Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Mot du pilote

Le Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission d'informer les producteurs et autres intervenants de l'agroalimentaire québécois sur :

  • La présence et l'évolution des ennemis des cultures dans leur région.
  • Les stratégies d'intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des cultures et de développement durable.
Le site Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par groupe de culture et en utilisant le moteur de recherche.
Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Maïs sucré, Avertissement No 6, 2 juillet 2020

Nouveau

02 juillet 2020
Pyrale bivoltine (1re génération) : faible poursuite des captures de papillons; les recommandations émises précédemment demeurent inchangées. Pyrale univoltine : aucune capture pour le moment dans le réseau de piégeage; dates prévisionnelles de dépistage au champ et d’intervention pour plusieurs régions. Ver de l’épi : faibles captures de papillons; importance du piégeage à la ferme. Autre ravageur : punaise brune.   MAÏS SUCRÉ HÂTIF : 1re GÉNÉRATION DE LA PYRALE BIVOLTINE Les captures de papillons de la 1re génération de la pyrale bivoltine se sont poursuivies faiblement au cours de la dernière semaine, avec une capture à Laval et une capture en Montérégie. Un collaborateur de la Capitale-Nationale a également observé des papillons de la pyrale du maïs au champ. Du dépistage a été effectué dans certains champs et de faibles dommages ont été observés en Montérégie et dans la Capitale-Nationale. Des traitements sont prévus par endroits. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées. Consultez des semaines dernières pour tous les détails.  Pour plus d’information sur les traitements homologués, consultez le bulletin d’information . N’hésitez pas à consulter la fiche technique du RAP Maïs sucré pour plus d’information sur le ravageur.    PYRALE UNIVOLTINE   Depuis le début de la saison, aucune capture de papillon de la pyrale univoltine n’a été réalisée dans tout le réseau de piégeage du RAP Maïs sucré. De façon générale, cela indique que les populations de cette race de pyrale sont faibles, mais cela ne garantit pas qu’il y aura absence de ponte sur les plants de maïs dans un champ donné. Nous effectuons le suivi de tiges de maïs infestées par la pyrale univoltine en 2019, mais un faible pourcentage de tiges réellement infestées par des larves a pu être observé. Il est donc difficile de se fier à ces observations pour voir l’avancement du cycle de vie du ravageur. Les modèles bioclimatiques basés sur Lire la suite

Nouveau

02 juillet 2020
Virus de la tache nécrotique de l’impatiente (insv)
Laitue et chicorée, Avertissement No 8, 2 juillet 2020

Nouveau

02 juillet 2020
Précipitations bénéfiques, mais inégales; températures près des normales. Récoltes en cours dans toutes les régions. Activité faible à très forte des punaises en Montérégie-Ouest et augmentation des pucerons dans toutes les régions. Affaissement sclérotique et pourriture basale en augmentation près de la récolte et nouveaux cas de fusariose et de mildiou en Montérégie-Ouest. Brûlure de la pointe, assèchement marginal et montaison hâtive, principalement en Montérégie-Ouest.   RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS Les pluies du 23 et du 24 juin combinées à celles survenues dans l’intervalle du 27 au 30 juin (le 28 juin principalement) ont apporté des quantités d’eau significatives sur plusieurs régions. Les cultures en ont bien profité, d’autant plus que les températures se sont davantage maintenues autour des normales et qu’un couvert nuageux a souvent été présent. Cependant, les dernières pluies, comme celles du 23 et du 24 juin, sont encore survenues sous forme d’averses et d’orages dispersés (voir la carte des précipitations cumulées ) de sorte que, dans certaines localités, les apports n’ont pas été suffisants pour bien humidifier les sols. De plus, dans la majorité des régions, comme les sols étaient déjà très secs, la réserve en eau en profondeur demeure basse. Étant donné l’importante vague de chaleur prévue pour la prochaine semaine, il faudra de nouveau recourir rapidement à l’irrigation là où il est possible de le faire.   De la grêle accompagnait parfois les orages du 24 juin, et des dommages importants ont été observés dans certaines fermes en Montérégie-Ouest; certaines superficies prêtes à être récoltées ont dû être abandonnées.   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Les récoltes sont en cours dans toutes les régions. La qualité des récoltes est généralement belle, bien que le calibre des laitues soit parfois inégal dans les champs sans irrigation. Les plantations se poursuivent, et le développement est parfois irrégulier. On rapporte Lire la suite
Carotte et céleri, Avertissement No 8, 2 juillet 2020

Nouveau

02 juillet 2020
Précipitations bénéfiques, mais inégales; températures près des normales. Insolation dans les jeunes semis de carotte; meilleure levée après la pluie. Charançons peu présents dans la carotte. Punaise terne variable dans le céleri, parfois des interventions. Activité faible des vers gris, des cicadelles, des altises, des thrips et des pucerons. Cœur noir et gerçure du pétiole à surveiller en Montérégie-Ouest.   RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS Les pluies du 23 et du 24 juin combinées à celles survenues dans l’intervalle du 27 au 30 juin (le 28 juin principalement) ont apporté des quantités d’eau significatives sur plusieurs régions. Les cultures en ont bien profité, d’autant plus que les températures se sont davantage maintenues autour des normales et qu’un couvert nuageux a souvent été présent. Cependant, les dernières pluies, comme celles du 23 et du 24 juin, sont encore survenues sous forme d’averses et d’orages dispersés (voir la carte des précipitations cumulées ) de sorte que, dans certaines localités, les apports n’ont pas été suffisants pour bien humidifier les sols. De plus, dans la majorité des régions, puisque les sols étaient déjà très secs, la réserve en eau en profondeur demeure basse. Étant donné l’importante vague de chaleur prévue pour la prochaine semaine, il faudra de nouveau recourir rapidement à l’irrigation là où il est possible de le faire.   De la grêle accompagnait parfois les orages du 24 juin, et de légers dommages ont été observés dans le céleri, dans certaines fermes, en Montérégie-Ouest.   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Carottes En Montérégie-Ouest, les récoltes de carottes nantaises ont débuté et sont de belle qualité. Les stades des différents semis varient de levée à 9 feuilles. Dans Lanaudière, les semis les plus avancés ont environ 9 feuilles, et la pluie a permis une meilleure levée dans les nouveaux semis. Dans les régions de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, les champs les plus avancés Lire la suite
Crucifères, Avertissement No 8, 2 juillet 2020

Nouveau

02 juillet 2020
Les niveaux de captures de la cécidomyie du chou-fleur sont variables selon les régions. Les vers gris continuent de causer des dégâts importants en régie biologique. Les symptômes de carences minérales sont fréquents et quelques maladies induisent des dommages aux cultures. Le temps plus frais des derniers jours aura permis une bonne reprise des plants. Par contre, avec le retour du temps chaud et sec, plusieurs symptômes de carences minérales sont observés, notamment en bore, en molybdène et en calcium. Les conditions sèches limitent la disponibilité et/ou l'absorption de ces éléments minéraux. L'irrigation des cultures demeure donc essentielle.    INSECTES RAVAGEURS En régie biologique, les vers gris continuent de causer des dommages importants un peu partout au Québec. D'ailleurs, plusieurs producteurs font actuellement l'essai du SCORPIO, un appât-insecticide dont la matière active est le spinosad, nouvellement homologué dans les crucifères. En régie conventionnelle, ces ravageurs sont sous contrôle.  L'activité des altises et des chenilles défoliatrices (piéride du chou et fausse-teigne des crucifères) est variable selon les régions, mais les stratégies d'intervention sont efficaces. Par ailleurs, les pucerons sont observés par endroits, tandis que les thrips ont fait leur apparition dans les Laurentides dans le chou pommé, une culture sensible à ce ravageur.    RÉSEAU DE PIÉGEAGE DE LA CÉCIDOMYIE DU CHOU-FLEUR   Les captures de la cécidomyie du chou-fleur se poursuivent dans les pièges à phéromone du Réseau de piégeage. Le tableau qui suit vous permet de prendre connaissance des niveaux de captures de la dernière semaine dans les différentes régions. Vous remarquerez qu'ils peuvent être fort variables. La meilleure façon de faire le suivi de cet ennemi est donc d'installer des pièges à phéromone dans vos champs, dès l'implantation de vos crucifères. À noter que le contrôle semble efficace, même dans les zones plus infestées, Lire la suite
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.