Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Vigne, Avertissement No 7, 10 juin 2021

Réseau d'avertissements phytosanitaires Avertissement - Vigne
La floraison est commencée : quel parfum! Temps chaud et sec : les petites vignes ont soif. La prévention des maladies en période caniculaire. Insectes : présence du scarabée du rosier, des cicadelles et de quelques autres indésirables. Le relevage hâtif au stade nouaison est avantageux. Symptômes de carences nutritives : c'est le temps de faire des analyses foliaires.

 
DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE
 

Nous avons connu une accumulation record de degrés-jour durant la dernière semaine. Pour certains secteurs, c'est près de 100 degrés-jours. C'est la meilleure accumulation depuis la saison 2016, pour presque tous les secteurs.

Sur les sites les plus chauds de la Montérégie, plus de 300 degrés-jours en base 10 (DJ10) sont maintenant accumulés depuis le 1er mars dernier, début des calculs d'accumulation de degrés-jours. Déjà, pour ces sites, la floraison des cépages ‘Frontenac rouge’ et ‘Marquette’ tire à sa fin.

Pour un aperçu de l'accumulation des degrés-jour dans votre région, consultez le document Degrés-jour vigne saison 2021.

Consultez Agrométéo pour un visuel provincial de l'état d'avancement du développement des cépages à débourrements hâtifs et semi-tardifs ainsi que d'autres modèles bioclimatiques sur la vigne. Attention à la date de début des calculs. Certains modèles débutent au 1er avril, alors que pour la vigne, les degrés-jours sont accumulés à partir du 1er mars.

Image Agri-Réseau

Floraison sur ‘Foch’

Evelyne Barriault, agr. MAPAQ

 
CANICULE ET SÉCHERESSE

Pensez à irriguer les nouvelles plantations. La vigne mature est parmi les cultures qui supportent le mieux les conditions sèches, puisque ses racines très étendues lui permettent d'aller puiser l’eau en profondeur. Des apports d'eau sont toutefois à prévoir, pour les nouvelles plantations dont le système racinaire n'est pas encore bien développé. Pour être efficace, l'eau d'irrigation devrait pénétrer le sol à un minimum de 25 à 30 cm de profondeur, ce qui représente normalement plus d'un litre d'eau par plant.

 
PHYTOTOXICITÉ : MISE EN GARDE

Des symptômes de phytotoxicité peuvent apparaître lors des périodes de chaleur. Attention aux produits que vous utilisez et aux moments auxquels vous faites vos applications. Plusieurs produits, dont le soufre, ne sont pas recommandés au-delà de 27 °C .

Nous vous recommandons fortement de consulter les étiquettes des produits qui seront utilisés afin de détecter si des incompatibilités y sont mentionnées : température et humidité élevées, mélanges en cuve de plusieurs produits (cocktail), utilisation d'organismes vivants (levures, bactéries), etc. Dans le doute, des essais peuvent être faits sur des miniparcelles avant d'appliquer le produit sur l'ensemble du vignoble. De même, certains herbicides et engrais granulaires requièrent de l'eau pour atteindre leur cible et être efficaces. En absence de pluie, privilégiez des méthodes alternatives : désherbage mécanique, fertilisation foliaire, etc.

 
MALADIES

Très peu de maladies ont été observées par les collaborateurs au cours de la dernière semaine. Ceci n'est pas étonnant, puisque plusieurs maladies de la vigne se propagent par la pluie (mildiou, anthracnose, pourriture noire). Bien que la période de la floraison des vignes soit critique pour la protection contre plusieurs maladies, il est préférable d'intervenir uniquement avant une pluie pour protéger un maximum de feuillage. En absence de pluie, il n'est pas nécessaire d'intervenir contre ces maladies.

Le blanc (oïdium)
fait toutefois exception, puisqu'il se développe par temps chaud et lorsque l'humidité relative est élevée, mais en absence de pluie, car celle-ci inhibe la germination des spores. Cette maladie peut toucher toutes les parties de la vigne : feuilles, vrilles, baies. La température optimale pour son développement est de 25 °C.

Peu importe la maladie contre laquelle vous devez intervenir, si des symptômes sont présents dans votre vignoble, utilisez de préférence des produits multisites (appelés « protectants ») afin de diminuer le risque que les pathogènes s’adaptent et développent de la résistance.

Gestion du blanc de la vigne (oïdium)
Pour les régions les plus chaudes, le seuil critique de 400 DJ6 sera atteint d'ici quelques jours. Pour plus d'information sur la maladie et le modèle utilisé pour planifier le dépistage, ainsi que sur les interventions phytosanitaires, relisez l'avertissement No 6 du 3 juin dernier. Les stades à risque vont de « 4 à 5 feuilles déployées » (EL12) jusqu’à la « véraison » (EL35). Le dépistage et la prévention sont donc de mise.

Il est à noter que plusieurs produits appliqués en protection et homologués contre d’autres maladies ont aussi des effets sur le blanc. Ce facteur est à considérer pour ce qui est de votre choix d'intervenir ou non et du produit à utiliser. De plus, si des symptômes de la maladie sont visibles, il est préférable d’intervenir avec un multisite (souvent appelé « protectant ») plutôt qu’avec un unisite (souvent appelé « éradicant »), afin de diminuer les risques de développement de la résistance du champignon.

 

Degrés-jours accumulés
depuis le stade EL05
Niveau de risque
du blanc
Stratégies
400 à 500 DJ6 Faible Le dépistage est de mise.
S’il y a apparition de taches blanches, les traitements fongiques débutent.
500 à 600 DJ6 Moyen
 
La fréquence du dépistage augmente.
Les traitements sur cépages sensibles ('Chancellor', 'Seyval', 'Vidal', les pinots, etc.) peuvent débuter.
600 DJ6 et + Élevé La fréquence de dépistage est encore augmentée.
Les traitements fongiques sur les cépages modérément sensibles
('De Chaunac', 'Frontenac', 'Foch', 'Ste-Croix', etc.) peuvent commencer.
 
En cliquant sur votre région, vous trouverez les diverses informations se rapportant au développement du blanc et aux stratégies recommandées.
 

Date moyenne pointe verte (EL05) : 24 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 141
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 5 juillet
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 13 juillet
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 22 juillet

Stratégie : à venir lorsque davantage de DJ6 seront accumulés

Date moyenne pointe verte (EL05) : 19 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 218
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 25 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 3 juillet
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 10 juillet

Stratégie : à venir lorsque davantage de DJ6 seront accumulés

Date moyenne pointe verte (EL05) : 9 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 326
Selon les prévisions, date approximative 400 DJ6 : 14 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 22 juin
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 30 juin

Stratégie : Le seuil de 400 DJ6 sera atteint d'ici la prochaine semaine. Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. Le dépistage devrait débuter bientôt pour les cépages très sensibles à la maladie.

Date moyenne pointe verte (EL05) : 18 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 :  238
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 23 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 1 juillet
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 :  8 juillet

Stratégie : à venir lorsque davantage de DJ6 seront accumulés

Date moyenne pointe verte (EL05) : 8 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 298
Selon les normales date approximative 400 DJ6 : 18 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 26 juin
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 3 juillet

Stratégie : à venir lorsque davantage de DJ6 seront accumulés

Date moyenne pointe verte (EL05) : 12 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 327
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 17 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 20 juin
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 2 juillet

Stratégie : Le seuil de 400 DJ6 sera atteint d'ici la prochaine semaine. Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. Le dépistage devrait débuter bientôt pour les cépages très sensibles à la maladie.

Date moyenne pointe verte (EL05) : 9 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 338
Selon les prévisions, date approximative 400 DJ6 : 13 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 21 juin
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 28 juin

Stratégie : Le seuil de 400 DJ6 sera atteint d'ici la prochaine semaine.   Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. Le dépistage devrait débuter bientôt pour les cépages très sensibles à la maladie.

Date moyenne pointe verte (EL05) : 15 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 274
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 18 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 26 juin
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 3 juillet

Stratégie : à venir lorsque davantage de DJ6 seront accumulés

Date moyenne pointe verte (EL05) : 27 avril 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 371
Selon les prévisions, date approximative 400 DJ6 : 11 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 19 juin
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 27 juin

Stratégie : Le seuil de 400 DJ6 sera atteint d'ici les prochains jours. Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. Le dépistage devrait débuter bientôt pour les cépages très sensibles à la maladie.

Date moyenne pointe verte (EL05) : 27 avril 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 401
Selon les prévisions, date approximative 400 DJ6 : 8 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 16 juin
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 23 juin

Stratégie : le seuil de 400 degrés-jours en base 6 est dépassé pour l’ensemble des stations météo consultées, et l’accumulation de 500 degrés-jours en base 6 sera atteinte d’ici la prochaine semaine, selon les prévisions et les normales saisonnières. Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. La protection devrait être commencée. Le risque se rapproche pour la majorité des cépages.

Date moyenne pointe verte (EL05) : 26 avril 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 401
Selon les prévisions, date approximative 400 DJ6 : 8 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 16 juin
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 23 juin

Stratégie : le seuil de 400 degrés-jours en base 6 est dépassé pour l’ensemble des stations météo consultées, et l’accumulation de 500 degrés-jours en base 6 sera atteinte d’ici la prochaine semaine, selon les prévisions et les normales saisonnières. Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. La protection devrait être commencée. Le risque se rapproche pour la majorité des cépages.

Date moyenne pointe verte (EL05) : 1 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 380
Selon les prévisions, date approximative 400 DJ6 : 9 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 17 juin
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 24 juin

Stratégie :  Le seuil de 400 DJ6 sera atteint d'ici les prochains jours. Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. Le dépistage devrait débuter pour les cépages très sensibles à la maladie.

Date moyenne pointe verte (EL05) : 9 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 308
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 16 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 23 juin
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 1 juillet

Stratégie : Le seuil de 400 DJ6 sera atteint d'ici la prochaine semaine. Ajustez votre niveau de protection selon votre historique et la sensibilité des cépages présents dans votre vignoble. Le dépistage devrait débuter bientôt pour les cépages très sensibles à la maladie.

Date moyenne pointe verte (EL05) : 19 mai 2021
Degrés-jours moyens cumulés depuis EL05 : 199
Selon les normales, date approximative 400 DJ6 : 27 juin
Selon les normales, date approximative 500 DJ6 : 6 juillet
Selon les normales, date approximative 600 DJ6 : 14 juillet

Stratégie : à venir lorsque davantage de DJ6 seront accumulés


RELEVAGE DES VIGNES
Collaboration de Raphaël Fonclara et de David Hosteing (Dura-Club)
 
Les conditions chaudes et humides de ces jours-ci sont propices au développement de maladies fongiques (blanc, mildiou lorsqu'il pleut). Le relevage hâtif des vignes permet une meilleure exposition des feuilles au soleil, une meilleure aération et un séchage plus rapide du feuillage après la pluie. Un projet sur le relevage des vignes est en cours dans quelques vignobles, avec le Dura-Club. Nous évaluons différents scénarios pour optimiser cette opération culturale de façon à avoir un effet maximal sur la réduction des maladies et les coûts associés à cette tâche (temps et main-d’œuvre).

Par exemple, nous avons pu démontrer que le même nombre de relevages peut donner des charges de travail bien différentes en fonction de la période où l’opération est menée. Un premier passage réalisé à la nouaison, suivi d'un passage au stade de la fermeture de la grappe, est beaucoup plus efficace que lorsque le premier passage est retardé au stade où la baie est de la taille d'un pois ou même d'un grain de plomb! Les poteaux métalliques avec plusieurs encoches sont particulièrement bien adaptés pour simplifier le relevage des vignes.

 
Image Agri-Réseau

Poteaux avec ancrages

Evelyne Barriault, agr. (MAPAQ)



INSECTES

Les traitements insecticides devraient être reportés après la floraison afin de protéger les différents auxiliaires (insectes, acariens et parasitoïdes) à l’œuvre dans vos vignobles. Pour l’instant, les traitements insecticides sont rarement nécessaires pour maîtriser les insectes dans les vignobles du Québec. Il est important de justifier chaque intervention afin de préserver l’équilibre entre les ravageurs et les insectes utiles. Des traitements de bordures ou localisés sont possibles dans certains cas. Discutez-en avec votre conseiller afin de déterminer quelle sera la meilleure stratégie à adopter. Si vous devez absolument intervenir avec un insecticide, faites-le de préférence avec des produits dont les indices de risque pour l'environnement (IRE) sont faibles et lors de périodes pendant lesquelles les pollinisateurs, dont les abeilles, sont peu actifs : en soirée, par temps nuageux, etc.

Plusieurs insectes et acariens, déjà mentionnés par les collaborateurs du réseau, étendent leur présence à plus de régions :  
Image Agri-Réseau

Dommages de cicadelles au stade « baies de la taille d'un pois »

LEDP (MAPAQ)

Image Agri-Réseau

Cicadelle de la pomme de terre

IRIIS phytoprotection

  
Image Agri-Réseau

Cicadelle à trois bandes

IRIIS phytoprotection
 

Image Agri-Réseau

Cicadelle de la vigne

IRIIS phytoprotection


Le scarabée du rosier (Macrodactylus subspinosus) est finalement arrivé dans quelques régions viticoles : Montérégie-Est et Outaouais. Lorsqu'ils sont présents en grand nombre, ces scarabées peuvent causer des baisses de rendement, puisqu'il se régale des boutons floraux. Une technique de dépistage de cet insecte est très bien décrite dans le bulletin d'information N° 6 du 30 mai 2013.


Image Agri-Réseau

Scarabée du rosier

LEDP (MAPAQ)

 

Le phylloxéra produit environ 5 générations par année. Il forme des galles sur le feuillage, à l’intérieur desquelles ses œufs sont protégés. Lorsqu’ils sont nécessaires, les traitements insecticides doivent viser les larves de la 2e génération, et ce, dès l’ouverture des galles; à défaut de quoi les générations futures se chevaucheront, et il sera aklors plus difficile d’intervenir efficacement. Pour les secteurs de la Montérégie, selon un modèle mathématique, il serait possible de voir les premières larves écloses depuis le 7 juin, tandis que pour le Centre-du-Québec, Lanaudière, les Laurentides, la Mauricie et l'Outaouais, l'éclosion est prévue entre le 11 et le 14 juin.

Nous vous recommandons de dépister régulièrement les parcelles de votre vignoble dans lesquelles vous avez eu des infestations de phylloxéra les années précédentes. Plusieurs produits sont homologués pour lutter contre cet insecte. Attention! Certains insecticides demandent une justification et une prescription agronomique pour pouvoir être achetés et appliqués. De plus, ces informations devront être inscrites dans votre registre d'utilisation de pesticides.

Le seuil d’intervention proposé pour le complexe des cicadelles est de 50 % des tiges avec des dommages sur les feuilles médianes. Plusieurs produits conventionnels et biologiques sont homologués pour lutter contre les cicadelles. La plupart de ces produits (même les produits biologiques) sont très toxiques pour les abeilles. Il est important d’en tenir compte si le seuil d’intervention est atteint et que vous souhaitez appliquer un traitement. Appliquez le produit en soirée, mais ne l'appliquez pas durant la floraison des vignes ou si d’autres fleurs sont présentes dans le vignoble. Pour connaître la liste des produits à utiliser, vous pouvez consulter SAgE pesticides. Attention! Certains produits demandent une prescription et une justification agronomiques pour pouvoir être achetés et appliqués! Consultez à nouveau le bulletin d'information Nº 3 du 24 mai 2019.

 
FERTILISATION, CARENCES ET ANALYSE FOLIAIRE

Les collaborateurs du réseau ont observé des symptômes de carence en certains éléments, dont l’azote, le magnésium et le manganèse.

La période qui entoure la floraison est une période critique pour la nutrition des vignes. Le bore et le magnésium sont des éléments particulièrement importants qui peuvent nécessiter des applications d’engrais foliaires dans plusieurs situations. C’est aussi le dernier moment pour appliquer de l’azote sur le feuillage, si vous observez un manque de vigueur ou une coloration jaunâtre. Le cépage ‘Seyval blanc’ est particulièrement exigeant en azote au début de la saison. Si vos vignes ont subi un gel sévère ce printemps, demandez à votre conseiller comment ajuster la fertilisation de la saison en cours.

L'analyse foliaire effectuée durant la floraison est un excellent moyen pour détecter les carences en éléments nutritifs. Vous pouvez ensuite consulter votre conseiller viticole pour savoir comment les interpréter et corriger la situation au besoin. Pour savoir comment prélever vos échantillons et les envoyer au laboratoire d'analyse (LEDP), vous pouvez consulter le bulletin d'information L'ABC des analyses foliaires et l’avertissement N° 4 du 13 juin 2019. Pensez à prendre des analyses foliaires si vous avez des soupçons ou, tout simplement, pour confirmer que votre programme de fertilisation est bien adapté. 

Magnésium
Avec le développement accéléré de la végétation, surveillez les symptômes associés à la carence en magnésium qui se manifestent par un rougissement sur les cépages rouges et par un jaunissement entre les nervures des feuilles, sur les cépages blancs. Les surfaces atteintes se nécrosent par la suite. La carence en magnésium peut réduire la qualité de fruits, mais elle n'affecte pas toujours le rendement. Lorsque les symptômes apparaissent avant la floraison, on peut soupçonner une carence sévère qui pourrait engendrer des baisses de rendement. Les symptômes apparaissent d'abord sur les feuilles les plus âgées et s'étendent vers le sommet des rameaux. Le cépage ‘Frontenac’ est particulièrement sensible à cette carence.
 
Image Agri-Réseau

Carence en magnésium

Raphaël Fonclara, agr. (Dura-Club)


Lorsque des symptômes sont observés, des applications au sol et des applications foliaires devraient rapidement être faites afin de corriger ce problème pour la saison en cours et les suivantes.  Si les carences reviennent année après année, il serait bon d’apporter des correctifs par des applications de magnésium au sol.

Bore
Le bore favorise la fécondation des fleurs et la nouaison. Une bonne alimentation en bore réduit les risques de coulure et de millerandage. Étant donné que le bore est peu mobile dans les plantes, on recommande généralement 2 à 3 applications foliaires avant la nouaison.

 
POUR PLUS D'INFORMATION
 

 
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.



Cet avertissement a été rédigé par Karine Bergeron, agronome, et Evelyne Barriault, agronome, révisé par Elisabeth Fortier, agr., M. Sc. (MAPAQ). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseures du réseau Vigne ou le secrétariat du RAP.  La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.
Image Agri-Réseau

Organisation : Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ)
Auteur(s) : RAP - Réseau Vigne
Date de publication : 10 juin 2021
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.