Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
228 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
17 octobre 2019
Le début de la coupe des arbres
17 septembre 2019
Renseignements utiles concernant les exigences phytosanitaires sur l’exportation d'arbres et de couronnes de Noël, de sapins et de pins
Arbres de Noël, Avertissement No 10, 16 juillet 2019
15 juillet 2019
La taille d'été est en cours. Les populations du tétranyque de l’épinette sont faibles pour le moment, mais il faut les surveiller par temps chaud. Les dégâts causés par la rouille des aiguilles sont faibles cette année. Des dommages causés par le Phomopsis plus élevés que la normale. Cet avertissement est le dernier de la saison estivale.   ÉTAT DE LA SITUATION Développement des arbres La taille d'été est en cours dans l'ensemble des régions. Les têtes des arbres qui ne sont pas droites seront taillées plus tard lorsqu’elles se redresseront. Profitez de la taille des arbres pour identifier les secteurs affectés par la cécidomyie du sapin et les maladies foliaires, telles que le rouge et la brûlure des pousses. Les données recueillies seront très utiles pour établir un plan d’intervention pour le printemps 2019. En général, la croissance des arbres a été bonne. Le tableau suivant montre le cumul des précipitations reçues durant les mois de mai et de juin. C’est sans surprise que les précipitations reçues sont encore supérieures à la normale dans la majorité des régions.   Ville et région Précipitations (mm) en mai Précipitations (mm) en juin Frelighsburg (Montérégie-Est) 139 (+42) 101 (+2) Lennoxville (Estrie) 129 (+32) 133 (+27) Inverness (Centre-du-Québec) 118 (+20) 143 (+37) Thetford Mines (Chaudière-Appalaches) 126 (+27) 153 (+41) Trois-Rivières (Mauricie) 100 (+10) 106 (+10) Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent) 72 (-17) 61 (-20) Le chiffre entre parenthèses représente l’écart (+/-) à la moyenne 1981-2010. Ces données ont été compilées à partir du site d'Agrométéo Québec. Tétranyque de l’épinette Le dépistage du tétranyque de l’épinette par les clubs agroenvironnementaux est en cours. Le temps frais et pluvieux n'a pas favorisé le développement de l'acarien en juin. À surveiller, car les températures chaudes favorisent le développement des populations.   Jeunes formes mobiles du tétranyque de l'épinette sur les aiguilles Club agroenvironnemental Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 9, 2 juillet 2019
02 juillet 2019
La taille d'été débute cette semaine dans les régions les plus chaudes. Le dépistage des tétranyques de l’épinette débutera bientôt. Des symptômes de brûlure des pousses sont maintenant visibles en Chaudière-Appalaches. L'éjection des spores de rouge des aiguilles est terminée. Les dégâts causés par la rouille des aiguilles sont visibles, mais récents. Notez que le prochain avertissement sera publié le 16 juillet. Cet avertissement dressera un portrait de la situation du tétranyque de l’épinette, de la rouille et de toutes autres observations pertinentes dans les plantations. ÉTAT DE LA SITUATION   Développement des arbres Les pousses annuelles commencent à se redresser, ce qui est signe que les arbres seront prêts à être taillés. Selon les observateurs, la taille des arbres devrait commencer cette semaine en Montérégie, sur les sites hâtifs de l'Estrie, et la semaine prochaine en Chaudière-Appalaches. La croissance végétative des pousses est très bonne. Si vous allez au champ cette semaine, attention aux coups de chaleur!  Tétranyque de l’épinette Les clubs agroenvironnementaux commenceront bientôt l'évaluation des populations du tétranyque de l’épinette dans les plantations. À ce stade de la saison, les jeunes tétranyques (larves) migrent de l’intérieur des arbres vers l’extrémité des pousses annuelles. Il est donc facile d’observer leur corps rougeâtre sur les jeunes rameaux vert pâle. Les tétranyques (larves et adultes) se nourrissent en détruisant les cellules des aiguilles, ce qui cause l’apparition de zones décolorées (taches beiges). En grand nombre, ces taches peuvent causer des dommages esthétiques à l'arbre. Il faut demeurer vigilant, car les périodes chaudes et sèches favorisent le développement rapide des populations. Il est possible d’observer des tétranyques sur les sapins baumiers, mais on les observe plus particulièrement sur les sapins Fraser en raison de leur plus grande attractivité pour ce ravageur. Notez que les bords de champ qui Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 8, 18 juin 2019
18 juin 2019
La présence des cônes est très élevée et leur enlèvement retarde les autres travaux. Des dommages de brûlure des pousses (Delphinella balsameae) sont maintenant apparents sur les pousses de l'année en Estrie. La période d’éjection des spores du rouge des aiguilles est en cours. L'apparition des nouveaux symptômes sur les aiguilles de 2018, résultats de l'infection du printemps passé, est importante par endroits. La production de spores de balai de sorcière est maintenant commencée en Estrie.   Notez que le prochain avertissement sera publié dans deux semaines, soit le 2 juillet prochain. Cet avertissement dressera un portrait de la situation de la brûlure des pousses, de la rouille et de toutes autres observations pertinentes dans les plantations. ÉTAT DE LA SITUATION Développement des arbres Le stade V des bourgeons du sapin baumier est majoritairement atteint dans tous les sites d’observation. La croissance est bonne. Les travaux au champ sont retardés par endroits en raison de la grande quantité de cônes femelles à enlever des arbres. C'est malheureuseuemet une année record. Pour le moment, il n'existe pas d'autres méthodes que l'enlèvement manuel. Les cônes femelles doivent être retirés, car ils ne tombent pas. Seules les écailles tombent au sol à l'automne, laissant la tige centrale du cône bien fixée à la branche.   Cônes femelles en abondance MAPAQ de l'Estrie Tiges centrales de cônes femelles restant après la chute des écailles MAPAQ de l'Estrie     Le début de la taille sera confirmé dans le prochain avertissement. À titre d’information, selon l’historique des observations des collaborateurs, la taille commencerait à environ 1 000 degrés-jours cumulés en base 2 °C.   La brûlure des pousses (Delphinella balsameae) La période d’éjection des spores du champignon Delphinella balsameae est terminée selon les observations des clubs agroenvironnementaux. Les traitements sont finis pour les régions de l’Estrie Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 7, 12 juin 2019
12 juin 2019
Très peu d’activité reliée à la cécidomyie a été rapportée. La sporulation des balais de sorcière est commencée en Montérégie. Brûlure des pousses : la période d’éjection des spores tire à sa fin dans les plantations près de Sherbrooke. La période d’éjection des spores du rouge des aiguilles (Lirula sp.) est commencée en Estrie. ÉTAT DE LA SITUATION Développement des arbres Des pousses de stade V ont été observées en plus grand nombre dans plusieurs secteurs. Le développement des arbres est encore en retard par rapport à la normale saisonnière. La présence de cônes est très élevée cette saison; l’enlèvement manuel est toujours en cours, le stade propice n'est pas atteint dans les secteurs plus frais. Le fauchage des entre-rangs est commencé. À noter que la vesce jargeau et le gaillet sont à surveiller de près. La longueur des tiges de ces deux mauvaises herbes approche le stade critique de traitement dans certains cas, soit 30 cm de longueur, juste avant qu’elles ne grimpent aux arbres. Attention à la dérive! Les applications en postlevée sont réalisées en jet dirigé, à la base des arbres. Le puceron des pousses du sapin Des dommages légers de pucerons des pousses du sapin sont rapportés dans les arbres non traités. Selon le stade d'avancement des bourgeons, pour les arbres près de la récolte, la pulvérisation d’un insecticide ne produira pas d’effets significatifs sur la sévérité des dommages si les aiguilles sont déjà malformées. De plus, les pucerons produisent une grande quantité de miellat qui les protège des insecticides de contact comme le malathion. À noter que la présence de pucerons dans les jeunes pousses est très attractive pour les prédateurs. Ces derniers pourraient contribuer à diminuer les populations.    Efficacité partielle d’un traitement fait sur une pousse annuelle endommagée par les pucerons Jenny Lehoux (Fertior) Coccinelle prédatrice dans une jeune pousse MAPAQ de l’Estrie La cécidomyie du sapin Les observations des conseillers Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 6, 4 juin 2019
04 juin 2019
Gel printanier sans conséquence sur les arbres en Chaudière-Appalaches et en Estrie. Les dommages de pucerons sont maintenant visibles. Faible activité de ponte de la cécidomyie pour le moment. Surveiller les conditions favorables à la brûlure des pousses. La sporulation des balais de sorcière est imminente en Montérégie.   ÉTAT DE LA SITUATION Développement des arbres La semaine dernière, des températures sous le point de congélation ont été enregistrées dans la Chaudière-Appalaches et les secteurs plus frais de l'Estrie, mais sans conséquence en raison du faible développement des bourgeons des arbres.  Les travaux d’enlèvement des cônes femelles sont ralentis par les températures froides. Selon les collaborateurs, il semble que l'enlèvement des cônes est plus facile lorsqu'on a atteint 400 degrés-jours (base 2 °C).  Conditions climatiques Au mois d'avril, le cumul des degrés-jours (base 2 °C) a été très variable d'une région à l'autre, tandis que le mois de mai a été beaucoup plus frais que la normale sur l'ensemble du territoire. Le tableau suivant montre les différences entre les régions représentées par nos collaborateurs. Le puceron des pousses du sapin Le dépistage des pucerons est terminé. Peu de dommages de pucerons ont été observés par les collaborateurs du réseau. Dans la majorité des cas, les dommages sont apparus à la suite d’une application plus tardive du malathion, soit près du stade II des bourgeons.  Noter qu’à 280 degrés-jours cumulés, les pucerons matures migrent vers les bourgeons ouverts pour s’y loger et produire des pucerons de la deuxième génération. Les jeunes aiguilles en croissance sont sensibles aux dommages des pucerons. Seules les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Chaudière-Appalaches n’ont pas encore dépassé ce stade critique. La cécidomyie du sapin La période d’émergence des cécidomyies du sapin est en cours, mais jusqu'à maintenant, peu d’individus ont été observés dans les régions de Lire la suite
29 mai 2019
La cécidomyie du sapin
Arbres de Noël, Avertissement No 5, 28 mai 2019
28 mai 2019
Les travaux sont ralentis par les pluies abondantes. La présence de cônes mâles et femelles dans plusieurs espèces d'arbres de Noël est très élevée. Le dépistage du puceron est presque terminé. C'est le début de la surveillance de la cécidomyie du sapin. Surveiller de près les conditions climatiques, puisque c'est le début de la période d'infection de la brûlure des pousses.    ÉTAT DE LA SITUATION Développement des arbres Le temps plus chaud de la fin de semaine a permis un développement rapide des bourgeons des arbres. Le tableau des observations régionales montre l'évolution des bourgeons et des degrés-jours chez les collaborateurs du réseau.  Une grande quantité de cônes femelles et mâles a été observée sur les sapins Cook et Fraser de 3 à 6 pieds. Des cônes ont également été vus sur des sapins baumiers et Coréens, mais en quantité moindre. Les cônes femelles doivent être retirés, car leur présence nuit au développement des arbres et à leur qualité esthétique. Le meilleur moment pour les retirer est lorsqu’ils atteignent en moyenne 25 à 40 mm (1 à 1,5 pouce) de hauteur. Leur présence est la conséquence d’un stress vécu par ces arbres l’année précédant leur apparition. Les travaux d’enlèvement des cônes femelles ne sont pas commencés, puisque le bon stade de développement pour effectuer cette opération n'était pas encore atteint.   Grande quantité de cônes mâles sur le sapin Cook Photo : MAPAQ de l’Estrie Cônes femelles sur le sapin Fraser Photo : MAPAQ de l’Estrie     Le puceron des pousses du sapin Le dépistage des pucerons est presque terminé. Aucun dommage de pucerons n'a encore été observé par les collaborateurs du réseau. Ils seront plus apparents au stade IV des bourgeons. En général, la population de pucerons a été élevée cette année.   Dommages de pucerons dans une pousse au stade IV Photo : Jenny Lehoux, Fertior Noter qu’à 280 degrés-jours cumulés, les pucerons matures migrent vers les bourgeons ouverts pour Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 4, 21 mai 2019
21 mai 2019
Le développement des arbres et des mauvaises herbes est lent en raison du temps frais. La pluie abondante retarde les travaux. Début de la fertilisation des arbres. Le dépistage des pucerons se poursuit.    ÉTAT DE LA SITUATION Développement des arbres Le débourrement des bourgeons des arbres est commencé, particulièrement en Montérégie et en l'Estrie. Les pluies fréquentes retardent les travaux au champ. Malgré tout, la plantation est presque terminée et les applications de fertilisants sont prévues ou en cours. Tableau 1 : Cumul des précipitations, depuis le 1er avril, pour les localités représentées par les collaborateurs du réseau Municipalité Cumul des précipitations (mm) Écart à la normale saisonnière (+ ou -) 2016 2017 2018 2019 Frelighsburg (Montérégie) 140,4 (-15,5) 227 (+71) 216 (+63) 221 (+71) Inverness 86,1 (-57,0) 216 (+73) 180 (+39) 205 (+67) Lennoxville 101,2 (-39,4) 160 (+20) 151 (+13) 209 (+73) Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent) 76,8 (-57,7) 169 (+35) 159 (+28) 139 (+11) Saint-Herménégilde 142,9 (-7,6) 216 (+66) 170 (+22) 210 (+64) Saint-Martin (Chaudière-Appalaches) 85,6 (-43,0) 188 (+59) 197 (+71) 236 (+114) Thetford Mines 97,7 (-46,7) 229 (+85) 191 (+49) 223 (+84) Trois-Rivières 95,1 (-41,6) 259 (+122) 174 (+40) 193 (+63) La croissance des mauvaises herbes est lente. Il est encore temps d’appliquer l’herbicide de postlevée (glyphosate) contre le chiendent, s'il est entre les stades 3 à 5 feuilles. Attention à la dérive! Les applications de postlevée sont réalisées en jet dirigé, à la base des arbres. Le puceron des pousses du sapin Le dépistage des pucerons est presque terminé. Dans les plantations où le seuil d’intervention était atteint, les traitements sont terminés ou en cours, selon la hâtivité du site. L'éclosion des oeufs de pucerons est terminée dans toutes les régions du Québec. Au-delà de 280 degrés-jours cumulés, les pucerons matures migrent vers les bourgeons ouverts pour s’y loger et produisent des pucerons de la deuxième Lire la suite
1 à 10 sur 228

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.