Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
15 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Maïs sucré, Avertissement No 15, 12 septembre 2019
12 septembre 2019
Ver de l'épi : suite faible des captures de papillons, soyez vigilant. Ver-gris occidental des haricots : faible poursuite des captures de papillons. Présence de larves dans quelques champs. Légionnaire d'automne : faible baisse des captures de papillons dans la plupart des régions, soyez vigilant. Différenciation des larves pouvant être présentes en fin de saison dans les épis. Autres ennemis (chrysomèle des racines du maïs et puceron) : quelques observations; surveillez les champs à risque. Dernier avertissement de la saison et remerciements.   VER DE L’ÉPI   Au cours de la dernière semaine, parmi tout le réseau, des captures principalement faibles et parfois modérées ont été réalisées sur un total de 11 sites situés dans les régions suivantes : Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Centre-du-Québec, Laval, Mauricie et Montérégie. Les captures demeurent somme toute faibles pour l’instant. Les sites avec des captures modérées sont répartis en Montérégie. Le piégeage de papillons « ferme par ferme » est fortement recommandé, car c’est la seule façon de surveiller l’arrivée du ver de l’épi dans les champs à risque, puisqu’il nous arrive du sud par les vents. Pour cet insecte, chaque ferme est différente, c’est du cas par cas. Rappelons que les champs les plus à risque sont 1) les champs qui ont des soies fraîches au moment des captures de papillons du ver de l’épi et 2) les champs qui porteront des soies fraîches durant les 10 jours qui suivent les captures de papillons à la ferme. Pour plus d’information (identification, biologie, piégeage, stratégies d’intervention, etc.), consultez la fiche technique Le ver de l’épi du maïs.  VER-GRIS OCCIDENTAL DES HARICOTS Les captures de papillons du ver-gris occidental des haricots (VGOH) ont été faibles dans la dernière semaine sur certains sites des régions suivantes : Bas-Saint-Laurent, Basses et Hautes-Laurentides, Capitale-Nationale, Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 14, 5 septembre 2019
05 septembre 2019
Pyrale bivoltine (2e génération) : aucune capture au cours de la dernière semaine. Ver de l'épi : quelques captures de papillons, soyez vigilant. Ver-gris occidental des haricots : faible poursuite des captures de papillons. Présence de larves dans quelques champs. Légionnaire d'automne : augmentation des captures de papillons dans la plupart des régions, soyez vigilant. Autres ennemis (chrysomèle des racines du maïs, puceron et rouille) : quelques observations; surveillez les champs à risque. PYRALE BIVOLTINE (2e GÉNÉRATION) Au cours de la dernière semaine, il n’y a eu aucune capture de papillons de la 2e génération de la pyrale bivoltine. Du dépistage a été effectué dans plusieurs champs et des larves ont été observées (à de faibles niveaux) dans quelques champs dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées : l’avertissement N° 10 du 8 août 2019. l’avertissement N° 12 du 22 août 2019. À cette période de l’été, un traitement contre la pyrale assure la protection des champs qui seront récoltés à l’intérieur d’une période d’environ 2 à 3 semaines après la pulvérisation. Les larves de pyrale du maïs terminent leur développement à l’intérieur des tiges de maïs. Il est donc fortement recommandé de déchiqueter et d’enfouir les résidus de maïs sucré dès que la récolte est terminée. Cela diminue considérablement le nombre de larves qui réussiront à survivre. Pour plus de détails sur la pyrale du maïs dans le maïs sucré, consultez la fiche technique.   VER DE L’ÉPI   Au cours de la dernière semaine, parmi tout le réseau, un à dix papillons ont été capturés sur un total de 15 sites situés dans les régions suivantes : Basses-Laurentides, Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Estrie, Gaspésie, Mauricie et Montérégie. Les captures demeurent donc faibles pour l’instant. Le piégeage de papillons Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 13, 29 août 2019
29 août 2019
Pyrale bivoltine (2e génération) : les captures de papillons se poursuivent faiblement dans quelques régions. Ver de l'épi : quelques captures de papillons, soyez vigilant. Ver-gris occidental des haricots : poursuite des captures de papillons. Présence de masses d’œufs et de jeunes larves dans certains champs. Dépistez les masses d’œufs dans les champs à risque. Légionnaire d'automne : augmentation des captures de papillons dans la plupart des régions. Soyez vigilant. Autres ennemis (chrysomèle des racines du maïs, puceron, rouille) : quelques observations; surveillez les champs à risque. PYRALE BIVOLTINE (2e GÉNÉRATION)   Au cours de la dernière semaine, les captures de papillons de la 2e génération de la pyrale bivoltine se sont poursuivies avec un ou quelques papillons capturés sur certains sites situés parmi les régions suivantes : Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Mauricie et Montérégie. De plus, du dépistage a été réalisé dans les régions suivantes : Basses-Laurentides, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches et Montérégie. Des larves et/ou des dommages ont été observés (à de faibles niveaux dans la plupart des cas) dans certains champs de ces régions. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées : l’avertissement N° 10 du 8 août 2019. l’avertissement N° 12 du 22 août 2019. À cette période de l’été, un traitement contre la pyrale assure la protection des champs qui seront récoltés à l’intérieur d’une période d’environ 2 à 3 semaines après la pulvérisation. Les larves de pyrale du maïs terminent leur développement à l’intérieur des tiges de maïs. Il est donc fortement recommandé de déchiqueter et d’enfouir les résidus de maïs sucré dès que la récolte est terminée. Cela diminue considérablement le nombre de larves qui réussiront à survivre. Pour plus de détails sur la pyrale du maïs dans le maïs sucré, consultez la fiche Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 12, 22 août 2019
22 août 2019
Ver de l'épi : quelques captures de papillons, soyez vigilants. Ver-gris occidental des haricots : poursuite des captures de papillons. Présence de masses d’œufs et de jeunes larves dans certains champs. Dépistez les masses d’œufs dans les champs à risque. Autres ennemis (légionnaire d'automne, altise, chrysomèle des racines du maïs, puceron, rouille) : quelques observations; surveillez les champs à risque. PYRALE BIVOLTINE (2e GÉNÉRATION)   Au cours de la dernière semaine, les captures de papillons de la 2e génération de la pyrale bivoltine se sont poursuivies et se sont conclues avec un (1) ou quelques papillons capturés sur cinq (5) sites, en Montérégie. De plus, du dépistage a été réalisé dans les Basses-Laurentides et la Montérégie : des masses d’œufs, de jeunes larves et/ou des dommages ont été observés à de faibles niveaux dans certains de ces champs. Par ailleurs, les recommandations émises précédemment demeurent inchangées pour les régions suivantes : Basses-Laurentides, Centre-du-Québec, Estrie, Lanaudière, Laval, Mauricie, Montérégie et Outaouais. Les captures de papillons de la 2e génération de la pyrale bivoltine ont débuté timidement dans la région de Chaudière-Appalaches. Selon ces données de piégeage et le cumul des degrés-jours de croissance, nous prévoyons que les premières pontes devraient débuter vers le 26 août dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, dans les localités hâtives et ayant un historique d’infestations par la pyrale bivoltine (2e génération). Ainsi, les premières larves devraient être observées vers le 31 août, dans ces localités. À partir du 26 août, visitez les champs menacés à intervalles réguliers pour y dépister, selon le cas, des masses d’œufs ou de jeunes larves de pyrales, et intervenez au besoin. Rappelons que la pression de la race bivoltine de la pyrale du maïs est plutôt faible dans ces régions. Cependant, il y a des champs Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 11, 16 août 2019
16 août 2019
Autres ennemis (légionnaire d'automne, altise, chrysomèle des racines du maïs, puceron, rouille) : quelques observations; surveillez les champs à risque. PYRALE UNIVOLTINE   Les captures de papillons de la pyrale univoltine ont été nulles au cours de la dernière semaine. Du dépistage a été réalisé dans les régions suivantes : Bas-Saint-Laurent, Basses-Laurentides, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Mauricie et Montérégie. Des larves et/ou des dommages en très faibles proportions ont été observés dans certains champs de ces régions. Dans les régions qui ne reçoivent pas de traitements contre la pyrale bivoltine, continuez à visiter vos champs à risque pour déceler la présence de jeunes larves de la pyrale ou de criblures et intervenez au besoin. À cette période de l’été, un traitement contre la pyrale assure la protection des champs qui seront récoltés à l’intérieur d’une période d’environ 2 semaines après la pulvérisation. Les larves de pyrale du maïs terminent leur développement à l’intérieur des tiges de maïs. Il est donc fortement recommandé de déchiqueter et d’enfouir les résidus de maïs sucré rapidement après la récolte. Cela diminue considérablement le nombre de larves qui réussira à survivre. Pour plus de détails sur la pyrale du maïs dans le maïs sucré, consultez la fiche technique sur ce sujet en cliquant ici.  GÉNÉRATION)   Au cours de la dernière semaine, les captures de papillons de la 2e génération de la pyrale bivoltine se sont poursuivies avec 1 à quelques papillons capturés sur 2 sites en Montérégie-Est et sur un site en Mauricie. Du dépistage a été réalisé dans les Basses-Laurentides et la Montérégie. Des masses d’œufs, des jeunes larves et/ou des dommages ont été observés à de faibles niveaux dans certains de ces champs. Pour l’instant, aucune première capture de la 2e génération de la pyrale bivoltine n’a été réalisée dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 10, 8 août 2019
08 août 2019
Autres ennemis (légionnaire d'automne, altise, chrysomèle des racines du maïs, puceron, rouille, tétranyque): observations dans quelques champs; surveillez les champs à risque. PYRALE UNIVOLTINE   Au cours de la dernière semaine, il n'y a eu qu'un seul papillon capturé sur un site au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Du dépistage a été réalisé dans les régions suivantes : Bas-Saint-Laurent, Basses-Laurentides, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Mauricie et Montérégie. Des larves et/ou des dommages ont été observés (à de faibles niveaux dans la plupart des cas) dans certains champs de ces régions. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées. Consultez le tableau synthèse ci-dessous pour voir le portrait de l’activité de la pyrale du maïs selon les régions. Quant aux régions pour lesquelles les dates de traitements contre la pyrale univoltine sont passées, maintenez la surveillance des champs menacés pour déceler la présence de nouvelles larves, et intervenez au besoin. Les larves de pyrale du maïs terminent leur développement à l’intérieur des tiges de maïs. Il est donc fortement recommandé de déchiqueter et d’enfouir les résidus de maïs sucré rapidement après la récolte. Cela diminue considérablement le nombre de larves qui réussiront à survivre.   PYRALE BIVOLTINE (2e GÉNÉRATION)   Au cours de la dernière semaine, des premières captures de papillons de la 2e génération de la pyrale bivoltine ont été réalisées, avec 1 à 3 papillons par site, capturés à 3 sites en Montérégie-Ouest, 1 site au Centre-du-Québec et 1 site en Mauricie. Selon les récents résultats de piégeage de papillons et le cumul des degrés-jours de croissance, nous prévoyons que les premières pontes devraient débuter prochainement dans certaines régions. Consultez les tableaux ci-dessous pour connaître les dates recommandées pour le dépistage au champ et les traitements, selon les régions. Dépistage Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 9, 1er août 2019
01 août 2019
Pyrale bivoltine (2e génération): aucune première capture pour l'instant. Ver de l'épi : quelques papillons sur un site, en Chaudière-Appalaches, et un autre site en Montérégie-Ouest. Ver-gris occidental des haricots : faible suite des captures dans plusieurs régions. Légionnaire d’automne : faible suite des captures de papillons en Gaspésie, en Mauricie et en Montérégie-Ouest. Stress hydrique : quelques cas rapportés. Autres ennemis (altise, chrysomèle des racines du maïs et puceron) : observations dans quelques champs, soyez vigilant. PYRALE UNIVOLTINE   Au cours de la dernière semaine, les captures de papillons se poursuivent très faiblement, soit avec 2 papillons dans la Capitale-Nationale. De plus, du dépistage a été réalisé dans les régions suivantes : Bas-Saint-Laurent, Basses-Laurentides, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Mauricie et Montérégie. Ainsi, des masses d’œufs, des larves et/ou des dommages ont été observés (à de faibles niveaux dans la plupart des cas) dans certains champs de ces régions. Rappelons que, pour certaines régions, ce n’est pas toujours possible de savoir s’il s’agit de la pyrale bivoltine ou univoltine. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées, bien que la chaleur des derniers jours ait pu devancer légèrement certaines des dates indiquées pour l’apparition des larves. Pour les régions des Basses-Laurentides, de la Capitale-Nationale, du Centre-du-Québec, de Chaudière-Appalaches, de l'Estrie, de Lanaudière, de Laval, de la Mauricie, de la Montérégie et de l'Outaouais, consultez l’avertissement No 7 du 19 juillet pour plus de détails. Pour les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie, des Hautes-Laurentides et du Saguenay–Lac-Saint-Jean, consultez l’avertissement No 8 du 25 juillet.   Tableau synthèse des stratégies d'intervention pour la race univoltine de la pyrale du maïs selon la région PYRALE BIVOLTINE   Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 8, 25 juillet 2019
25 juillet 2019
Pyrale univoltine : les captures de papillons se poursuivent très faiblement (3 papillons dans Lanaudière, 2 papillons dans la Capitale-Nationale et 1 premier papillon au Saguenay–Lac-Saint-Jean). Dates de dépistage, d'introduction de trichogrammes et de traitements insecticides pour les régions suivantes: Bas-Saint-Laurent, Gaspésie, Hautes-Laurentides et Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ver de l'épi : quelques papillons à un site, dans les Laurentides. Ver-gris occidental des haricots : très faible début des captures dans plusieurs régions. Légionnaire d’automne : faible poursuite des captures de papillons (1 en Mauricie, 1 en Gaspésie et 1 au Centre-du-Québec). Observation de la chrysomèle des racines du maïs et de pucerons dans quelques champs: soyez vigilant.    PYRALE UNIVOLTINE   Au cours de la dernière semaine, les captures de papillons de la pyrale univoltine se sont poursuivies faiblement, avec 2 papillons piégés dans la région de la Capitale-Nationale et 3 papillons dans Lanaudière. Un premier papillon a aussi été piégé au Saguenay–Lac-Saint-Jean.   De façon générale, on constate que les populations de cette race de pyrale sont faibles, mais cela ne garantit pas qu’il y aura absence de ponte sur les plants de maïs, dans un champ donné. Les modèles bioclimatiques basés sur le cumul des degrés-jours de croissance sont utilisés davantage dans cette situation. Mais cela souligne encore plus la nécessité de dépister la présence de jeunes larves et de criblures sur les plants de maïs, afin de bien cibler les traitements et éviter les traitements inutiles. Notons qu’à cette période de l’été, pour certains secteurs, il n’est pas toujours possible de savoir s’il s’agit de la pyrale bivoltine ou univoltine. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées pour les régions suivantes : Basses-Laurentides, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Estrie, Lanaudière, Laval, Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 7, 19 juillet 2019
19 juillet 2019
Pyrale bivoltine (1re génération) : les captures de papillons se poursuivent faiblement. Présence de masses d’œufs, de larves et/ou de dommages dans certains champs. Pyrale univoltine : les captures de papillons se poursuivent très faiblement; une première capture en Capitale-Nationale. Légionnaire d’automne : une première capture en Mauricie, soyez vigilants. Ver de l’épi et ver-gris occidental des haricots : aucune capture lors de la dernière semaine.    PREMIÈRE GÉNÉRATION DE LA PYRALE BIVOLTINE   Les captures de papillons de la première génération de la pyrale bivoltine se sont poursuivies très faiblement au cours de la dernière semaine avec deux captures en Capitale-Nationale. Du dépistage a été effectué dans des champs situés parmi les régions suivantes : Basses-Laurentides, Capitale-Nationale, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches et Montérégie. Des masses d’œufs, des larves et/ou des dommages frais ont été observés à divers degrés, dans certains champs. Pour les municipalités hâtives de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches, les dates émises lors de l’avertissement No 5 sont devancées de quelques jours. À la suite des indications de certains collaborateurs, de jeunes larves ont été observées en date du 11 juillet dernier.   PYRALE UNIVOLTINE   Parmi tout le réseau de piégeage, un papillon a été piégé en Estrie et dans Lanaudière, alors qu’un premier papillon a été capturé dans la région de la Capitale-Nationale, au cours de la dernière semaine.  De façon générale, on constate que les populations de cette race sont faibles, mais cela ne garantit pas qu’il y aura absence de ponte sur les plants de maïs, dans un champ donné. Les modèles bioclimatiques basés sur le cumul des degrés-jours de croissance sont utilisés davantage dans cette situation. Mais cela souligne encore plus la nécessité de dépister la présence de jeunes larves et de criblures sur les plants Lire la suite
Maïs sucré, Avertissement No 6, 12 juillet 2019
12 juillet 2019
Pyrale bivoltine (1re génération) : les captures de papillons se poursuivent faiblement; présence de masses d’œufs ou de larves dans quelques champs. Pyrale univoltine : les captures de papillons se poursuivent très faiblement; dates de dépistage au champ et d'intervention pour plusieurs régions. Ver de l’épi : aucune capture de papillons au cours dans la dernière semaine. Légionnaire d’automne et ver-gris occidental des haricots : aucune capture de papillons jusqu’à maintenant.    1re GÉNÉRATION DE LA PYRALE BIVOLTINE   Les captures de papillons de la 1re génération de la pyrale bivoltine se sont poursuivies au cours de la dernière semaine à quelques sites de piégeage situés dans la Capitale-Nationale, en Estrie, dans Lanaudière et en Montérégie. Du dépistage a été effectué dans plusieurs champs et de petites larves ont été observées (à de faibles niveaux) dans quelques champs de la Montérégie et de Laval. Les recommandations émises précédemment demeurent inchangées. Pour les Basses-Laurentides, Lanaudière, Laval, la Montérégie et les municipalités hâtives du Centre-du-Québec, de l’Estrie, de la Mauricie et de l’Outaouais, consultez l’avertissement N° 5 du 4 juillet 2019.   PYRALE UNIVOLTINE Les captures de papillons de la pyrale univoltine se poursuivent très faiblement, avec une seule capture parmi tout le réseau, en Montérégie vers le 7 juillet. De façon générale, cela indique que les populations de cette race de pyrale sont faibles, mais cela ne garantit pas qu’il y aura absence de ponte sur les plants de maïs dans un champ donné. Les modèles bioclimatiques basés sur le cumul des degrés-jours de croissance sont utilisés davantage dans cette situation, mais cela souligne encore plus la nécessité de dépister la présence de jeunes larves et de criblures sur les plants de maïs pour bien cibler les traitements et éviter ceux qui seraient inutiles. Pour tous les détails sur le ravageur Lire la suite
1 à 10 sur 15

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.