Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :

Mot du pilote

Le Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP) a pour mission d'informer les producteurs et autres intervenants de l'agroalimentaire québécois sur :

  • La présence et l'évolution des ennemis des cultures dans leur région.
  • Les stratégies d'intervention les plus appropriées dans un contexte de gestion intégrée des cultures et de développement durable.
Le site Agri-Réseau du RAP regroupe l’ensemble des communiqués émis par le réseau depuis 2004. Vous pouvez rechercher parmi ces informations par groupe de culture et en utilisant le moteur de recherche.
Recevez gratuitement par courriel les communiqués du RAP en vous abonnant :

M'abonner au RAP

Liens rapides

Les choix du pilote

Grandes cultures, Avertissement No 6, 4 juin 2020

Nouveau

04 juin 2020
Sensibilité au GEL des grandes cultures. ALTISES DANS LE CANOLA : état de la situation. Cartes interactives pour évaluer le risque d'infection par la FUSARIOSE. Émergence de l’AMARANTE TUBERCULÉE en Montérégie et au Centre-du-Québec. CALANDRES dans la culture du maïs.   SENSIBILITÉ AU GEL DES GRANDES CULTURES Hélène Brassard, Yves Dion et Brigitte Duval, agronomes (MAPAQ) et Isabelle Fréchette, agronome (CÉROM) Entre le 31 mai et le 2 juin 2020, la température est descendue sous 0 ºC dans plusieurs régions du Québec. Des températures gélives ont été enregistrées dans les régions suivantes : Abitibi-Témiscamingue, Bas-Saint-Laurent, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Estrie, Gaspésie, Lanaudière, Laurentides, Mauricie, Montérégie-Ouest, Outaouais et Saguenay–Lac-Saint-Jean. Des dommages ont d’ailleurs été rapportés dans certains champs en Montérégie-Ouest (Figure 1).   Figure 1 : Photos de soya et de maïs affectés par le gel. A : Plants de soya deux jours après un gel. Les deux plants de gauche vont probablement mourir, car les dommages vont jusqu'en dessous des cotylédons. Le plant de droite va probablement survivre, car les dommages se situent au-dessus des cotylédons. Cela pourra être confirmé d'ici quelques jours lorsque la croissance des tissus sains aura repris. B : Partie aérienne de plants de maïs affectée par le gel. C : Le point de croissance de la tige est ferme et blanc, le plant devrait normalement récupérer. S. Mathieu (MAPAQ) La sensibilité au gel des différentes grandes cultures dépend de plusieurs facteurs, notamment la situation du point de croissance (au-dessus ou sous le niveau du sol). Pour le maïs, ce point est généralement sous la surface du sol jusqu’au stade 5 feuilles. Les parties aériennes peuvent être affectées par le gel; mais si le point de croissance de la tige est ferme et blanc, le plant devrait normalement récupérer. Pour les céréales, le risque lié aux températures des Lire la suite
Oignon, ail et poireau, Avertissement No 4, 4 juin2020

Nouveau

04 juin 2020
Chaleurs exceptionnelles, temps froid et faibles précipitations. Élimination de la plante-abri et prévention de la phytotoxicité des herbicides dans l’oignon sec et l’oignon vert. Dommages de mouches et présence de vers gris et blanc en Montérégie-Ouest et dans Lanaudière. Premiers thrips observés en Montérégie-Ouest. Teignes actives, début des traitements sur le sud de la province. Quelques cas de pourriture basale en Montérégie-Ouest.   RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS Après une vague de chaleur exceptionnelle (du 26 au 29 mai), voilà que rapidement le temps anormalement froid s’est réinstallé du 31 mai au 2 juin. Des gels localisés ont même été observés le 1er et le 2 juin au petit matin dans plusieurs régions; on ne rapporte cependant pas de dommages aux cultures de ce réseau. Les précipitations survenues lors du changement des masses d’air (autour du 30 mai) ont apporté un certain répit, mais n’ont pas été suffisamment abondantes pour reconstituer la réserve en eau du sol déjà très basse dans les principales zones de production (voir la carte des précipitations). Il y a encore eu des épisodes de fort vent et, le 29 mai notamment, de l’érosion éolienne a été observée sur les sols sableux dans Lanaudière et sur les sols organiques en Montérégie. On prévoit des conditions plus équilibrées du côté des températures pour la prochaine semaine, mais il n’y a toujours pas de précipitations significatives en vue. On note un bien meilleur développement des cultures dans les champs qui ont été convenablement irrigués durant la forte période de chaleur. Des dégâts d’insolation ont été observés dans l’oignon semé dans plusieurs champs sur sol organique en Montérégie.   AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Oignon, oignon vert et espagnol En Montérégie-Ouest, les transplants d’oignons sont en moyenne à 4 feuilles, sauf pour les oignons verts provenant d’oignonets, qui ont atteint 5 feuilles. Les semis d’oignon sec et d’oignon vert les plus avancés sont à 2 feuilles.  Lire la suite
Carotte et céleri, Avertissement No 4, 4 juin 2020

Nouveau

04 juin 2020
Chaleurs exceptionnelles, temps froid et faibles précipitations. Les semis de carotte se poursuivent. Augmentation des captures de charançons et interventions effectuées en Montérégie-Ouest et dans Lanaudière. Les plantations se poursuivent dans le céleri-branche et le céleri-rave. Début de la ponte de punaise terne dans les céleris.   RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS Après une vague de chaleur exceptionnelle (du 26 au 29 mai), voilà que rapidement le temps anormalement froid s’est réinstallé du 31 mai au 2 juin. Des gels localisés ont même été observés le 1er et le 2 juin au petit matin dans plusieurs régions; on ne rapporte cependant pas de dommages aux cultures de ce réseau. Les précipitations survenues lors du changement des masses d’air (autour du 30 mai) ont apporté un certain répit, mais n’ont pas été suffisamment abondantes pour reconstituer la réserve en eau du sol déjà très basse dans les principales zones de production (voir la carte des précipitations). Il y a encore eu des épisodes de fort vent et, le 29 mai notamment, de l’érosion éolienne a été observée sur les sols sableux dans Lanaudière et sur les sols organiques en Montérégie. On prévoit des conditions plus équilibrées du côté des températures pour la prochaine semaine, mais il n’y a toujours pas de précipitations significatives en vue.  On note un bien meilleur développement des cultures dans les champs qui ont été convenablement irrigués durant la forte période de chaleur. La levée dans certains champs de carottes non irrigués a été déficiente (semences en germination desséchées), de sorte qu’ils devront être ressemés, notamment dans Lanaudière.    AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS   Carottes Les semis se poursuivent encore dans toutes les régions. La levée est variable et manque d’uniformité dans la plupart des régions. En Chaudière-Appalaches et dans la Capitale-Nationale, les champs les plus avancés atteignent 2 feuilles, mais la majorité des champs dans ces Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 2, 4 juin 2020

Nouveau

04 juin 2020
Première génération de la pyrale bivoltine : aucune capture de papillons pour l’instant, mais quelques observations de pyrales émergées de tiges de maïs récoltées en 2019. Date de dépistage au champ et date d’introduction de trichogrammes dans les régions suivantes : Montérégie, Laval et les municipalités hâtives de Lanaudière et des Basses-Laurentides. Conditions météorologiques : gel par endroits et informations sur les traitements herbicides par temps froid. Ver-gris et calandres : surveillez les champs à risque.   MAÏS SUCRÉ HÂTIF : 1re GÉNÉRATION DE LA PYRALE BIVOLTINE   Pour l’instant, aucun papillon de la pyrale bivoltine n’a été capturé dans le réseau de piégeage du RAP Maïs sucré. Cependant, avec certains collaborateurs, nous effectuons le suivi de tiges de maïs infestées de larves de la saison 2019 et quelques émergences de papillons ont été constatées en Montérégie, au cours de la dernière semaine. Avec le cumul des degrés-jours de croissance et cette observation, on peut prévoir que les premières pontes devraient commencer vers le 11 juin dans les régions de la Montérégie et de Laval, ainsi que dans les municipalités hâtives de Lanaudière et des Basses-Laurentides. Dans ces secteurs, les premières larves devraient être observées vers le 16 juin. La 1re génération de la pyrale bivoltine est généralement peu préoccupante à cause de la faible survie hivernale. Dans la plupart des cas, elle ne devrait pas justifier plus d’un traitement insecticide. Par contre, chez certains producteurs, elle peut être abondante et nécessiter plus d’un traitement. La décision quant au nombre d’interventions à effectuer contre la 1re génération de la pyrale bivoltine doit prendre en compte les expériences antérieures de dommages déjà observés dans les cultures de maïs sucré hâtif et tardif. Nous recommandons le dépistage champ par champ afin de mieux cibler les dates et le nombre de traitements. Les champs qui sont particulièrement Lire la suite
Vigne, Avertissement No 6, 4 juin 2020

Nouveau

04 juin 2020
Croissance : la chaleur de la semaine dernière a favorisé le développement des vignes. Météo, grand écart : chaleur accablante et gel printanier! Maladies présentes et à surveiller avant la pluie. Insectes présents et ceux à venir. Mauvaises herbes : travailler pour ne pas être dépassé.    MÉTÉO ET GEL PRINTANIER Durant la dernière semaine, la météo nous a montré toute l'ampleur de sa flexibilité. Après des conditions estivales et caniculaires, la température est passée sous zéro pour revenir aux normales de saison. Plusieurs stations ont enregistré des températures sous le point de congélation dans les nuits de dimanche à lundi et de lundi à mardi, et plusieurs vignobles ont subi des dommages de gel printanier importants. Dans les cas où les dommages de gel sont importants, il faudra apporter une attention particulière aux vignes. Pour connaître les soins à apporter aux vignes qui ont gelé, vous pouvez consulter le bulletin d'information Nº 5 du 21 mai 2013.   DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE Sur les sites les plus chauds de la Montérégie, le stade EL15 (allongement de l'inflorescence) a été vu, entre autres, sur les cépages Frontenac rouge et Marquette.  Pour un aperçu de l’évolution régionale des degrés-jours, vous pouvez consulter le document disponible sur la page Vigne et vin du site Web Agri-Réseau. De plus, nous vous invitons à consulter le site Web Agrométéo Québec pour un visuel provincial de l'état du développement des cépages à débourrement hâtif et semi-tardif, ainsi que d'autres modèles bioclimatiques sur la vigne.    MALADIES Au cours de la dernière semaine, les collaborateurs du réseau ont observé les maladies suivantes : Anthracnose (bois) : Montérégie-Est  Excoriose (bois) : Laurentides, Montérégie-Est et Outaouais Avec le retour des conditions humides et des températures plus près des normales, certaines maladies de la vigne feront sans Lire la suite
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.