Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions

Mot du pilote

Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission de réaliser la surveillance des ennemis des cultures du territoire agricole. Il informe les producteurs et les autres intervenants de l’agroalimentaire québécois de la présence et de l’évolution des ennemis des cultures dans leur région et des stratégies d’intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des ennemis des cultures (GIEC). Le RAP participe au rôle stratégique de développement et de transfert des connaissances du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) afin de prévenir les problèmes phytosanitaires au Québec et d’en minimiser les répercussions. Son objectif étant la réduction des pesticides et de leurs risques, il est un pilier important du Plan d’agriculture durable 2020-2030 (PAD).

Le site Web Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par sous-réseau et en utilisant le moteur de recherche.

Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Mise à jour

25 juin 2024
Utilisation d'huiles insecticides en été
Arbres de Noël, Avertissement No 8, 25 juin 2024

Nouveau

25 juin 2024
Précipitations abondantes dans les derniers jours. Taille d'été prévue au début du mois de juillet. Début du dépistage des tétranyques de l’épinette en Estrie la semaine prochaine. Rouille des aiguilles visible sur les pousses de l’année depuis 2 semaines.   À NOTER Le prochain avertissement sera publié au besoin le 2 juillet prochain, selon l’avancement de la situation. Sinon, si une situation urgente survenait durant l’été, nous émettrions rapidement un avertissement pour vous en informer. Il ne nous reste qu’à vous souhaiter un bon travail dans vos plantations! Je profite de l’occasion pour remercier les personnes qui forment le groupe de travail et qui, tout au long de la saison, ont apporté leurs connaissances et suggestions, et fourni l'information qui aura été utile pour une bonne gestion phytosanitaire.    DÉVELOPPEMENT DES ARBRES Les précipitations ont été abondantes dans certains secteurs en fin de semaine. Le cumul des précipitations reçues en juin est maintenant supérieur à la moyenne mensuelle dans la plupart des secteurs. La carte suivante montre le cumul de précipitations reçues entre le 21 et le 24 juin.   Précipitations cumulées depuis le 21 juin 2024 Source : Agrométéo Québec Les pousses annuelles ont commencé à se redresser en Montérégie; il s'agit là du signe que les arbres seront prêts à être taillés. Selon les observateurs, la taille des arbres devrait donc débuter au début de juillet.     TÉTRANYQUE DE L’ÉPINETTE Les clubs agroenvironnementaux commenceront l'évaluation des populations du tétranyque de l’épinette dans les plantations la semaine prochaine. À ce stade de la saison, les jeunes tétranyques (larves) migrent de l’intérieur des arbres vers l’extrémité des pousses annuelles. Il faut demeurer vigilant, car les périodes chaudes et sèches favorisent le développement rapide des populations. Il est possible d’observer des tétranyques sur les sapins baumiers, mais on les voit plus particulièrement Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 10, 25 juin 2024

Nouveau

25 juin 2024
Émergence du scarabée japonais et de l’altise à tête rouge adultes. Tétranyques à deux points en augmentation.   SCARABÉE JAPONAIS   Scarabée japonais Photo : IQDHO   Les premiers scarabées japonais (Popillia japonica) adultes ont été aperçus en Montérégie ces derniers jours, en milieu urbain. Pour le moment, aucun dommage n’a été rapporté en pépinière, mais une attention particulière peut maintenant être portée à cet insecte lors du dépistage. Le scarabée japonais est un coléoptère cuivré, au thorax vert métallique, mesurant entre 10 et 13 mm. Au stade adulte, il se nourrit du feuillage et des fleurs de nombreux végétaux ligneux tels que le tilleul, les rosiers et la vigne, ou encore de plantes herbacées. Les scarabées japonais peuvent complètement défolier les plants en ne laissant qu'un feuillage squelettisé. Ils sont notamment attirés par les tilleuls (Tilia spp.), les ormes (Ulmus spp.) et les vignes (Vitis spp.). Si le dépistage le justifie, des traitements phytosanitaires peuvent être requis pour limiter les dommages esthétiques pouvant nuire aux ventes des végétaux. Les végétaux qui ne sont pas commercialisés lors des prochaines semaines (ex : arbres en champs) tolèrent la défoliation causée par cet insecte et produiront du nouveau feuillage sans intervention phytosanitaire. En juillet, seuls les adultes seront susceptibles d’être contrôlés par les insecticides foliaires biologiques ou conventionnels. Plus tard, en août, il sera possible d’intervenir contre les jeunes larves (au sol) en utilisant, par exemple, le nématode entomopathogène Heterorhabditis bacteriophora, qui n’est pas considéré comme un pesticide.   Fiche technique Scarabée japonais ALTISE À TÊTE ROUGE   Altise à tête rouge et ses dommages sur un plant de Weigela sp. Photo : IQDHO   Les premières altises à tête rouge (Systena frontalis) adultes ont été aperçues en Montérégie et dans Lanaudière cette semaine, dans des arbustes cultivés Lire la suite
Pomme de terre, Avertissement No 7, 21 juin 2024

Nouveau

21 juin 2024
Météo : temps très chaud, avec peu ou pas de précipitations. Développement de la culture : conditions plutôt favorables malgré la chaleur; apparition de divers désordres. Insectes : hausse de l’activité de certains ravageurs, dont le doryphore et la cicadelle de la pomme de terre. Maladies : aucun cas de mildiou et météo moins favorable à la maladie; début de symptômes de la brûlure hâtive; faible présence d’autres maladies. Mauvaises herbes : poursuite d’interventions de postlevée; phytotoxicité. Journée pomme de terre : inscription.   CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES Pour la période du 14 au 20 juin, la météo s’est déroulée en deux temps. Il y a eu une première partie, soit du 14 au 16 juin, avec du temps plus frais et parfois de basses températures la nuit les 15 et/ou 16 juin selon le secteur (ex. : 0 °C au Témiscamingue, 4-5 °C dans des secteurs du centre de la province). Par la suite, une masse d’air très chaud a subitement envahi toute la province à partir du 17 juin, avec plusieurs records battus, le mercure atteignant par moments 34-35 °C le jour dans plusieurs régions, avec également des nuits parfois tropicales (voir le sommaire agrométéorologique). Du côté des précipitations, des bandes d’averses orageuses sont passées par endroits du 18 au 20 juin, mais de manière hétérogène, laissant plus de 20 mm localement (voir la carte des précipitations cumulées au cours des sept derniers jours). Pour la période qui débute (21 au 27 juin), Environnement Canada prévoit des températures variables, mais à priori autour de la moyenne. Des précipitations significatives (avec plus de 40 mm par endroits) sont annoncées pour dimanche et lundi.   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE La chaleur intense (et subite) a affecté la culture surtout dans les parcelles à un stade plus avancé. Malgré cela, le développement demeure généralement bon, car il y a encore une bonne humidité dans le sol en plusieurs endroits. Cependant, des collaborateurs rapportent une apparition récente Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 8, 21 juin 2024

Nouveau

21 juin 2024
Premières observations du puceron du soya. Légionnaire uniponctuée : faibles captures de papillons et dépistage de larves à prévoir. Charançon de la silique en Chaudière-Appalaches. Cécidomyie du chou-fleur : suivi recommandé en Abitibi-Témiscamingue et au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Charançon postiche de la luzerne. Risque de fusariose de l'épi et de la rouille jaune dans le blé. Mouchetures physiologiques dans le blé. Causes possibles du soya pâle ou jaune. Désherbage : plusieurs cas de phytotoxicité. Dépistage de l'amarante tuberculée et contrôle postlevée. Contrôle du chénopode blanc en canicule. Causes possibles du problème de contrôle du chénopode avec glyphoste. PREMIÈRES OBSERVATIONS DE PUCERONS DU SOYA EN MONTÉRÉGIE S. Mathieu1, B. Duval1, J. Breault1 et V. Samson1 1. Agronome (MAPAQ) Des populations de pucerons du soya ont été observées dans certains champs de soya en Montérégie. Dès la mi-juin, il est courant de voir un nombre élevé de pucerons sur quelques plants de soya dans des foyers localisés. D’ici les prochaines semaines, ces pucerons pourraient produire une génération de pucerons ailés, leur permettant de se répartir dans le champ ou de migrer.   Dépister les champs est la première étape pour bien évaluer la situation Examinez au moins 30 plants bien distribués dans le champ afin de déterminer l’abondance moyenne de pucerons par plant et la présence d’ennemis naturels. La présence de fourmis peut vous aider à localiser les pucerons puisqu’elles s’alimentent du miellat qu'ils produisent.   Les fourmis et les coccinelles sont des indicateurs utiles pour localiser les colonies de pucerons Photos : S. Mathieu, agr. (MAPAQ)   Au stade végétatif du soya, l’application d’un insecticide foliaire n’est habituellement pas recommandée, puisqu’il détruit les prédateurs naturels du puceron qui sont très efficaces pour contrôler les populations. De plus, un traitement n’étant jamais efficace à 100 %, les pucerons qui survivraient pourraient Lire la suite

Évènements en vedette

Journée phytoprotection 2024 Le jeudi 18 juillet 2024

La Journée phytoprotection présente des ateliers pratiques au champ, une activité incontournable pour les intervenants et intervenantes œuvrant en phytoprotection des grandes cultures. Venez en apprendre davantage sur les principaux enjeux du secteur et les bonnes pratiques à mettre en place pour une agriculture durable. Un rendez-vous à ne pas manquer! Notez à votre agenda la date de la prochaine Journée phytoprotection, jeudi 18 juillet 2024. Une station de biosécurité sera installée à la table d'inscription. Vous serez invité(e) à nettoyer vos souliers ou bottes afin de ne pas contaminer les parcelles de champ.   CONSEILS PRATIQUES pour cette activité extérieure Nous vous conseillons d’apporter les accessoires essentiels en fonction de la température annoncée (chapeau, crème solaire, vêtements légers ou chauds, coupe-vent, parapluie ou imperméable et bouteille d'eau réutilisable). En cas de chaleur intense annoncée, nous vous invitons à lire l’article Chaud devant! de la CNESST-IRSST.   Une initiative de la Commission de phytoprotection   Lire la suite

Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.