Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
37 documents correspondants à votre recherche et/ou filtre(s) sélectionné(s)

Fiers de diffuser leur expertise

Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)
Pommier, Avertissement No 9, 3 juin 2020

Nouveau

03 juin 2020
Développement des pommiers. Maladies, insectes et acariens. Observations et prévisions du réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (F. Pelletier et G. Chouinard) Pour le cultivar McIntosh, le stade nouaison est atteint dans la majorité des sites pour les régions du sud-ouest de Montréal, de la Montérégie et de Missisquoi.  En date du 2 juin, les fruits ont un diamètre moyen de 7-9 mm (cv McIntosh). Ce stade est également atteint dans certains sites plus chauds dans la région des Laurentides. En Estrie, les pommiers sont encore au stade calice, mais tout près du stade nouaison pour les sites les plus hâtifs. Dans la région de Québec, le stade calice a été atteint le 2 juin. La floraison a été de courte durée dans plusieurs régions, mais selon les rapports des collaborateurs du Réseau, la nouaison semble bonne pour la majorité des sites.   PREMIÈRES TACHES DE TAVELURE (V. Philion) Les premières taches de tavelure ont été rapportées dans un verger du sud du Québec. La position des feuilles affectées et donc la date de l’infection ne sont pas connues, mais les taches liées à l’infection du 15-18 mai sont en principe visibles depuis quelques jours. Dans les vergers où des taches sont visibles, les infections « secondaires » (propagation par les conidies) prennent le dessus sur les infections primaires, et la stratégie d’intervention doit être adaptée. Dans les vergers dépistés où l'on ne trouve pas de taches, le modèle RIMpro continue d’être applicable. La réserve d’ascospores diminue graduellement, mais ne sera pas épuisée avant la mi-juin. Les éjections attendues avec les averses en cours et prévues d’ici au 6 juin mènent à des infections importantes (RIM > 300). Méfiez-vous des averses ponctuelles. Chacune des pluies ne suffit pas à causer une infection, mais leur cumul est certainement favorable à la tavelure. Les spores éjectées peuvent survivre plusieurs heures, et chaque pluie subséquente permet l’infection d’une Lire la suite
Pommier, Avertissement No 8, 27 mai 2020

Nouveau

26 mai 2020
Développement des pommiers. Maladies, insectes et acariens. Éclaircissage et autres opérations suivant la floraison. Observations et prévisions du réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (F. Pelletier et G. Chouinard) Le stade pleine floraison (cv McIntosh) a été atteint au cours des derniers jours, dans l’ensemble des régions pomicoles à l’exception de celle de Québec. Dans cette dernière, les premières fleurs ouvertes sont observées et la pleine floraison devrait être atteinte à la fin de la semaine. La floraison semble bonne pour la majorité des cultivars. Outre certaines journées venteuses moins propices à l’activité des abeilles, de belles conditions pour la pollinisation sont et ont été présentes.   Avec le temps chaud actuel, la chute des pétales a déjà débuté dans les sites les plus chauds. Selon le modèle phénologique, le stade calice devrait être atteint, aujourd’hui (27 mai), dans la région du sud-ouest de Montréal et, dans les prochains jours, pour la plupart des régions. Consultez le sommaire du RAP pour l’ensemble des observations et prévisions par région.   TAVELURE ET FEU BACTÉRIEN (V. Philion) Trop chaud pour le feu? Consultez la Foire aux questions  de Vincent Philion pour trouver réponse à cette question et aux autres qui se posent actuellement face à cette importante maladie. Après le beau temps, la pluie... Les risques de feu bactérien des derniers jours ne doivent pas faire oublier que la pluie prévue pour aujourd’hui et jusqu’au 31 mai sera très favorable à la tavelure du pommier. Le retour de la pluie marque aussi la fin d’une période « relativement » favorable au blanc du pommier, même si aucune infection n’a été prédite par RIMpro.     Serenade comme second violon… En production biologique ou sans antibiotique, la levure Blossom Protect est le meilleur produit pour réprimer le feu bactérien. Malheureusement, les distributeurs seraient en rupture de stock, et les alternatives sont moins efficaces. Pendant Lire la suite
Pommier, Avertissement No 7, 20 mai 2020
20 mai 2020
Développement des pommiers. Clinique virtuelle sur la brûlure bactérienne et l'éclaircissage des pommiers. Maladies, insectes et acariens. Opérations durant la floraison. Observations et prévisions du réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (F. Pelletier et G. Chouinard) Pour le cultivar McIntosh, en date du 19 mai, les stades observés dans les différentes régions pomicoles sont les suivants : Le stade « bouton rose » est atteint dans la région du sud-ouest de Montréal. Les pommiers sont encore au stade « prébouton rose » en Montérégie et dans Missisquoi, mais quelques sites plus hâtifs en Montérégie ont atteint le stade « bouton rose » le 18 mai. Le stade « prébouton rose » a été atteint le 18 mai en Estrie et le 19 mai dans les Laurentides pour les sites les plus hâtifs de ces régions. Le stade « débourrement avancé » a été atteint le 17 mai dans la région de Québec. Selon le modèle phénologique et les prévisions météorologiques des prochains jours, la pleine floraison serait atteinte en fin de semaine dans la région du sud-ouest de Montréal. Veuillez consulter le sommaire du RAP pour l’ensemble des prévisions et observations par région.   CLINIQUE VIRTUELLE SUR LA BRÛLURE BACTÉRIENNE ET L'ÉCLAIRCISSAGE DES POMMIERS (E. Barriault)     La pandémie forçant toujours vos conseillers à rester confinés, le Réseau-pommier vous convie le vendredi 22 mai à 13 h à son prochain webinaire, sous la forme d’une clinique virtuelle sur la brûlure bactérienne (feu bactérien) et l'éclaircissage des pommiers. Cliquez sur l'image ci-dessus pour vous inscrire. Si le lien ne fonctionne pas, envoyez un courriel à inscriptionswebinaires@gmail.com avec la mention « Inscrivez-moi » pour recevoir les informations de connexion. Au programme de la clinique : Stratégies de lutte contre le feu bactérien, par Vincent Philion (IRDA), Vicky Filion (Club de producteurs Sud-Ouest) et Evelyne Barriault (MAPAQ) : Présentation d’un Lire la suite
Pommier, Avertissement No 6, 13 mai 2020
13 mai 2020
Développement des pommiers. Tavelure, punaise terne, hoplocampe, carpocapse et acariens. Observations et prévisions du réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (F. Pelletier et G. Chouinard) Le temps froid des derniers jours a fortement ralenti le développement des pommiers. Pour le cultivar McIntosh, en date du 13 mai, les stades observés dans les différentes régions pomicoles sont les suivants : Plusieurs bourgeons sont au stade « prébouton rose » dans la région du sud-ouest de Montréal. Ce stade (75 % des bourgeons) devrait être atteint le 14 mai selon le modèle prévisionnel. Les pommiers sont encore au stade « débourrement avancé » dans les régions de la Montérégie et de Missisquoi, mais ils s’approchent du stade « prébouton rose ». Le stade « débourrement avancé » a été atteint le 8 mai dans les Laurentides et le 11 mai en Estrie pour les sites les plus hâtifs de ces régions. Le stade « débourrement » a été atteint le 7 mai dans la région de Québec et le stade « débourrement avancé » devrait être observé incessamment. Quelques épisodes de températures sous le point de congélation ont également été observés pour l’ensemble des régions. Des dégâts causés par le gel ont été rapportés par les observateurs du Réseau, notamment en Montérégie, mais sur une minorité de bourgeons seulement. Le début de saison est également caractérisé par une faible quantité de précipitations cumulées dans plusieurs régions, particulièrement dans les régions du sud-ouest de Montréal, de la Montérégie, de Missisquoi et des Laurentides. Veuillez consulter le sommaire du RAP pour obtenir les détails régionaux.   TAVELURE  (V. Philion)   Célébrer le début de la tavelure : il faut arroser ça! Alors que les spores sont prêtes depuis plus d’un mois et battent des records d’éjection (au laboratoire), et que le feuillage se déploie depuis des semaines pour les accueillir, la pluie, nécessaire à l’éjection et l’infection de la tavelure, Lire la suite
Pommier, Avertissement No 5, 6 mai 2020
06 mai 2020
Développement des pommiers. Stratégies contre la tavelure, la punaise terne et les acariens. Réservez vos ruches. Observations et prévisions du réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (F. Pelletier et G. Chouinard) Pour le cultivar McIntosh, les derniers stades observés dans les différentes régions pomicoles sont les suivants : Le débourrement avancé a été atteint le 4 mai dans les régions de la Montérégie et de Missisquoi. Le débourrement a été atteint le 29 avril dans les Laurentides et le 1er mai en Estrie pour les sites les plus hâtifs de ces régions. Selon les prévisions des prochains jours, le stade prébouton rose est prévu pour le 13 mai dans les sites les plus hâtifs au sud-ouest de Montréal et le stade débourrement, pour le 14 mai dans la région de Québec (voir le sommaire du RAP en fin de communiqué pour l’ensemble des prévisions et observations par région). TAVELURE  (V. Philion) Le bicarbonate seul… souffre de l’absence du soufre Le bicarbonate de potassium est homologué au Canada contre la tavelure du pommier depuis 2017. Tant que le bicarbonate est employé correctement en visant les ascospores en cours d'infection, ce produit est efficace et a l'immense avantage d'avoir un impact négligeable sur l'environnement et les humains. La version « générique » du SIROCCO (homologation 31091). Mélanger le bicarbonate générique avec du soufre (ex. : KUMULUS, MICROTHIOL) augmente l'efficacité et la période pendant laquelle le traitement maintient son efficacité. Le mélange reste une solution sécuritaire et bon marché pour lutter contre la tavelure. Le soufre est complémentaire au bicarbonate : il est efficace au cours des premières heures suivant l'infection, alors que le bicarbonate agit aussi sur les spores qui sont rendues plus loin dans leur développement. L'affiche PFI distribuée aux producteurs cette année décrit l'utilisation du bicarbonate et un bulletin explique en détail le mode d'emploi.   Survivre à un tir Lire la suite
Pommier, Avertissement No 4, 29 avril 2020
28 avril 2020
Développement des pommiers. Tavelure. Observations et prévisions du réseau. SITUATION DANS LES VERGERS  (F. Pelletier et G. Chouinard) Pour le cultivar McIntosh, le stade « débourrement » (75 % des bourgeons ouverts) est atteint dans la région du sud-ouest de Montréal. En Montérégie et dans la région de Missisquoi, ce stade a été atteint le 27 avril dans les sites les plus hâtifs. Selon les prévisions du modèle de développement du pommier, le stade « débourrement » sera atteint à la fin de la semaine en Estrie et dans les Laurentides (voir le sommaire du RAP pour l’ensemble des prévisions par régions).    À peine quelques captures de punaise terne et très peu d’activités ont été observées jusqu’à maintenant par les observateurs du Réseau. Des captures de noctuelle du fruit vert sont rapportées dans les vergers pilotes du Réseau. Les premières captures de mineuse marbrée et de tordeuse à bandes rouges ont également été observées dans la région du sud-ouest de Montréal. La noctuelle du fruit vert est facile à trouver avec un piège à phéromone, mais il s'agit d'un ravageur mineur en PFI Francine Pelletier (IRDA)   Le nombre d’œufs du tétranyque rouge est variable parmi les vergers dépistés jusqu’à présent, mais des observateurs du Réseau rapportent que plusieurs sites ont atteint le seuil d’intervention pour l’huile. Des interventions ont également été recommandées dans certains blocs contre la cochenille virgule et la cochenille ostréiforme. TAVELURE  (V. Philion) Dans les vergers où il y aura assez de feuillage exposé à la fin de la semaine, le modèle Première infection de 2020 selon RIMpro. Même si les prévisions météorologiques peuvent changer d’ici là, soyez prêt à intervenir. Les rares éjections prédites avec la pluie dans la nuit de mercredi à jeudi ne sont pas à risque, mais la pluie prévue durant le jour le vendredi 1er mai s’annonce assez importante pour provoquer une bonne éjection. Lire la suite
Pommier, Avertissement No 3, 22 avril 2020
20 avril 2020
Développement des pommiers. Tavelure. Aide financière disponible pour la confusion sexuelle du carpocapse. Vergers-vitrine : à observer via Internet cette année. Observations et prévisions du réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (G. Chouinard) En date du 21 avril, la quasi-totalité des pommiers est toujours au stade dormant même si des pointes vertes sont visibles par endroits. Rappelez-vous que l'on considère que le stade débourrement est atteint lorsque 75 % des bourgeons présentent des pointes vertes. Le temps froid retarde donc l'arrivée de ce stade, mais la tavelure est prête à agir; alors suivez le développement de près.   TAVELURE  (V. Philion) L'information la plus récente sur le développement de la tavelure est disponible sur la plateforme PFI du Réseau-pommier. Des ascospores sont prêtes à l’éjection dans les cinq régions pomicoles autour de Montréal (Sud-Ouest, Laurentides, Montérégie, Missisquoi et même en Estrie). Cependant, les infections de tavelure ne sont possibles que si la météo les favorise et que la « cible » verte est assez grande pour que les spores puissent l’atteindre. Avant le débourrement, il n’y a pas de cible à infecter. Dans les vergers commerciaux, la première petite pointe verte n’offre pas une surface suffisante pour s’inquiéter. Par la suite, la situation évolue plus rapidement. Le fait que plusieurs spores soient prêtes en avance augmente les chances d’atteindre la cible, mais comme les spores ne sont pas très nombreuses dans les vergers propres et tant que la cible reste petite, les risques restent limités. Il est encore temps d’agir pour limiter la production des spores.   AIDE FINANCIÈRE POUVANT ATTEINDRE 90 % POUR LA LUTTE AU CARPOCAPSE PAR CONFUSION SEXUELLE (A. Charbonneau et D. Cormier) Les frais d’achat des diffuseurs et des pièges Delta sont subventionnés à 70 % par le volet 1 du Programme Prime-Vert. Une aide financière de 90 % est possible pour les entreprises Lire la suite
Pommier, Avertissement No 2, 15 avril 2020
14 avril 2020
Développement des pommiers. Tavelure. Acariens. Les services du Réseau-pommier en 2020. Observations et prévisions du réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (G. Chouinard) En date du 14 avril, les pommiers sont encore au stade dormant (cv. McIntosh), mais le stade débourrement devrait être atteint dans environ une semaine dans le sud-ouest du Québec. Consultez le tableau sommaire (au bas de ce communiqué) pour des informations région par région. TAVELURE (V. Philion) Les premières spores de la tavelure du pommier (ascospores) sont arrivées à maturité et certaines sont prêtes à l’éjection depuis le jeudi 9 avril. Les spores sont donc très en avance sur le débourrement. 1. Mieux vaut prévenir que guérir : Consultez le billet publié sur la plateforme PFI le 14 avril : ici.  Les traitements fongicides ne sont pas utiles avant l’apparition des premières feuilles (stade débourrement), mais c’est actuellement un bon moment pour finaliser la préparation de votre pulvérisateur. Ne planifiez pas en fonction de « sauter » le premier traitement de l’année. 2. Broyage de la litière et urée en complémentarité : Le broyage des feuilles de la litière avant le début de la saison permet de détruire une grande partie des spores qui sont à l'origine des infections de tavelure au printemps. En principe, l'application d'urée au sol a le même objectif, mais les résultats sont moins « visibles » puisque la dégradation de la litière prend plusieurs jours. Selon l'équipement disponible, il peut être techniquement plus simple de broyer au centre des rangées et appliquer l'urée sur le rang. Dans les deux cas, l'effort investi pour rejoindre un maximum de feuilles est déterminant. Pour l'urée, le traitement « classique » est fait avec une solution de 50 kg par hectare dans un volume d'eau suffisant pour dissoudre l’urée. Les Américains préconisent près de 1 000 litres d’eau par hectare (40 lb d’urée dans 100 gallons par acre), mais il n’est pas Lire la suite
Pommier, Avertissement No 1, 8 avril 2020
06 avril 2020
Développement des pommiers. Phytoprotection en période de pandémie. Nouveautés et prévisions du réseau. DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (G. Chouinard) En date du 6 avril, les prévisions les plus hâtives pour le débourrement pointent pour le 21 avril dans le sud-ouest du Québec, mais comme nous le savons tous, c'est la météo qui décide de tout en matière de développement. Consultez notre sommaire hebdomadaire pour de l'information région par région, mais pour un suivi en temps réel, consultez la page des modèles sur la plateforme PFI.   CLINIQUE DE DÉBUT DE SAISON EN MODE VIRTUEL (E. Barriault) À l’approche de la nouvelle saison, nous vous invitons, compte tenu de la pandémie, à une clinique en webdiffusion.  L’activité est une initiative du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) de la Montérégie-Ouest, mais elle est offerte gratuitement à tous les producteurs. Elle aura lieu ce jeudi 9 avril 2020 de 10 h 30 à midi. Au programme : Conseils pour adapter sa stratégie de lutte contre la tavelure durant la saison 2020, avec les nouvelles restrictions concernant les fongicides  Comment utiliser le bicarbonate de potassium Rappel des conditions de réussite pour la lutte par confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme. Ne manquez pas cette occasion de poser vos questions à nos experts : Vincent Philion, phytopathologiste et Daniel Cormier, entomologiste à l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA). Pour vous inscrire, c'est ici.   LE SUIVI PHYTOSANITAIRE RESTE UN SERVICE ESSENTIEL MÊME DANS LA SITUATION ACTUELLE (G. Chouinard) L'Ordre des agronomes du Québec (OAQ) rappelait récemment à ses membres que les agronomes doivent continuer leurs services aux agriculteurs afin de contribuer à la production alimentaire du Québec. Sont jugés essentiels, en date du 6 avril, le dépistage pour recommandations de traitements phytosanitaires et l'accompagnement Lire la suite
Pommier, Avertissement No 17, 7 août 2019
08 août 2019
Mouche de la pomme, scarabée japonais, taille d'été, eau et calcium; pour en savoir plus en période estivale.     DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS  (G. Chouinard) Le déficit en pluie que nous connaissons actuellement n’est pas propice au bon développement de la récolte à venir. Le calibre des pommes est inférieur au calibre habituel à pareille date, et des opérations comme l’éclaircissage manuel des fruits (voir plus bas) et l’irrigation sont requises dans bon nombre d’exploitations – veillez à évaluer la situation dans la vôtre!   INSECTES ET ACARIENS (F. Pelletier et G. Chouinard) Avec la fin de la 1re génération, les captures de carpocapses étaient faibles dans la plupart des vergers, depuis la dernière semaine de juillet. Ces derniers jours, le début du vol de la 2e génération du carpocapse a toutefois été observé en Montérégie-Ouest et dans les Laurentides. Les captures de la mouche de la pomme sont variables d’un verger à l’autre, mais dans l’ensemble, moins de la moitié des parcelles ont atteint le seuil d’intervention jusqu’à maintenant. Selon le modèle prévisionnel, le pic de captures a été atteint, la semaine dernière, dans les régions les plus chaudes (sud-ouest et Montérégie), et il sera atteint la prochaine semaine, en Estrie et dans les Laurentides (voir le sommaire de la semaine). Les observateurs du Réseau rapportent une augmentation des populations d’acariens phytophages dans certaines parcelles, mais jusqu’à présent, les populations demeurent sous les seuils d’intervention, dans la majorité des cas. De plus, leurs prédateurs naturels sont présents en grand nombre sur plusieurs sites. En effet, on compte d’importantes populations de phytoséides et une forte présence de punaises de la molène dans plusieurs vergers; et ces punaises sont 100 % utiles durant l'été, ne l'oublions pas. La présence localisée de punaises pentatomides et Lire la suite
1 à 10 sur 37
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.