Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
15 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)
Pépinières ornementales, Avertissement No 15, 26 octobre 2020

Nouveau

26 octobre 2020
Il est temps de prévoir la mise en place des protections hivernales sur les végétaux de pépinière.   L’arrivée des premiers gels annonce le temps des préparatifs pour l’installation des protections hivernales en pépinière. Les méthodes doivent être adaptées aux types de végétaux à hiverner : vivaces, arbustes ou arbres, ainsi qu’au format des pots. Il est possible de protéger les plants à l’aide de couvertures isolantes, dans des tunnels ou des entrepôts.   Végétaux en contenants recouverts de toiles de protection hivernale Photo : IQDHO Arbustes en pots couchés avant l'installation des toiles de protection hivernale Photo : IQDHO La fiche technique Protection des cultures pour l’hiver décrit les bonnes pratiques de chaque méthode visant à optimiser la réussite de l’hivernage. On y indique comment bien disposer les plants afin de limiter la perte de chaleur, et certaines précautions à prendre avant l’hivernage, par exemple l’irrigation des pots pour favoriser la survie des plants. Fiche technique Protection des cultures pour l’hiver    Cet avertissement a été rédigé par Marie-Édith Tousignant, agr. et Nicolas Authier, agr. Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Pépinières ornementales ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.   Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 14, 14 septembre 2020
14 septembre 2020
Nouvel insecte ravageur au Québec, signalé pour la première fois en Amérique du Nord : La tenthrède en zigzag de l’orme (Aproceros leucopoda).   La tenthrède en zigzag de l’orme a été signalée à Sainte-Martine, au Québec, en juillet 2020. Cet insecte ravageur est spécifique à l’orme (Ulmus sp.) et s'attaque au feuillage. Les dommages aux feuilles débutent par des canaux en zigzag caractéristiques. La défoliation peut être importante et occasionner le dépérissement de la cime. Pour en connaître davantage sur cet insecte, sa biologie et ses dommages, vous pouvez consulter le feuillet de renseignements de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) : Aproceros leucopodaTakeuchi (Tenthrède en zigzag de l’orme).   Larve de tenthrède en zigzag de l'orme et dommages Photo : ACIA L’ACIA souhaite sensibiliser le public au risque de déplacer le matériel d’orme infesté. Pour aider l’ACIA à déterminer l’étendue de la distribution de la tenthrède en zigzag de l’orme, le public est invité à soumettre tout échantillon suspect à son bureau local de l’ACIA.   Cet avertissement a été rédigé par Marie-Édith Tousignant, agr. Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Pépinières ornementales ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.   Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 13, 27 août 2020
27 août 2020
Rongeurs : prévenir les dommages avant l’arrivée de l’hiver. Dommages de campagnols (Microtus sp.) Le campagnol Source : IQDHO Les rongeurs, surtout les campagnols, peuvent se nourrir de certains arbustes et arbres conifères, comme le thuya (cèdre) et des racines de certaines vivaces en automne et en hiver. En tout temps, il est possible limiter la présence des rongeurs en éliminant les abris potentiels (mauvaises herbes, tas de pierres ou de détritus) et en favorisant les ennemis naturels de ces rongeurs, comme les oiseaux de proie.   Chez les producteurs où des dommages ont été observés sur les végétaux hivernés au printemps dernier, la lutte aux rongeurs peut débuter dès la fin du mois d’août. Des appâts peuvent être placés pour diminuer les populations qui pourraient se nourrir des plants de pépinière cet hiver. Lors de l'usage de rodenticides, il est important de respecter le mode d’emploi des étiquettes, puisque ces produits sont très dangereux pour la santé et que des précautions doivent être employées pour éviter l'intoxication d'espèces animales non ciblées. À l’automne, avant l’installation des couvertures hivernales, il est recommandé de placer, sur le site, des appâts homologués, et ce, de façon sécuritaire. Consultez la fiche ci-dessous pour lutter contre les rongeurs de façon responsable. Fiche technique Les rongeurs en pépinière    Cet avertissement a été rédigé par Marie-Édith Tousignant, agr. et Nicolas Authier, agr. (IQDHO). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Pépinières ornementales ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.   Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 12, 4 août 2020
04 août 2020
Populations très élevées de cicadelles de la pomme de terre. Autres ravageurs observés cette semaine : scarabée japonais, tétranyque à deux points, altise à tête rouge. Cicadelle de la pomme de terre (Empoasca fabae) La cicadelle de la pomme de terre est dépistée en nombre plus élevé que d’habitude, cette année. Généralement, en pépinière, on aperçoit ses dommages sur les érables (Acer spp.), les chênes (Quercus spp.) et les végétaux du genre Malus, comme les pommiers. Nos collaborateurs nous ont rapporté avoir observé des dommages sévères dans une plus grande diversité de plantes vivaces et ligneuses, cette saison.   Pour faciliter l'identification en pépinière, les images suivantes montrent les dommages de la cicadelle de la pomme de terre sur divers végétaux. Les dommages peuvent facilement être confondus avec d’autres problèmes de croissance. Vous pouvez consulter l’avertissement No 10 du 6 juillet dernier, où l'on rapportait la présence de ce ravageur.   Dommage de la cicadelle de la pomme de terre sur Astilbe sp. Photo : IQDHO Dommages de la cicadelle de la pomme de terre sur Maackia amurensis Photo : IQDHO   Dommages de la cicadelle de la pomme de terre sur Acer x freemanii Photo : IQDHO Dommages de la cicadelle de la pomme de terre sur Acer rubrum Photo : IQDHO   Dommages de la cicadelle de la pomme de terre sur Malus x prunifolia 'Rinki' Photo : IQDHO   Dommages de la cicadelle de la pomme de terre sur Gleditsia triacanthos Photo : IQDHO Fiche technique Cicadelle de la pomme de terre Tableau - Insecticides homologués contre la cicadelle de la pomme de terre Autres observations cette semaine Les scarabées japonais sont toujours présents et causent des dommages importants dans les arbres, comme le tilleul (Tilia sp.). Les feuilles peuvent être complètement squelettisées. Des produits à faible risque pour la santé et l’environnement sont disponibles pour lutter contre ce ravageur. Le scarabée japonais était l’un Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 11, 21 juillet 2020
21 juillet 2020
État de la situation des cultures ornementales en pépinière : augmentation des populations de tétranyques à deux points et de thrips dans les pépinières. Tétranyque à deux points (Tetranychus urticae) Tétranyque à deux points Photo : IQDHO Nos collaborateurs nous rapportent une augmentation des populations de tétranyques à deux points dans des arbustes et diverses plantes vivaces cultivées en pépinière, dans plusieurs régions du Québec. Parmi les espèces affectées, on note Sambucus sp. (sureau) et Hemerocallis sp. (hémérocalle). Les températures élevées des dernières semaines ont favorisé leur multiplication. Ces acariens apparaissent souvent par foyers dans les cultures. Pour les dépister, on peut observer le revers des feuilles où ils se logent. Les végétaux atteints prennent une coloration jaune et perdent de la vigueur. Avant d’effectuer un traitement, vérifier la nécessité d’intervenir et la présence de prédateurs naturels des tétranyques tels les acariens Neoseiulus fallacis et N. andersoni. Les acaricides homologués contre le tétranyque à deux points sont nocifs pour les acariens prédateurs. Fiche technique Tétranyques Tableau - Acaricides homologués   Thrips (différentes espèces) Dommages de thrips sur hémérocalle Photo : IQDHO Les thrips ont aussi profité de la chaleur pour se multiplier et endommager les cultures de plantes vivaces, notamment Hemerocallis sp. (hémérocalle). Ces petits insectes de 1 à 2 mm, allongés et bruns, laissent des stries argentées et déforment le feuillage, ce qui réduit la valeur esthétique des végétaux. De plus, ils sont vecteurs de certains virus des plantes ornementales. Des traitements phytosanitaires peuvent être requis pour limiter les dommages esthétiques ou le risque de transmission de virus. Les thrips sont résistants à plusieurs insecticides de synthèse. Dans la stratégie de lutte, il est important de prévoir une rotation des groupes de résistance des produits utilisés. Privilégiez les insecticides à faible Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 10, 6 juillet 2020
06 juillet 2020
État de la situation des cultures ornementales en pépinière. Arrivée de la cicadelle de la pomme de terre dans les pépinières. Apparition de scarabées japonais adultes en Montérégie. Éclosion des œufs de la lécanie de Fletcher. Cicadelle de la pomme de terre (Empoasca fabae) Dommages de cicadelle de la pomme de terre sur Acer ginnala. Photo : IQDHO Les premières cicadelles de la pomme de terre ont été rapportées en Montérégie, la semaine dernière, sur des végétaux sensibles, notamment le micocoulier et l’érable rouge. Cet insecte vert de 3 à 4 mm (adulte) hiverne aux États-Unis et migre dans nos régions chaque année. Ces cicadelles causent des dommages particulièrement importants dans les plantes ligneuses, comme les érables (Acer spp.), en injectant une toxine à la pousse terminale. La longueur des entre-nœuds est réduite, et les feuilles terminales noircissent.   Il est possible de dépister les cicadelles de la pomme de terre à l’aide de pièges collants jaunes installés à la hauteur du feuillage. On peut aussi les voir au revers des feuilles, en retournant délicatement celles-ci. Si l’insecte est dépisté, des traitements insecticides peuvent être appliqués pour prévenir l’apparition de dommages. Consultez votre agronome-conseiller pour vérifier si cela est nécessaire. Privilégiez l’emploi de produits à faible impact sur la santé et l’environnement. Fiche technique Cicadelle de la pomme de terre Tableau - Insecticides homologués   Scarabées japonais (Popillia japonica) Scarabées japonais adultes sur Cuphea sp. Photo : IQDHO Les premiers scarabées japonais adultes ont été dépistés, cette semaine, dans des pépinières de la Montérégie. Ces coléoptères cuivrés au thorax vert métallique mesurent entre 10 et 13 mm de long. Au stade adulte, ils se nourrissent du feuillage et des fleurs de nombreux végétaux ligneux tels que le tilleul, les rosiers et la vigne, ou encore de plantes herbacées.   Les scarabées japonais Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 9, 30 juin 2020
30 juin 2020
État de la situation des cultures ornementales en pépinière. Présence de mineuses du thuya adultes. Apparition de l’altise à tête rouge en Montérégie. Autres émergences à surveiller cette semaine. Mineuse du thuya (Argyresthia sp. – différentes espèces) Mineuse du thuya adulte Photo: IQDHO Des populations d’adultes (papillons) de mineuses du thuya ont été rapportées dans des cédrières de plusieurs régions du Québec. Dans les régions de Montréal, de Laval et de la Montérégie, une intervention pourrait être réalisée cette semaine, si le dépistage le justifie. Ces papillons de nuit sont de couleur crème avec des taches noires, brunes ou beiges, et mesurent de 1 à 5 mm. On les reconnaît à leur vol malhabile; ils se déplacent de haut en bas, comme une vague.  Ces adultes pondent sur les feuilles; les larves qui vont en éclore y creuseront des galeries. Les ramilles jaunissent et peuvent tomber. La majorité des infestations ne causent pas de dommages importants, mais des infestations répétées peuvent faire dépérir un arbre. Si l’infestation est sévère, cherchez à atteindre les papillons à l’aide d’un insecticide de contact, à la fin de juin ou au début de juillet. En août et en septembre, on peut contrôler les jeunes larves avec des produits systémiques. Privilégiez l’emploi de produits à faible impact sur la santé et l’environnement. Fiche technique Mineuses du thuya Tableau - Insecticides homologués   Altise à tête rouge (Systena frontalis) Altise à tête rouge et dommages sur Weigela Photo: IQDHO Les premières altises à tête rouge adultes ont été dépistées, cette semaine, dans des pépinières de la Montérégie. Ces coléoptères mesurent entre 4 et 6 mm de long et sont foncés avec la tête rougeâtre. Un grand nombre de végétaux peuvent être affectés, dont Weigela spp., Hydrangea spp., Cornus spp. et Physocarpus spp.   Ces insectes font des trous arrondis caractéristiques dans le feuillage, ce qui rend les végétaux inesthétiques. Lors du dépistage, Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 8, 22 juin 2020
22 juin 2020
État de la situation des cultures ornementales en pépinière : apparition de la chrysomèle versicolore du saule en pépinière. Augmentation des populations de pucerons dans plusieurs végétaux de pépinières partout au Québec. Apparition de la tache septorienne sur rudbeckies. Chrysomèle versicolore du saule (Plagiodera versicolora) Larve de chrysomèle versicolore sur Salix sp. Photo : IQDHO Des dommages occasionnés par les larves de la chrysomèle versicolore du saule ont été rapportés par nos collaborateurs, notamment dans les régions de la Montérégie et de l'Outaouais. Le saule est particulièrement affecté. Les larves grugent la face inférieure des feuilles entre les nervures. Les feuilles deviennent squelettiques et tombent. Elles sont actives de la fin juin jusqu’au début d’août. Les traitements phytosanitaires homologués visent le stade larvaire de la chrysomèle. Privilégiez l’emploi de produits à faible impact sur la santé et l’environnement.   Fiche technique Chrysomèle versicolore du saule Tableau Insecticides homologués   Pucerons (diverses espèces) Miellat sur Acer rubrum Photo : IQDHO Déjà présentes depuis le début de juin, les populations de pucerons sont en augmentation importante dans plusieurs régions du Québec. La chaleur des derniers jours a favorisé leur multiplication. Parmi les végétaux affectés, on compte des tilleuls (Tilia spp.), des érables (Acer spp.), des chênes (Quercus spp.) et des cerisiers (Prunus spp.). Même lorsqu’ils sont présents en faible nombre, les pucerons peuvent produire une importante quantité de miellat collant. Ce miellat favorise le développement de la fumagine, un champignon, et ruine l’apparence du feuillage.   Rappelons que les traitements phytosanitaires sont rarement nécessaires en champ, puisque les dommages ne sont qu’esthétiques en général. Vérifier la présence de prédateurs indigènes tels que les coccinelles, les chrysopes et les cécidomyies prédatrices Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 7, 16 juin 2020
16 juin 2020
État de la situation des cultures ornementales en pépinière : présence de la punaise terne dans les pépinières de cèdres et présence de phytoptes sur tilleuls et érables.   En raison de la crise de la COVID-19, le Québec pourrait faire face à une perturbation de son approvisionnement d’équipements de protection individuelle (EPI) au cours de l’été 2020, laquelle perturbation pourrait mener à une pénurie. En toute circonstance, le respect des étiquettes des pesticides et le port d’EPI approprié sont obligatoires (article 36 du Code de gestion des pesticides). La meilleure protection contre l’exposition aux pesticides est de porter un équipement de protection individuelle. Si vous n’êtes pas en mesure de vous procurer un EPI : Ne pas appliquer de pesticides sans les EPI appropriés. Assurez-vous de porter les protections prescrites sur l’étiquette. Si possible, retardez les applications jusqu’à l’obtention des bons EPI. Utilisez des produits à moindre risque pour la santé (consultez SAgE pesticides) pour connaître les IRS des produits) ou pensez aux solutions de rechange. Utilisez, s’il y a lieu, des pesticides qui pourraient être appliqués avec des EPI actuellement disponibles ou réutilisables, comme des gants lavables et réutilisables. Advenant un manque dans l’approvisionnement des EPI, veuillez contacter votre fédération régionale de l’UPA pour les informer de la situation. Des démarches sont en cours pour assurer la disponibilité des équipements.   Punaise terne (Lygus lineolaris) Dommages de punaise terne sur Thuja occidentalis Photo: IQDHO Des populations importantes de punaises ternes au stade larvaire ont été dépistées dans la production de cèdres (Thuja occidentalis), notamment dans les régions de la Montérégie, de la Mauricie, de Lanaudière et de Laval. Parmi les dommages de la punaise terne sur le cèdre, on observe une déformation des bourgeons et de nouvelles pousses, ainsi que la nécrose et la perte des bourgeons terminaux. De Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 6, 9 juin 2020
09 juin 2020
État de la situation des cultures ornementales en pépinière : apparition de blanc dans des plantes ligneuses et dommages de la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Blanc (divers microorganismes) Blanc sur Amelanchier canadensis Photo : IQDHO Le blanc a été dépisté sur des végétaux ligneux tels que Physocarpus et Amelanchier dans la région de la Montérégie. On voit apparaître un duvet blanc sur la face supérieure des feuilles. Les fortes infections peuvent faire chuter les feuilles. La maladie est plus difficile à contrôler lorsqu’elle est bien implantée. En prévention, évitez de mouiller le feuillage lors des irrigations. Assurez-vous également qu'il y a un bon espacement entre les plants pour favoriser la circulation de l’air. Avant l’apparition des symptômes, traitez avec des biofongicides les plantes sensibles au blanc comme les érables, les aubépines, les caraganiers, les fusains, les hydrangées, les chèvrefeuilles, les pommiers, les physocarpes, les pruniers et cerisiers, les chênes, les rosiers, les spirées, les lilas, les vignes et de nombreuses plantes vivaces. Traitez les plantes avec des fongicides curatifs dès l’apparition des premiers symptômes.   Fiche technique Blanc Fongicides homologués Tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana) Dommages de la tordeuse des bourgeons de l'épinette sur Picea abies Photo : IQDHO Des dommages de la tordeuse des bourgeons de l’épinette ont été observés sur des épinettes cultivées en pépinières forestières et dans des haies brise-vent, dans la région du Saguenay Lac-Saint-Jean. Nos collaborateurs recommandent de surveiller aussi la tordeuse dans les régions où elle a été détectée ces dernières années, soit la Beauce et l’Estrie, particulièrement dans les productions d’épinettes en pépinière. Les larves dévorent les jeunes pousses des épinettes et des sapins baumiers. C’est à la fin du mois de juin qu’elles sont le plus destructrices. Certaines formulations de Bacillus thuringiensis Lire la suite
1 à 10 sur 15
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.