Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
416 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Crucifères, Avertissement No 8, 20 juin 2024

Nouveau

19 juin 2024
Les températures caniculaires affaiblissent les plants de crucifères. Les conditions sont peu propices aux infections fongiques et bactériennes. L'activité des insectes ravageurs est généralement faible, mais la chaleur pourrait permettre le développement rapide de certains.   ÉTAT GÉNÉRAL DES CULTURES La chaleur extrême des derniers jours tend à affaiblir les plants de crucifères et le recours à l'irrigation est nécessaire dans la majorité des cultures. Il est recommandé d'attendre le retour du temps plus clément avant de poursuivre les transplantations au champ puisque les conditions actuelles peuvent occasionner notamment de la mortalité et des dommages d'insolation. De plus, de telles conditions peuvent entraîner un stress chez la plante dont les symptômes seront visibles à plus long terme (ex. : montaison, carences). Enfin, les conditions étant peu propices aux infections et au développement des maladies, il n'est pas recommandé d'appliquer des produits phytosanitaires puisque plusieurs sont susceptibles d'induire des dommages de phytotoxicité aux plantes déjà stressées. INSECTES RAVAGEURS   Nos collaborateurs nous rapportent que l'activité des insectes ravageurs est généralement faible jusqu'à maintenant. Par contre, elle est à surveiller puisque la chaleur pourrait permettre le développement rapide de certains ennemis des cultures. Les asticots de la mouche du chou sont toujours actifs là où les interventions faites à la transplantation ont perdu de leur efficacité. Concernant les applications post-transplantation qui ont récemment été homologuées d'urgence (les étiquettes sont maintenant à jour sur le site Web de l'ARLA), nous tenons à rappeler l'importance d'utiliser un volume d'eau suffisant (minimum 1 600 L eau/ha en application en bande) pour atteindre le sol lors de l'application. À noter que les plants de crucifères-feuilles et fleurs, qui comptent plus de 10 feuilles, sont généralement Lire la suite
Crucifères, Avertissement No 7, 13 juin 2024

Mise à jour

13 juin 2024
Plusieurs ravageurs sont actifs dont la mouche du chou, les altises, la piéride du chou, la fausse-teigne des crucifères et la cécidomyie du chou-fleur. Les précipitations des derniers jours ont favorisé le développement de la fonte des semis dans les sols moins bien drainés. Rappel : les bulletins pesticides 2024 sont maintenant disponibles!   ÉTAT GÉNÉRAL DES CULTURES   Les précipitations des derniers jours ne semblent pas avoir causé de dommages significatifs aux crucifères. Cependant, elles ont favorisé le développement des maladies racinaires telles que la fonte des semis et la hernie des crucifères. Les symptômes de hernie risquent toutefois d'être davantage visibles au retour du temps sec. Les conditions humides et ensoleillées sont également favorables à la croissance des mauvaises herbes. Nous tenons à rappeler l'importance de bien contrôler les mauvaises herbes crucifères dans et autour des champs, car elles s'avèrent des foyers potentiels pour les maladies et les insectes nuisibles.  Mauvaises herbes crucifères en bordure de champ Photo : MAPAQ INSECTES RAVAGEURS   Les asticots de la mouche du chou sont de plus en plus observés là où les interventions faites à la transplantation ont perdu de leur efficacité. Concernant les applications post-transplantation qui ont récemment été homologuées d'urgence (les étiquettes sont maintenant à jour sur le site Web de l'ARLA), il importe d'utiliser un volume d'eau suffisant (minimum 1 600 L eau/ha en application en bande) pour atteindre le sol lors de l'application. À noter que les plants de crucifères-feuilles et fleurs, qui comptent plus de 10 feuilles, sont généralement en mesure de supporter les galeries creusées par cet ennemi au niveau des racines.    Les altises (des navets et des crucifères) sont davantage problématiques dans les choux chinois. Du côté des chenilles défoliatrices, la piéride du chou et Lire la suite
Crucifères, Avertissement No 6, 6 juin 2024
06 juin 2024
De fortes pluies devraient succéder à la masse d'air chaud des derniers jours; des dégâts pourraient en résulter. Des symptômes de stress hydrique et de carences minérales sont observés. Plusieurs ravageurs sont actifs dont la mouche du chou, les altises, la piéride du chou et la fausse-teigne des crucifères. Les adultes de la cécidomyie du chou-fleur ont commencé à émerger du sol sur l'ensemble du territoire. Les bulletins pesticides 2024 sont maintenant disponibles!   ÉTAT GÉNÉRAL DES CULTURES   Le temps chaud et sec des derniers jours a occasionné du stress hydrique aux cultures non irriguées ainsi que des carences minérales en raison de la faible disponibilité des éléments nutritifs dans la solution de sol sous de telles conditions. Selon les prévisions météorologiques des prochains jours, un système perturbateur pourrait amener jusqu'à 100 mm de pluie par endroits. Ces précipitations sont susceptibles de causer des dommages aux cultures (ex. : asphyxie racinaire) et de lessiver certains produits appliqués récemment, réduisant leur efficacité.    INSECTES RAVAGEURS   Les premiers asticots de la mouche du chou ont été observés à quelques endroits. Cependant, plusieurs interventions faites en bassinage des transplants ou dans le sillon à la transplantation semblent avoir bien contrôlé le ravageur puisque la pression des larves est faible sur les sites où des oeufs ont été observés il y a plus d'une semaine. Les conditions chaudes et sèches ont également dû nuire à la survie des oeufs et des larves. À noter que les plants de crucifères-feuilles et fleurs, qui comptent plus de 10 feuilles, sont généralement en mesure de supporter les galeries creusées par cet ennemi au niveau des racines.   Le dépistage destructif (arracher quelques plants ici et là dans le champ) demeure une bonne façon d'évaluer l'état des racines (mouche du chou, hernie des crucifères et autres maladies racinaires, faible développement racinaire, Lire la suite
31 mai 2024
Fongicides homologués dans les cultures de crucifères en 2024
31 mai 2024
Insecticides homologués dans les cultures de crucifères en 2024
31 mai 2024
Herbicides homologués dans les cultures de crucifères en 2024
Crucifères, Avertissement No 5, 30 mai 2024
30 mai 2024
Après un épisode de pluie bénéfique, les prévisions météorologiques annoncent le retour du temps chaud et sec. Plusieurs ravageurs sont actifs dont la mouche du chou, les altises, la piéride du chou et la fausse-teigne des crucifères. Les adultes de la cécidomyie du chou-fleur ont commencé à émerger du sol dans le sud de la province.     ÉTAT GÉNÉRAL DES CULTURES   Sur l'ensemble de la province, les précipitations des derniers jours étaient attendues pour favoriser la croissance des transplants et des crucifères semées. Les prévisions météorologiques annoncent un temps généralement chaud et sec pour les prochains jours. Le recours à l'irrigation pourrait être nécessaire. Par endroits, on observe quelques carences minérales (bore et molybdène principalement) dont les symptômes s'expriment par un feuillage déformé. Nous tenons à rappeler que différents facteurs (ex. : stress hydrique, froid, chaleur, phytotoxicité, mauvaise implantation) peuvent causer des désordres physiologiques en début de saison et que le recours à la fertilisation ne constitue pas toujours LA solution pour corriger tous ces problèmes abiotiques. À la fin mai, il est également très peu probable que la déformation des points de croissance soit causée par la cécidomyie du chou-fleur, dont l'émergence des adultes de la génération hibernante vient à peine de commencer dans le sud de la province. De manière générale, ces désordres observés après la transplantation peuvent se corriger d'eux-mêmes une fois que les plants seront bien implantés et ne subiront plus de stress.   INSECTES RAVAGEURS   Les oeufs de la mouche du chou sont observés sur l'ensemble du territoire et leur éclosion est imminente. Malgré l'application d'un insecticide en bassinage des transplants ou dans le sillon, le dépistage demeure nécessaire afin d'évaluer l'efficacité de l'intervention (dernière étape de la mise en oeuvre de la GIEC). Il est important Lire la suite
Crucifères, Avertissement No 4, 23 mai 2024
23 mai 2024
Les conditions de croissance des plants varient selon les conditions météorologiques et le recours à l'irrigation. Plusieurs ravageurs sont actifs dont la mouche du chou, les altises, la piéride du chou et la fausse-teigne des crucifères. Plus que quelques jours pour répondre au questionnaire sur les variétés de brocoli, les pratiques culturales et les taches alternariennes.   ÉTAT GÉNÉRAL DES CULTURES   La croissance des plants mis en terre est parfois ralentie par les conditions chaudes et sèches, surtout là où le recours à l'irrigation n'est pas possible. Par endroits, on observe quelques carences minérales (bore et molybdène principalement) dont les symptômes s'expriment par un feuillage déformé. Nous tenons à rappeler que différents facteurs (ex. : stress hydrique, froid, chaleur, mauvaise implantation) peuvent causer des désordres physiologiques en début de saison et le recours à la fertilisation ne constitue pas toujours LA solution pour corriger tous ces problèmes abiotiques. De manière générale, ces désordres observés après la transplantation peuvent se corriger d'eux-mêmes une fois que les plants seront bien implantés et ne subiront plus de stress.   INSECTES RAVAGEURS   Les oeufs de la mouche du chou sont observés sur l'ensemble du territoire. Leur éclosion devrait survenir dans les prochains jours si les conditions de sol ont été propices à leur survie. Malgré l'application d'un insecticide en bassinage des transplants ou dans le sillon, le dépistage de la mouche du chou demeure nécessaire afin d'évaluer l'efficacité de l'intervention (dernière étape de la mise en oeuvre de la GIEC). Il est important de rappeler qu'avec un mauvais contrôle de ce ravageur, les galeries creusées au niveau des racines sont susceptibles de favoriser l'infection des plants par les champignons phytopathogènes du sol des genres Rhizoctonia, Pythium, Fusarium et Phytophthora. Lorsque le Lire la suite
Crucifères, Avertissement No 3, 23 mai 2024
23 mai 2024
HOMOLOGATION D'URGENCE des insecticides en application au sol contre la mouche du chou : SUCCESS dans le navet et le rutabaga, et CIMEGRA dans le navet, le rutabaga et les crucifères-feuilles/fleurs du groupe 5-13.    HOMOLOGATION D'URGENCE DE L'INSECTICIDE SUCCESS CONTRE LA MOUCHE DU CHOU DANS LE NAVET ET LE RUTABAGA   L'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) du Canada vient d'accepter la demande de modification de l’homologation de l’insecticide SUCCESS (spinosad) contre la mouche du chou dans le navet et le rutabaga. Conformément à l’article 18 du Règlement sur les produits antiparasitaires, la modification de l’homologation est accordée pour la période débutant le 17 mai 2024 et se terminant le 16 mai 2025. Cette demande d'homologation d'urgence a été formulée afin de permettre aux producteurs de navet et de rutabaga de poursuivre leurs activités malgré le retrait du chlorpyrifos au Canada (décembre 2023). Cette homologation permettra d'offrir une alternative au chlopyrifos en application postsemis. Elle constitue également une solution pour les producteurs qui exportent leurs rutabagas aux États-Unis.    Les modifications de l'étiquette du SUCCESS devraient être disponibles sur le site Web de l'ARLA d'ici quelques jours. Voici un aperçu du contenu ajouté ou modifié :  Délai de réentrée  NE PAS pénétrer ou permettre l’accès aux travailleurs dans les zones traitées durant le délai de sécurité (DS) de 12 heures.   Dose et mode d'application Navet seulement Pour la répression de la mouche du chou, appliquer SUCCESS par bassinage du sol à raison de 273 ml/ha à 546 ml/ha (131 g/ha à 262 g/ha i.a.). Pour un espacement de 76 cm (30 po) entre les rangs, appliquer à raison de 6 ml à 12 ml par 300 mètres linéaires (1 000 pieds linéaires). Maximum de 1 application. Ne pas appliquer plus Lire la suite
Crucifères, Avertissement No 2, 15 mai 2024
15 mai 2024
État des semis et des plantations. La ponte de la mouche du chou ainsi que l'activité des altises et de la piéride du chou ont débuté. Avis aux producteur(rice)s et conseiller(ère)s : questionnaire sur les variétés de brocoli, les pratiques culturales et les taches alternariennes. Rappel sur la biosécurité.   SEMIS ET PLANTATIONS   Plusieurs crucifères ont été semées et plantées avec un retard, acceptable au calendrier de production, là où les précipitations ont compliqué l'accès au champ. La croissance des plants mis en terre est parfois ralentie par le manque d'ensoleillement, les précipitations et les écarts de température. En serre, les conditions nuageuses des derniers jours pourraient nuire à la croissance des transplants puisqu'une luminosité inadéquate peut causer l'étiolement des plantules. Afin d'assurer un bon suivi phytosanitaire, il est recommandé de commencer le dépistage dès l'implantation des cultures. En régie sous filets, ceux-ci doivent être installés aussitôt la plantation terminée pour assurer une protection adéquate contre les ravageurs. Concernant les applications d'herbicides, les conditions météorologiques jouent un rôle important sur l'efficacité de l'intervention et les dommages qu'elles peuvent occasionner sur la culture (phytotoxicité). Consultez cette fiche technique pour être bien préparé pour le début de saison. INSECTES RAVAGEURS   Les premiers oeufs de la mouche du chou ont été observés dans les champs du sud-ouest du Québec jusqu'à la hauteur de la Capitale-Nationale. Pour contrôler préventivement ce ravageur dans les crucifères semées ou transplantées, VERIMARK (cyantraniliprole) est le seul produit homologué pour une application dans le sillon ou dans l'eau de transplantation. Pour les applications avant le repiquage des transplants de crucifères-feuilles/fleurs, SUCCESS (spinosad), ENTRUST (formulation de spinosad certifiée biologique) et VERIMARK sont homologués. Attention toutefois de respecter les restrictions Lire la suite
1 à 10 sur 416
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.