Chargement en cours

    L'infarctus du fraisier, une affaire de coeur (Phytophthora cactorum: identification et détection PCR)

     Télécharger le document original
    Le dépérissement des fraisières n’est pas causé que par des virus. Depuis 2010, on a remarqué la présence de cœur rouge au collet des plants qui s'affaissent lors de la récolte, sans pouvoir identifier le champignon comme étant Phytophthora cactorum. Lors de l'enquête 2013 sur les virus dans les fraisières au Québec, plusieurs plants présentaient ce symptôme au collet.
    Ce projet, réalisé dans le cadre d’un PADAAR interrégional (Programme d’Appui au Développement de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire en Région), a permis la mise au point d’une technique de détection par PCR, spécifique au P. cactorum.
    A l'été 2015, des échantillons de fraisier présentant des symptômes externes de la maladie furent prélevés partout au Québec. Les résultats ont montré la présence du champignon dans 25% des plants.

     

    Auteur(s) : Liette Lambert, agronome
    Date de publication : 02 mars 2016
    Annonces