Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Mot du pilote

Le Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission d'informer les producteurs et autres intervenants de l'agroalimentaire québécois sur :

  • La présence et l'évolution des ennemis des cultures dans leur région.
  • Les stratégies d'intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des cultures et de développement durable.
Le site Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par groupe de culture et en utilisant le moteur de recherche.
Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Pépinières ornementales, Avertissement No 4, 26 mai 2020

Nouveau

26 mai 2020
État de la situation des cultures ornementales en pépinière : conditions météorologiques favorables à la brûlure bactérienne des rosacées. Aureobasidium sp. sur hémérocalle. Mise à jour sur la brûlure bactérienne des rosacées Pépinière de pommetiers en fleurs Photo : IQDHO Les pommetiers, les pommiers et les poiriers sont en floraison dans plusieurs régions du Québec. La bactérie Erwinia amylovora, qui cause la brûlure bactérienne des rosacées, est notamment transportée sur la fleur par les insectes pollinisateurs. De plus, elle se multiplie plus rapidement par temps chaud. Les conditions météorologiques actuelles sont donc favorables au développement de la brûlure bactérienne. Pour qu’il y ait infection, de l’eau doit être présente sur la fleur. Même s’il ne pleut pas, l’irrigation par aspersion ou la rosée peut suffire à déclencher l’infection. Différents bactéricides, dont des biopesticides, sont homologués pour lutter contre la brûlure bactérienne au stade « floraison ». Il est essentiel de bien lire le mode d’emploi pour obtenir une efficacité optimale de ces produits. Les traitements ne protègent que les fleurs ouvertes au moment de l’application. Fiche technique Brûlure bactérienne des rosacées Fongicides homologués Aureobasidium sp. sur hémérocalle Aureobasidium sp. sur hémérocalle Photo : IQDHO Des taches foliaires sur des hémérocalles, fort probablement causées par Aureobasidium microstictum, ont été dépistées dans les régions de la Montérégie et du Centre-du-Québec. Les taches d’un vert foncé ont un aspect mouillé et deviennent jaune doré à rouges en s’allongeant.   Aucun fongicide n’est homologué contre cette maladie. En prévention, il faut retirer le vieux feuillage de l’année précédente et couper les feuilles affectées. De plus, il est essentiel de désinfecter les outils entre chaque coupe et de s’assurer de ne pas contaminer d’autres lots après avoir manipulé des plants affectés. Enfin, il faut réduire Lire la suite
Bleuet nain, Avertissement No 2, 25 mai 2020

Nouveau

25 mai 2020
Taille mécanique, taille thermique et broyage forestier. Réglage des pulvérisateurs et des épandeurs. Contrôle des mauvaises herbes en prélevée. Réduction du pH pour contrôler les mauvaises herbes. Pourriture sclérotique. Biosécurité lors de l’introduction de ruches. Sommaire agrométéorologique.   TAILLE MÉCANIQUE, TAILLE THERMIQUE ET BROYAGE FORESTIER Les travaux de avertissement N° 1 du 20 mai 2020.   RÉGLAGE DES PULVÉRISATEURS ET DES ÉPANDEURS Il est temps de régler vos épandeurs et pulvérisateurs en ce début de saison. Une machinerie défectueuse ou mal réglée peut entraîner des dommages à la culture, une augmentation des coûts ou un contrôle inadéquat des mauvaises herbes, des insectes ou des maladies visés. Le réglage des équipements d’épandage et de pulvérisation est donc une étape importante qui permet d’être efficace (uniformité et dosage) tout en étant respectueux de l’environnement. Pour plus d’information sur les méthodes de réglage, consultez les documents Action-réglage.   CONTRÔLE DES MAUVAISES HERBES EN PRÉLEVÉE Les applications d’herbicides en prélevée sont en cours au Saguenay–Lac-Saint-Jean et les travaux sont sur le point de débuter sur la Côte-Nord. Pour plus de détails concernant le contrôle des mauvaises herbes en prélevée, voir l’avertissement N° 1  du 20 mai 2020.   RÉDUCTION DU pH POUR CONTRÔLER LES MAUVAISES HERBES Le soufre peut être utilisé pour réduire le pH du sol et ainsi favoriser la croissance du bleuetier, mieux adapté à un environnement acide que plusieurs mauvaises herbes. Les applications sont faites au printemps en préémergence du bleuetier afin d’éviter des dommages. Pour plus de détails sur cette technique, consultez le document Cultural Management - 254-Cultural Management pH (en anglais).   POURRITURE SCLÉROTIQUE La pourriture sclérotique est de plus en plus fréquemment observée dans les champs en récolte du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord. Si votre champ Lire la suite

Nouveau

22 mai 2020
La pyrale du maïs dans le poivron : Stratégies d’intervention pour les champs à risque
Pomme de terre, Avertissement No 2, 22 mai 2020

Nouveau

22 mai 2020
Conditions climatiques : remontée des températures avec du temps globalement sec. Développement de la culture : fin, poursuite ou début des semis selon la région. Insectes : début timide de l’activité du doryphore. Maladies : conditions météorologiques peu favorables à leur développement. Mauvaises herbes : traitements herbicides.   CONDITIONS CLIMATIQUES Pour la période du 15 au 21 mai 2020, les températures ont graduellement augmenté pour dépasser les moyennes de saison, sous le plein soleil et un fond d’air sec. La température a atteint 20 ºC et plus dans plusieurs régions. Cependant, des nuits ont encore été fraîches et même froides dans des secteurs plus au nord et à l’est, comme à Saint-Ambroise, au Saguenay–Lac-Saint-Jean avec un -5 ºC le 18 mai (voir le sommaire agrométéorologique). Les précipitations ont été timides en cours de période avec moins de 10 mm le 16 mai dans la majorité des régions, mais plus significatives dans les régions plus au sud avec de 20 à 30 mm en Montérégie (voir la carte des précipitations). Pour les 7 prochains jours (22 au 28 mai), Environnement Canada prévoit du temps généralement sec et ensoleillé en début de période, avec des températures le plus souvent au-dessus des moyennes de saison. Cependant, des précipitations sont annoncées à partir de lundi et/ou mardi selon la région, mais sans grande intensité présentement.   DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE Le beau temps et les températures à la hausse ont fait progresser rapidement les semis dans les régions plus au sud alors que plusieurs producteurs les ont terminés il y a plusieurs jours déjà, et ce, en un temps presque record. C’est tout un contraste avec l’an passé alors que du temps frais et humide avait grandement ralenti les semis. Dans les secteurs du centre de la province, les plantations ont surtout débuté vers le 16-17 mai et elles se déroulent à un bon rythme depuis. Cependant, dans les régions plus au nord et à l’est, elles débutent à peine Lire la suite
Oignon, ail et poireau, Avertissement No 2, 21 mai 2020

Nouveau

21 mai 2020
Réchauffement le jour, mais nuits encore froides. Pluie significative le 15 mai uniquement sur le sud de la province. Semis et plantations d’oignon sec, d’oignon vert et de poireau en cours dans toutes les régions. Oignons semés : dommages de gel et de vent parfois importants. Ail : pointes des feuilles jaunies par le temps froid. Premières captures de mouches de l’oignon adultes en Montérégie-Ouest. Peu d’activité des insectes et des maladies.   RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS Un redressement majeur des températures s’est effectué durant la dernière semaine (du mercredi 13 mai au mardi 19 mai), et enfin on a pu rejoindre les normales journalières à quelques reprises. Les nuits ont cependant été dans l’ensemble un peu sous les normales, notamment le 13 et le 14 au matin, où il y a encore eu du gel dans certaines régions. Les précipitations tant souhaitées du côté de la Montérégie-Ouest sont arrivées le 15 mai et les quantités reçues ont permis de bien humidifier les sols (voir la carte des précipitations). Les jours suivants ont cependant encore été relativement venteux, ce qui a contribué de nouveau à assécher les sols en surface.  La croissance des cultures déjà implantées demeure plutôt lente en raison des sols encore froids en profondeur. Les conditions pour les semis et les plantations varient d’excellentes à un peu trop sèches selon les types de sol et les régions. Pour les prochains jours, c’est l’approvisionnement en eau qui risque d’être problématique, étant donné le temps chaud et sec qui est prévu. L’avertissement No 1 du 14 mai 2020 fournit des recommandations pour bien gérer les sols et les irrigations dans ces circonstances. Les températures voisines de 30 °C favoriseront aussi les dommages d’insolation sur les jeunes semis (voir la section prévention des insolations).   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Oignon et oignon vert Les semis et les plantations d’oignons débutent ou se poursuivent dans toutes les régions, avec Lire la suite
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.