Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
356 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Cucurbitacées, Avertissement No 3, 12 juin 2024

Nouveau

12 juin 2024
La pluie a été bénéfique pour les semis et les plantations; la croissance est bonne. Les récoltes de primeurs dans la courgette et le concombre ont débuté. La chrysomèle rayée du concombre est présente. Les premiers papillons du perceur de la courge sont signalés. Quelques cas de jaunissement physiologique ont été observés.   ÉTAT DES CULTURES   La croissance des plantules et des transplants est bonne. La pluie tombée entre le 7 et le 10 juin a réhumidifié le sol suffisamment, sans faire trop de zones d'accumulation d'eau. Les récoltes de courgettes se poursuivent et celles des cornichons de primeurs débutent dans quelques régions.   Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   INSECTES RAVAGEURS   La pluie a pu éloigner temporairement la chrysomèle rayée du concombre, mais soyez aux aguets dans les champs sans traitement de semences insecticide. L'insecte est maintenant signalé dans toutes les régions, en nombre variable. Si vous devez faire des pulvérisations, afin de protéger les pollinisateurs, faites-les en soirée, après 19 h. Pour connaître les seuils d'intervention, consulter la fiche technique Chrysomèle rayée du concombre.    Des traitements dirigés contre la chrysomèle auront aussi un effet significatif sur les collemboles qui sont rapportés par plusieurs collaborateurs. Lorsqu'ils sont nombreux sur de très jeunes plantules, les collemboles peuvent faire des dégâts considérables, en criblant le feuillage. Aussitôt le stade de la première feuille atteint, les plants ne sont plus à risque.   Quelques punaises de la courge ont été observées dans des champs de courges et de citrouilles en Montérégie et au Centre-du-Québec, depuis une semaine. Les punaises occasionnent des dégâts par leurs piqûres d’alimentation. Avec son stylet, la punaise perce les tissus des plantes et interrompt le transport Lire la suite

Nouveau

12 juin 2024
Mildiou des cucurbitacées 
Cucurbitacées, Avertissement No 2, 5 juin 2024

Nouveau

05 juin 2024
Des semis et plantations restent à faire selon le calendrier prévu. Sans irrigation, la levée est parfois inégale car les sols sont secs et croutés. Quelques cas de chancre de chaleur sont rapportés dans les transplants nouvellement plantés. On rapporte davantage de chrysomèles, les premiers traitements sont en cours.      AVANCEMENT DES SEMIS ET PLANTATIONS ET ÉTAT DES CULTURES   Aucune pluie n'est tombée durant la période du 29 mai au 4 juin. Les journées ont été généralement ensoleillées avec des températures près des 30 °C depuis le 1er juin. Les semis non irrigués prennent davantage de temps à lever et l’émergence n’est pas toujours homogène dans les champs. Cependant, les divers travaux avancent bien. Les semis et les plantations tirent à leur fin. Conséquence du temps très chaud, quelques chancres de chaleur sont observés au point de contact entre le paillis de plastique et la tige des transplants. Le retour à du temps plus frais à partir de vendredi ainsi que les précipitations annoncées jusqu'à lundi devraient restaurer les réserves d'eau du sol et améliorer la croissance des plants.   Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   INSECTES RAVAGEURS   La chrysomèle rayée du concombre est davantage présente. Quelques champs en Montérégie ont atteint le seuil d’intervention dans des transplants. Pour connaître le seuil d’intervention dans les diverses espèces de cucurbitacées ainsi que les méthodes de lutte, consultez la fiche technique Chrysomèle rayée du concombre.    Pour ceux et celles qui utilisent des semences traitées avec du thiamétoxame, l'efficacité de l'insecticide contre la chrysomèle rayée du concombre devrait persister jusqu'au stade « 2-3 feuilles ». Cependant, la durée de protection pourrait être variable selon le temps de levée de la culture et Lire la suite
Cucurbitacées, Avertissement No 1, 29 mai 2024
29 mai 2024
Les semis et les plantations sont bien avancés. Les courgettes et les concombres les plus hâtifs sont aux stades boutons floraux ou floraison. Les premiers semis de citrouilles et de courges sont aux stades cotylédons ou 1re feuille. La chrysomèle rayée du concombre est peu présente, mais déjà signalée à plusieurs endroits.     MOT DE BIENVENUE    En ce début de saison, nous désirons souligner la contribution de notre équipe expérimentée de collaborateurs et collaboratrices du RAP Cucurbitacées qui nous transmettent des observations de dépistage indispensables pour la rédaction des avertissements, année après année. C’est ce qui fait la force du réseau et nous permet d’avoir un bon portrait de la situation dans les champs du Québec. Un grand merci également aux nombreuses entreprises maraîchères qui partagent ce qui se passe sur le terrain.    GRATUITÉ D'ANALYSES AU LABORATOIRE D’EXPERTISE ET DE DIAGNOSTIC EN PHYTOPROTECTION   Encore cette année, les producteurs de la relève et ceux en production biologique, ou en précertification, pourront bénéficier d’analyses gratuites. Pour faire un envoi au laboratoire, vous devez préalablement remplir un formulaire de demande d’analyse en ligne.   AVANCEMENT DES CULTURES   La chaleur a laissé place à des températures plus près des moyennes de saison à partir du 24 mai. Les précipitations ont été variables et les vents parfois très forts, particulièrement les 27 et 28 mai. Cependant, dans toutes les régions, les semis et les plantations sont bien avancés.    Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions. On constate que le cumul des degrés-jours base 15 est plus important cette année par rapport au même moment l'an passé.   LA CHRYSOMÈLE RAYÉE DU CONCOMBRE   La chrysomèle rayée du concombre est peu présente, Lire la suite
08 mai 2024
Principaux insecticides et fongicides homologués pour les cucurbitacées en 2024
08 mai 2024
Herbicides homologués dans les cultures de  cucurbitacées en 2024
Cucurbitacées, Avertissement No 16, 13 septembre 2023
13 septembre 2023
Conditions de conservation des courges d’hiver. Phytophthora capsici : mesures de prévention à mettre en place dans les entreprises où la maladie a été présente cette année. Il est encore temps d’implanter une culture de couverture. Merci aux nombreux collaborateurs et aux entreprises!    ÉTAT DES CULTURES    La chaleur qui s'est poursuivie pendant la période du 6 au 12 septembre a été favorable au développement, au mûrissement et à l'avancement des récoltes. La qualité des concombres, des courgettes, des melons et des courges d’hiver hâtives est bonne; pour ces derniers, les récoltes achèvent bientôt alors que l'on commence à récolter les champs de citrouilles et de courges Butternut. Il est encore tôt pour faire un bilan provincial de saison, mais la plupart des entreprises auront des rendements moindres qu'habituellement à cause des fortes pluies qui ont provoqué, dans bien des cas, l'affaiblissement des plants, les rendant moins productifs. De plus, les précipitations fréquentes ont été très favorables aux maladies, engendrant des pertes au champ. Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.     CONSERVATION DES COURGES D'HIVER   Avec le retour des températures plus près des normales saisonnières, il est bon de rappeler que les courges d’hiver sont très sensibles au froid. Une exposition fréquente à des températures sous les 10 °C entraîne des microlésions pouvant favoriser le développement de pourritures. Ainsi, de telles températures peuvent affecter la qualité des courges entreposées.   Il vaut mieux devancer la récolte des courges d’hiver lorsque l’on prévoit plusieurs nuits sous la barre des 10 °C. Seuls les fruits sains, issus de champs exempts de maladies, qui n’ont pas souvent été exposés à des températures inférieures à 10 °C, doivent être sélectionnés pour l’entreposage. Lire la suite
Cucurbitacées, Avertissement No 15, 6 septembre 2023
06 septembre 2023
Autres cas de tache plectosporienne dans la citrouille. Le blanc en augmentation dans les courgettes tardives. Sénescence naturelle du feuillage. Le mildiou se développe généralement peu. Récolte et conservation des courges. Destruction des résidus et implantation de cultures de couverture après la récolte.   ÉTAT DES CULTURES   La chaleur que nous avons eue en fin de période a été salutaire pour le développement, le mûrissement et la récolte des cucurbitacées. La qualité des concombres, des courgettes, des melons et des courges d’hiver hâtives est bonne; les récoltes achèvent bientôt. Les champs de citrouilles prennent leur couleur définitive. Les récoltes des courges poivrées, spaghetti et Buttercup vont bon train. La courge Butternut poursuit son mûrissement dans de nombreux champs.   Les rosées, qui sont assez fortes le matin, peuvent être favorables aux maladies pouvant s'installer sur les fruits de courges d'hiver. Aussi, dès que la maturité des fruits est atteinte, il est important de sortir rapidement les fruits d’apparence saine des champs.   Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.    AUTRES CAS DE TACHE PLECTOSPORIENNE DANS LA CITROUILLE  Depuis deux semaines, d’autres foyers de tache plectosporienne (Plectosphaerella cucumerina/Plectosporium tabacinum) ont été observés dans des champs distincts de citrouilles, en Montérégie.   Symptômes de la tache plectosporienne dans la citrouille, 23 août 2023 Catherine Thireau, agr. (Services agronomiques Catherine Thireau)   Dans les champs où le pathogène est dépisté, une rotation d'au moins 2 ans sans citrouille ni courgette est nécessaire pour minimiser le risque de la maladie. Pour davantage d’information sur la maladie, vous pouvez consulter l’avertissement N° 13 du 23 août 2023.     Lire la suite
Cucurbitacées, Avertissement No 14, 30 août 2023
30 août 2023
Sénescence naturelle du feuillage. Le mildiou progresse peu. Tache angulaire et autres maladies signalées sur des fruits de courges d’hiver. Destruction des résidus et implantation de cultures de couverture après la récolte.   ÉTAT DES CULTURES   La période un peu plus sèche que nous venons de passer a permis de belles récoltes dans les concombres, courgettes, melons et melons d'eau. Les champs de citrouilles prennent progressivement leur couleur définitive. Les récoltes des courges poivrées, spaghetti et Buttercup ont débuté. La courge Butternut poursuit sa croissance ou son mûrissement dans de nombreux champs.    Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.     BLANC ET SÉNESCENCE NATURELLE DU FEUILLAGE DANS LES CUCURBITACÉES   Le blanc et les autres maladies foliaires ne sont pas les seuls responsables de la sénescence du feuillage. Lorsque le fruit a atteint sa taille optimale et qu’il commence à mûrir, le feuillage meurt de façon naturelle, et ce, même si les traitements fongiques se poursuivent. C’est un processus physiologique normal, car à ce stade, le feuillage devient moins utile au développement du fruit. Le dépérissement avancé du feuillage indique que ces champs sont à prioriser pour la récolte. Par ailleurs, dans la courge d’hiver destinée à l’entreposage, lorsque les pluies sont fréquentes et les rosées abondantes, comme c'est le cas cette année, on recommande la poursuite des traitements fongiques, même lorsque le feuillage est fortement tombé, et ce, jusqu’à une semaine avant la récolte afin de protéger les fruits des pathogènes.   Parcelles d’essais ayant reçu les mêmes traitements fongiques Les sections où le feuillage est le plus sénescent portent les fruits les plus mûrs; là où il y avait des transplants avec paillis de plastique et goutte-à-goutte. Dans les sections Lire la suite
Cucurbitacées, Avertissement No 13, 23 août 2023
23 août 2023
Dans la citrouille, premier cas dépisté de tache plectosporienne. Quelques cas de pourriture noire sur les fruits de courge Butternut. Tache angulaire stable; tache septorienne en légère augmentation; blanc surtout présent dans les champs avancés au niveau de la maturité. Peu de virus sont signalés. Insectes peu présents.     ÉTAT DES CULTURES   La qualité des cucurbitacées est généralement belle à la récolte. Plusieurs collaborateurs ont toutefois noté que la formation des fruits est tardive cette année dans certaines variétés de citrouille et dans la courge Butternut en particulier. D'ailleurs, plusieurs fruits de Butternut se sont formés depuis une semaine. La pression des insectes est généralement faible. Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   TACHE PLECTOSPORIENNE DANS LA CITROUILLE : 1er CAS RAPPORTÉ AU QUÉBEC La tache plectosporienne (Plectosphaerella cucumerina/Plectosporium tabacinum) a été observée pour la première fois au Québec dans un petit champ de citrouilles, en Montérégie.    Symptômes de tache plectosporienne dans la citrouille, 17 août 2023 Catherine Thireau, agr. (Services agronomiques Catherine Thireau) Plectosporium tabacinum est un champignon commun dans les sols et sur le matériel végétal en décomposition. Les souches phytopathogènes, elles, peuvent se maintenir sur les résidus de culture et survivre quelques années dans le sol en absence d’hôte. Les spores de P. tabacinum entrent en contact avec leurs plantes hôtes par les éclaboussures d'eau et par le vent. En conditions pluvieuses, la tache plectosporienne se développe sur les plantes hôtes. Les lésions prennent l’apparence de taches blanchâtres. Celles-ci sont très sporulantes et enclenchent de nombreux cycles secondaires propices à la contamination d’autres plants. Une fois la maladie installée Lire la suite
1 à 10 sur 356
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.