Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
1040 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Grandes cultures, Avertissement No 7, 14 juin 2024

Nouveau

14 juin 2024
Ver-gris noir : cas rapportés, continuez la surveillance et le dépistage. Dommages de criquets dans le Bas-Saint-Laurent. Cécidomyie du chou-fleur dans le canola. Les risques d'infection de la fusariose de l'épi dans le blé d'automne. L'importance de vérifier l'efficacité d'un traitement herbicide après une intervention.   VER-GRIS NOIR : CAS RAPPORTÉS, CONTINUEZ DE SURVEILLER ET DE DÉPISTER LES LARVES ET LEURS DOMMAGES DANS LES CHAMPS À RISQUE Julien Saguez1, Véronique Samson2 et Brigitte Duval2 1. Chercheur (CÉROM); 2. Agronome (MAPAQ) De nouveaux cas de dommages importants par le ver-gris noir ont été rapportés au RAP Grandes cultures, dans les régions plus périphériques cette fois. Ces cas ont été observés en Abitibi-Témiscamingue, dans des champs de canola, de céréales et de maïs, dans les municipalités de Béarn, Duhamel-Ouest, Notre-Dame-du-Nord, Saint-Bruno-de-Guigues, Saint-Eugène-de-Guigues et Saint-Édouard-de-Fabre, ainsi qu’en Estrie, à Courcelles dans la culture de maïs. Les larves de stade 4 et plus sont les plus dommageables, car elles peuvent couper les plants de maïs à leur base jusqu’aux stades 5-6 feuilles de la culture. L’avertissement N° 6 du 7 juin 2024 présente les facteurs favorisant la présence de l’insecte ainsi que la méthode de dépistage. Dans plusieurs régions, les cultures sont encore au début de leur croissance, avec une levée tardive. Elles peuvent donc être la cible du ver-gris noir. Il est donc important de poursuivre le dépistage des champs à risque afin de déceler les larves et les dommages. Il pourra ensuite être possible de déterminer si une intervention phytosanitaire est nécessaire, tout en tenant compte du stade de développement de la culture, du niveau de dommage et de la taille des larves. La plupart des produits sont peu efficaces lorsque l’insecte a atteint les derniers stades larvaires. Il est nécessaire de dépister les champs dès l’apparition des premiers dommages et d’intervenir avant que la majorité des Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 6, 7 juin 2024

Nouveau

07 juin 2024
Légionnaire uniponctuée : surveillance des champs plus à risque. Ver-gris noir : évaluation des dommages pour les champs de maïs à risque. Mouche de Hesse : un ravageur qui peut passer inaperçu. Tipule des prairies : quelques nouveaux cas, mais bientôt terminé. Ravageurs du canola : début de saison assez tranquille. Fusariose : hausse du risque d’infection dans les prochains jours. Mauvaises levées de maïs et soya : causes et resemis. Observation du virus de la mosaïque striée du blé.   LÉGIONNAIRE UNIPONCTUÉE : SURVEILLEZ LES CULTURES DE MAÏS, DE CÉRÉALES ET LES PRAIRIES DE GRAMINÉES PLUS À RISQUE Julien Saguez1et Marie-Edith Cuerrier2 1. Chercheur (CÉROM) 2. Agronome (MAPAQ) Depuis quelques semaines, le RAP Grandes cultures surveille les populations de papillons de légionnaire uniponctuée dans les différentes régions de la province. Les larves de la légionnaire uniponctuée peuvent s’attaquer à plusieurs cultures dont le maïs, les céréales et les prairies de graminées. Jusqu’à maintenant, les populations de papillons sont faibles, avec des captures plus abondantes en Abitibi-Témiscamingue, en Montérégie-Ouest et en Montérégie-Est. Toutefois, les quantités de papillons capturés dans les pièges ne sont pas forcément signe d’une forte infestation de larves. À l’inverse, il est possible de voir des champs atteints dans des secteurs où les captures sont faibles. Dans plusieurs comtés de l’Ontario, la présence de larves de légionnaire uniponctuée a récemment été rapportée dans plusieurs champs de blé d’automne (voir la publication en anglais). Dans le secteur de Salaberry-de-Valleyfield, en Montérégie-Ouest, de jeunes larves d’environ 1 cm de long ont également été rapportées dans le maïs sucré (Yves Auger, MAPAQ, comm. pers.). La légionnaire uniponctuée produit rarement des dommages dans les cultures. En cas de fortes infestations, la défoliation des plants peut être importante. Il est suggéré de surveiller et de dépister régulièrement Lire la suite
31 mai 2024
Amarante tuberculée
Grandes cultures, Avertissement No 5, 31 mai 2024
31 mai 2024
Amarante tuberculée : émergée dans certaines régions, la vigilance est de mise. Fusariose de l'épi du blé : surveillance des risques avec les cartes interactives. Mouche des semis : mise à jour des dates du pic d'activité. Ver-gris noir : dépistage du maïs qui n'a pas atteint le stade 5-6 feuilles. Maïs et soya tolérants aux herbicides : astuces pour un désherbage efficace.     L'AMARANTE TUBERCULÉE MAINTENANT ÉMERGÉE DANS CERTAINES RÉGIONS : LA VIGILANCE EST DE MISE Stéphanie Mathieu1, Marie-Edith Cuerrier1, Brigitte Duval1 et Véronique Samson1 1. Agronome (MAPAQ) Des plantules d’amarante tuberculée ont été observées cette semaine, entre autres, en Montérégie-Ouest. Le dépistage des champs est de mise. À ce temps-ci de l’année, plusieurs options de désherbage sont possibles pour contrôler cette plante envahissante. Que l’intervention soit mécanique ou chimique, il est important d’intervenir avant qu’elle n’atteigne 10 cm de hauteur. Par temps chaud, elle peut croître de plusieurs cm par jour. Puisque cette mauvaise herbe émerge tout au long de la saison de culture, privilégiez une intervention en prélevée suivie d’une intervention de postlevée avec un produit qui permet à la fois de lutter contre les plantules levées tout en offrant un effet résiduel. Des dépistages fréquents sont aussi recommandés afin de s’assurer de l’efficacité des traitements.  En fonction des herbicides appliqués et du niveau de précipitations prévu, l’implantation d’une culture intercalaire peut aussi aider à compétitionner la mauvaise herbe. Identifier la résistance de l’amarante tuberculée Il est important de connaître le profil de résistance aux herbicides des populations d’amarante tuberculée présentes sur votre entreprise et d’en tenir compte avant de choisir votre stratégie herbicide. En effet, les foyers découverts au Québec à ce jour n’ont pas tous les mêmes résistances. Des populations résistantes à un ou à plusieurs des groupes suivants ont été confirmées Lire la suite
31 mai 2024
Mouche des semis
24 mai 2024
VFF QC : un outil sur les vers fil-de-fer en grandes cultures au Québec
Grandes cultures, Avertissement No 4, 24 mai 2024
24 mai 2024
VFF QC : saisir les résultats de dépistage. Tipule des prairies : premiers dommages en Chaudière-Appalaches, populations parfois élevées en Estrie et au Bas-Saint-Laurent. Maïs et soya : évaluer les causes du manque à la levée. Surveillance des plants de maïs pour le ver-gris noir. Oïdium : quelques cas rapportés; fusariose de l'épi : nouveau site Web. Mauvaises herbes : désherbage des céréales de printemps; importance de dépister après un traitement herbicide.     VERS FIL-DE-FER : AVEZ-VOUS PENSÉ À SAISIR VOS RÉSULTATS DE DÉPISTAGE DANS L'OUTIL VFF QC? Julien Saguez1, Sébastien Boquel1 et Marie-Edith Cuerrier2 1. Chercheur (CÉROM); 2. Agronome (MAPAQ) C’est le moment du dépistage des vers fil-de-fer. L’outil VFF QC vous permet de compiler les données obtenues dans les champs dépistés, selon la méthode régulière de dépistage par pièges-appâts. Les données saisies permettent d’alimenter la base de données qui sert à évaluer le niveau de risque. Les données peuvent être directement saisies sur la plateforme d’Info-sols.ca. La fiche technique expliquant comment utiliser l’outil VFF QC a été mise à jour pour vous permettre de compiler correctement les données. La saisie des données dans l’outil VFF QC permet de les conserver dans un lieu sûr, vous assurant d’une tenue de dossier selon les règles de l’art en tant que professionnel, et de bâtir un historique des champs en vue des changements réglementaires à venir en 2025. Ces changements élargiront l’obligation de produire une justification et une prescription agronomiques pour l’utilisation de tous les traitements de semences insecticides, pas seulement ceux à base de néonicotinoïdes.   Capture d'écran de la plateforme Info-sols.ca permettant la saisie des données de dépistages des vers fil-de-fer Si vous avez des questions concernant l’outil VFF QC ou que vous avez besoin d’assistance, vous pouvez contacter julien.saguez@cerom.qc.ca, le responsable du service aux utilisateurs au CÉROM.   PREMIERS Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 3, 17 mai 2024
17 mai 2024
Dépistage des vers fil-de-fer : vérifier la température du sol avant la pose des pièges. Mise à jour des dates du pic d’activité de la mouche des semis. Conditions humides : la présence de limaces inquiète. Cinq raisons pour prioriser un désherbage hâtif en ce début de saison.     DÉPISTAGE DES VERS FIL-DE-FER : VÉRIFIER LA TEMPÉRATURE DU SOL AVANT D'INSTALLER LES PIÈGES Julien Saguez1, Sarah Brousseau-Trudel2 et Marie-Edith Cuerrier2 1. Chercheur (CÉROM); 2. Agronome (MAPAQ) Il est maintenant temps de penser au dépistage des vers fil-de-fer et à l’installation des pièges. Le site d’Agrométéo Québec met à jour quotidiennement les cartes de la température du sol à 10 cm de profondeur. Ces cartes s’avèrent un bon outil pour vous aider à décider si le moment est venu d’installer les pièges pour le dépistage des populations de vers fil-de-fer. Rappelons que l’installation des pièges-appâts doit débuter lorsque le sol atteint une température de 12 °C à une profondeur de 10 cm. Les cartes montrent que les températures du sol en date du 16 mai ont atteint ou dépassé 12 °C pour la plupart des régions au sud du Québec alors qu’elles sont encore en-dessous de 12 °C pour les régions périphériques.   Source : Agrométéo Québec (16 mai 2024) Ces cartes demeurent un indicateur. Les températures qui y sont indiquées peuvent varier par rapport à ce que qui est réellement mesuré au champ. Toutefois, une hausse des températures extérieures est prévue dans les prochains jours, ce qui devrait réchauffer les sols. Les semis se poursuivront également dans les prochaines semaines. C’est au moment de la germination des semences que les cultures sont le plus à risque : les grains qui germent libèrent du CO2, ce qui attire les vers fil-de-fer. Consultez les méthodes de dépistages disponibles au Québec : Méthode régulière Méthode allégée   MISE À JOUR DES DATES DU PIC D'ACTIVITÉ DE LA MOUCHE DES SEMIS, UN RAVAGEUR POTENTIEL S. Boquel1 et Marie-Edith Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 2, 10 mai 2024
10 mai 2024
Dépistage des vers fil-de-fer. Début des captures de papillons du ver-gris noir. Prévisions du pic d’émergence de la mouche des semis. Vergerette du Canada résistante au glyphosate : quoi faire en début de saison.     VERS FIL-DE FER : POURQUOI, QUAND ET COMMENT LES DÉPISTER? Julien Saguez1, Véronique Samson2, Sébastien Boquel1, Brigitte Duval2 et Marie-Edith Cuerrier2 1. Chercheur (CÉROM); 2. Agronome (MAPAQ) Les vers fil-de-fer (VFF) font partie des ravageurs des semis qui peuvent affecter les cultures en début de saison, particulièrement le maïs de grandes cultures, selon leur abondance et leur espèce. Ils s'alimentent des semences en germination et des parties souterraines des jeunes plantules. La période des semis est le moment idéal pour débuter le dépistage de ces insectes. Pourquoi les dépister? Le dépistage des VFF permet de dresser un portrait des champs. Connaître l’état des populations d’un champ (ex. : présence/absence, abondance, espèces) permet de déterminer si le recours à une méthode de lutte est nécessaire ou non. Produire un historique de présence et/ou d’infestation et évaluer si un champ a atteint un seuil économique d’intervention peuvent servir à préparer une justification agronomique ou une recommandation pour l’utilisation de semences enrobées avec un insecticide. Ces documents seront obligatoires à partir du 1er janvier 2025, quelle que soit la matière active utilisée et non seulement les néonicotinoïdes. La présence et l’abondance de VFF diffèrent d’un champ à l’autre et dépendent d’une combinaison de plusieurs facteurs agroenvironnementaux. Chaque champ est unique et devrait faire idéalement l’objet d’un dépistage. Quand les dépister? Le dépistage devrait débuter au moment des semis, lorsque le sol est suffisamment humide et réchauffé et que sa température a atteint 12 °C à une profondeur de 10 à 15 cm. C’est à cette période de l’année que les VFF, enfouis à une profondeur comprise entre 30 et 60 cm, remontent près de Lire la suite
01 mai 2024
Méthode allégée de dépistage des vers fil-de-fer (VFF) par pièges-appâts
1 à 10 sur 1040

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.