Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
23088 documents disponibles
224 archives disponibles

Nouveau

21 septembre 2021
Cas de PCR confirmé dans Rouville (Montérégie) Un cas de PCR possiblement en lien avec le lot de ruchettes introduites de l’Ontario sans autorisation en 2020 a été confirmé par le laboratoire d’entomologie du MAPAQ ce 17 septembre : Dans un rucher d’un apiculteur de la MRC de Rouville (Montérégie). Un insecte adulte a été trouvé dans une ruche. Il s’agit du premier cas détecté dans la MRC de Rouville. Rappelons que des cas associés à la distribution du lot de ruchettes contaminé ont été détectés en 2020 et 2021 dans la MRC de la Vallée-du-Richelieu (Montérégie), qui est adjacente à la MRC de Rouville. Des informations détaillées sur le PCR et les mesures de biosécurité recommandées sont disponibles à www.mapaq.gouv.qc.ca/abeille (sous la rubrique « petit coléoptère de la ruche »). Pour toute information supplémentaire, n’hésitez pas à communiquer au 1 844 ANIMAUX. L’infestation par le petit coléoptère de la ruche est à déclaration obligatoire au Québec. Toute suspicion relative à sa présence dans un rucher québécois doit obligatoirement être déclarée au MAPAQ. 1 844 ANIMAUX ou animaux@mapaq.gouv.qc.ca À consulter en complément : Fiche d’identification du petit coléoptère de la ruche Prévention et contrôle du petit coléoptère de la ruche par l'adoption de bonnes pratiques apicoles Lire la suite

Nouveau

21 septembre 2021

Mise à jour

17 septembre 2021
Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) œuvre auprès de la clientèle agricole dans les domaines de la phytopathologie (maladies), de l’entomologie (insectes) et de la malherbologie (mauvaises herbes). Il a pour mission de développer et de maintenir une expertise de pointe en phytoprotection afin d’appuyer les producteurs et les intervenants agricoles. Cet appui se manifeste par le partage de connaissances et l’identification des problèmes phytosanitaires, des ennemis et des alliés des cultures dans l’optique de favoriser un développement durable des productions végétales au Québec. Pour obtenir plus d’information sur les services et la tarification du LEDP, consultez ce document. Lire la suite

Mise à jour

17 septembre 2021
Pour tout savoir comment prélever et soumettre un échantillon au Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytorpotection (LEDP), consulter le document suivant.

Nouveau

17 septembre 2021

Mise à jour

16 septembre 2021
Tétranyque à deux points

Nouveau

16 septembre 2021
Cas de PCR confirmé dans Brome-Missisquoi (Estrie) Un cas de PCR détecté dans le cadre de la surveillance active du PCR dans les zones à risque a été confirmé par le laboratoire d’entomologie du MAPAQ le 14 septembre 2021 : Dans le rucher d’un apiculteur de la MRC de Brome-Missisquoi (Estrie). Trois insectes adultes ont été trouvés dans une ruche Des informations détaillées sur le PCR et les mesures de biosécurité recommandées sont disponibles à www.mapaq.gouv.qc.ca/abeille (sous la rubrique « petit coléoptère de la ruche »). Pour toute information supplémentaire, n’hésitez pas à communiquer au 1 844 ANIMAUX. L’infestation par le petit coléoptère de la ruche est à déclaration obligatoire au Québec. Toute suspicion relative à sa présence dans un rucher québécois doit obligatoirement être déclarée au MAPAQ. 1 844 ANIMAUX ou animaux@mapaq.gouv.qc.ca À consulter en complément : Fiche d’identification du petit coléoptère de la ruche Prévention et contrôle du petit coléoptère de la ruche par l'adoption de bonnes pratiques apicoles Lire la suite
Malherbologie, Avertissement No 12, 16 septembre 2021

Nouveau

16 septembre 2021
L'amarante tuberculée a été récemment trouvée dans deux autres MRC du Québec.   L'AMARANTE TUBERCULÉE TROUVÉE DANS DEUX AUTRES MRC DU QUÉBEC   Au courant des derniers mois, de nouvelles populations d’amarante tuberculée (AT) ont été retrouvées au Québec. Parmi ces populations, certaines ont été retrouvées dans les MRC de la Nouvelle-Beauce et de Brome-Missisquoi. Il s’agit des premières populations d’AT rapportées dans ces MRC : la vigilance est donc de mise. Pour les cas recensés d’AT, il a été observé dans les dernières années que les foyers d’infestation ne se limitent généralement pas à une seule entreprise dans une zone donnée. Cela peut être dû à l’usage du travail à forfait ou de prêt de machinerie (CUMA) effectués dans la région ou encore aux déplacements des personnes d’une ferme à l’autre sans avoir mis en place ou observé les mesures de biosécurité adéquates. Si vous soupçonnez la présence de populations d’AT, n’hésitez pas à envoyer un échantillon de feuilles au Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) du MAPAQ afin de confirmer l’identification et de procéder aux tests de détermination de la résistance. De plus, il est recommandé de s’inscrire au Plan de lutte contre l’amarante tuberculée au lien suivant : amarantetuberculee.ca afin de pouvoir bénéficier d’une aide financière pour l’établissement d’une stratégie de lutte contre l’AT adaptée à votre entreprise et le dépistage de vos champs. En ce moment de l’année, l’amarante tuberculée a déjà produit des graines viables. Lors des dépistages, il importe donc de s’assurer de respecter certaines consignes de biosécurité afin d’éviter la dispersion de graines d’AT hors des champs infestés. Voici quelques éléments qui peuvent être mis en place : Utiliser des équipements de protection individuelle comme des couvre-bottes, des survêtements et des gants, puis les retirer à la sortie du champ et en disposer adéquatement. Éviter de stationner le véhicule trop près Lire la suite
Carotte et céleri, Avertissement No 19, 16 septembre 2021

Nouveau

16 septembre 2021
Températures de saison et précipitations généralement significatives. Carotte, céleri-branche et céleri-rave en récolte. Peu de captures de mouches de la carotte. Interventions contre les punaises; autres insectes généralement tolérables. Tache cercosporéenne en augmentation dans la carotte. Maladies foliaires stables dans le céleri; davantage de maladies de sol. Symptômes de carence stables. Cultures de couverture. DERNIER AVERTISSEMENT et remerciements aux collaborateurs.   RÉSUMÉ MÉTÉOROLOGIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS Pendant la période du 8 au 14 septembre, les températures de jour ont généralement été dans les normales saisonnières, ou légèrement au-dessus. Les températures de nuit ont été généralement au-dessus des normales, mais la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent ont connu quelques nuits plus froides. Les précipitations ont été abondantes, sauf dans certains secteurs de la Montérégie (voir la carte de précipitations). Les températures de jour comme de nuit devraient être encore légèrement au-dessus des normales la prochaine semaine.     AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Carottes Les récoltes se poursuivent dans toutes les régions. Dans Lanaudière, les récentes pluies n’ont pas pu compenser l’insuffisance en eau dans certains secteurs où le feuillage a séché. Céleri (Montérégie-Ouest seulement) Les récoltes se poursuivent dans le céleri-branche et le céleri-rave.   INSECTES Mouche de la carotte On rapporte de rares captures en Montérégie-Ouest. Les seuils d’intervention n’ayant pas été atteints, aucun traitement n’a été effectué. Aucune capture n’a été rapportée durant la dernière semaine, dans les autres régions. Pour plus de détails sur la biologie et la stratégie d’intervention contre la mouche de la carotte, consultez les pages 2 et 3 de l’avertissement N° 14 du 11 août 2005. Autres insectes dans la carotte On ne rapporte aucune activité notable d’autres ravageurs dans la carotte. Insectes dans Lire la suite

Nouveau

16 septembre 2021
1 à 10 sur 23088

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.