Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
397 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Solanacées, Avertissement No 4, 12 juin 2024

Nouveau

12 juin 2024
Avancement des cultures. Maladies bactériennes : premiers cas de chancre et moucheture dans la tomate; différencier les symptômes de maladies des dommages abiotiques et stratégies de traitement. Insectes à surveiller : doryphore, pucerons, altises, chrysomèle trirayée, tétranyque.     AVANCEMENT DES CULTURES   Les plantations sont avancées, mais pas tout à fait terminées. Des températures au-dessus des normales en début de période ont été suivies par des températures plus fraîches, ainsi que de fortes pluies permettant au sol de se réhumidifier. Les variations de la température ont été importantes pendant la période, passant de moins de 10 °C à plus de 30 °C dans certains cas.   Les cultures reprennent bien malgré les stress climatiques de la période précédente. Les plants endommagés la semaine dernière par la sécheresse, les vents et la chaleur ont été remplacés, bien qu’on voit encore des plants fripés ou affectés par des insolations.     Le sommaire agrométéorologique Solanacées vous informe des précipitations et du cumul des degrés-jours entre le 5 et le 11 juin 2024 :    Précipitations des sept derniers jours Sommaire des degrés-jours base 15    MALADIES BACTÉRIENNES    Différencier les symptômes de maladies des dommages abiotiques  Un premier foyer de moucheture bactérienne et un de chancre bactérien sont rapportés dans la tomate en Montérégie. Considérant les stress climatiques des derniers jours, il est important de bien différencier les symptômes de maladies des dommages abiotiques.    L’effet du vent et de l’alternance de températures chaudes et froides sur les feuilles peut facilement être confondu avec des taches foliaires dues aux maladies.    Les températures inférieures à 25 °C sont plus favorables à la moucheture bactérienne alors que le chancre bactérien se propage plus intensément au-delà de 25 °C. Des plants stressés (faible Lire la suite
Solanacées, Avertissement No 3, 5 juin 2024

Nouveau

05 juin 2024
Stress climatique. Tomate : taille des drageons et prévention des maladies bactériennes. Doryphores de la pomme de terre dans l'aubergine. Premières punaises ternes, aucune intervention requise.   MÉTÉO ET ÉTAT DES CULTURES    L’ensemble de la province a connu un temps chaud et sec pour la période. Les nuits sont demeurées fraîches jusqu’à dimanche ; le mercure est même descendu à -2 °C à Montmagny. Certains secteurs ont aussi connu de forts vents causant des dommages aux plants. Une bonne régie d’irrigation suffit généralement à accélérer l’établissement racinaire des plants fraîchement transplantés et à réduire les stress. On prévoit d’ailleurs de la pluie à compter de jeudi dans la plupart des régions.    Avec les fortes chaleurs, des nécroses au bas des tiges et des brûlures de la pointe pourraient être observées cette semaine. Lorsque la température de l’air dépasse 30 °C, la surface du paillis de plastique peut atteindre 60 °C, ce qui tue les cellules végétales. Pour plus d’information sur les dommages potentiels de chaleur sur paillis plastique et des moyens de les limiter, consultez le texte When is black plastic mulch too hot for vegetables ? (en anglais).    Le sommaire agrométéorologique solanacées vous informe des précipitations et du cumul des degrés-jours entre le 29 mai et le 4 juin 2024 :  Précipitations des sept derniers jours  Sommaire des degrés-jours base 15 TOMATE Maladies bactériennes de la tomate : taille des drageons  Pour l’instant, aucun cas de bactériose n’est rapporté. Plus l’apparition du chancre bactérien (Clavibacter michiganensis subsp. michiganensis) et de la moucheture bactérienne (Pseudomonas syringae pv. tomato) sera retardée, moins leur impact sur la culture sera important. Dans les champs plus hâtifs, les premières applications de cuivre ont été effectuées en prévention.  Puisque les plants peuvent être porteurs de la maladie sans démontrer Lire la suite
Solanacées, Avertissement No 2, 29 mai 2024
29 mai 2024
État des cultures. Ravageurs : doryphores présents sur les sites avec un historique. Bulletins d'information sur les pesticides homologués dans les solanacées. Services du Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection. Nouveaux documents de référence.      Le sous-réseau Solanacées du RAP souhaite remercier tous les collaborateurs qui partageront leurs observations encore cette année. Grâce à eux, nous pouvons partager avec vous un portrait plus complet de l'état des cultures. Merci!    MÉTÉO ET ÉTAT DES CULTURES   Malgré la fraîcheur et les précipitations du début mai, la chaleur s’est installée la semaine dernière, mais les nuits demeurent fraîches. Des températures inférieures à 10 °C pour la tomate et 13 °C pour le poivron ralentissent le développement. Le recours à des toiles thermiques est alors avantageux.     Le cumul des degrés-jours est plus élevé qu’en 2023 à pareille date et les plantations sont maintenant entamées depuis une à deux semaines dans toute la province. La reprise est généralement bonne. Les couvertures flottantes sont retirées dans le sud de la province. On rapporte des dommages d’abrasion dus aux vents forts en Montérégie.     Avec les températures au-dessus des moyennes la semaine dernière, on note une hâtiveté des cerises de terre qui sont déjà en fleur.    Le sommaire agrométéorologique Solanacées vous informe des précipitations et du cumul des degrés-jours entre le 22 et le 28 mai :   Précipitations des sept derniers jours  Sommaire agrométéorologique  Nous vous souhaitons une belle saison!    RAVAGEURS   Les collaborateurs rapportent la présence de doryphores de la pomme de terre, surtout sur les sites avec un fort historique. Leur ponte a débuté en Montérégie et les oeufs sont enlevés manuellement pour l’instant.    Sur un site des Laurentides, des colonies de pucerons sont présentes dans les tomates et les poivrons Lire la suite
29 mai 2024
Principaux insecticides et acaricides homologués dans les solanacées en 2024
29 mai 2024
Principaux fongicides et biofongicides homologués dans les solanacées en 2024
Solanacées, Avertissement No 1, 24 avril 2024
24 avril 2024
La prévention du mildiou dans les tomates de champ.   PRÉVENTION DU MILDIOU DANS LES TOMATES DE CHAMP, PRINTEMPS 2024 En 2023, plusieurs cas de mildiou, maladie causée par l'oomycète Phytophthora infestans, ont été recensés au Québec. Ces cas ont été retrouvés autant dans des cultures de tomates que de pommes de terre. Dans la tomate, la maladie a été diagnostiquée dans les champs et les cultures abritées (tunnels et serres) autant en régie conventionnelle que biologique. Le mildiou est une maladie extrêmement destructrice et plusieurs efforts sont déployés chaque année pour détecter son apparition et surveiller sa progression. Des échantillons peuvent être analysés par le Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) pour déterminer le génotype présent. En 2023, c'est le génotype US-23 qui a été trouvé dans tous les échantillons analysés. En 2016, Frost et al. démontraient que le génotype US-23 survit plus longtemps sur des semences de tomates infectées que d’autres génotypes à des températures entre -3 et 4 °C. Cela veut dire que des tissus infectés par cet oomycète en 2023 et qui ont été enfouis au champ ou laissés dans une serre, même non chauffée et faiblement isolée, pourraient être encore viables en 2024. L'organisme survivrait uniquement sur du tissu végétal vivant, comme les semences de fruits contaminés tombés au sol et enfouis dans la couche superficielle du sol.   Le mildiou pourrait également avoir survécu sur des pommes de terre, soit dans des piles de rebuts ou dans des tubercules laissés au champ et qui germeront au printemps. Il pourrait donc y avoir des foyers d'infestation plus tôt qu’à l’habitude. Au début avril, un premier cas a d’ailleurs été déclaré dans l’État de New York dans la tomate en grand tunnel. Soyez particulièrement vigilant si vos cultures de tomates ou de pommes de terre, ou les cultures avoisinantes, ont été atteintes de mildiou en 2023. La vigilance est tout de même de Lire la suite
Solanacées, Avertissement No 15, 7 septembre 2023
07 septembre 2023
Fortes chaleurs. Intumescence chez le poivron. Stratégie d’intervention contre les maladies d’ici la fin de la saison. Tétranyques à surveiller.   CONDITIONS MÉTÉO ET SITUATION ACTUELLE   Dans l'ensemble de la province, les températures diurnes sont très élevées et le demeurent également la nuit. L'irrigation doit être ajustée afin d'éviter la pourriture apicale tout en prenant garde d'éviter l'oedème. Les rosées sont fortes : le feuillage demeure mouillé longtemps le matin. Les prochains jours s’annoncent également chauds. Voici les liens d'Agrométéo Québec pour cette semaine : Précipitations des sept derniers jours Sommaire agrométéorologique   MILDIOU   Les conditions agrométéorologiques sont moins propices au mildiou (Phytophthora infestans) cette semaine; un dépistage fréquent demeure essentiel puisque la maladie est présente et progresse dans la plupart des régions. Les règles de biosécurité doivent également être respectées pour limiter la propagation. S’il y a présence de mildiou dans l’environnement immédiat, la fréquence des traitements doit être augmentée aux 5 à 7 jours.  Régions avec des cas confirmés jusqu'à maintenant Culture Régions avec des cas confirmés Tomate Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Estrie, Lanaudière, Laurentides, Laval, Mauricie, Montérégie, Montréal et Outaouais Pomme de terre Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Estrie, Lanaudière, Laurentides, Mauricie, Montérégie et Outaouais   Si le mildiou est détecté, il est essentiel de détruire les plants et d’en disposer de façon sécuritaire; consultez la fiche technique pour plus d’information sur la réglementation, la destruction des plants et les stratégies à mettre en place.    INTUMESCENCE DANS LES POIVRONS   Quelques collaborateurs rapportent de l’intumescence (œdème) sur les fruits de poivron, parfois accompagnée de champignons pathogènes secondaires. Lire la suite
Solanacées, Avertissement No 14, 30 août 2023
30 août 2023
Mildiou : Montréal et l'Estrie s'ajoutent à la liste des régions avec des cas confirmés. Stratégie d’intervention contre les maladies d’ici la fin de la saison. Tétranyques et pucerons à surveiller.   CONDITIONS MÉTÉO ET SITUATION ACTUELLE   La plupart des régions ont reçu moins de 20 mm de pluie cette semaine. L’humidité et les rosées demeurent fortes et les nuits sont fraîches, ce sont des conditions qui continuent d’être favorables au développement des maladies. Les prochains jours s’annoncent chauds et sans pluie, ce qui devrait donner un répit en ralentissant la progression des maladies, particulièrement celle du mildiou. Voici les liens d'Agrométéo Québec pour cette semaine : Précipitations des sept derniers jours  Sommaire agrométéorologique    STRATÉGIE D’INTERVENTION CONTRE LES MALADIES D’ICI LA FIN DE LA SAISON   Vous pouvez cesser les traitements dans les champs qui seront en fin de récolte d’ici une semaine. Si les récoltes continuent après la mi-septembre, les traitements peuvent se poursuivre aux 7 à 10 jours. Sur les sites destinés à l’autocueillette et où la tomate et le poivron sont récoltés mûrs, il est préférable de continuer les protections fongiques contre la pourriture du fruit causée par l’anthracnose.    TOMATE Mildiou (Phytophthora infestans) Les cas signalés de mildiou continuent d’augmenter cette semaine : un dépistage fréquent est essentiel. Les règles de biosécurité doivent également être respectées pour limiter la propagation. S’il y a présence de mildiou dans l’environnement immédiat, la fréquence des traitements doit être augmentée aux 5 à 7 jours.    Si le mildiou est détecté, il est essentiel de détruire les plants et d’en disposer de façon sécuritaire; consultez la fiche technique pour plus d’information sur la réglementation, la destruction des plants et les stratégies à mettre en place.  Régions avec des cas confirmés jusqu'à maintenant Lire la suite
Solanacées, Avertissement No 13, 23 août 2023
23 août 2023
Mildiou : la Capitale-Nationale s'ajoute aux régions avec des cas confirmés. Les maladies sont généralement stables. P. capsici dans l’aubergine. Insolation sur les fruits de poivron. Peu de carences en calcium.   CONDITIONS MÉTÉO ET SITUATION ACTUELLE   L’ensemble de la province a enfin reçu moins de précipitations cette semaine; le sol s’est ressuyé et a facilité les travaux. Toutefois, l’humidité et les fortes rosées continuent d’être favorables aux développements des maladies. Voici les liens d'Agrométéo Québec pour cette semaine :   Précipitations des sept derniers jours Sommaire agrométéorologique Le bulletin d'information Spécial phytoprotection bio 2023 est maintenant disponible.    TOMATE Mildiou (Phytophthora infestans) Le mildiou a été détecté dans des pommes de terre et des tomates dans la Capitale-Nationale pour la première fois cette saison-ci. Les conditions agrométéorologiques sont actuellement toujours propices au mildiou; un dépistage fréquent est essentiel. Les règles de biosécurité doivent également être respectées pour limiter la propagation. S’il y a présence de mildiou dans l’environnement immédiat, la fréquence des traitements doit être augmentée aux 5 à 7 jours.  Si le mildiou est détecté, il est essentiel de détruire les plants et d’en disposer de façon sécuritaire; consultez la fiche technique pour plus d’information sur la règlementation, la destruction des plants et les stratégies à mettre en place.  Régions avec des cas confirmés jusqu'à maintenant Culture Régions avec des cas confirmés Tomate Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Lanaudière, Laurentides, Laval, Mauricie, Montérégie et Outaouais Pomme de terre Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Lanaudière, Laurentides, Mauricie, Montérégie et Outaouais   Si vous suspectez un cas de mildiou, contactez votre conseiller régional du MAPAQ et/ou les avertisseurs du sous-réseau Lire la suite
Solanacées, Avertissement No 12, 16 août 2023
16 août 2023
Conditions toujours propices au mildiou, Chaudière-Appalaches s’ajoute aux régions avec des cas confirmés. Les conditions demeurent favorables au développement des maladies : moisissure grise, verticilliose (aubergine) et P. capsici (poivron). Ravageurs à surveiller : punaise terne, doryphore et une première observation de tarsonème dans les poivrons.     CONDITIONS MÉTÉO et SITUATION ACTUELLE   Dans la dernière semaine, les précipitations ont encore été abondantes, avec des accumulations importantes par endroits. Voici les liens d'Agrométéo Québec pour cette semaine :   Précipitations des sept derniers jours Sommaire agrométéorologique   TOMATE Mildiou (Phytophthora infestans) Le mildiou a été détecté dans des pommes de terre et des tomates en Chaudière-Appalaches pour la première fois cette saison-ci. Les conditions agrométéorologiques sont actuellement toujours propices au mildiou, un dépistage fréquent est essentiel. Les règles de biosécurité doivent également être respectées pour limiter la propagation. S’il y a présence de mildiou dans l’environnement immédiat, la fréquence des traitements doit être augmentée aux 5 à 7 jours. Consultez la fiche technique pour plus d’information sur la règlementation, la destruction des plants et les stratégies à mettre en place.  Régions avec des cas confirmés jusqu'à maintenant Culture Régions avec des cas confirmés Tomate Chaudière-Appalaches, Laurentides, Mauricie, Montérégie et Outaouais Pomme de terre Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Lanaudière, Mauricie, Montérégie et Outaouais   Si vous suspectez un cas de mildiou, contactez votre conseiller régional du MAPAQ et/ou les avertisseurs du sous-réseau Solanacées pour vous aider à identifier la maladie. Un envoi d’échantillon au Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) du MAPAQ est également recommandé. Autres maladies fongiques Alternariose et moisissure Lire la suite
1 à 10 sur 397
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.