Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    Mise à jour

    20 août 2018 Grandes cultures, Fiche technique : Prévisions des niveaux de risque de la fusariose de l'épi des céréales sur Agrométéo Québec
    Prévisions des niveaux de risque de la fusariose de l'épi des céréales sur Agrométéo Québec

    Nouveau

    17 août 2018 Grandes cultures, Avertissement No 17, 17 août 2018
    Ver-gris occidental des haricots : le pic de captures des adultes est passé. Puceron du soya : les populations augmentent encore. Tétranyque à deux points : le déclin des populations devrait s’amorcer. Scarabée japonais : quelques cas dans le soya. Malherbologie : fiches techniques à consulter pour connaître ou apprendre à reconnaître certaines mauvaises herbes.   VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS : LE PIC DE CAPTURES D’ADULTES EST PASSÉ    À quelques exceptions près, les captures de papillons du ver-gris occidental des haricots (VGOH) ont fortement diminué. Le pic d’abondance a donc eu lieu la semaine passée. Consultez le tableau des résultats de piégeage du Québec ou les cartes interactives sur le site de la Coalition canadienne des ravageurs du maïs, qui montrent l’évolution des captures au Québec, en Ontario et au Michigan. Beaucoup moins de masses d’œufs ont été observées sur les plants de maïs. La pollinisation est quasiment achevée, ce qui peut expliquer la diminution des captures d’adultes et des masses d’œufs puisque le maïs n’est plus à un stade attractif. Comme mentionné dans l’avertissement N° 16 du 10 août 2018, les haricots pourraient maintenant être la cible du VGOH. Enfin, quelques cas d’observations de larves ont été rapportés au Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP) cette semaine dans les champs de maïs (Montérégie et Centre-du-Québec). Les larves peuvent causer des trous dans les épis et être présentes à l’intérieur de ces derniers. Leur taille peut varier selon la région et les dates de dépistage des premières masses d’œufs. Chenille du VGOH. On distingue des motifs en forme de « X » sur le dos de l'insecte (flèche noire) Photo : Julien Saguez, entomologiste (CÉROM) Chenille du VGOH. Larve qui creuse un trou dans un épi de maïs Photo : Julien Saguez, entomologiste (CÉROM) PUCERON DU SOYA : LES POPULATIONS RESTENT ÉLEVÉES, MAIS BEAUCOUP ... lire la suite >>

    Nouveau

    17 août 2018 Pomme de terre, Avertissement No 14, 17 août 2018
    Conditions climatiques : poursuite du temps chaud sur fond d'air humide avec peu de précipitations. Développement de la culture : plutôt au ralenti avec de la variabilité régionale et variétale. Insectes et acariens : doryphore toujours actif; tétranyques et cicadelle de la pomme de terre à surveiller. Maladies : aucun cas de mildiou; dartrose, verticilliose et jambe noire en augmentation. ... lire la suite >>

    Nouveau

    16 août 2018 Oignon, ail et poireau, Avertissement No 14, 16 août 2018
    Conditions climatiques et risques associés. Insectes : mouches, teigne du poireau, thrips et tétranyques. Maladies : brûlure de la feuille, mildiou, brûlure stemphylienne, tache pourpre et pourritures bactériennes.

    Nouveau

    16 août 2018 Laitue et chicorée, Avertissement No 14, 16 août 2018
    Résumé climatique, risques associés et état des cultures. Insectes : pucerons, punaises, altises, cicadelles, thrips, mouche du semis et fausse-arpenteuse. Maladies : maladies de sol (surtout rhizoctonie), mildiou, tache bactérienne et pourritures bactériennes. Désordres physiologiques : brûlure de la pointe, montaison et coups de soleil. ... lire la suite >>

    Nouveau

    16 août 2018 Carotte et céleri, Avertissement No 14, 16 août 2018
    Conditions climatiques, risques associés et état des cultures. Insectes : charançon de la carotte et installation des filets anti-insecte pour la mouche de la carotte; punaise terne, altise à tête rouge, thrips et tétranyques dans le céleri. Maladies : tache cercosporéenne et tache alternarienne dans la carotte; anthracnose, fusariose et pourriture blanche dans le céleri. Désordres physiologiques : gerçure du pétiole et cœur noir dans le céleri. ... lire la suite >>

    Nouveau

    16 août 2018 Maïs sucré, Avertissement No 10, 16 août 2018
    Pyrale univoltine : les captures de papillons se poursuivent très faiblement. Maintenez la surveillance des champs à risque. Pyrale bivoltine (2e génération) : les captures de papillons débutent dans certaines régions et augmentent dans d’autres. Dates de dépistage au champ pour les localités hâtives de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ayant un historique d’infestations. Ver de l’épi : quelques captures de papillons, soyez vigilant. Ver-gris occidental des haricots : les captures de papillons sont en diminution de façon globale, mais demeurent élevées à certains sites. Dépistez les champs à risque. Autres ennemis (légionnaire d’automne, chrysomèle des racines du maïs, pucerons, rouille et tétranyques) : soyez vigilant. PYRALE UNIVOLTINE   Au cours des 2 dernières semaines, les captures de papillons de pyrale univoltine se sont poursuivies très faiblement à 5 sites de piégeage répartis parmi les régions suivantes : Bas-Saint-Laurent, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Estrie et Montérégie. Du dépistage au champ a été effectué dans les régions suivantes : Basses-Laurentides, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Mauricie et Montérégie. Bien qu’il ne soit pas toujours possible de savoir avec certitude s’il s’agit de la pyrale univoltine ou bivoltine pour certaines régions, des masses d’œufs, des larves et/ou des dommages ont été observés (à des niveaux variant de très faibles à l’atteinte du seuil d’intervention) dans certains champs situés dans les régions suivantes : Basses-Laurentides, Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Mauricie et Montérégie. Dans les régions qui ne reçoivent pas de traitements contre la pyrale bivoltine, continuez à visiter vos champs à risque pour déceler la présence de jeunes larves de la pyrale ou de criblures, et pour intervenir au besoin. À cette période de l’été, un traitement contre la pyrale assure la protection des champs qui seront récoltés ... lire la suite >>

    Nouveau

    16 août 2018 Solanacées, Avertissement No 13, 16 août 2018
    Situation actuelle dans les champs. Insectes et acariens : Faible présence de la punaise terne et de la punaise pentatomide et quelques dommages sur fruits observés. Activité variable du doryphore de la pomme de terre dans l’aubergine. Activité stable du puceron et faible activité de la pyrale du maïs dans le poivron. Tétranyques actifs dans plusieurs champs. Maladies : Maladies bactériennes stables sur feuillage et en hausse sur les fruits dans les champs de tomates. Maladies fongiques : absence de mildiou dans les champs de tomates du Québec; premiers symptômes d’anthracnose sur fruits. Faible progression des maladies bactériennes dans les champs de poivrons. Maladies fongiques stables dans les champs d’aubergines. Maintien de la protection fongique de vos champs. ... lire la suite >>

    Nouveau

    16 août 2018 Cucurbitacées, Bulletin d'information No 3, 16 août 2018
    Mildiou des cucurbitacées

    Nouveau

    15 août 2018 Cucurbitacées, Avertissement No 12, 16 août 2018
    Sur la Rive-Nord (Montréal), plusieurs foyers de mildiou dans le concombre ont été traités. Les conditions sont propices à la dispersion du pathogène. Le blanc est en augmentation dans toutes les cucurbitacées. Les autres maladies foliaires sont stables ou en légère augmentation. Les acariens sont parfois très nombreux. Les conditions climatiques chaudes et humides se sont encore maintenues durant la période du 8 au 14 août. La quantité d’eau laissée par les orages et les averses est très variable d’un secteur à l’autre. C’est en Estrie que le cumul de pluie a été le plus élevé avec 91 mm d'eau tombée à Lennoxville durant la période.   Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   PRÉSENCE DE  MILDIOU DANS LE CONCOMBRE D’autres foyers de mildiou (Pseudoperonospora cubensis) ont été détectés et traités depuis une semaine dans le concombre de transformation sur la Rive-Nord, dans la région de Montréal. Un premier foyer de mildiou a aussi été trouvé ce mercredi 15 août dans une parcelle sentinelle en Montérégie.   Compte tenu des conditions favorables au développement de la maladie, il est recommandé de faire des pulvérisations de fongicides spécifiquement contre le mildiou dans les champs de concombre de transformation et de concombre frais du sud du Québec, et dans les autres champs qui ont des antécédents de mildiou. Les traitements doivent être maintenus tous les 7 jours afin de ralentir l’évolution de la maladie. Un volume d’eau variant entre 500 et 700 L/ha est fortement suggéré afin de bien couvrir le feuillage. Les fongicides recommandés sont présentés dans ce tableau.   Fongicide (matière active et nom commercial) Groupe de résistance Taux d'application Délai d'attente avant récolte (jour) Nombre maximum de traitements Note Fongicides à utiliser lorsque la maladie est présente dans le champ ou lorsque le ... lire la suite >>
    1 à 10 sur 4723