Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
69 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 1, 22 février 2023
22 février 2023
Présence de thrips, de tétranyques à deux points, de cochenilles farineuses, de tarsonèmes trapus et de taches foliaires sur certains arrivages. Quelques outils intéressants.     DÉPISTAGE DES ARRIVAGES Il est recommandé de placer les plants dans une zone de quarantaine dès leur arrivée et d’inspecter les plants sans tarder. Les ennemis des cultures nommés dans cet avertissement ont été observés par nos collaborateurs dans des arrivages de jeunes plants ornementaux.    Larves de thrips de l'oignon et dommages sur un plant d'échalote Photo : IQDHO Thrips : Dépistés en grand nombre dans des arrivages d’Ipomoea batatas et de bacopa (Sutera cordata). Ils ont également été observés en quantité modérée dans des arrivages de Dracaena. Lorsque le thrips est retrouvé, il est possible d’effectuer un trempage des boutures à l’aide de biopesticides à base d’huiles minérales homologués. Par la suite, il est recommandé d'introduire en grande quantité des auxiliaires comme Stratiolaelaps scimitus (au sol) et Neoseiulus cucumeris (sur le feuillage), qui coloniseront chaque multicellule avant la transplantation.  Fiche technique : Thrips des petits fruits et thrips de l’oignon     Tétranyques à deux points sur Pennisetum sp. Photo : IQDHO Tétranyque à deux points : Présent dans des arrivages de Dracaena. Pour réduire les populations, il est possible d’appliquer des huiles bioacaricides homologuées, par pulvérisation foliaire ou par le trempage des plateaux multicellules. Il faut toutefois s’assurer que l’huile ne s’accumule pas dans le cœur des dracénas, ce qui causerait de la phytotoxicité. Plus tard, introduire des acariens prédateurs dans les plateaux multicellules. Ils coloniseront chaque plant avant de les transplanter. Utiliser, par exemple, Neoseiulus fallacis, N. californicus, N. cucumeris ou Phytoseiulus persimilis. Fiche technique : Tétranyque à deux points   Cochenille à longue queue Lire la suite
17 mars 2023
Tarsonème trapu
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 8, 16 avril 2024

Nouveau

16 avril 2024
Arrivages : présence de pucerons et de tétranyque à deux points. Cultures en croissance : pucerons, tarsonème trapu, blanc et Thielaviopsis. Cliquer sur le nom de l’ennemi pour consulter la fiche technique. Cliquer sur les photos pour les agrandir.   DÉPISTAGE DES ARRIVAGES   Il est recommandé de placer les plants dans une zone de quarantaine dès leur arrivée et de les inspecter sans tarder. Pucerons (plusieurs espèces) : Présents dans des arrivages de Carex buchananii et de Senecio peregrinus.   Tétranyque à deux points (Tetranychus urticae) : Présent dans des arrivages de palmiers provenant de Floride, d’Acalypha, de Canna, de Brugmansia et de Dichondra.   DÉPISTAGE DES CULTURES EN CROISSANCE DANS LES SERRES   Différentes espèces de pucerons sur Muehlenbeckia Photo : IQDHO Pucerons (plusieurs espèces) : Nos collaborateurs nous ont rapporté l’apparition de nombreux foyers de pucerons cette semaine dans les serres. Parmi les plus importants, on a identifié le puceron bicolore des céréales dans des Stipa et des Carex, le puceron vert du pêcher dans des Alternanthera, des Ficus elastica, des Syngonium et des Cyperus et le puceron de la pomme de terre dans des plants d'Argyranthemum, de Calibrachoa et d'Ipomoea batatas. De plus, diverses espèces de pucerons ont aussi été vues dans un grand nombre de végétaux. Un bon dépistage est de mise. L’emploi de drapeaux ou d’indicateurs colorés pour marquer les foyers d'infestation aide aux suivis et aux interventions phytosanitaires.   Dommages de tarsonème trapu sur des jeunes feuilles de Thunbergia Photo : IQDHO Tarsonème trapu (Polyphagotarsonemus latus) : Des dommages liés à la présence de tarsonèmes trapus se manifestent par foyers dans plusieurs entreprises.  Le Begonia de type Rieger et d’autres cultivars de bégonias tubéreux sont particulièrement affectés. Des populations ont aussi été vues dans de l’Impatiens de Lire la suite
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 6, 4 avril 2023
03 avril 2023
Ravageurs présents dans certains arrivages : aleurodes, cochenilles, pucerons, tarsonème trapu, tétranyque à deux points et thrips. Dans les végétaux en culture, les populations de pucerons sont difficiles à contrôler.      DÉPISTAGE DES ARRIVAGES   Aleurodes dépistés dans des arrivages de Lantana. Cochenilles farineuses présentes dans des plants d’Alocasia, de Cyperus et de Pilea, mais aussi dans des boutures de romarin livrées la semaine dernière. Pucerons dépistés dans des arrivages de Calibrachoa, Alstromoeria, Duranta, Salvia, Homocladium, Pericallis et Celosia. Ils étaient nombreux dans des Calibrachoa et les Vinca. Des pucerons ont aussi été vus dans des arrivages de plantes vivaces : Doronicum, Aster, Clematis, et en grande quantité dans des Viola (pensées), Tarsonèmes trapus présents dans des arrivages d’Hedera helix. étranyques à deux points présents dans des arrivages de Citrus, Dracaena, Cordyline, Xanthosoma. Thrips nombreux dans des arrivages de Cyperus. Thrips parvispinus (Karny), an emerging invasive and regulated pest in the United States Echinothrips, ont été dépistés dans des arrivages de Begonia et de Peperomia. DÉPISTAGE DES CULTURES EN CROISSANCE DANS LES SERRES Pucerons Puceron de la pomme de terre (Macrosiphum euphorbiae) Photo : LEDP (MAPAQ)   Plusieurs collaborateurs nous ont rapporté que les producteurs ont de la difficulté à contrôler les populations de pucerons, notamment le puceron de la pomme de terre. Il est possible d'être en présence d'individus résistants aux insecticides. Si vous devez intervenir: Assurez-vous d’alterner les groupes de résistance (groupes chimiques) et de respecter le nombre maximal d’application par cycle de culture. Intégrez à la rotation des produits qui sont peu sujets au développement de résistance chez les insectes, comme des bio-insecticides (Ex : Beauveria bassiana, sels de potassium d’acides gras, Lire la suite
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 5, 26 mars 2024
26 mars 2024
Arrivages : présence de tarsonème trapu, de Botrytis, de blanc, de tétranyque à deux points, de cochenilles, de mildiou, de pucerons et de thrips.   DÉPISTAGE DES ARRIVAGES   Il est recommandé de placer les plants dans une zone de quarantaine dès leur arrivée et de les inspecter sans tarder. Les ennemis des cultures dont il est question dans cet avertissement ont été observés par nos collaborateurs dans des arrivages de jeunes plantes ornementales.  Cliquer sur les photos pour les agrandir. Cliquer sur le nom de l’ennemi pour consulter la fiche technique.   Dommages de tarsonème trapu sur un plant de Thunbergia sp. Photo : IQDHO Tarsonème trapu (Polyphagotarsonemus latus) : Population importante rapportée dans certains lots de Thunbergia et de Begonia boliviensis livrés récemment. Tétranyque à deux points (Tetranychus urticae) : Infestation rapportée dans des lots de Monarda sp. livrés la semaine dernière. Observé en grande quantité dans certains arrivages d’Aralia, de Cordyline et de Musa. Présent également dans des arrivages de Dracaena et d’Hibiscus. Un biopesticide à base de soufre microfin, le MICROTHIOL DISPERSS, a récemment été homologué pour lutter contre les tarsonèmes et les tétranyques dans les plantes ornementales en serre. Il est recommandé de l’appliquer localement dans les lots où le dépistage a révélé la présence de tarsonèmes, puisqu’il est dommageable pour les acariens prédateurs. Attendre de 3 à 7 jours après l’application avant d’en réintroduire. Il est aussi important de respecter le délai de réentrée de 24 heures pour les travailleurs.   Dommages de moisissure grise probablement attribuable à Botrytis cinerea Photo : IQDHO Botrytis cinerea : Présence importante rapportée dans certains arrivages de Calibrachoa. Le Botrytis affectait aussi des Begonia boliviensis et des Petunia végétatifs livrés la semaine dernière. Blanc (plusieurs espèces) : Présence importante Lire la suite
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 4, 23 mars 2021
23 mars 2021
Présence de tarsonèmes trapus, de pucerons, de tétranyques à deux points, de thrips des petits fruits et de thrips de l’oignon sur différentes espèces livrées récemment.    Dommages du tarsonème trapu sur Begonia boliviensis Photo : IQDHO Le tarsonème trapu a été dépisté dans des arrivages de plateaux de Thunbergia, de Begonia, de Salvia, de Colocasia, de Duranta et d'Ipomoea. Bien inspecter les variétés susceptibles d’en transporter. Repérer des dommages (déformation des feuilles terminales) et observer les acariens à l’aide d’une loupe. Isoler les lots de plants atteints pour éviter la dispersion des tarsonèmes dans d’autres plants. Tailler ou jeter les plants fortement atteints qui présentent des symptômes sévères. Faire un traitement local avec un insecticide permettant l’application d’auxiliaires dans un court délai. Introduire massivement des acariens prédateurs tels que Neoseiulus cucumeris et Amblyseius swirskii. Fiche technique : Tarsonème trapu   Pucerons sur Canna Photo : IQDHO Des pucerons ont été dépistés sur des arrivages de cactus, de fines herbes, de Duranta, de Calibrachoa, de Cordyline, de Canna, d'Ajuga, de Lysimachia, de Portulaca, de Salvia, de Gerbera, de Clematis, de Mandevilla et d'Hibiscus. Traiter les plants atteints dès que possible afin de contenir les foyers, avant que des pucerons ailés ne se propagent dans la serre. Utiliser des produits à faibles risques compatibles avec la lutte biologique. Compléter le contrôle par l’introduction d’auxiliaires, comme les chrysopes.   Fiche technique : Pucerons     Tétranyques à deux points Photo : IQDHO Des tétranyques à deux points ont été dépistés dans des arrivages d’Hibiscus, de Canna, de Musa, d'Ensete, de Dipladenia et de Solanum jasminoides. Si des populations élevées sont observées, Lire la suite
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 3, 16 mars 2021
16 mars 2021
Présence de tarsonèmes trapus, de pucerons, de blanc sur quelques espèces livrées récemment. Autres ravageurs dépistés sur des arrivages : thrips et tétranyques à deux points.   Dommages du tarsonème trapu sur Salvia sp. Photo : IQDHO Le tarsonème trapu a été dépisté dans des arrivages de plateaux de Thunbergia, Begonia, Salvia et Ipomoea. Introduire massivement des acariens prédateurs comme Neoseiulus cucumeris et Amblyseius swirskii dans les variétés les plus sensibles. Repérer les dommages tels que la déformation des jeunes feuilles et l’épaississement des tissus prenant parfois une texture liégeuse. L’acarien est difficile à détecter, mais peut être observé à la loupe sur les végétaux affectés. Il est parfois préférable de jeter les plants fortement atteints pour éviter de contaminer les cultures environnantes. Fiche technique : Tarsonème trapu     Dommages de pucerons avec exuvies et fumagine sur Pelargonium sp. Photo : IQDHO Des pucerons ont été dépistés sur des arrivages de Mandevilla et d'Hibiscus. Des foyers ont aussi été repérés dans des cultures déjà en place dans les serres. D'autre part, il est important de faire un bon dépistage avant d'accrocher les paniers suspendus. En effet, les infestations pourraient ensuite s’intensifier alors qu’on ne les voit pas. Les interventions sont aussi plus faciles à réaliser quand les végétaux sont encore sur les tables. Fiche technique : Pucerons     Blanc sur Kalanchoe tomentosa occasionnant le brunissement des feuilles Photo : IQDHO   Le blanc a été dépisté cette semaine, sur des arrivages de Verbena, de Calibrachoa et de diverses variétés de plantes succulentes. Les dommages du blanc sur certaines espèces de plantes succulentes ne sont pas typiques des symptômes généralement associés à cette maladie (taches blanches poudreuses). En effet, sur Kalanchoe, Crassula et autres, les dommages peuvent prendre la forme de galles Lire la suite
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 3, 14 mars 2023
14 mars 2023
Présence d’aleurodes, de cochenilles, de pucerons, de tarsonèmes trapus, de tétranyques à deux points et de thrips dans certains arrivages. Augmentation des thrips et risque de développement de Botrytis dans les plantes en culture. Tubérisation de bégonias.      DÉPISTAGE DES ARRIVAGES Il est recommandé de placer les plants dans une zone de quarantaine dès leur arrivée et de les inspecter sans tarder. Les ennemis des cultures nommés dans cet avertissement ont été observés par nos collaborateurs dans des arrivages de jeunes plantes ornementales.  Aleurodes Aleurodes, probablement Trialeurodes vaporariorum, sous les feuilles d'un Pelargonium sp. Photo : IQDHO Observés dans des arrivages de monarde (Monarda sp.). Il est recommandé de traiter les plateaux atteints à l’aide d’insecticides compatibles à la lutte biologique. Par exemple, on peut effectuer un trempage des boutures avec une huile homologuée. Introduire des prédateurs comme Amblyseius swirskii contre les œufs et les larves d'aleurodes. Par la suite, s’assurer d’avoir obtenu un bon contrôle en faisant du dépistage des adultes (volants) chaque semaine, à l’aide de pièges collants jaunes. Fiche technique Aleurode des serres et aleurode du tabac Cochenilles farineuses Cochenilles farineuses sur un plant de Solenostemon sp. Photo : IQDHO   Détectées dans un arrivage d’Asplenium. Comme les cochenilles sont difficiles à contrôler, il est souvent préférable d’éliminer les lots atteints dès qu'elles sont retrouvées. Fiche technique Cochenilles farineuses Pucerons Pucerons et leurs exuvies sur Calibrachoa Photo : IQDHO Présents dans des arrivages de Calibrachoa, de Muehlenbeckia, de Clematis et de fraisiers. Effectuer un traitement local non résiduel sur les plants affectés. Introduire ensuite des agents de lutte biologique comme des larves de chrysopes. Il faut dépister régulièrement par la suite pour vérifier si le contrôle est réussi, particulièrement Lire la suite
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 2, 7 mars 2023
07 mars 2023
Présence de thrips, de tétranyques à deux points, de tarsonèmes trapus, de pucerons et de blanc sur certains arrivages. Blanc et mildiou dépisté dans certaines espèces en culture dans les serres.   DÉPISTAGE DES ARRIVAGES   Il est recommandé de placer les plants dans une zone de quarantaine dès leur arrivée et de les inspecter sans tarder. Les ennemis des cultures dont il est question dans cet avertissement ont été observés par nos collaborateurs dans des arrivages de jeunes plantes ornementales.    Dommages de thrips sur un calibrachoa Photo : IQDHO Thrips : Dépistés en grand nombre dans des arrivages de trèfle ornemental (Trifolium), de Ficus lyrata,  d’Alocasia et de fraisiers. Leur présence a également été observée en quantité modérée dans des arrivages de calibrachoas, de Bidens, et de Senecio.   Si des populations importantes sont dépistées à la réception des plateaux, traiter localement ou effectuer un trempage des boutures à l’aide de biopesticides homologués contre le thrips. Introduire ensuite des acariens prédateurs comme Neoseiulus cucumeris en plus grand nombre sur les plateaux atteints que sur les autres plateaux. Fiche technique Thrips des petits fruits et thrips de l’oignon   Dommages de tétranyques à deux points sur un hibiscus Photo : IQDHO Tétranyque à deux points : Dépisté en grande quantité dans des arrivages de Floride d’hibiscus et de Mandevilla. Il a été retrouvé également dans des arrivages de fraisiers, d’étoiles de Bethléem (Solanum jasminoides) et de Calathea.   Si de fortes populations sont observées, il est recommandé de traiter localement avec des acaricides permettant l’introduction d’agents de lutte biologique rapidement par la suite. Les acariens prédateurs permettent de contrôler les tétranyques dans des endroits autrement difficiles à atteindre par des pulvérisations foliaires. Par exemple, Phytoseiulus persimilis performe généralement Lire la suite
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 2, 23 février 2022
23 février 2022
Quelques hyperliens vers des outils intéressants. Boutures gelées lors de la livraison. Présence de thrips, de pucerons, de tétranyques à deux points et de tarsonèmes trapus dans certains arrivages.   DÉBUT DE LA PRODUCTION DES PLANTES ORNEMENTALES DE PRINTEMPS : OUTILS Voici quelques outils disponibles en ligne pour bien démarrer la phytoprotection dans les cultures ornementales en serre. La capsule vidéo Dépistage des ennemis des plantes annuelles ornementales en serre présente des connaissances sur les méthodes de dépistage telles que le programme de dépistage, les techniques, outils de dépistage et pièges ainsi que les principales plantes hôtes (plantes indicatrices de ravageurs ou de maladies). Les fiches techniques Le dépistage des insectes dans les cultures ornementales en serre et Le dépistage des maladies dans les cultures ornementales en serre présentent les méthodes de dépistage. Chacune comporte une liste des plantes les plus attractives pour les principaux insectes ou les plus sujettes aux principales maladies. Le bulletin d’information No 4 du 24 novembre 2020, Trempage des boutures en début de culture présente la méthode, les précautions ainsi que la liste des produits permis pour le trempage de boutures enracinées et non enracinées.   GEL LORS DU TRANSPORT DES BOUTURES De nombreux producteurs ont reçu des lots de boutures ayant été exposées au gel lors de la livraison. Dans plusieurs cas, ces boutures sont irrécupérables ou meurent peu de temps après la plantation.   D’autre part, quelques précautions peuvent être prises avec les boutures qui ont eu froid, mais qui semblent peu endommagées :   Certains conseillers recommandent de réchauffer lentement le matériel végétal qui a eu froid. Les dommages subis par les tiges et les feuilles constituent une porte d’entrée pour les pathogènes. Certains conseillers recommandent d’appliquer un produit à base de peroxyde Lire la suite
1 à 10 sur 69
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.