Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Mot du pilote

Le Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission d'informer les producteurs et autres intervenants de l'agroalimentaire québécois sur :

  • La présence et l'évolution des ennemis des cultures dans leur région.
  • Les stratégies d'intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des cultures et de développement durable.
Le site Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par groupe de culture et en utilisant le moteur de recherche.
Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Nouveau

29 mai 2020
Tétranyque de l'épinette
Pomme de terre, Avertissement No 3, 29 mai 2020

Nouveau

29 mai 2020
Conditions climatiques : des températures très estivales avec de rares précipitations. Développement de la culture : semis accélérés et émergence graduelle de la culture. Insectes : activité encore limitée malgré la chaleur en cours. Maladies : conditions météorologiques peu ou non favorables à leur développement. Mauvaises herbes : poursuite de traitements herbicides dans des conditions difficiles.   CONDITIONS CLIMATIQUES Pour la période du 22 au 28 mai 2020, les températures ont continué à grimper pour largement dépasser les moyennes de saison. Des 30 oC et plus ont été enregistrés dans plusieurs régions et sur plusieurs jours (22, 26, 27 et/ou 28 mai). À l’opposé, quelques nuits très fraîches ont eu lieu en début de période, avec des valeurs aussi basses que -2 oC dans certains secteurs de l’est et du nord (voir carte des précipitations). Pour les 7 prochains jours (29 mai au 4 juin), Environnement Canada annonce des précipitations pour vendredi et samedi, avec des accumulations plus ou moins significatives selon la région. Les températures devraient chuter à partir de samedi à des valeurs sous les moyennes de saison (avec même des risques de gel au sol à nouveau par endroits).   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE   Les semis ont progressé rapidement en cours de période à la faveur du temps chaud et sec. Cependant, on observe des écarts entre les producteurs d’une même région. Il reste encore de bonnes superficies à implanter dans les régions de l’est et du nord, mais les producteurs sont optimistes et pensent terminer le tout prochainement. La température du sol (tôt le matin) a progressé rapidement, ayant augmenté de 5 à 7 oC depuis les sept derniers jours et elle atteint des valeurs élevées pour la date. Cependant, le manque d’humidité dans certains sols a un peu ralenti l’émergence et le développement de la culture par endroits, mais le tout demeure bon quand même. Les collaborateurs ne mentionnent pas vraiment Lire la suite
Grandes cultures, Avertissement No 5, 29 mai 2020

Nouveau

29 mai 2020
Captures faibles à moyennes de papillons du VER-GRIS NOIR dans les pièges du réseau : début du suivi recommandé dès la semaine prochaine dans plusieurs régions et la présence de la CHRYSOMÈLE DU HARICOT a été constatée dans les mêmes zones en Montérégie où elle a été observée en 2018 et 2019.   CAPTURES FAIBLES À MOYENNES DE PAPILLONS DU VER-GRIS NOIR : DÉBUT DU DÉPISTAGE DES LARVES LA SEMAINE PROCHAINE Groupe de travail du RAP Grandes cultures sur les papillons Des pièges répartis dans plusieurs régions du Québec permettent au RAP Grandes cultures de suivre la migration des papillons du ver-gris noir en provenance des États-Unis. Les données de captures renseignent sur les dates d’arrivée de l'espèce et l’importance des populations à travers la province. Elles permettent également de prédire, à l’aide de l’accumulation des degrés-jours, les dates auxquelles les larves de ver-gris noir peuvent endommager ou couper les plants de maïs en début de saison. C’est le synchronisme entre le stade de développement des larves et celui de la culture qui est déterminant : par exemple au-delà du stade 5 feuilles, le maïs n’est plus susceptible d’être affecté par l’insecte. Captures des adultes Le graphique des moyennes provinciales des captures hebdomadaires montre que les captures de 2020 sont bien en deçà de celles de 2019. Les captures 2020 sont moyennes, voire un peu plus faibles que celle des années antérieures, avec des variations locales.     En général, dans le sud et l’ouest de la province, le pic de captures a été observé pendant la période se terminant le 18-19 mai (dates de relevé des pièges). Pour les régions les plus à l’est, ce pic a plutôt été observé lors du relevé des pièges du 25-26 mai. Cliquez ICI pour accéder au tableau des captures hebdomadaires obtenues pour chaque site de piégeage. Dépistage des larves et des dommages La période de vol des papillons donne une indication quant aux dates potentielles où les femelles auraient Lire la suite
Oignon, ail et poireau, Avertissement No 3, 28 mai 2020

Nouveau

28 mai 2020
Premières captures de mouches de l’oignon adultes dans Lanaudière, et premiers dommages de mouches en Montérégie-Ouest. Teignes actives : début des traitements sur le sud de la province. Temps chaud et sec dans toutes les régions: risques d’insolation. Élimination de la plante-abri et prévention de la phytotoxicité des herbicides dans l’oignon sec et l’oignon vert. Les semis et les plantations d’oignon sec se terminent dans toutes les régions. Les semis et plantations d’oignon vert et de poireau se poursuivent.   RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS La dernière semaine (du 20 au 26 mai) a été marquée par la chaleur, et du temps anormalement sec pour la saison se poursuit (voir la carte des précipitations). Dans plusieurs régions, le mercure a avoisiné ou atteint les 30 °C, et un scénario similaire est encore prévu pour les prochains jours. La chaleur a enfin permis aux sols de bien se réchauffer, mais le développement des cultures n’est pas encore optimal en raison des conditions trop sèches. L’irrigation est nécessaire sur certains sites pour assurer la croissance normale des cultures déjà établies. Elle est en général essentielle pour assurer un bon démarrage des nouvelles implantations (semis et plantations). En raison des températures trop élevées ou des sols trop secs, plusieurs producteurs retardent leurs plantations en attendant de meilleures conditions. Des recommandations sur la gestion des sols et de l’eau en période sèche sont présentées dans l’avertissement N° 1 du 14 mai 2020. Les sols secs en surface compliquent aussi la gestion des herbicides qui ont besoin d’humidité pour être activés.   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Oignon et oignon vert En Montérégie-Ouest et dans Lanaudière, les semis et plantations d’oignon sec sont terminés. Les transplants d’oignons atteignent parfois 4 feuilles. Les semis d’oignon sec et d’oignon vert varient du stade étendard au stade une feuille. On rapporte, dans quelques champs, de légers dommages causés Lire la suite
Crucifères, Avertissement No 3, 28 mai 2020

Nouveau

28 mai 2020
L’éclosion des œufs de la mouche du chou est à surveiller dans la majorité des régions. Portez attention aux dégâts d’altises qui sont très actives par temps chaud. La présence de larves de piéride du chou et de fausse-teigne des crucifères est rapportée dans plusieurs régions. Le temps chaud et sec retarde le calendrier de production sur les fermes qui n’ont pas recours à l’irrigation. Il faut toutefois faire attention que les transplants ne restent pas trop longtemps dans les plateaux multicellules, puisque cela pourrait entraîner des problèmes de développement. En revanche, le développement des cultures implantées est assuré par une irrigation suffisante. D'autre part, des plants ayant subi beaucoup de stress depuis la plantation (épisodes de gel au printemps suivis d’un temps chaud, sec et venteux) présentent maintenant des symptômes de carence en bore et en molybdène. L’irrigation aide à la reprise de ces cultures qui ont vécu un mauvais départ au champ.   INSECTES RAVAGEURS La ponte de la mouche du chou est en hausse dans l’ensemble des régions, à l’exception du Saguenay–Lac-Saint-Jean où elle est toujours nulle. Par contre, la sécheresse qui sévit actuellement pourrait causer la mortalité des œufs qui ont une apparence aplatie et rabougrie, lorsque desséchés.   Oeufs de la mouche du chou observés en grattant dans le sol à la base des plants Profit-eau-sol Par ailleurs, les altises (des crucifères et des navets) sont très actives partout sur le territoire. Pour les cultures sous filets anti-insectes, assurez-vous que les filets ne soient pas collés sur les plants puisque les altises parviennent à grignoter au travers, ce qui endommage à la fois la culture et le filet. Du côté des chenilles défoliatrices, des adultes et des larves de piéride du chou et de fausse-teigne des crucifères sont actives dans plusieurs régions jusqu’à la hauteur de la Capitale-Nationale. Enfin, la présence de la punaise terne a été rapportée dans Lire la suite
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.