee disease designated in the Regulation to designate contagious or parasitic diseases, infectious agents and syndromes (CQLR, c. P-42, r. 4.2). This protocol targets beekeeping operations planning to have bees from other Canadian provinces or territories transit through Québec, and specifies the requirements that these businesses must meet to be eligible for an authorization to transit through Québec territory.   ... lire la suite >>
    05 avril 2018
    Tout apiculteur qui projette de faire transiter par le territoire du Québec des colonies, nucléi ou paquets d’abeilles a l'obligation de détenir une autorisation de transit délivrée par la Direction de la santé animale (DSA) du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). L'objectif du présent protocole est de contribuer à assurer une protection adéquate contre les risques d’infestations par Aethina tumida (petit coléoptère de la ruche), maladie apicole désignée dans le Règlement sur la désignation des maladies contagieuses ou parasitaires, des agents infectieux et des syndromes (RLRQ, chapitre P-42, r. 4.2). Ce protocole vise les entreprises projetant de faire transiter par le territoire québécois des abeilles en provenance d’autres provinces ou territoires canadiens et précise les exigences du Québec auxquelles ces entreprises doivent satisfaire pour être admissibles à une autorisation de transit.   ... lire la suite >>
    05 avril 2018
    Any beekeeper planning to permanently (sale) or temporarily (commercial pollination) import colonies, nuclei or packages of bees into Québec territory[1] must have an authorization to import bees into Québec issued by the Direction de la santé animale (DSA) of the Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). The goal of this protocol is to contribute to ensuring a reasonable degree of protection against the risk of introducing Aethina tumida (small hive beetle or SHB) and Paenibacillus larvae (the causative organism of American foulbrood), bee diseases designated in the Regulation to designate contagious or parasitic diseases, infectious agents and syndromes (CQLR, c. P-42, r. 4.2). This protocol targets beekeeping operations in provinces where the small hive beetle is absent or controlled by health authorities, and specifies the requirements that these businesses must meet to be eligible for an authorization to import into Québec territory.   [1]     The issuance of an authorization to import by MAPAQ is not required for package bees imported into Canada in accordance with the requirements of the Canadian Food Inspection Agency. ... lire la suite >>
    05 avril 2018
    Tout apiculteur qui projette d'introduire, de façon permanente (vente) ou temporaire (pollinisation commerciale), des colonies, nucléi ou paquets d’abeilles sur le territoire du Québec[1] a l'obligation de détenir une autorisation d’introduction d’abeilles délivrée par la Direction de la santé animale (DSA) du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). L'objectif du présent protocole est de contribuer à assurer une protection adéquate contre les risques d’infestations par Aethina tumida (petit coléoptère de la ruche) et par Paenibacillus larvae (agent de la loque américaine), maladies apicoles désignées dans le Règlement sur la désignation des maladies contagieuses ou parasitaires, des agents infectieux et des syndromes (RLRQ, chapitre P-42, r. 4.2). Ce protocole vise les entreprises apicoles établies dans une province où le petit coléoptère de la ruche (PCR) est absent ou contrôlé par les autorités sanitaires et précise les exigences du Québec auxquelles ces entreprises doivent satisfaire pour être admissibles à une autorisation d’introduction sur son territoire.   [1]     La délivrance par le MAPAQ d’une autorisation d’introduction n’est pas requise pour les paquets d’abeilles importés au Canada conformément aux exigences de l’Agence canadienne d’inspection des aliments. ... lire la suite >>
    1 à 10 sur 302