Ajouté à Mes favoris.

    Chargement en cours

    Nouveau

    18 juillet 2018 Cucurbitacées, Avertissement No 8, 18 juillet 2018
    Il y a quelques cas de flétrissement bactérien dans le concombre et les courges d’hiver. On signale l’apparition du blanc dans les courgettes. On observe quelques plants virosés dans la courgette et les courges d’hiver. Dans l’ensemble, les taches foliaires sont stables et la pression des insectes est variable. Du 11 au 17 juillet, les températures ont encore été chaudes, mais moins que la période précédente. Les précipitations ont été faibles et le sol reste sec. Les cucurbitacées se développent néanmoins assez bien dans l’ensemble. Quelques cas de mauvaise pollinisation et de coulure de fleurs sont toutefois observés, principalement dans la courgette. Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   FLÉTRISSEMENT BACTÉRIEN   Le flétrissement bactérien commence à être visible en Montérégie et en Estrie dans les champs de courges d’hiver et de concombres. Il est important de rappeler que la lutte contre la chrysomèle rayée du concombre, lorsque les plants ont moins de 5 feuilles, est le seul moyen pour éviter cette maladie. La chrysomèle rayée du concombre est l’agent principal de dissémination de la bactérie Erwinia tracheiphila, qui cause le flétrissement bactérien. Cette bactérie survit à l’hiver en se logeant dans le corps de la chrysomèle. Erwinia tracheiphila est par la suite transmise de plant en plant par contamination fécale ou par les blessures d’alimentation engendrées par les chrysomèles. Flétrissement bactérien dans le concombre Photo : Isabelle Couture, agr. (MAPAQ)     LE BLANC FAIT SON APPARITION DANS LA COURGETTE Le blanc (Podosphaera xanthii et Erysiphe cichoracearum) a fait son apparition en Montérégie et dans Lanaudière dans des champs de courgettes en cours de récolte.   Blanc sur les vieilles feuilles de plants de courgettes en cours de récolte ... lire la suite >>

    Nouveau

    11 juillet 2018 Cucurbitacées, Avertissement No 7, 11 juillet 2018
    Stress hydrique dans les cultures non irriguées sur sol léger. Quelques cas de coulure de fruits et de mauvaise pollinisation dans le concombre et le zucchini s’ajoutent aux cas d’insolation de fruits de concombre. Faible pression des maladies. Chrysomèle encore très présente par endroits et abondante dans les fleurs. À l’instar de la semaine dernière, les températures ont été chaudes et les précipitations variables d’une région à l’autre pour la période du 4 au 10 juillet. On commence à observer des stress hydriques dans les cultures non irriguées, là où les pluies se font rares. Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   INSECTES La pression exercée par les chrysomèles rayées du concombre est encore très variable partout au Québec. On observe quelques plants atteints de flétrissement bactérien en Montérégie. Des masses d’œufs de la punaise de la courge ont été observées dans des champs de courges et de citrouilles en Montérégie. Si des traitements doivent être faits, ils doivent viser les jeunes nymphes, car les adultes sont très difficiles à contrôler. Pour connaître les produits de phytoprotection homologués contre ces insectes, consultez le bulletin d’information N° 2 du 30 mai 2018 (mis à jour le 20 juin 2018). MALADIES FOLIAIRES   Le temps sec est peu favorable au développement des maladies. La tache angulaire est stable dans le concombre et la courge. Les premiers foyers de tache septorienne et de tache alternarienne dépistés dans la courge d’hiver et la citrouille sont également stables depuis une semaine. Dans la région de Québec, on rapporte quelques nouveaux foyers de tache alternarienne dans le concombre irrigué. Les infections qui causent la tache alternarienne se produisent lorsque le taux d’humidité est élevé et que les températures se situent entre 21 et 32 °C. Par la suite, les spores sont facilement dispersées ... lire la suite >>
    04 juillet 2018 Cucurbitacées, Avertissement No 6, 4 juillet 2018
    Pour l’instant, la canicule ne nuit pas aux cucurbitacées. Elles sont en forte croissance partout. Par contre, pour les champs non irrigués qui n’ont presque pas eu de pluie ces derniers jours, on pourrait voir davantage de stress hydrique. Des cas d’insolation de fruits de concombre ont été observés. On rapporte très peu de maladies foliaires, sauf aux endroits où les précipitations ont été importantes. La pression des insectes est variable. Pour la période du 27 juin au 3 juillet, les températures ont été chaudes et les précipitations très variables d’une région à l’autre. Dans les 7 derniers jours, dans certains secteurs, il est tombé jusqu’à 36 mm de pluie. C’est le cas pour les régions de Saint-Antoine-de-Tilly et de Dunham alors que d’autres secteurs ont reçu aussi peu que 2 mm de pluie comme celui de Shawinigan et l’Acadie. Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   INSECTES La pression exercée par les chrysomèles rayées du concombre est très variable partout au Québec et nécessite encore des interventions. On commence à voir quelques plants atteints de flétrissement bactérien en Montérégie. Quelques punaises de la courge ont été observées dans des champs de courges et de citrouilles en Montérégie. Les punaises occasionnent des dégâts par leurs piqûres d’alimentation. Avec son stylet, la punaise perce les tissus des plantes et interrompt le transport des nutriments via le xylème, ce qui provoque le flétrissement des feuilles, des tiges ou des vignes dans la portion au-dessus de la piqûre. Ces dégâts ressemblent au flétrissement bactérien. De plus, la littérature américaine rapporte que la punaise de la courge peut être vectrice de la maladie bactérienne « cucurbit yellow vine disease (CYVD) ». Avec le temps chaud et sec des derniers jours, de petits foyers initiaux de tétranyques à deux points ont pris de l’ampleur dans le concombre, ... lire la suite >>
    27 juin 2018 Cucurbitacées, Avertissement No 5, 27 juin 2018
    La chrysomèle rayée du concombre est encore présente à des degrés divers dans les champs. Les premiers foyers de tache angulaire ont été dépistés dans la courge d’hiver et la citrouille aux stades 5 feuilles et plus. Des cas de mauvaise pollinisation dans la courgette sont observés. La pression de maladie est faible et la croissance des cucurbitacées suit son cours normal. Les précipitations ont été plutôt faibles pour la période du 20 au 26 juin, avec des températures près des normales mais fraîches la nuit. Les températures chaudes prévues dans les prochains jours seront les bienvenues. La plupart des cucurbitacées se développent plutôt bien. Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   CHRYSOMÈLES RAYÉES DU CONCOMBRE La pression des chrysomèles rayées du concombre est très variable partout au Québec et nécessite encore des interventions.  Si vous êtes en agriculture biologique ou encore si vos semences ne sont pas traitées, consultez la fiche technique Chrysomèle rayée du concombre pour connaître les seuils d’intervention ainsi que les méthodes de lutte. Voir le bulletin d’information N° 2 du 30 mai 2018, mis à jour le 20 juin 2018, pour connaitre les produits de phytoprotection homologués contre cet insecte.   TACHE ANGULAIRE Les premiers foyers de tache angulaire (Pseudomonas syringae) ont été dépistés dans des champs de courges d’hiver et de citrouille. Dans cette dernière, la tache angulaire, souvent concentrée sur les plus vieilles feuilles, ne nécessite habituellement pas de traitement. Dans les courges d’hiver, tout particulièrement la courge spaghetti, la tache angulaire est plus sévère et, dès l’apparition des premiers foyers, des traitements au cuivre ou au cuivre + mancozèbe sont habituellement recommandés. Pour connaitre les produits de phytoprotection homologués contre la tache angulaire, consultez ... lire la suite >>
    20 juin 2018 Cucurbitacées, Avertissement No 4, 20 juin 2018
    Les récoltes de courgette et de concombre hâtif se poursuivent. On nous signale quelques bris de tiges ainsi que des traces d’abrasion et de frottement sur les feuilles à cause des forts vents des derniers jours. La chrysomèle rayée du concombre est en hausse un peu partout depuis le 15 juin; plusieurs champs ont nécessité des traitements. Pour la période allant du 13 au 19 juin, la pluie, accompagnée parfois de vents violents, a été fréquente, ce qui a été bénéfique dans l’ensemble, car les sols étaient généralement secs. Les températures ont été plutôt chaudes, sauf pour le jeudi 14 juin. La plupart des cucurbitacées se développent plutôt bien. Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   CHRYSOMÈLES RAYÉES DU CONCOMBRE De nombreux collaborateurs nous ont informés de la présence accrue de la chrysomèle rayée du concombre depuis le 15 juin. Plusieurs interventions ont été faites. Si vous êtes en agriculture biologique ou encore si vos semences ne sont pas traitées, consulter la fiche technique Chrysomèle rayée du concombre pour connaître les seuils d’intervention ainsi que les méthodes de lutte. Pour connaître les produits de phytoprotection homologués contre cet insecte, consultez le bulletin d’information No 2 du 30 mai 2018, mis à jour le 20 juin 2018.   TRACES D’ABRASION À cause des forts vents des derniers jours, on nous signale quelques bris de tiges ainsi que des traces d’abrasion et de frottement sur les feuilles de cucurbitacées. Ces traces, bien que parfois impressionnantes, sont généralement sans conséquence sur les rendements.   Traces de frottement sur des plants de concombre en cours de récolte Isabelle Couture, agr. (MAPAQ)   TACHE ANGULAIRE Les premiers foyers de tache angulaire (Pseudomonas syringae) ont été dépistés dans des champs de concombres et de courgettes en cours de récolte. Dans cette dernière, au ... lire la suite >>
    20 juin 2018 Cucurbitacées, Bulletin d'information No 2, 30 mai 2018
    Principaux insecticides et fongicides homologués pour les cucurbitacées en 2018
    13 juin 2018 Cucurbitacées, Avertissement No 3, 13 juin 2018
    Les semis de courges d’hiver, de citrouilles et de concombres sont pour la plupart entre les stades cotylédons et 4 feuilles. Le sol est croûté par endroits, ce qui provoque une levée inégale. On ne rapporte pas de mouche du semis. Les chrysomèles rayées du concombre sont généralement peu présentes, mais des champs ont dû être traités. Pour la période allant du 6 au 12 juin, les températures ont été dans les normales saisonnières ou légèrement au-dessous, alors que les précipitations ont été quasi absentes pour l’ensemble des régions. Les vents ont été parfois forts et les sols sont secs. La croissance des plantes est ralentie. Les plantations hâtives de concombres sont au stade fructification et quelques champs de courgettes sont en récolte. Les champs de melons brodés vont des stades 2 à 7 feuilles. Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   CHRYSOMÈLES RAYÉES DU CONCOMBRE ET COLLEMBOLES   La chrysomèle rayée du concombre est généralement peu présente. Par contre, quelques champs sous régie biologique ou conventionnelle ont déjà nécessité des traitements pour contrôler l’insecte. Des collaborateurs rapportent la présence de collemboles. En grand nombre sur des plantules au stade cotylédons, il est parfois nécessaire d’intervenir avec des produits qui traitent aussi la chrysomèle. Si  la  mention  FARMORE  FI400  était  inscrite  sur  vos  sachets  de  semences,  elles  sont  traitées  au  CRUISER (néonicotinoïde dont la matière active est le thiaméthoxame), en plus d’être additionnées de 3 fongicides. Vos semis seront alors protégés de la chrysomèle, des altises et des collemboles jusqu’à une trentaine de jours après le semis, selon des données du Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL).   Indication discrète du traitement FARMORE ... lire la suite >>
    06 juin 2018 Cucurbitacées, Avertissement No 2, 6 juin 2018
    Les semis et les plantations de cucurbitacées sont presque terminés. On ne note pas de retard particulier. Dans les primeurs, les minitunnels ont été perforés à la suite des fortes chaleurs enregistrées en début de période. Les chrysomèles rayées du concombre sont pour l'instant peu nombreuses. On ne rapporte pas encore de mouche des semis.   AVANCEMENT DES CULTURES Les semis et les plantations sont presque terminés et on ne note pas de retard particulier. Certains champs semés de concombres, de courges d’hiver et de citrouilles sont déjà au stade 2-3 F, mais plusieurs semis sont encore au stade cotylédons. Dans les primeurs, les  concombres sont en fleurs et les premières courgettes sont sur le point d’être récoltées. Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   CHRYSOMÈLES RAYÉES DU CONCOMBRE La chrysomèle rayée du concombre est encore peu présente dans les champs.  Pour connaître les seuils d’intervention ainsi que les méthodes de lutte, consulter la fiche technique Chrysomèle rayée du concombre. Pour connaître les produits homologués contre cet insecte, consulter le bulletin d’information No 2 du 30 mai 2018.   HERBICIDES Pour connaître les herbicides homologués dans les cucurbitacées, vous pouvez consulter le bulletin d’information No 1 du 7 mai 2018. Cet avertissement a été rédigé par Isabelle Couture, agronome, M. Sc. Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l’avertisseure du réseau Cucurbitacées ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.   ... lire la suite >>
    30 mai 2018 Cucurbitacées, Avertissement No 1, 30 mai 2018
      L'avancement des semis et des plantations va bon train. Les premières chrysomèles rayées du concombre ont été observées dans des sites abrités dans la région de Québec et sur des transplants de courges en Montérégie. Bonne lecture de nos communiqués et bonne saison 2018! AVANCEMENT DES CULTURES   Les semis et les plantations ont bien avancé depuis une semaine. Plusieurs champs semés de concombres sont au stade cotylédons alors que les semis de citrouilles et de courges d’hiver sont au stade germination, sortie des cotylédons. Des champs de zucchinis hâtifs sont en floraison.  Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   PREMIÈRES CHRYSOMÈLES RAYÉES DU CONCOMBRE   Dans la région de Québec, quelques chrysomèles rayées du concombre ont été vues dans des sites abrités. Elles ont aussi été observées en Montérégie sur des transplants de courges. Pour connaître les seuils d’intervention ainsi que les méthodes de lutte, consulter la fiche technique Chrysomèle rayée du concombre.  Cet avertissement a été rédigé par Isabelle Couture, agronome, M. Sc. Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l’avertisseure du réseau Cucurbitacées ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.    ... lire la suite >>
    07 mai 2018 Cucurbitacées, Bulletin d'information No 1, 7 mai 2018
    Herbicides homologués dans les cultures de cucurbitacées en 2018
    1 à 10 sur 251