Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
246 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Nouveau

21 octobre 2020
Exigences phytosanitaires sur l'exportation d'arbres et de couronnes de Noël

Nouveau

21 octobre 2020
La récolte des arbres de Noël
Arbres de Noël, Avertissement No 10, 14 juillet 2020
14 juillet 2020
Taille d'été en cours. Populations du tétranyque de l’épinette plus élevées que la normale par endroits; à surveiller par temps chaud et sec. Très faibles dégâts par la rouille des aiguilles cette année. Dommages de Phomopsis présents dans plusieurs régions. Dernier avertissement de la saison estivale.   ÉTAT DE LA SITUATION Développement des arbres La taille d'été est en cours dans plusieurs régions. Elle a été retardée à certains endroits, car les pousses annuelles n'étaient pas toutes redressées et droites, prêtes à être taillées. Les têtes des arbres qui ne sont pas droites seront taillées plus tard lorsqu’elles se redresseront. Pour en apprendre plus sur la taille, vous pouvez consulter la fiche suivante. Profitez de la taille des arbres pour identifier les secteurs affectés par la cécidomyie du sapin et les maladies foliaires, telles que le rouge et la brûlure des pousses. Les données recueillies seront très utiles pour établir un plan d’intervention pour le printemps 2021. Le tableau suivant montre le cumul des précipitations reçues durant les mois de mai et de juin. C’est sans surprise qu'elles sont nettement sous la normale dans la majorité des régions.   Ville et région Précipitations (mm) en mai Précipitations (mm) en juin Frelighsburg (Montérégie-Est) 65 (-32) 45 (-54) Lennoxville (Estrie) 75 (-22) 45 (-61) Inverness (Centre-du-Québec) 49 (-49) 65 (-41) Saint-Éphrem-de-Beauce (Chaudière-Appalaches) 66 (-28) 73 (-38) Trois-Rivières (Mauricie) 36 (-55) 43 (-54) Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent) 66 (-23) 21 (-60) Le chiffre entre parenthèses représente l’écart (+/-) à la moyenne 1981-2010. Ces données ont été compilées à partir du site d'Agrométéo Québec.   Tétranyque de l’épinette Le dépistage du tétranyque de l’épinette par les clubs agroenvironnementaux est en cours. Le temps chaud et sec des dernières semaines a favorisé le développement de l'acarien en juin. À ce moment-ci, les formes mobiles (larves et adultes) migrent sur les pousses Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 9, 30 juin 2020
30 juin 2020
Dommages importants causés par la sécheresse, observés sur des sols légers, en particulier. La taille d'été débutera à la fin de la semaine en Montérégie, et la semaine prochaine en Estrie. Le dépistage des tétranyques de l’épinette débutera bientôt. Fin de l'éjection des spores de rouge des aiguilles bientôt confirmée. Dégâts visibles, mais récents causés par la rouille des aiguilles.   À NOTER Le prochain avertissement sera publié le 14 juillet. Il brossera un portrait de la situation du tétranyque de l’épinette, de la rouille et de toute autre observation pertinente sur les plantations. ÉTAT DE LA SITUATION   Développement des arbres À la suite de la première canicule, de la mortalité avait été rapportée dans les implantations 2020, et la 2e vague de chaleur a malheureusement aggravé la situation sur plusieurs sites, particulièrement en sols sableux. Les pousses annuelles commencent à se redresser; il s'agit là du signe que les arbres seront prêts à être taillés. Selon les observateurs, la taille des arbres devrait débuter vers la fin de la semaine, en Montérégie, et au début de la semaine prochaine, en Estrie. La croissance végétative des pousses a été ralentie par les conditions sèches. Selon l’historique des observations des collaborateurs, la taille débuterait à environ 1 000 degrés-jours cumulés en base 2 °C. Le tétranyque de l’épinette Les clubs agroenvironnementaux commenceront bientôt l'évaluation des populations du tétranyque de l’épinette dans les plantations. À ce stade de la saison, les jeunes tétranyques (larves) migrent de l’intérieur des arbres vers l’extrémité des pousses annuelles. Il faut demeurer vigilant, car les périodes chaudes et sèches favorisent le développement rapide des populations. Il est possible d’observer des tétranyques sur les sapins baumiers, mais on les voit plus particulièrement sur les sapins Fraser, en raison de leur plus grande attractivité pour ce ravageur.   Jeunes formes Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 8, 23 juin 2020
23 juin 2020
Notez que cet avertissement fait état seulement des observations du projet sur la tordeuse des bourgeons de l'épinette. La progression des dommages de la tordeuse des bourgeons de l'épinette est terminée dans les plantations sous surveillance situées près de Québec. De plus, dans ce secteur, les captures d'adultes de la tordeuse ont commencé.   ÉTAT DE LA SITUATION La tordeuse des bourgeons de l'épinette Selon les récentes observations réalisées dans les plantations situées près de Québec, dans le cadre du projet sur la tordeuse dans les arbres de Noël, les chenilles de la tordeuse des bourgeons de l'épinette ont rapidement atteint la forme de cocon (chrysalide). C'est pourquoi les dommages sur les aiguilles et les pousses annuelles ne progressent plus dans ce secteur.    Chrysalide de tordeuse des bourgeons de l'épinette (23 juin 2020) Christian Lacroix (MAPAQ) Notez que les captures d'adultes de la tordeuse ont débuté cette semaine dans les pièges installés dans ces mêmes plantations. Bien que les adultes soient inoffensifs pour les arbres, l'évaluation du niveau de leur population dans les plantations nous permettra d'identifier les zones à surveiller le printemps prochain. Pour plus d'information sur le cycle de vie de cette tordeuse, vous pouvez consulter le site Web suivant.        Tordeuses des bourgeons de l'épinette dans un piège à phéromone (23 juin 2020) Christian Lacroix (MAPAQ)   En raison de la crise de la COVID-19, le Québec pourrait faire face à une perturbation de son approvisionnement d’équipements de protection individuelle (EPI) au cours de l’été 2020, laquelle perturbation pourrait mener à une pénurie. En toute circonstance, le respect des étiquettes des pesticides et le port d’EPI approprié sont obligatoires (article 36 du Code de gestion des pesticides). La meilleure protection contre l’exposition aux pesticides est de porter un équipement de protection individuelle. Si vous n’êtes Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 7, 16 juin 2020
16 juin 2020
Des chenilles de la tordeuse des bourgeons de l'épinette ont été observées à un stade avancé, près de la formation des cocons. Des dommages de brûlure des pousses (Delphinella balsameae) sont maintenant apparents sur les pousses de l'année, en Estrie. La période d’éjection des spores du rouge des aiguilles est en cours. Les nouveaux symptômes de rouge sur les aiguilles de 2019, résultat de l'infection du printemps passé, sont maintenant apparents. La production de spores de balai de sorcière est maintenant commencée en Estrie.   Notez que le prochain avertissement sera publié dans deux semaines, soit le 30 juin prochain. Cet avertissement brossera un portrait de la situation de la brûlure des pousses, de la rouille et de toutes autres observations pertinentes dans les plantations.   En raison de la crise de la COVID-19, le Québec pourrait faire face à une perturbation de son approvisionnement d’équipements de protection individuelle (EPI) au cours de l’été 2020, laquelle perturbation pourrait mener à une pénurie. En toute circonstance, le respect des étiquettes des pesticides et le port d’EPI approprié sont obligatoires (article 36 du Code de gestion des pesticides). La meilleure protection contre l’exposition aux pesticides est de porter un équipement de protection individuelle. Si vous n’êtes pas en mesure de vous procurer un EPI : Ne pas appliquer de pesticides sans les EPI appropriés. Assurez-vous de porter les protections prescrites sur l’étiquette. Si possible, retardez les applications jusqu’à l’obtention des bons EPI. SAgE pesticides) pour connaître les IRS des produits) ou pensez aux solutions de rechange. Utilisez, s’il y a lieu, des pesticides qui pourraient être appliqués avec des EPI actuellement disponibles ou réutilisables, comme des gants lavables et réutilisables. Advenant un manque dans l’approvisionnement des EPI, veuillez contacter votre fédération régionale de l’UPA pour les informer de la situation. Des démarches sont en Lire la suite
15 juin 2020
Pesticides homologués pour les arbres de Noël cultivés en pépinière en 2020
Arbres de Noël, Avertissement No 6, 9 juin 2020
09 juin 2020
La sécheresse du mois de mai a affecté la reprise des jeunes arbres de certaines plantations. La période de ponte des cécidomyies est terminée dans le Centre-du-Québec, en Estrie et en Chaudière-Appalaches. La tordeuse des bourgeons de l'épinette grandit vite. La sporulation des balais de sorcière est commencée en Montérégie. Brûlure des pousses : les nouvelles aiguilles et les pousses annuelles ne montrent pas encore de symptômes de brûlure. La période d’éjection des spores du rouge des aiguilles (Lirula sp.) est commencée en Estrie.   ÉTAT DE LA SITUATION Développement des arbres Le cumul des degrés-jours depuis le 1er avril est encore en retard par rapport à la normale saisonnière, ce qui représente 3 à 5 jours de retard selon les stations. La présence de cônes femelles est beaucoup moins élevée qu'en 2019, qui marquait une année historique. Leur enlèvement est en cours dans les plantations, sur les sapins Cook et Fraser surtout. Le fauchage des entre-rangs est commencé. Certains collaborateurs notent une mortalité supérieure à la normale dans de nouvelles plantations 2020, probablement en raison du manque de précipitation durant le mois de mai.   Le puceron des pousses du sapin Des dommages légers de pucerons des pousses du sapin sont rapportés dans les arbres non traités. Selon le stade d'avancement des bourgeons, pour les arbres près de la récolte, la pulvérisation d’un insecticide ne produira pas d’effets significatifs sur la sévérité des dommages si les aiguilles sont déjà malformées. De plus, les pucerons produisent une grande quantité de miellat qui les protège des insecticides de contact comme le malathion. À noter que la présence de pucerons dans les jeunes pousses est très attractive pour les prédateurs. Ces derniers pourraient contribuer à diminuer les populations.    Efficacité partielle d’un traitement fait sur une pousse annuelle endommagée par les pucerons Photo : Jenny Lehoux (Fertior) Coccinelle prédatrice Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 5, 2 juin 2020
02 juin 2020
Un gel printanier a causé des dommages variables, parfois importants. Dommages de pucerons visibles. Traitements faits ou en cours contre des larves de cécidomyies. Surveillez l'activité des tordeuses sur les jeunes pousses. Période critique de sensibilité à la brûlure des pousses maintenant terminée dans le Centre-du-Québec, l'Estrie et la région de Chaudière-Appalaches. Maturation du champignon du rouge des aiguilles sous surveillance. Sporulation des balais de sorcière imminente en Montérégie.   ÉTAT DE LA SITUATION Développement des arbres Dans les nuits du 31 mai au 1er juin et du 1er au 2 juin, les collaborateurs du réseau ont rapporté qu'un gel printanier a causé des dommages variables, parfois importants sur des pousses de stade 3 et plus dans des plantations du Centre-du-Québec, de l'Estrie et de la région de Chaudière-Appalaches.    Pousse de stade V affectée par le gel printanier Photo : Jacinthe Drouin (Fertior) Le tableau des observations régionales montre l'évolution des bourgeons et des degrés-jours chez les collaborateurs du réseau.    Des cônes femelles et mâles ont été observés sur des sapins Cook et, parfois en grand nombre, sur des Fraser de plus de 8 pieds. Les cônes femelles doivent être retirés, car leur présence nuit au développement des arbres et à leur qualité esthétique. Le meilleur moment pour les retirer est lorsqu’ils atteignent en moyenne 25 à 40 mm (1 à 1,5 pouce) de hauteur. Leur présence est la conséquence d’un stress vécu par ces arbres l’année précédant leur apparition.    Cônes femelles sur un sapin Fraser Photo : MAPAQ - Bureau régional de l'Estrie Grande quantité de cônes mâles Photo : MAPAQ - Bureau régional de l'Estrie Le puceron des pousses du sapin Le dépistage des pucerons est terminé. Les dommages de pucerons sont maintenant visibles sur des pousses de stade IV et V.  Un traitement réalisé après l'apparition des dommages est très peu efficace, car Lire la suite
Arbres de Noël, Avertissement No 4, 26 mai 2020
26 mai 2020
Développement des arbres accéléré par la chaleur. Émergence des mauvaises herbes ralentie par le temps sec. Dépistage des pucerons terminé. Cécidomyies sous surveillance. Feuillage des arbres sensibles à la brûlure des pousses à protéger en cas de pluie. Il est encore temps de retirer les balais de sorcière.    ÉTAT DE LA SITUATION Développement des arbres Le temps plus chaud a permis un développement rapide des bourgeons des arbres. La plantation est presque terminée et les applications de fertilisants sont toujours en cours. L'absence de précipitation ralentit l'émergence des mauvaises herbes et nuit à l'efficacité des herbicides de prélevée qui sont activés par la pluie. Si un herbicide de postlevée est nécessaire, surveillez la hauteur des mauvaises herbes problématiques dans vos plantations, car dans certains secteurs le chiendent dépasse le stade sensible, entre 3 et 5 feuilles. Pour le gaillet mollugine, il a été vu au stade critique de 30 cm. Attention à la dérive! Les applications de postlevée sont réalisées en jet dirigé, à la base des arbres. Consultez votre conseiller. Le puceron des pousses du sapin Le dépistage des pucerons est terminé en Montérégie, au Centre-du-Québec, en Estrie et en Chaudière-Appalaches. Dans les plantations où le seuil d’intervention était atteint, les traitements sont presque terminés ou en cours, selon la hâtivité du site. L'éclosion des œufs de pucerons est terminée dans toutes les régions du Québec. Au-delà de 280 degrés-jours cumulés, les pucerons matures migrent vers les bourgeons ouverts pour s’y loger et produisent des pucerons de deuxième génération. Ce cumul de degrés-jours n'est pas dépassé, sauf en Montérégie; voir le tableau des observations régionales. Comme le temps chaud accélère le développement des bourgeons et des pucerons, il est grand temps d’intervenir si le seuil d’intervention est atteint. Attention aux applications par temps chaud et humide (>28 °C), particulièrement avec Lire la suite
1 à 10 sur 246
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.