Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
5418 documents disponibles
Bleuet en corymbe, Avertissement No 5, 13 mai 2021

Nouveau

13 mai 2021
Les stades de développement du cultivar 'Patriot'. Sommaire météo et saison qui demeure hâtive. Fin des interventions contre les infections primaires de la pourriture sclérotique. Début de la floraison et risque d'anthracnose. Petit carpocapse et noctuelle du cerisier à surveiller. Nouveautés phytosanitaires 2021. STADES DE DÉVELOPPEMENT DU CULTIVAR 'PATRIOT'   Bourgeons à fruits : boutons serrés Bourgeons à feuilles 6-13 mm Photo : Christian Lacroix (MAPAQ) Chaudière-Appalaches, 10 mai 2021 Début floraison Photo : Violaine Joly-Séguin (Club conseil du Corymbe) Montérégie, 10 mai 2021   Régions Bourgeons à feuilles Bourgeons à fruits Montérégie Déroulement des feuilles Début floraison (early bloom) Laurentides et Lanaudière Déroulement des feuilles Boutons regroupés (early pink bud) Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Déroulement des feuilles Boutons regroupés (early pink bud) Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale Pointe verte 6-13 mm (début déroulement) Boutons serrés (tight cluster) Bas-Saint-Laurent Pointe verte 2-5 mm Éclatement Liste et photos des stades du bleuet en corymbe : Highbush blueberry growth stages table (en anglais) Note : Le tableau ci-dessus indique les stades atteints dans certaines bleuetières pour le cultivar 'Patriot'. Selon votre emplacement, les stades atteints par vos bleuetiers peuvent différer et être plus ou moins avancés.    SOMMAIRE MÉTÉO   Le gel au sol prévu jeudi à vendredi dernier (6 au 7 mai) s'est concrétisé par des minimums de -2°C à -4°C atteints par endroits. La floraison du 'Patriot' actuellement observée en Montérégie survient environ 11 jours plus tôt que l'année dernière. Selon une autre méthode de calcul basée sur l'accumulation de chaleur (degrés-jours base 5°C), la saison actuelle est en avance de près de deux semaines sur l'année dernière (en moyenne selon les régions) (sommaire météorologique de la dernière semaine). La semaine à venir devrait être marquée par Lire la suite
Cultures maraîchères en serre, Avertissement No 1, 13 mai 2021

Nouveau

13 mai 2021
État de la situation des cultures maraîchères en serre : printemps plutôt calme sur le plan des ravageurs et des maladies. La prévention par un dépistage régulier et l’introduction des agents de lutte biologique restent parmi les meilleures pratiques! Ravageurs : présence de pucerons, particulièrement dans le poivron et la laitue, avec quelques foyers de puceron du melon dans le concombre. Les premières chrysomèles rayées sont attirées par le concombre en serre. Maladies: la moisissure olive reste à surveiller dans les variétés sensibles de tomates sous climat humide. Certains désordres apparaissent liés le plus souvent à un pH élevé (carence en fer), à un excès d’humidité (œdème) ou à une forte charge en fruits (carence en magnésium). PUCERONS Comme d’habitude, les populations de pucerons sont en augmentation à cette période-ci de l’année, le plus polyphage étant le puceron vert du pêcher (Myzus persicae var. persicae).   Photo : Liette Lambert, agr. (MAPAQ) Dans le poivron, en plus du puceron vert du pêcher, on remarque, depuis quelques années, une augmentation du puceron du tabac (Myzus persicae var. nicotianae), une espèce très semblable, sauf sur le plan du comportement et de sa coloration majoritairement rougeâtre. Cette espèce a la particularité de s’attrouper massivement dans les points en croissance (apex), au lieu de se disperser sur le plant, ce qui complique le travail des auxiliaires pour atteindre leurs proies.   Puceron du tabac (= Puceron vert du pêcher forme nicotianae (Myzus persicae var. nicotianae) Photo : Liette Lambert, agronome, MAPAQ Une autre espèce susceptible d'être observée dans la laitue de serre est le puceron de la pomme de terre (Macrosiphum euphorbiae).   Pucerons de la pomme de terre dans la laitue Photo : Liette Lambert, agr. (MAPAQ) Caractéristiques identifiant le puceron de la pomme de terre Photo : Liette Lambert, agr. (MAPAQ) Dans le concombre, on rapporte encore certains cas Lire la suite
Framboise, Avertissement No 4, 13 mai 2021

Nouveau

13 mai 2021
Météo, stades de développement et avancement des travaux. Observation d'anthonomes, de bytures, de punaises ternes, d'anthracnose, de brûlure des dards, de grillons, de noctuelles, de pucerons, de tordeuses et de tétranyques. Observation de Phytophthora sur des sites avec historique.   MÉTÉO Les conditions climatiques de la dernière semaine sont demeurées froides et venteuses, avec des gels enregistrés dans les nuits du 6 au 7 et du 9 mai. Le feuillage du framboisier semble présenté de légères carences probablement attribuables au froid. Des épisodes de pluie sont survenus sur l'ensemble des sites en production de framboises, mais les quantités reçues sont variables, allant de 3 à 46 mm. La croissance se poursuit tranquillement. Pour plus de détails concernant la météo de la dernière semaine, consultez le sommaire agrométéorologique du 4 au 11 mai 2021.     STADES DE DÉVELOPPEMENT   Régions Killarney (été) Pathfinder (automne) Tulameen (longues cannes hors-sol) Stades Hauteur des nouveaux drageons Hauteur des nouveaux drageons Stades Montérégie Boutons verts serrés 10 - 15 cm 10 - 25 cm Débourrement - pointe verte Laurentides et Lanaudière Boutons verts serrés 10- 15 cm 5 - 15 cm Boutons verts regroupés Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Boutons verts serrés 5 - 15 cm 5 - 15 cm ND Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale Fin pointe verte - début boutons verts serrés 0 - 15 cm 5 - 15 cm Fin pointe verte - début boutons verts serrés Bas-Saint-Laurent et Saguenay–Lac-Saint-Jean Débourrement pointe verte à fin pointe verte 0 - 5 cm ND ND  ND : non disponible Stade phénologique du cultivar Killarney Dans certaines régions, les nouvelles implantations de framboisières en champ sont déjà terminées. Pour la framboise hors-sol, rien n'est spécifié encore par les collaborateurs. La gestion des drageons excédentaires en framboisière a débuté.     ANTHONOMES   Des anthonomes ont été observés cette semaine, même que Lire la suite
Crucifères, Avertissement No 2, 13 mai 2021

Nouveau

13 mai 2021
Plusieurs plantules de crucifères ont été affectées par le gel printanier. Une faible activité des altises est rapportée, mais elle risque de s'intensifier avec le réchauffement des températures. Aussi, les premiers œufs de la mouche du chou ont été observés dans les régions du sud-ouest du Québec. Les épisodes de gel et le temps froid des dernières semaines ont causé des dommages aux crucifères déjà implantées. Cela s’exprime par des brûlures du feuillage, ce qui entraîne des retards de croissance. Heureusement, peu de mortalité a été observée jusqu'à maintenant. Des transplants dans les plateaux multicellules exposés à des températures froides et/ou à du gel ont aussi subi des dommages pendant la période d’endurcissement. Certains désordres physiologiques sont donc appréhendés au cours de leur croissance. Par ailleurs, le temps chaud et venteux, combiné aux faibles précipitations prévues dans les prochains jours, rendra l'irrigation nécessaire pour assurer la bonne reprise des transplants et la levée uniforme des semis.   Dommages sur les jeunes transplants de choux causés par les derniers épisodes de gel Club Profit-Eau-Sol INSECTES RAVAGEURS Quelques oeufs de la mouche du chou ont été observés dans le sud-ouest du Québec. Bien que faible pour le moment, la pression de ponte est variable selon, entre autres, la culture de crucifères, le type de sol et l’historique de la ferme. Nous vous rappelons que les méthodes de lutte chimique alternatives à l’usage du chlorpyrifos impliquent d’intervenir au semis ou à la plantation des crucifères. Consultez le Guide des bonnes pratiques visant une utilisation raisonnée du chlorpyrifos dans les crucifères pour en savoir davantage. Le choix des traitements phytosanitaires contre cet insecte permet souvent de faire d'une pierre deux coups en procurant un contrôle sur d'autres ravageurs tels que les altises et les chenilles défoliatrices. Les premiers papillons de la piéride du chou ont été observés jusqu'à Lire la suite
Vigne, Avertissement No 3, 13 mai 2021

Nouveau

13 mai 2021
Températures fraîches. Tout est encore au ralenti : croissance de la vigne et des mauvaises herbes, maladies, insectes. Nouvelles plantations. Cultures de couverture : habillez vos sols! Réévaluation de pesticides : ce qu'il faut savoir!  DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE Depuis le 1er mars, début des calculs d'accumulation de degrés-jours sur les sites les plus chauds de la Montérégie, jusqu'à 100 degrés-jours en base 10 (DJ10) sont maintenant accumulés. Des pointes et pousses vertes sont maintenant bien visibles également au Centre-du-Québec, dans les Laurentides ainsi que dans le secteur de Montréal-Laval-Lanaudière. Pour les autres régions, les vignes se réveillent tranquillement. Pour un aperçu de l'accumulation des degrés-jour dans votre région, consulter le document Degrés-jour vigne saison 2021. Consultez Agrométéo pour un visuel provincial de l'état d'avancement du développement des cépages à débourrement hâtifs et semi-tardifs ainsi que d'autres modèles bioclimatiques sur la vigne. Attention à la date de début des calculs. Certains modèles débutent le 1er avril, alors que pour la vigne, les degrés-jours sont accumulés à partir du 1er mars. Très peu de changements depuis la semaine dernière pour la présence de maladies et des insectes et pour la croissance des mauvaises herbes. Consultez de nouveau l'avertissement No 1 du 29 avril pour plus de détails.    Pour connaître les traitements phytosanitaires associés aux différents ravageurs rencontrés et leurs risques, consultez SAgE pesticides.    NOUVELLES PLANTATIONS : RIEN NE SERT DE COURIR, IL FAUT PARTIR À POINT! Certains se préparent pour de nouvelles plantations, d’autres ont déjà commencé. Les plants en dormance (à racine nue) peuvent être plantés dès maintenant. Toutefois, il serait sage d’attendre que les risques de gel soient passés avant de planter les vignes en croissance (celles en pots qui ont des feuilles). Assurez-vous que Lire la suite
Carotte et céleri, Avertissement No 1,  13 mai 2021

Nouveau

13 mai 2021
Début des semis de carottes dès le début avril (Montérégie-Ouest) et à la mi-avril (Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale). Début des plantations pour le céleri et le céleri-rave. Peu d’effets des gels sur les carottes déjà émergées. Les premières captures de charançon de la carotte ont eu lieu en Montérégie.    RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS L’hiver a été plutôt clément avec une bonne couverture de neige pour plusieurs régions, sans pluie ou verglas important. Pour plusieurs régions, le printemps a d’abord été hâtif avec, ensuite, un retour près ou sous les normales de saison. Les températures de nuit ont approché le zéro plusieurs nuits dans les régions plus au nord. Plusieurs régions ont connu des précipitations significatives le 5 mai, et le reste de la période a été marqué par des précipitations peu abondantes (voir la carte des précipitations) favorisant ainsi la poursuite des travaux au champ, puisque l’humidité serait en général encore suffisante selon ce qui a été rapporté.    AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Carottes Les semis de carottes sont en cours dans toutes les régions; les premiers semis ayant été effectués du début avril (Montérégie-Ouest) à la mi-avril (Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale). Les champs les plus avancés en Montérégie-Ouest ont atteint le stade de 1 feuille dans la carotte cello. Dans les autres régions, la levée est en cours ou le cotylédon est déjà visible. Les gels des dernières semaines n’ont pas grandement affecté les plants déjà émergés. Céleri Les plantations débutent également pour le céleri et le céleri-rave en Montérégie-Ouest. Quelques dommages de gel et de vent ont été observés.    INSECTES Charançon de la carotte Les premiers charançons ont été capturés autour du 19 avril en Montérégie-Ouest. Les captures sont déjà élevées dans quelques champs reconnus comme étant à risque (antécédents de carottes, environnement, etc.), où le seuil d’intervention de 1 charançon par Lire la suite
Laitue et chicorée, Avertissement No 1, 13 mai 2021

Nouveau

13 mai 2021
Semis et plantations ont débuté au début avril, en Montérégie, et au début mai, dans les autres régions. Certaines plantations affectées par le froid et le vent. Températures fraîches ne favorisant pas l’activité des insectes, mais plutôt de rares cas de maladies (affaissement sec, pourriture blanche et moisissure grise).   RÉSUMÉ CLIMATIQUE ET RISQUES ASSOCIÉS L’hiver a été plutôt clément avec une bonne couverture de neige pour plusieurs régions, sans pluie ou verglas important. Pour plusieurs régions, le printemps a d’abord été hâtif avec, ensuite, un retour près ou sous les normales de saison. Pour la période en cours, les températures de nuit ont approché le zéro plusieurs nuits dans les régions plus au nord. Elles sont restées relativement fraîches en Montérégie aussi. Plusieurs régions ont connu des précipitations significatives le 5 mai, et le reste de la période a été marqué par des précipitations peu abondantes favorisant la poursuite des travaux au champ; l’humidité serait en général encore suffisante selon ce qui a été rapporté.    AVANCEMENT DES SEMIS ET DES PLANTATIONS Les semis et les plantations ont débuté au début avril, en Montérégie-Ouest, et au début mai, dans les autres régions. En Montérégie-Ouest, plusieurs plantations ont été bâchées afin de les protéger du gel; les plants bâchés les plus avancés sont au stade de 10 feuilles. Dans les autres régions, les plantations débutent et les semis sont au stade cotylédon.   On rapporte, en Montérégie-Ouest, des dommages de gel pouvant affecter une grande proportion des plants, mais la reprise est bonne. On observe aussi des dommages de vents souvent tolérables, mais allant parfois jusqu’à 20% des plants dans la laitue non bâchée à 5 ou 6 feuilles.    INSECTES Les températures fraîches n’ont pas favorisé l’activité des insectes dans les dernières semaines. En Montérégie-Ouest, quelques punaises ternes adultes et vers gris ont été observés jusqu’à maintenant, mais aucun dommage Lire la suite
Pommier, Avertissement No 6, 12 mai 2021

Nouveau

12 mai 2021
Développement des pommiers. Insectes et acariens. Stratégies postflorales contre les insectes et acariens. Tavelure et feu bactérien. Éclaircissage. Pulvérisations à bas volume. Observations et prévisions du Réseau.   DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS (F. Pelletier) Pour le cultivar 'McIntosh', les stades observés, en date du 11 mai, dans les différentes régions pomicoles sont les suivants : Le stade « pleine floraison » a été atteint le 10 mai dans les sites plus hâtifs, en Montérégie, et devrait être observé, le 12 ou le 13 mai, dans les régions de Missisquoi et du sud-ouest de Montréal. Le stade « bouton rose avancé » a été atteint le 10 mai, dans les Laurentides, et devrait être atteint le 12 mai, en Estrie. Le stade « pré-bouton rose » a été atteint le 7 mai dans la région de Québec. Selon les prévisions des prochains jours, le stade « pleine floraison » (cultivar 'McIntosh') devrait être observé durant la fin de semaine, dans les Laurentides et en Estrie, alors que l’atteinte du stade « calice » est prévue pour le début de la semaine prochaine en Montérégie (voir le sommaire en fin de communiqué pour l’ensemble des prévisions et des observations par région).   Des températures sous le point de congélation ont de nouveau été observées au cours de la dernière semaine, dans les régions de l’Estrie et de Québec, et quelques épisodes isolés de grêle sont survenus, hier, en Montérégie et dans les Laurentides.   Cultivar 'McIntosh', le 10 mai 2021, au verger du mont Saint-Bruno Photo : F. Pelletier (IRDA)   INSECTES ET ACARIENS (F. Pelletier) L’activité des insectes (ce qui inclut les ravageurs, mais aussi les abeilles et autres pollinisateurs) a été limitée jusqu’à maintenant en raison du temps généralement frais : L’activité de la punaise terne est demeurée faible dans la majorité des vergers, et plusieurs vergers en Montérégie n’ont pas nécessité d'intervention avec un Lire la suite
Fraise, Avertissement No 5, 12 mai 2021

Nouveau

12 mai 2021
Conditions météo. Stades de développement. Punaise terne. Anthonome. Tache commune et tache angulaire. CONDITIONS MÉTÉO   Encore une fois, au cours de la dernière semaine, les températures ont été plus fraîches que les moyennes de saison. Nous avons encore eu des épisodes de gel au sol. Selon les prévisions météo, les températures devraient enfin se réchauffer ces prochains jours, à la faveur de belles journées ensoleillées. Il y a cependant encore des possibilités de gel au sol pour les 13 et 14 mai. C’est à surveiller. Voir le sommaire agrométéorologique pour plus de détails.   STADES DE DÉVELOPPEMENT   Régions Hâtif * Jewel (rang natté) ** Montérégie Fruits verts  Boutons verts avancés Laurentides et Lanaudière Début fruits verts Boutons verts avancés Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Début fruits verts Début boutons verts  Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale Début fruits verts Début boutons verts  Bas-Saint-Laurent, Gaspésie et Saguenay–Lac-Saint-Jean Début floraison  Développement végétatif * Stade le plus hâtif (fraise automne ou hâtive sous bâche) ** Variété témoin     Note : Le tableau ci-dessus indique les stades les plus avancés selon l'information reçue des collaborateurs. Selon votre emplacement, les stades atteints peuvent différer et être plus ou moins avancés.   PUNAISE TERNE Quelques seuils d'intervention ont été atteints pour les larves dans des champs en fleurs, et des traitements sont prévus par endroits. Veuillez consulter la fiche technique Punaise terne qui a été récemment mise à jour suivant les différentes avancées dans les projets de recherche sur cet insecte.   ANTHONOME   On nous a mentionné des activités en hausse de l’anthonome, avec un peu de dommages (fleurs trouées, boutons coupés) et des seuils atteints par endroits. Des interventions synchronisées avec celles contre la punaise terne sont prévues par endroits. Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 4, 12 mai 2021

Nouveau

12 mai 2021
STADE DE DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS ET DES POMMETIERS ORNEMENTAUX FAVORABLE À LA BRÛLURE BACTÉRIENNE DES ROSACÉES   Les pommetiers, les pommiers et les poiriers sont en fleurs dans plusieurs régions du Québec. Le stade « bouton rose » a été atteint, la semaine dernière, dans les vergers de pommiers des régions les plus chaudes du Québec. La pleine floraison est attendue entre le 9 mai (Montérégie) et le 25 mai (Québec), selon les prévisions du Réseau-pommier.   Fleur de Malus sp. Photo : IQDHO Symptôme de brûlure bactérienne des rosacées arrivant plus tard en saison Photo : IQDHO Le principal mode d’infection de la brûlure bactérienne des rosacées est le transport de la bactérie Erwinia amylovora sur les fleurs par les insectes pollinisateurs. La bactérie se multiplie dans les fleurs plus rapidement par temps chaud, soit plus de 18 °C, et sa température optimale est de 28 °C. Des conditions météorologiques relativement favorables au développement de la brûlure bactérienne pourraient être atteintes dans certaines régions cette semaine. D’autre part, pour qu’il y ait infection, de l’eau doit être présente sur la fleur. Même s’il ne pleut pas, l’irrigation par aspersion, une pulvérisation foliaire ou la rosée peuvent suffire à déclencher l’infection. Il faut donc éviter de mouiller les arbres pendant la floraison. Les pépinières ayant un historique de brûlure bactérienne sont plus sujettes à l'apparition de nouvelles infections. Différents fongicides, dont des biopesticides, qui agissent aussi comme bactéricides, sont homologués pour lutter contre la brûlure bactérienne au stade « floraison ». Il est essentiel de bien lire le mode d’emploi pour obtenir une efficacité optimale de ces produits. Les traitements ne protègent que les fleurs ouvertes au moment de l’application.   Fiche technique Brûlure bactérienne des rosacées Fongicides homologués   POUR PLUS D’INFORMATION   Le feu bactérien : biologie. Lire la suite
1 à 10 sur 5418
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.