Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
4282 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
63 archives correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Vigne, Avertissement No 7, 6 juin 2024
06 juin 2024
Le stade « début floraison » (EL19-21) des cépages hâtifs et « 25 % floraison » (EL 23) pour le raisin de table est atteint sur les sites les plus chauds. Insectes : le scarabée du rosier et les tordeuses de la vigne sont arrivés! Cicadelles : le retrait des feuilles sous les grappes peut réduire jusqu'à 70 % des larves. Cécidomyie : plus de peur que de mal. Mildiou : plusieurs cas rapportés. Moisissure grise : le moment entourant la floraison est la période cruciale pour intervenir. C'est le temps des analyses foliaires.     DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE   Les températures chaudes et humides de la dernière semaine ont accéléré la croissance des vignes. Les cépages hâtifs sur les sites les plus chauds de la Montérégie ont atteint le stade « début floraison » (EL19-21), tandis que les raisins de table ont atteint le stade « 25 % floraison » (EL23).  En terme d'accumulation de degrés-jours base 6, le début de la saison 2024 est comparable à celui de 2015...  Mais plus récemment, c'est le début de saison le plus chaud des 5 dernières années pour la majorité des stations météo consultées. Comparatif 2015-2024   Consultez Agrométéo Québec pour un visuel provincial de l'état d'avancement du développement des cépages à débourrement hâtif et semi-tardif ainsi que d'autres modèles bioclimatiques sur la vigne.   Phénologie des cépages à débourrement hâtif au 4 juin 2024 Source : Agrométéo Québec Phénologie des cépages à débourrement semi-tardif au 4 juin 2024 Source : Agrométéo Québec   INSECTES ET ACARIENS   Stratégie GIEC  À la fin de la floraison, le retrait des feuilles sous les grappes peut permettre de réduire jusqu'à 70 % les larves de cicadelles.   Cicadelles Les collaborateurs du sous-réseau Vigne du RAP ont observé la présence de cicadelles sur quelques sites, encore cette semaine, dans plusieurs régions, dont la Montérégie Lire la suite
Cucurbitacées, Avertissement No 2, 5 juin 2024
05 juin 2024
Des semis et plantations restent à faire selon le calendrier prévu. Sans irrigation, la levée est parfois inégale car les sols sont secs et croutés. Quelques cas de chancre de chaleur sont rapportés dans les transplants nouvellement plantés. On rapporte davantage de chrysomèles, les premiers traitements sont en cours.      AVANCEMENT DES SEMIS ET PLANTATIONS ET ÉTAT DES CULTURES   Aucune pluie n'est tombée durant la période du 29 mai au 4 juin. Les journées ont été généralement ensoleillées avec des températures près des 30 °C depuis le 1er juin. Les semis non irrigués prennent davantage de temps à lever et l’émergence n’est pas toujours homogène dans les champs. Cependant, les divers travaux avancent bien. Les semis et les plantations tirent à leur fin. Conséquence du temps très chaud, quelques chancres de chaleur sont observés au point de contact entre le paillis de plastique et la tige des transplants. Le retour à du temps plus frais à partir de vendredi ainsi que les précipitations annoncées jusqu'à lundi devraient restaurer les réserves d'eau du sol et améliorer la croissance des plants.   Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   INSECTES RAVAGEURS   La chrysomèle rayée du concombre est davantage présente. Quelques champs en Montérégie ont atteint le seuil d’intervention dans des transplants. Pour connaître le seuil d’intervention dans les diverses espèces de cucurbitacées ainsi que les méthodes de lutte, consultez la fiche technique Chrysomèle rayée du concombre.    Pour ceux et celles qui utilisent des semences traitées avec du thiamétoxame, l'efficacité de l'insecticide contre la chrysomèle rayée du concombre devrait persister jusqu'au stade « 2-3 feuilles ». Cependant, la durée de protection pourrait être variable selon le temps de levée de la culture et Lire la suite
Bleuet en corymbe, Avertissement No 9, 5 juin 2024
05 juin 2024
Déjà de gros fruits verts en Montérégie. Fin des traitements contre la pourriture sclérotique. L'anthracnose favorisée par les précipitations intenses à venir. Les captures de petit carpocapse de la pomme demeurent en hausse. Livrées d'Amérique et livrées des forêts rapportées dans quelques bleuetières. STADES DE DÉVELOPPEMENT   Début des fruits verts Cultivar 'Patriot' Centre-du-Québec, 4 juin 2024 Photo : Julie Street, agronome (Club Dura-sol Drummond inc.) Floraison Cultivar 'Patriot' Chaudière-Appalaches, 4 juin 2024 Photo : Fertior   Régions Stade moyen du cultivar 'Patriot' Bourgeons à fruits Bourgeons à feuilles Montérégie Fruit vert (grosseur petit pois et +) Élongation des pousses à point noir Laurentides et Lanaudière Fruit vert (nouaison à grosseur petit pois) Élongation des pousses à point noir Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Fruit vert (nouaison à grosseur petit pois) Élongation des pousses Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale Chute des corolles à début fruit vert Élongation des pousses Bas-Saint-Laurent Floraison à nouaison Élongation des pousses Liste et photos des stades du bleuet en corymbe : Highbush blueberry growth stages table (en anglais) Note : selon votre emplacement, les stades atteints par les bleuetiers peuvent différer et être plus ou moins avancés   ÉTAT DE SITUATION ET MÉTÉO   La nouaison et la prise de calibre des fruits verts se font bien sur la majorité des sites. Par contre, dans certaines bleuetières, la floraison très abondante a laissé place à des tiges surchargées de fruits verts et avec peu de feuillage (faible ratio feuilles/fruits, voir photos ci-haut).  Les fruits présents sur ces tiges déséquilibrées auront tendance à grossir inégalement (petits et gros fruits sur une même tige). Dans plusieurs secteurs, le temps sec des derniers jours n'aide en rien au développement normal des fruits, mais la situation changera abruptement à partir de jeudi, avec Lire la suite
04 juin 2024
Pyrale du buis : le Québec inclus dans la zone réglementée
Pépinières ornementales, Avertissement No 7, 4 juin 2024
04 juin 2024
Suivi des punaises dans le thuya. Oïdium. Tache noire du rosier. Autres observations.   SUIVI DES PUNAISES DANS LE THUYA Des punaises vertes (Dichrooscytus elegans) adultes, ainsi que des larves de Dichrooscytus sp. ou de punaises ternes (Lygus lineolaris) ont été observées dans des Thuja occidentalis de la plupart des régions productrices de thuya. Dans certains cas, les populations étaient élevées et il y avait des dommages similaires à ceux de la punaise terne. Selon les modèles prévisionnels, les larves de la punaise terne sont maintenant actives. Des larves leur ressemblant ont été vues la semaine dernière. Il est toutefois difficile de les identifier lorsqu'elles sont à un stade juvénile; elles ressemblent à d’autres punaises de la famille des Miridae. Un dépistage hebdomadaire est recommandé. L’apparition de dommages ou d’une grande quantité de punaises pourrait justifier une intervention à l’aide d’insecticides homologués.   Revue de littérature Caractérisation de trois espèces de punaise présentes dans les thuyas ornementaux en champ  Fiche technique Punaise terne   Larve de Dichrooscytus repletus Photo : IQDHO Larve de punaise terne (Lygus lineolaris) Photo : IQDHO OÏDIUM   Oïdium affectant des feuilles d'amélanchier Photo : IQDHO L’apparition de taches foliaires de blanc (oïdium – plusieurs microorganismes) a été signalée par nos collaborateurs, notamment dans les secteurs de la Montérégie, de l’Estrie et de l’Outaouais. La maladie a été observée cette semaine sur des végétaux tels que les physocarpes (Physocarpus sp.), les rosiers (Rosa sp.) et les amélanchiers (Amelanchier sp.). On voit apparaître un duvet blanc à la face supérieure des feuilles. Les fortes infections peuvent provoquer la chute prématurée des feuilles. C’est actuellement un bon moment pour effectuer des traitements préventifs sur les espèces connues comme étant sensibles. En plus des hôtes déjà mentionnés, surveillez les cerisiers (Prunus), le Lire la suite
31 mai 2024
Fongicides homologués dans les cultures de crucifères en 2024
31 mai 2024
Insecticides homologués dans les cultures de crucifères en 2024
31 mai 2024
Amarante tuberculée
31 mai 2024
Herbicides homologués dans les cultures de crucifères en 2024
Grandes cultures, Avertissement No 5, 31 mai 2024
31 mai 2024
Amarante tuberculée : émergée dans certaines régions, la vigilance est de mise. Fusariose de l'épi du blé : surveillance des risques avec les cartes interactives. Mouche des semis : mise à jour des dates du pic d'activité. Ver-gris noir : dépistage du maïs qui n'a pas atteint le stade 5-6 feuilles. Maïs et soya tolérants aux herbicides : astuces pour un désherbage efficace.     L'AMARANTE TUBERCULÉE MAINTENANT ÉMERGÉE DANS CERTAINES RÉGIONS : LA VIGILANCE EST DE MISE Stéphanie Mathieu1, Marie-Edith Cuerrier1, Brigitte Duval1 et Véronique Samson1 1. Agronome (MAPAQ) Des plantules d’amarante tuberculée ont été observées cette semaine, entre autres, en Montérégie-Ouest. Le dépistage des champs est de mise. À ce temps-ci de l’année, plusieurs options de désherbage sont possibles pour contrôler cette plante envahissante. Que l’intervention soit mécanique ou chimique, il est important d’intervenir avant qu’elle n’atteigne 10 cm de hauteur. Par temps chaud, elle peut croître de plusieurs cm par jour. Puisque cette mauvaise herbe émerge tout au long de la saison de culture, privilégiez une intervention en prélevée suivie d’une intervention de postlevée avec un produit qui permet à la fois de lutter contre les plantules levées tout en offrant un effet résiduel. Des dépistages fréquents sont aussi recommandés afin de s’assurer de l’efficacité des traitements.  En fonction des herbicides appliqués et du niveau de précipitations prévu, l’implantation d’une culture intercalaire peut aussi aider à compétitionner la mauvaise herbe. Identifier la résistance de l’amarante tuberculée Il est important de connaître le profil de résistance aux herbicides des populations d’amarante tuberculée présentes sur votre entreprise et d’en tenir compte avant de choisir votre stratégie herbicide. En effet, les foyers découverts au Québec à ce jour n’ont pas tous les mêmes résistances. Des populations résistantes à un ou à plusieurs des groupes suivants ont été confirmées Lire la suite
21 à 30 sur 4282
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.