Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Mot du pilote

Le Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission d'informer les producteurs et autres intervenants de l'agroalimentaire québécois sur :

  • La présence et l'évolution des ennemis des cultures dans leur région.
  • Les stratégies d'intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des cultures et de développement durable.
Le site Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par groupe de culture et en utilisant le moteur de recherche.
Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Nouveau

20 octobre 2020
La récolte des arbres de Noël
Bleuet nain, Avertissement No 17, 16 octobre 2020

Nouveau

16 octobre 2020
Traitement postrécolte du kalmia. Traitement postrécolte de la comptonie et du kalmia. Sommaire agrométéorologique.    TRAITEMENT POSTRÉCOLTE DU KALMIA Les applications automnales de ROUNDUP WEATHERMAX sont en cours au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Cet herbicide est homologué pour la répression du kalmia dans le bleuet nain. Il s’agit d’un herbicide de contact. L’application doit être réalisée lorsque les plants de bleuets ont perdu 95 % de leurs feuilles, car des dommages pourraient être causés aux bleuetiers si les traitements étaient appliqués avant ce stade. Pour plus d’information sur le traitement, veuillez consulter ce document.   Stade de traitement postrécolte du kalmia Club Conseil Bleuet TRAITEMENT POSTRÉCOLTE DE LA COMPTONIE ET DU KALMIA Les applications automnales d'herbicides à base de dicamba (ORACLE, ENGENIA) sont en cours au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il s’agit d’herbicides homologués pour la suppression de la comptonie et du kalmia dans le bleuet nain. L’application est réalisée lorsque les plants de bleuets ont perdu 90 % de leurs feuilles. Il est très important de respecter les consignes inscrites aux étiquettes des pesticides, puisque plusieurs facteurs doivent être réunis pour obtenir une efficacité maximale et que les doses varient selon les produits. SOMMAIRE AGROMÉTÉOROLOGIQUE Le sommaire agrométéorologique présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions productrices de bleuets. Le modèle bioclimatique « Phénologie du bleuetier nain » illustre les degrés-jours cumulés ainsi que les degrés-jours prévus, et identifie les différents stades de développement du bleuet nain.   Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise Lire la suite

Nouveau

20 octobre 2020
Portrait de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides au Québec (2011-2019)

Nouveau

20 octobre 2020
Résistance des mauvaises herbes aux herbicides - Saison 2019 : Résultats finaux
Malherbologie, Avertissement No 4, 2 octobre 2020
02 octobre 2020
PRÉSENCE CONFIRMÉE DE KOCHIA À BALAIS (BASSIA SCOPARIA) EN MONTÉRÉGIE-EST Une forte infestation de kochia à balais a été retrouvée dans un champ de soya de la Montérégie-Est, dans la MRC Marguerite-D’Youville. Son identification a été confirmée par le Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), ainsi que par plusieurs collaborateurs. La présence du kochia est inquiétante puisqu’il s’agit d’une mauvaise herbe très prolifique et compétitive, pouvant grandement réduire le rendement des cultures. Pour l’instant, la façon dont cette mauvaise herbe a été introduite dans ce champ n’est pas connue. Le kochia à balais est une espèce annuelle de la famille des Amarantacées, introduite au Canada. Il s’agit d’une plante qui préfère les climats arides, qui est adaptée aux sols salins et qui est résistante aux conditions environnementales défavorables. Sa production de semences est aussi très abondante, ce qui contribue à sa dissémination sur le territoire. Toutefois, la viabilité des semences est courte, soit de 1 à 2 ans dans le sol. Au Canada, elle est problématique principalement dans les prairies du Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Alberta. Au Québec, dans les dernières années, elle a seulement été retrouvée en bordure des routes et des chemins de fer. En plus de son grand potentiel invasif, le kochia a la capacité de développer de la résistance aux herbicides. En effet, de la résistance aux herbicides des groupes 2, 4 et 9 (glyphosate) a été confirmée dans l’Ouest canadien, tandis qu’aux États-Unis, des populations résistantes aux herbicides des groupes 2, 4, 5 et 9 (glyphosate) ont été détectées. Des tests moléculaires et classiques seront bientôt effectués afin de déterminer si la population découverte en Montérégie est résistante à l’un ou plusieurs de ces groupes. Pour plus d’information, vous pouvez consulter la trousse sur la résistance des mauvaises herbes. Le kochia Lire la suite
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.