Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
12882 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Maïs sucré, Avertissement No 8, 18 juillet 2024

Nouveau

18 juillet 2024
Ver-gris occidental des haricots (VGOH) : augmentation des captures de papillons; observation de masses d’œufs et de jeunes larves à certains sites. Autres ravageurs : suite des captures de papillons du ver de l’épi, de la pyrale du maïs, de la légionnaire d’automne, observation de pucerons et de chrysomèles; surveillez les champs à risque.     VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS (VGOH)   Les captures de papillons de VGOH sont en augmentation dans la dernière semaine dans les sous-réseaux Maïs sucré et Grandes cultures. Dans le maïs sucré, de 1 à plus de 100 papillons ont été capturés sur la majorité des sites répartis d’ouest en est de l’Outaouais à la Capitale-Nationale. Les papillons pondent surtout dans des champs en sol sableux et lorsque le maïs est autour du stade de sortie des croix. Des masses d’œufs sont déjà visibles sur certains sites et de jeunes larves sont présentes sur très peu de sites pour l’instant. Soyez donc vigilant dans l’ensemble des régions. Pour repérer les masses d’œufs, concentrez-vous sur les trois feuilles du haut du plant. La ponte a lieu sur la face supérieure des feuilles. La masse d’œufs comporte des dizaines d’œufs distincts, ronds et brodés similaires à une petite clémentine. Un peu avant l’éclosion, la couleur des œufs passe du blanc au bleu/violet. Les œufs prennent entre 5 à 7 jours pour éclore et les œufs, de couleur mauve, écloront environ dans les 24 à 48 heures. Pour les identifier, référez-vous à la fiche technique Le ver-gris occidental des haricots dans le maïs sucré et aux photos plus bas. Le dépistage des masses d’œufs et des jeunes larves permet de déterminer l’atteinte du seuil économique d’intervention justifiant un traitement phytosanitaire et de coordonner le moment d’application. Si le dépistage révèle la présence de masses d’œufs ou de larves de ce ravageur, il est important d’intervenir pendant que les larves sont encore petites et avant qu’elles n’entrent dans les épis, mais après l’émergence des Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 7, 11 juillet 2024
11 juillet 2024
Pyrale du maïs : suite des captures de papillons de pyrale univoltine; la situation demeure calme avec quelques dommages par endroits. Ver-gris occidental des haricots (VGOH) : suite des captures de papillons dans quelques régions; début d’observation de masses d’œufs à certains sites. Autres ravageurs : suite des captures de papillons du ver de l’épi, premières captures de papillons de légionnaire d’automne; surveillez les champs à risque.   PYRALE DU MAÏS Univoltine Quelques nouvelles captures de papillons dans la dernière semaine sur des sites dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Chaudière-Appalaches. La situation demeure calme en lien avec cette race de pyrale. Avec les captures de papillons de la dernière semaine, il est à prévoir pour les régions plus tardives que :   Bas-Saint-Laurent et Gaspésie Les premières pontes et observations de masses d’œufs devraient commencer vers le 19 juillet (début du dépistage). Les premières larves devraient être actives à partir du 24 juillet. Bivoltine Dans la dernière semaine, aucune nouvelle capture de la pyrale bivoltine n’a été enregistrée. On rapporte la présence de jeunes larves ou de dommages minimes sur peu de sites. Des traitements sont prévus dans certains semis. Pour plus d’information :   Fiche technique Pyrale du maïs   VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS (VGOH)   Les captures de papillons de VGOH se poursuivent dans les sous-réseaux Maïs sucré et Grandes cultures. Dans le maïs sucré, de 1 à 46 papillons ont été capturés sur 6 sites répartis dans la majorité des régions allant de la Montérégie au Bas-Saint-Laurent. Les papillons pondent surtout dans des champs en sol sableux et lorsque le maïs est autour du stade de la sortie des croix. Des masses d’œufs sont déjà visibles sur certains sites en Montérégie. Soyez donc vigilant dans l’ensemble des régions. Pour repérer les masses d’œufs, concentrez-vous sur les trois feuilles du haut du plant. La ponte a lieu Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 6, 4 juillet 2024
04 juillet 2024
Ver de l’épi : les captures de papillons se poursuivent. Pyrale du maïs : première capture de papillon de la pyrale univoltine et observations de faibles dommages. Dates de suivis au champ pour certaines régions. Ver-gris occidental des haricots (VGOH) : début timide des captures de papillons dans quelques régions. Autres ravageurs : observations de dommages par les chrysomèles.   VER DE L’ÉPI Au cours de la dernière semaine, de nouvelles captures de papillons du ver de l’épi ont été enregistrées sur 7 sites répartis dans les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Capitale-Nationale, de la Mauricie, de la Gaspésie, de Laval et du Centre-du-Québec. Des traitements sont en cours dans la plupart de ces sites, pour les champs à risque. Le piégeage de papillons avec un piège à phéromone, sur chaque ferme, est fortement recommandé, puisque c’est la seule façon de surveiller l’arrivée du ravageur sur l’entreprise. Vous pouvez aussi consulter la carte du Great Lakes and Maritimes Pest Monitoring Network. Rappelons que les champs les plus à risque sont 1) les champs qui ont des soies fraîches au moment des captures de papillons du ver de l’épi et 2) les champs qui porteront des soies fraîches durant les 10 jours qui suivent les captures de papillons à la ferme. Pour plus d'information :   Fiche technique Le ver de l’épi du maïs   Papillon du ver de l’épi Photo : Yves Auger, agr. (MAPAQ)     PYRALE DU MAÏS Univoltine Pour l'instant, une première capture de papillon a été constatée dans la province : la situation demeure très calme cette année. Avec les modèles bioclimatiques basés sur le cumul des degrés-jours, on peut prévoir que :   Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Hautes-Laurentides et Saguenay–Lac-Saint-Jean Les premières pontes et observations de masses d’œufs devraient commencer vers le 12 juillet (début du dépistage). Les premières larves devraient être actives à partir du 17 juillet. À la suite Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 5, 27 juin 2024
27 juin 2024
Ver de l’épi : suite des captures de papillons cette semaine. Pyrale du maïs : faibles captures de papillons de la 1re génération de la pyrale bivoltine et faibles observations de dommages. Aucune capture de pyrale univoltine et date de suivi au champ pour certaines régions. Charbon : premières observations dans certains champs.   VER DE L’ÉPI Au cours de la dernière semaine, de nouvelles captures de paillons du ver de l’épi ont été enregistrées sur 5 sites dans les régions des Basses-Laurentides, de l'Estrie, de la Mauricie et de la Capitale-Nationale. Le piégeage de papillons avec un piège à phéromone, sur chaque ferme, est fortement recommandé, puisque c’est la seule façon de surveiller l’arrivée du ravageur sur l’entreprise. À titre indicatif, des risques de migrations du ravageur sont rapportés aux États-Unis depuis trois semaines et quelques captures ont été réalisées la semaine dernière dans l’État de l’Ohio. Vous pouvez aussi consulter la carte du Great Lakes and Maritimes Pest Monitoring Network. Lorsqu’il est question de la présence du ver de l’épi, c’est du cas par cas pour chaque ferme. Les papillons femelles sont attirés par les soies fraîches, où ils pondent leurs œufs. Rappelons que les champs les plus à risque sont 1) les champs qui ont des soies fraîches au moment des captures de papillons du ver de l’épi et 2) les champs qui porteront des soies fraîches durant les 10 jours qui suivent les captures de papillons à la ferme. À titre d’exemple, sur un site où des captures ont été effectuées cette semaine, qu'aucune soie fraîche n’est apparente, mais que le premier semis de l’entreprise aura des soies fraîches dans les prochains jours, une intervention sera réalisée au début de la semaine prochaine pour protéger les soies, car celles-ci seront à risque pour la ponte dans l’intervalle des 10 jours postcaptures. Pour plus d'information : Fiche technique Le ver de l’épi du maïs   PYRALE DU MAÏS Bivoltine Dans la dernière semaine, Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 4, 20 juin 2024
20 juin 2024
Ver de l’épi : premières captures de papillons. Pyrale du maïs (race bivoltine, 1re génération) : faible poursuite des captures de papillons. Autres ravageurs et particularités météorologiques : observations de dommages légers dans certains champs.   VER DE L’ÉPI Alors que des soies fraîches sont déjà bien présentes dans les semis extrahâtifs, au cours de la dernière semaine, des papillons du ver de l’épi ont été capturés sur deux sites dans les régions des Basses-Laurentides et du Bas-Saint-Laurent. Le piégeage de papillons avec un piège à phéromone, sur chaque ferme, est fortement recommandé puisque c’est la seule façon de surveiller l’arrivée du ravageur sur l’entreprise. À titre indicatif, des risques de migrations du ravageur sont rapportés aux États-Unis depuis deux semaines et quelques captures ont été réalisées durant ces mêmes dates dans les États de New York et de l’Ohio. Vous pouvez aussi consulter la carte du Great Lakes and Maritimes Pest Monitoring Network. Lorsqu’il est question du ver de l’épi, c’est du cas par cas pour chaque ferme. Les papillons femelles sont attirés par les soies fraîches, où elles pondent leurs œufs. Rappelons donc que les champs les plus à risque sont 1) les champs qui ont des soies fraîches au moment des captures de papillons du ver de l’épi et 2) les champs qui porteront des soies fraîches durant les 10 jours qui suivent les captures de papillons à la ferme. Pour de l’information détaillée sur le ver de l’épi (identification, biologie, piégeage, stratégies d’intervention, etc.), consultez la fiche technique Le ver de l’épi du maïs.   Papillon du ver de l’épi Photo : Y. Auger, agr. (MAPAQ)   PYRALE DU MAÏS (BIVOLTINE, 1re GÉNÉRATION) Au cours de la dernière semaine, une seule capture de papillon de la 1re génération de la pyrale bivoltine a été effectuée dans le réseau de piégeage du RAP Maïs sucré, sur un site dans la région de la Capitale-Nationale. La présence de très faibles dommages Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 3, 13 juin 2024
13 juin 2024
Mauvaises herbes : le contrôle des adventices par les traitements en postlevée et par des sarclages se poursuit. Détection de chénopode blanc et de moutarde des champs résistants aux herbicides du groupe 5. Pyrale du maïs (race bivoltine, 1re génération) : faible capture de papillons. Plants de maïs jaunis ou striés : quelques cas et causes possibles. Autres ravageurs : observations de faibles dommages dans certains semis.   MAUVAISES HERBES   Dans plusieurs régions, les traitements en prélevée ont eu une efficacité variable, selon les températures et les précipitations reçues. Des traitements de postlevée sont en cours dans plusieurs parcelles. Vous pouvez consulter le bulletin d'information Herbicides homologués dans la culture du maïs sucré en 2024 pour voir les traitements possibles selon les plantes présentes au champ et leurs périodes d’intervention. Plusieurs sarclages sont en cours, majoritairement avec des peignes et des sarcleurs munis de doigts Kress. Le Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) du MAPAQ, en collaboration avec le RAP Maïs sucré, effectue une surveillance des mauvaises herbes résistantes à certains herbicides. Dans la dernière semaine, des tests ont révélé que des plantules de chénopode blanc et de moutarde des champs étaient résistantes aux herbicides du groupe 5 (atrazine et métribuzine). Deux des populations résistantes ont été constatées dans un champ de primeurs sous plastique et bâche ayant été traité avec de l’atrazine en 2024 et dont le contrôle a été faible. Si vous soupçonnez des populations de chénopodes blancs ou d’autres plantes résistantes aux herbicides du groupe 5 (atrazine et métribuzine), vous pouvez contacter votre conseiller et le RAP Maïs sucré (rapmaissucre@mapaq.gouv.qc.ca) pour qu’un échantillon puisse être acheminé au LEDP. La détection de la résistance est importante pour assurer une lutte intégrée de vos adventices. Pour plus d'information :  Portrait Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 2, 6 juin 2024
06 juin 2024
 premières captures de papillons de la saison. Dates de suivis au champ. Autres ravageurs : petit foyer de légionnaire uniponctuée observé en Montérégie et autres dommages minimes par endroits.     PYRALE DU MAÏS (BIVOLTINE, 1re GÉNÉRATION) Deux premiers papillons de la pyrale du maïs ont été capturés dans un piège à phéromone dans le réseau de piégeage sur deux sites en Montérégie dans les derniers jours. Ces premières captures, combinées avec l’accumulation des degrés-jours, nous indiquent qu’on peut prévoir que :   Montérégie, Laval et les municipalités hâtives de Lanaudière et des Basses-Laurentides Les premières pontes et observations de masses d’œufs devraient commencer vers le 5 juin; Les premières larves devraient être actives à partir du 10 juin.   Municipalités hâtives du Centre-du-Québec, de l’Estrie, de la Mauricie, de l’Outaouais et les municipalités tardives de Lanaudière et des Basses-Laurentides Les premières pontes et observations de masses d’œufs devraient commencer vers le 8 juin; Les premières larves devraient être actives à partir du 13 juin.   Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches Les premières pontes et observations de masses d’œufs devraient commencer vers le 16 juin (début du dépistage); Les premières larves devraient être actives à partir du 21 juin. La 1re génération de la pyrale bivoltine est peu préoccupante à cause de la faible survie hivernale et des très faibles populations de ce ravageur dans les dernières années. Un traitement pourrait être justifié en fonction des résultats de vos dépistages et de l’historique récent de dommages sur votre entreprise. Les introductions de trichogrammes devraient débuter dans les jours avant le début de la ponte. Les champs qui sont à surveiller sont ceux ayant les caractéristiques suivantes : Avec paillis de plastique et/ou sous bâches; Les champs semés tôt; Les champs semés sur un retour ou près d’un retour de maïs sucré tardif infesté par la 2e Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 1, 30 mai 2024
30 mai 2024
Pyrale du maïs (race bivoltine, 1re génération) : aucune capture de papillons pour l’instant. Dates de suivis au champ pour certaines régions. Mauvaises herbes : interventions en cours dans plusieurs régions. Ver-gris noir : captures de papillons dans le sous-réseau Grandes cultures; soyez vigilant pour les champs à risque au cours des prochains jours. Autres ravageurs : quelques dommages minimes de calandres.     PYRALE DU MAÏS (BIVOLTINE, 1re GÉNÉRATION) Aucune capture de papillons pour l’instant dans tout le réseau de piégeage du RAP Maïs sucré cette saison. Malgré l’absence d’une première capture, avec le cumul des degrés-jours de croissance, on peut prévoir que :   Montérégie, Laval et les municipalités hâtives de Lanaudière et des Basses-Laurentides Les premières pontes et observations de masses d’œufs devraient commencer vers le 5 juin; Les premières larves devraient être actives à partir du 10 juin.   Municipalités hâtives du Centre-du-Québec, de l’Estrie, de la Mauricie, de l’Outaouais et les municipalités tardives de Lanaudière et des Basses-Laurentides Les premières pontes et observations de masses d’œufs devraient commencer vers le 8 juin; Les premières larves devraient être actives à partir du 13 juin. La 1re génération de la pyrale bivoltine est peu préoccupante à cause de la faible survie hivernale et des très faibles populations de ce ravageur dans les dernières années. Un traitement pourrait être justifié en fonction des résultats de vos dépistages et de l’historique récent de dommages sur votre entreprise. Les introductions de trichogrammes devraient débuter dans les jours précédant le début de la ponte. Les champs qui sont à surveiller sont ceux ayant les caractéristiques suivantes :   Avec paillis de plastique et/ou sous bâches; Les champs semés tôt; Les champs semés sur un retour ou près d’un retour de maïs sucré tardif infesté par la 2e génération de la pyrale bivoltine l’année dernière. Lire la suite
09 avril 2024
Conférence présentée dans le cadre du Webinaire sur les ravageurs du maïs sucré le 3 avril 2024. La présentation fait une rétrospective de la situation de la pyrale du maïs en tant que ravageur du maïs sucré. Mme Gagnon passe en revue les recherches récentes effectuées sur ce ravageur, en tentant notamment d’identifier les raisons de son déclin. Enfin, elle aborde les perspectives concernant son avenir en tant que ravageur, en tenant particulièrement compte des changements climatiques. Une vidéo de la conférence est disponible. Le Webinaire est une initiative de l'IRDA en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), Agriculture et Agroalimentaire Canada et Groupe PleineTerre. Ce projet est financé par l’entremise du Programme Innovation bioalimentaire 2023-2028, Volet 5 - Soutien au transfert de connaissances et à la diffusion, en vertu du Partenariat canadien pour une agriculture durable, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec. Lire la suite
18 septembre 2023
 Pyrale du maïs dans le maïs de grande culture : Surveillez le développement de la résistance au Bt
1 à 10 sur 12882

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.