Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    Nouveau

    22 mai 2018 Maïs sucré, Fiche technique : Chrysomèles des racines du maïs
    Chrysomèles des racines du maïs

    Nouveau

    22 mai 2018 Maïs sucré, Bulletin d'information No 2, 22 mai 2018
    Ce que vous réserve le réseau Maïs sucré en 2018

    Mise à jour

    22 mai 2018 Maïs sucré, Bulletin d'information No 1, 22 mai 2018
    Herbicides homologués dans la culture du maïs sucré en 2018
    23 mars 2018 Maïs sucré, Fiche technique : Légionnaire d'automne
    Légionnaire d'automne
    05 mars 2018 Maïs sucré, Fiche technique : Pyrale du maïs
    Pyrale du maïs
    20 février 2018 Maïs sucré, Fiche technique : Le ver de l'épi du maïs
    Le ver de l’épi du maïs est un ravageur important du maïs sucré au Québec. Les infestations sont localisées et sporadiques, c’est-à-dire qu’elles sont très variables d’un champ à l’autre et d’une saison à l’autre. Elles semblent toutefois de plus en plus fréquentes et hâtives. Le ver de l’épi ne survit pas aux hivers québécois; les adultes arrivent chaque année par les vents provenant des États-Unis. Ce ravageur est surveillé dans le cadre du RAP Maïs sucré depuis 1992, à la suite de la saison 1991 qui a été marquée par une forte infestation dans les champs de maïs sucré tardif. Le ver de l’épi du maïs peut s’attaquer à une centaine d’espèces de plantes dont le poivron, la tomate, le haricot, la laitue, le sorgho, le soya et certaines mauvaises herbes. Toutefois, au Québec, il cause des dommages principalement dans le maïs sucré en fin de saison. Ce document présente le cycle vital, la période d'activité et les champs à risque, l'identification des différents satades de ce ravageur (oeufs, larves et papillon), ses ennemis naturels, les métodes de surveillance phytosanitaire (piégeage des papillons) et les stratégies d'intervention (prévention, lutte biologique, lutte chimique ainsi qu'un exemple de stratégie d'intervention). ... lire la suite >>
    14 septembre 2017 Maïs sucré, Avertissement No 15, 14 septembre 2017
    Ver de l’épi : quelques papillons ont été capturés au cours de la dernière semaine. Maintenez la surveillance des champs qui ont encore des soies fraîches. Légionnaire d’automne : les captures de papillons se poursuivent. Des larves et des dommages ont été observés dans certains champs. Maintenez la surveillance des champs tardifs. Ver-gris occidental des haricots : peu de dommages rapportés. Maintenez la surveillance des champs tardifs en sols légers. Dernier avertissement de la saison et remerciements.   VER DE L’ÉPI   Au cours de la dernière semaine, quelques papillons du ver de l’épi ont été capturés (à de faibles niveaux) sur quelques sites répartis parmi les régions suivantes : Basses-Laurentides, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Estrie, Mauricie et Montérégie. Les champs de maïs sucré sont à risque lorsque les épis ont des soies fraîches. Rappelons que les papillons du ver de l’épi pondent leurs œufs sur des soies fraîches. Donc, les champs avec les soies desséchées au moment de l’arrivée des papillons n’ont pas besoin de traitement insecticide contre le ver de l’épi. Par contre, les champs qui avaient des soies fraîches au moment de l’arrivée des papillons devraient être protégés.   Si un traitement est effectué, il est suggéré d’utiliser un insecticide homologué à la fois contre le ver de l’épi et contre la pyrale du maïs. Pour tous les détails sur le piégeage du ver de l’épi, les méthodes de lutte, etc., consultez le bulletin d’information Le ver de l’épi du maïs : identification, biologie et stratégie d’intervention.     LÉGIONNAIRE D’AUTOMNE    Les captures de papillons de la légionnaire d’automne se poursuivent à divers degrés sur certains sites où le piégeage est toujours en cours. Au cours de la dernière semaine, des captures (faibles pour la plupart) ont été effectuées sur des sites situés dans les régions suivantes : Bas-Saint-Laurent, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, ... lire la suite >>
    07 septembre 2017 Maïs sucré, Avertissement No 14, 7 septembre 2017
    Pyrale bivoltine (2e génération) : les captures de papillons ont beaucoup diminué. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées. Municipalités hâtives du Centre-du-Québec, de l’Estrie, de la Mauricie et de l’Outaouais : s’il y a lieu, visitez les champs qui seront récoltés après le 20 septembre environ. Ver de l’épi : quelques papillons ont été capturés au cours de la dernière semaine, en légère hausse comparativement à la semaine précédente. Maintenez la surveillance des champs qui ont encore des soies fraîches. Légionnaire d’automne : les captures de papillons se poursuivent et des larves ont été observées au champ. Maintenez la surveillance des champs tardifs. Ver-gris occidental des haricots, chrysomèles, pucerons et rouille : surveillez les champs à risque.     PYRALE BIVOLTINE (2E GÉNÉRATION)   Les captures de papillons de la pyrale bivoltine (2e génération) ont beaucoup diminué. De très faibles captures (2 papillons au total) ont été effectuées à deux sites, un situé au Centre-du-Québec et l’autre en Montérégie. Des collaborateurs de la Capitale-Nationale, du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches nous ont rapporté des observations au champ au cours de la dernière semaine. Dans ces champs, la présence de larves de pyrale du maïs ou de dommages était nulle ou négligeable.   Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées. Pour les municipalités hâtives du Centre-du-Québec, de l’Estrie, de la Mauricie et de l’Outaouais : selon les recommandations des derniers avertissements (en ce qui concerne la stratégie à 3 traitements), un dernier traitement devrait avoir été effectué autour du 2 septembre. Cette intervention devrait assurer une protection contre la pyrale pour les champs récoltés à l’intérieur d’une période d’environ 2 à 3 semaines suivant ce dernier traitement, soit les champs qui seront récoltés d’ici le 20 septembre environ. Visitez maintenant vos champs qui seraient ... lire la suite >>
    31 août 2017 Maïs sucré, Avertissement No 13, 31 août 2017
    Pyrale bivoltine (2e génération) : les captures de papillons se poursuivent faiblement. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées. Basses-Laurentides, Lanaudière, Laval et Montérégie : visitez les champs qui seront récoltés après le 11 septembre environ. Ver de l’épi : quelques papillons ont été capturés au cours de la dernière semaine. Soyez vigilants. Légionnaire d’automne : les captures de papillons se poursuivent et des larves ont été observées au champ. Maintenez la surveillance des champs tardifs. Ver-gris occidental des haricots, chrysomèles, pucerons et rouille : surveillez les champs à risque.     PYRALE BIVOLTINE (2E GÉNÉRATION)     Les captures de papillons de la pyrale bivoltine (2e génération) se poursuivent faiblement dans les régions suivantes : Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Mauricie et Montérégie. Des collaborateurs de la Capitale-Nationale, du Centre-du-Québec, de la Chaudière-Appalaches et de la Montérégie nous ont rapporté des observations au champ au cours de la dernière semaine. Bien qu’il ne soit pas toujours possible de savoir avec certitude s’il s’agit de la pyrale univoltine ou bivoltine pour certaines régions, une présence de larves et/ou de dommages de pyrale du maïs a été notée dans quelques champs de la Capitale-Nationale, de la Chaudière-Appalaches et de la Montérégie.   Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées. Pour les Basses-Laurentides, Lanaudière, Laval et la Montérégie : selon les recommandations des derniers avertissements (en ce qui concerne la stratégie à 3 traitements), un dernier traitement devrait avoir été effectué autour du 24 août. Cette intervention devrait assurer une protection contre la pyrale pour les champs récoltés à l’intérieur d’une période d’environ 2 à 3 semaines suivant ce dernier traitement, soit les champs qui seront récoltés d’ici le 11 septembre environ. Visitez maintenant vos champs qui seront récoltés ... lire la suite >>
    24 août 2017 Maïs sucré, Avertissement No 12, 24 août 2017
    Pyrale bivoltine (2e génération) : les captures de papillons se poursuivent dans plusieurs régions. Dates de dépistage au champ pour les localités hâtives de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ayant un historique d’infestations. Ver de l’épi : quelques papillons ont été capturés au cours de la dernière semaine. Importance du piégeage à la ferme. Légionnaire d’automne : les captures de papillons se poursuivent et des larves ont été observées au champ. Importance du dépistage au champ. Ver-gris occidental des haricots : les captures de papillons ont beaucoup diminué, mais soyez vigilants. Chrysomèles, pucerons et rouille : surveillez les champs à risque.     PYRALE BIVOLTINE (2E GÉNÉRATION)     Les captures de papillons de la pyrale bivoltine (2e génération) débutent dans certaines régions et sont en augmentation pour d’autres régions. Des captures de papillons ont été effectuées sur des sites parmi les régions suivantes : Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Centre-du-Québec, Mauricie et Montérégie. Des collaborateurs de la Montérégie nous ont rapporté des observations au champ au cours de la dernière semaine. Dans certains champs, il y avait présence de masses d’œufs et/ou de jeunes larves.   Pour les régions de la Montérégie, de Laval, des Basses-Laurentides, de Lanaudière, ainsi que pour les municipalités hâtives des régions du Centre-du-Québec, de l’Estrie, de la Mauricie et de l’Outaouais, les recommandations émises précédemment demeurent inchangées (voir l’avertissement N° 10 du 11 août 2017).   Les captures de papillons de la pyrale bivoltine (2e génération) ont commencé vers le 18 août dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. Selon ces données de piégeage et le cumul des degrés-jours de croissance, nous prévoyons que les premières pontes devraient commencer vers le 28 août dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, dans ... lire la suite >>
    1 à 10 sur 140