Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Cultures maraîchères en serre, Avertissement No 6, 16 juin 2020

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Cultures maraîchères en serre
État de la situation des cultures maraîchères en serre : Augmentation des niveaux de tétranyques dans plusieurs cultures comme le concombre, la tomate, le poivron et l’aubergine. La chrysomèle rayée du concombre, associée au flétrissement bactérien, mortelle et irréversible, est de plus en plus présente dans les serres. Poursuivre la lutte préventive des thrips avec les agents de lutte biologique et suivre le marquage des fleurs de tomate pour la pollinisation. Premiers cas de chenilles (arpenteuse) sur tomate.
 
En raison de la crise de la COVID-19, le Québec pourrait faire face à une perturbation de son approvisionnement d’équipements de protection individuelle (EPI) au cours de l’été 2020, laquelle perturbation pourrait mener à une pénurie. En toute circonstance, le respect des étiquettes des pesticides et le port d’EPI approprié sont obligatoires (article 36 du Code de gestion des pesticides). La meilleure protection contre l’exposition aux pesticides est de porter un équipement de protection individuelle. Si vous n’êtes pas en mesure de vous procurer un EPI :
  • Ne pas appliquer de pesticides sans les EPI appropriés. Assurez-vous de porter les protections prescrites sur l’étiquette.
  • Si possible, retardez les applications jusqu’à l’obtention des bons EPI.
  • Utilisez des produits à moindre risque pour la santé (consultez SAgE pesticides) pour connaître les IRS des produits) ou pensez aux solutions de rechange.
  • Utilisez, s’il y a lieu, des pesticides qui pourraient être appliqués avec des EPI actuellement disponibles ou réutilisables, comme des gants lavables et réutilisables.
Advenant un manque dans l’approvisionnement des EPI, veuillez contacter votre fédération régionale de l’UPA pour les informer de la situation. Des démarches sont en cours pour assurer la disponibilité des équipements.
 

TÉTRANYQUE À DEUX POINTS
 
Image Agri-Réseau

L'acarien prédateur Phytoseiulus persimilis n'a besoin que de tétranyques et d'humidité pour bien travailler
Liette Lambert, agr. (MAPAQ)

L’actuelle fraîcheur tire à sa fin et une vague de chaleur importante s’annonce dans les prochains jours. Sachant que les populations sont déjà à la hausse, pensez à brumiser tout en augmentant vos taux d’introduction de prédateurs, spécialement pour Phytoseiulus persimilis. Rappelez-vous que les tétranyques aiment ça chaud et sec alors que P. persimilis aime ça frais et humide.

Sinon appliquez un produit acaricide non résiduel (Compatibilité des pesticides avec la lutte biologique en serre), un savon ou une huile sur les foyers d’infestation avant d’introduire à nouveau des prédateurs. Faites vite avant que la chaleur ne donne raison aux acariens.

Fiche technique Tétranyque à deux points sur tomate
Fiche technique Tétranyque à deux points sur concombre

 
 
CHRYSOMÈLE RAYÉE DU CONCOMBRE
 
Image Agri-Réseau

Liette Lambert, agr. (MAPAQ)



Chaque année, malgré une protection par les moustiquaires, les chrysomèles rayées du concombre réussissent quand même à se faufiler dans les moindres petits trous en quête de leur plante favorite qu’est le concombre. Malheureusement, quelques individus qui grignotent les fleurs, les fruits ou les feuilles suffisent à tuer des dizaines de plants 2 à 3 semaines plus tard. Il n’y a aucun produit spécifiquement homologué sauf que certains insecticides actifs sur d’autres ravageurs comme TROUNCE, ENTRUST, huiles et savons offrent également une certaine protection. Si les chrysomèles sont peu nombreuses, les écraser reste une technique utile sur de petites superficies.

Fiche technique Chrysomèle rayée dans le concombre de serre
 
 
THRIPS
 
Image Agri-Réseau

Liette Lambert, agr. (MAPAQ)


Les thrips sont généralement sous contrôle pour ceux et celles qui ont investi dès le départ dans la prévention avec les prédateurs acariens A. swirskii et N. cucumeris.

Fiche technique Thrips dans la tomate
Fiche technique Thrips dans le concombre
Fiche technique Thrips dans le poivron

 
 
POLLINISATION
 
Image Agri-Réseau

Liette Lambert, agr. (MAPAQ)



La pollinisation par les bourdons représente souvent un défi : bourdons désorientés, qui restent coincés entre les écrans thermiques ou qui s’échappent de la serre, meurent ou butinent les fleurs à l’excès. Avec le retrait sur le marché des ruches moins fortes de type C, les serristes ayant de petites surfaces en production n’ont pas d’autres choix que d’utiliser et apprendre à gérer une ruche plus forte. Pour en savoir davantage, consultez le document Pollinisation de la tomate par les bourdons : c’est tout naturel!

 
CHENILLES (ARPENTEUSE) SUR TOMATE
 
Image Agri-Réseau

Liette Lambert, agr. (MAPAQ)

On peut contrôler rapidement l'insecte en ciblant les jeunes larves (stade le plus sensible). Parmi les produits les plus recommandés et compatibles avec la lutte bio, citons CORAGEN (chlorantraniliprole), CONFIRM (tébufénozide) et Btk (Bacillus thuringiensis var. kurstaki) à raison de 2 à 3 traitements à 3 ou 5 jours d’intervalle. Pour capturer les adultes, certains utilisent un piège à insectes électrique et lumineux (bug zapper) qu’on peut se procurer en quincaillerie et dans les magasins de rénovation.

 

RÉFÉRENCES 


Consultez la charte de décision pour auxiliaires biologiques dans les légumes de serre (gratuit) ainsi que l’affiche illustrée, plastifiée et résistante aux UV sur les agents de lutte biologique en serre (9,95 $) sur le site Web du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ).
 


Cet avertissement a été rédigé par Liette Lambert, agronome (MAPAQ), avec la collaboration de Catherine Sylvestre (CRAM), Geneviève Labrie, Ph. D. (CRAM), Yveline Martin, agr. (PleineTerre) et Régis Larouche, agr. (consultant). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l'avertisseure du réseau Cultures maraîchères en serre ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Cultures maraîchères en serre
Date de publication : 16 juin 2020
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.