Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
117 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 1, 23 février 2021

Nouveau

23 février 2021
Quelques hyperliens vers des outils disponibles. Plantules et boutures livrées dans un bon état phytosanitaire en général, dans la dernière semaine. Toutefois, présence abondante de thrips sur certaines variétés et présence modérée de tétranyques à deux points et d’Echinothrips sur certains autres arrivages. Début de la production des plantes ornementales de printemps : outils Des bulletins, fiches techniques et outils sont disponibles en ligne pour démarrer la saison sous le signe de la prévention. Le bulletin d’information No 4 du 24 novembre 2020 Trempage des boutures en début de culture présente la méthode, les précautions ainsi que la liste des produits permis pour le trempage de boutures racinées et non enracinées. Les fiches techniques Le dépistage des insectes dans les cultures ornementales en serre et Le dépistage des maladies dans les cultures ornementales en serre présentent les méthodes de dépistage. Chacune comporte une liste des plantes les plus attractives pour les principaux insectes ou les plus sujettes aux principales maladies. Le site Web Démarrage en lutte biologique et intégrée de l’IQDHO (inscription gratuite) est un outil pour la gestion de la lutte biologique et intégrée en productions ornementales. On y retrouve de l’information sur la préparation d’un programme de lutte biologique, les principaux ravageurs en serre et les auxiliaires disponibles pour les contrôler. Dépistez vos arrivages Les ennemis des cultures nommés dans cet avertissement ont été observés dans des arrivages de plantules ornementales. L’objectif est d’attirer l’attention des producteurs lors du dépistage, dès la réception des plateaux.   Dommages de thrips sur verveine Photo : IQDHO Thrips : dépistés en grand nombre dans des arrivages d’Alocasia, de Colocasia, d’Ipomoea batatas et de verveine (Verbena sp.). Si des populations élevées sont observées sur les plateaux de jeunes plants reçus, effectuez le traitement avec des insecticides Lire la suite
03 décembre 2020
Le virus de la mosaïque du tabac (TMV)
24 novembre 2020
Trempage des boutures en début de culture
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 10, 29 septembre 2020
29 septembre 2020
État de la situation des cultures du poinsettia en serre : présence de l’aleurode du tabac en nombre variable selon les entreprises. Période propice à l’apparition de maladies racinaires.   CONTRÔLE DES ALEURODES DU TABAC (Bemisia tabaci) L’aleurode est présent dans les cultures de poinsettias. De façon générale, selon nos observateurs, les populations sont encore bien contrôlées par la lutte intégrée, en lutte conventionnelle, et par la lutte biologique dans les serres visitées. Stratégie face à la résistance aux insecticides Bemisia tabaci de souche Q, généralement présent dans la culture du poinsettia, est résistant à de nombreuses matières actives. En effet, certains pesticides chimiques vont éliminer tous les Bemisia sensibles (souche B), alors que les Bemisia résistants (souche Q) vont survivre et continuer de se reproduire. En fin de saison, il pourrait alors être impossible de les éliminer avant la vente.   En retardant la lutte chimique, par exemple en utilisant la lutte biologique, on laisse la souche B constituer une plus grande proportion de la population. Les aleurodes de cette souche seront plus faciles à éliminer par des traitements chimiques en dernier recours, à la fin de la saison.   Aleurode du tabac sur poinsettia Photo : IQDHO Calcul – Poursuivre la lutte biologique ou traiter Il est possible d’estimer si le contrôle de Bemisia sera efficace jusqu’à la fin de la saison de culture du poinsettia en utilisant une méthode rapide publiée par Sarah Jandricic (MAAAR Ontario) :   Inspecter 15 à 20 plants par table, sur au moins 50 % des tables des serres. Noter la présence ou l’absence d’adultes, de larves ou de pupes de Bemisia en observant le dessous des feuilles, en soulevant les pots au-dessus des yeux. Additionner le nombre de plants infestés (présence de Bemisia), diviser par le nombre total de plants dépistés et multiplier par 100 pour obtenir un pourcentage. À cette période de la production (1er octobre), Lire la suite
25 août 2020
Utilisation de nématodes en lutte intégrée
10 août 2020
Pucerons
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 9, 24 juillet 2020
04 août 2020
État de la situation des cultures de poinsettia en serre. Réception des boutures : irrigation raisonnée en période de chaleur intense et rappels de prévention et de bonnes pratiques.     GESTION DE L’IRRIGATION EN PÉRIODE DE CANICULE Il pourrait être tentant d’irriguer abondamment et à répétition, par temps très chaud et ensoleillé, les jeunes plants fraîchement empotés. Toutefois, il faut éviter de saturer le sol d’eau afin de prévenir les maladies racinaires et la prolifération de sciarides. Optez plutôt pour une brumisation régulière du feuillage qui laissera de l’oxygène dans le terreau, favorisant ainsi le développement des racines.   Aleurode (Bemisia tabaci) sur poinsettia Photo : IQDHO Plateau de boutures de poinsettia Photo : IQDHO OPÉRATIONS PRÉVENTIVES  Planifier la lutte biologique Effectuez un bon dépistage dès la réception. L’aleurode est le ravageur à contrôler en priorité. La résistance de la souche Q de Bemisia tabaci aux pesticides est bien connue. La lutte biologique constitue une stratégie à privilégier pour contourner ce problème. Prévoir l’utilisation de parasitoïdes des aleurodes comme Encarsia formosa et Eretmocerus mundus. D’autres ravageurs sont à surveiller tout au long de la culture. Dans les serres qui sont ventilées par des côtés ouvrants, des bandes collantes jaunes peuvent être installées près de ces entrées d’air afin d’intercepter des insectes comme les thrips et les cicadelles provenant de l’extérieur. Ces bandes collantes peuvent aussi contribuer à baisser la population d’aleurodes. En cours de culture, on dépistera notamment les tétranyques et les thrips afin d’effectuer les introductions de prédateurs requis.   Premiers traitements Il est possible que des pesticides chimiques aient été utilisés par les multiplicateurs et nuisent à la survie des auxiliaires. On peut attendre quelques semaines avant de les introduire, et contrôler les aleurodes par l’emploi d’insecticides à faible toxicité, par exemple Lire la suite
13 juillet 2020
Virus de la tache nécrotique de l’impatiente (insv)
15 juin 2020
Cochenilles farineuses
Cultures ornementales en serre, Avertissement No 8, 12 mai 2020
12 mai 2020
État de la situation des cultures ornementales en serre. Les cultures annuelles ornementales sont dans un bon état phytosanitaire général. Des cas de mildiou ont été rapportés dans l’impatiens et dans le basilic. Apparition de symptômes de toxicité en fer dans le géranium zonal.   Basilic affecté par le mildiou Photo: IQDHO   Mildiou du basilic : Le mildiou du basilic (Peronospora belbahrii) a causé la perte de certains lots de basilic destinés à la vente en pots en centre de jardin. En effet, lorsque la maladie est implantée, les plants sont irrécupérables, même si l'on applique des fongicides.   Il est recommandé de détruire les plants atteints de façon sécuritaire : déposez les plants dans un sac de plastique et le fermer avant de le sortir de la serre et de le mettre aux ordures. Ne pas composter les plants et ne pas récupérer les pots. Symptômes de mildiou du basilic sur la face inférieure de la feuille Photo: IQDHO   Pour prévenir le mildiou, maintenez l’humidité relative sous 85% et espacez les plants afin de favoriser la circulation de l’air. Selon nos collaborateurs, certains biofongicides homologués à cet effet procurent une bonne protection lorsqu’utilisés régulièrement avant l’apparition de la maladie. Ils peuvent être utilisés pour protéger les plants sains environnants. Fiche technique : Mildiou Cultures maraîchères en serre, bulletin d'information No 3, 23 août 2019 : Mildiou sur le basilic en serre   Mildiou sur Impatiens walleriana Photo: IQDHO Mildiou de l’impatiens : Le mildiou de l’impatiens (Plasmopara obducens) a été dépisté sur Impatiens walleriana, dont l’impatiens double, dans quelques entreprises serricoles.   Comme le mildiou de l’impatiens est une maladie systémique, aucun fongicide ne peut guérir l’infection. Il est recommandé de détruire les plants atteints de façon sécuritaire : déposez les plants dans un sac de plastique et fermez celui-ci avant Lire la suite
1 à 10 sur 117
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.