Ajouté à Mes favoris.

Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire
Logo Agri-Réseau
S'informerLe savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

S'informer

Le savoir et l'expertise du réseau agricole et agroalimentaire

Chargement en cours

Filtrer la recherche 
  • Sujet(s) :
  • Production(s) :
Format
Type de contenu
Date de début
Date de fin
Régions
6503 documents disponibles

Nouveau

19 juin 2024
Bio-insecticides, insecticides et fongicides foliaires homologués dans la culture du maïs sucré en 2024
Bleuet en corymbe, Avertissement No 11, 19 juin 2024

Nouveau

19 juin 2024
La saison maintient son avance de près de 7 jours sur l'année dernière. Début de véraison chez les cultivars plus hâtifs. Le moment est propice au dépistage des plants atteints de virus et phytoplasmes. Premières captures de la drosophiles à ailes tachetées, de la mouche du bleuet et du scarabée japonais. STADES DE DÉVELOPPEMENT   Fruits verts Centre-du-Québec, 18 juin 2024 Photo : Julie Street, agr. (Club Durasol Drummond inc.) 2e pousse annuelle (celles vert-pâle à rouge) Monmtérégie, 18 juin 2024 Photo : Groupe Pleine-Terre   Régions Stade moyen du cultivar 'Patriot' Bourgeons à fruits Bourgeons à feuilles Montérégie Fruit vert à début véraison Élongation des pousses à point noir Laurentides et Lanaudière Fruit vert Élongation des pousses à point noir Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Fruit vert Élongation des pousses à point noir Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale Fruit vert Élongation des pousses à point noir Bas-Saint-Laurent Fruit vert (grosseur petit pois) Élongation des pousses à point noir Liste et photos des stades du bleuet en corymbe : Highbush blueberry growth stages table (en anglais) Note : selon votre emplacement, les stades atteints par les bleuetiers peuvent différer et être plus ou moins avancés   ÉTAT DE SITUATION ET MÉTÉO   Il n'y a pas plus tard que la fin de semaine dernière, le mercure frolait 2 °C par endroits. Tout un contraste avec les 35 °C atteints en ce mercredi. Des orages localisés ont généré des épisodes de grêle, notamment dans le sud du Québec. Jusqu'à 10 % de fruits meurtris sont rapportés dans certaines bleuetières. Avec cette chaleur, rien de surprenant à ce que les premiers signes de véraison soient déjà rapportés en Montérégie. Certaines pousses annuelles dont la croissance semblait terminée débourrent une seconde fois (photo ci-haut). Phénomène qui n'a rien d'anormal puisque jusqu'à trois pousses annuelles sont observées certaines années. Assurez-vous Lire la suite
Fraise, Avertissement No 11, 19 juin 2024

Nouveau

19 juin 2024
Conditions météo. Stades de développement. Première capture de drosophile à ailes tachetées. Scarabée du rosier. Augmentation des symptômes d'alimentation des cicadelles sur le feuillage. Autres insectes et acariens. Pourriture amère. Autres maladies. CONDITIONS MÉTÉO Au cours de la dernière semaine, les températures ont été fraîches au début de la période, puis la canicule s'est installée à partir du 18 juin.  Les précipitations de la dernière semaine ont été faibles, soit entre 0 et 15 mm. La saison 2024 conserve son avance sur les saisons précédentes. La chaleur élevée actuelle va faire mûrir les fruits rapidement. Voir le sommaire agrométéorologique pour plus de détails.   STADES DE DÉVELOPPEMENT   Régions Hâtif* Jewel** Montérégie Fin récolte   Récolte Laurentides et Lanaudière   Fin récolte Récolte Estrie, Centre-du-Québec et Mauricie Fin récolte   Récolte Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale Fin récolte Récolte Bas–Saint-Laurent, Gaspésie et Saguenay–Lac-Saint-Jean Début récolte Début fruits rouges * Stade le plus hâtif (fraise d'automne ou hâtive sous bâche) ** Variété témoin Note : Le tableau ci-dessus indique les stades les plus avancés selon l'information reçue des collaborateurs. ND : non disponible* Stade le plus hâtif (fraise d'automne ou hâtive sous bâche)   PREMIÈRE CAPTURE DE DROSOPHILE À AILES TACHETÉES Une première capture de drosophile à ailes tachetées (mâle) à été rapportée dans un champ de fraises d'automne à Oka dans les Laurentides.  Pour les stratégies de dépistage et d'intervention, consultez la fiche technique La drosophile à ailes tachetées dans les petits fruits.   Mâle de drosophile à ailes tachetées Laboratoire de diagnostic en phytoprotection (MAPAQ)   SCARABÉE DU ROSIER Cette semaine, les premiers individus ont été observés dans des fraisières dans les Laurentides. N’hésitez pas à consulter votre agronome au besoin ainsi que la fiche d’IRIIS phytoprotection Lire la suite

Nouveau

19 juin 2024
Homologations d’urgence et utilisation de systèmes fermés
Pommier, Avertissement No 12, 19 juin 2024

Nouveau

19 juin 2024
Développement des pommiers. Chaleur et sécheresse. Maladies : suivi résistance (tavelure). Insectes : carpocapse de la pomme, charançon de la prune, acariens et scarabée du rosier. Observations et prévisions du Réseau-pommier.   DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS (S. Gervais) Voici les diamètres moyens atteints selon les régions pour le cv. 'McIntosh' :  MONTÉRÉGIE, LAURENTIDES et ESTRIE : 25-30 mm. QUÉBEC et CHAUDIÈRE-APPALACHES : 19 à 25 mm. avertissement N° 8 du 22 mai 2024 pour la stratégie postflorale et la section éclaircissage. La chute de juin est toujours observée et s’accentue depuis une semaine dans les régions plus au sud, selon quelques collaborateurs. Des températures chaudes extrêmes affectent l’ensemble des régions au Québec en ce moment et peu de précipitations ont été enregistrées au cours de la dernière semaine. Référez-vous à l’avertissement N° 10 du 5 juin 2024 afin de limiter les impacts négatifs de la sécheresse sur vos pommiers.   Températures du 19 juin 2024 Source : Prévimétéo Du temps violent pourrait frapper plusieurs régions au Québec au cours des prochains jours. Si votre verger reçoit de la grêle, référez-vous à l’avertissement N° 11 du 12 juin 2024. Une intervention dans les premières heures suivant l'épisode de grêle est cruciale afin de limiter les risques causés par la brulure bactérienne.   SUIVI DE LA RÉSISTANCE (V. Philion) Dans les vergers où des taches de tavelure sont apparentes, il est possible de tester l’efficacité des fongicides contre la population de tavelure présente localement. Pour la procédure à suivre, consultez l'avertissement N° 8 du 22 mai 2024. Les échantillons reçus après le 30 juin 2024 ne seront pas testés. Il est possible d’arrêter les traitements sur quelques arbres avant la fin des infections primaires pour assurer l’apparition de taches et améliorer les probabilités de réussite de ce test.    INSECTES RAVAGEURS (S. Lire la suite
Cucurbitacées, Avertissement No 4, 19 juin 2024

Nouveau

19 juin 2024
Premiers foyers de tache angulaire. Tache septorienne dans la citrouille en Chaudière-Appalaches. Tache alternarienne faiblement présente dans le melon brodé. Des avis de traitements sont en cours contre la chrysomèle : attention aux températures caniculaires. Perceur de la courge en vol. Mildiou au New Jersey.     ÉTAT DES CULTURES   La période du 12 au 18 juin a été marquée par les contrastes. En début de période, les températures ont été autour des moyennes de saison avec des nuits fraîches, particulièrement pour celles du 15 et 16 juin. Par la suite, le mercure a monté pour atteindre des températures caniculaires. Les précipitations ont été éparses, selon les secteurs. Les sarclages se font bien, car les sols sont secs en surface, mais heureusement encore humides en profondeur pour les cultures. Des blessures d'abrasion et de frottement sont signalées dans quelques champs. Les maladies sont à surveiller plus attentivement. La chrysomèle a été signalée partout depuis les sept derniers jours. Les récoltes se poursuivent dans le concombre et les courgettes, où peu de cas de mauvaise pollinisation sont constatés.  Le sommaire agrométéorologique cucurbitacées vous présente le tableau des précipitations et des degrés-jours cumulés pour chacune des régions.   MALADIES FOLIAIRES On rapporte l’apparition de quelques foyers de tache angulaire (Pseudomonas syringae) sur des plants de concombre, en Chaudière-Appalaches, au Centre-du-Québec et en Montérégie. Des lésions sont également rapportées dans le melon d’eau en Chaudière-Appalaches, au Centre-du-Québec et dans Lanaudière. En Montérégie, en plus du concombre, la tache angulaire est rapportée en faible quantité dans le melon brodé, la courge d’hiver et la courgette. Il est rare qu’on ait à traiter contre la tache angulaire dans la courgette. Pour le concombre et pour les autres cultures si elles sont au stade végétatif, il vaut mieux traiter les plants Lire la suite
Pépinières ornementales, Avertissement No 9, 18 juin 2024

Nouveau

18 juin 2024
Scarabée du rosier. Suivi du tétranyque de l’épinette. Symptômes de la brûlure bactérienne des rosacées.   SCARABÉE DU ROSIER   Scarabée du rosier sur une rose Photo : IQDHO Des scarabées du rosier (Macrodactylus subspinosus) adultes ont été dépistés dans différentes régions du Québec. En plus du rosier, ils se nourrissent de plusieurs plantes hôtes comme l’hydrangée, le lilas, le chêne ainsi que d’autres vivaces, arbustes et arbres.   Ils percent les boutons floraux et mangent les fleurs et les feuilles. Les feuilles peuvent être complètement squelettisées. Le biopesticide BEETLETERMINATOR (Bacillus thuringiensis subsp.galleriae (souche SDS-502)) est homologué en application foliaire contre les scarabées du rosier adultes en pépinière. Fiche technique Scarabée du rosier SUIVI DU TÉTRANYQUE DE L'ÉPINETTE   Dommages de tétranyques de l'épinette sur un thuya Photo : IQDHO On nous a rapporté des cas isolés d’augmentation des populations de tétranyque de l’épinette (Oligonychus ununguis) dans certaines cédrières. Un suivi serré est recommandé dans les cultures de thuyas; le battage permet de détecter le ravageur et les prédateurs qui effectuent un contrôle naturel des populations de tétranyques. Pour ce faire, on donne 5 petits coups francs avec la main sur un groupe de 3 à 4 rameaux de thuyas situé dans le tiers central ou inférieur du plant. Les acariens sont recueillis sur une surface blanche (une feuille de papier, par exemple) de 8,5 po X 11 po préalablement installée sous les rameaux. Un projet de recherche mené par l’équipe du RAP Pépinières ornementales a permis d’observer qu’il n’y avait aucun dommage lorsque moins de 50 à 75 tétranyques de l’épinette étaient comptés par battage. Il faut toutefois prendre en compte la présence et la quantité de prédateurs avant d’intervenir, si nécessaire. Lorsque présents, ces alliés peuvent réduire rapidement le nombre de tétranyques. Les dommages débutent sur le vieux feuillage. Les Lire la suite
Bleuet nain, Avertissement No 7, 18 juin 2024

Nouveau

18 juin 2024
Stade d’intervention pour le traitement de la vesce jargeau. Arrachage des mauvaises herbes. Stade d’intervention pour le traitement des mauvaises herbes plus hautes que le bleuetier. Stade d’intervention pour le traitement du panic capillaire. Livrée des forêts. Cigale. Mouche du bleuet. Stade d’intervention pour le traitement de la tache septorienne. STADE D'INTERVENTION POUR LE TRAITEMENT DE LA VESCE JARGEAU Le stade pour le contrôle de la vesce jargeau, soit le début de sa floraison, est atteint au Saguenay–Lac-Saint-Jean et il est à surveiller sur la Côte-Nord. Pour plus de détails concernant le traitement de la vesce jargeau, voir l’avertissement N° 5 du 4 juin 2024. ARRACHAGE DES MAUVAISES HERBES Au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord, les mauvaises herbes sont assez longues pour pouvoir être arrachées. Pour plus de détails concernant l’arrachage des mauvaises herbes, voir l’avertissement N° 4 du 28 mai 2024.   STADE D'INTERVENTION POUR LE TRAITEMENT DES MAUVAISES HERBES PLUS HAUTES QUE LE BLEUETIER  Au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord, le stade d’intervention pour le traitement des mauvaises herbes en humectation avec le glyphosate au super-éponge ou au hockey est atteint dans les champs en végétation. Pour plus de détails concernant le traitement des mauvaises herbes plus hautes que le bleuetier, voir l’avertissement N° 6 du 11 juin 2024. STADE D’INTERVENTION POUR LE TRAITEMENT DU PANIC CAPILLAIRE  Le panic capillaire est présent au Saguenay–Lac-Saint-Jean depuis plusieurs années. Son potentiel d’infestation étant élevé, un dépistage est fortement suggéré afin d’intervenir dès son apparition dans les champs. Avec la saison hâtive, le stade de traitement de 7 cm du panic capillaire est déjà à surveiller au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord.   Panic capillaire Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection (MAPAQ) Pour plus d’information sur le panic capillaire et les méthodes Lire la suite
Vigne, Avertissement No 8, 14 juin 2024

Nouveau

14 juin 2024
Les cépages hâtifs sont en fin de floraison sur les sites les plus chauds et en début de floraison dans les régions plus froides. Insectes : scarabée du rosier présent en grand nombre dans plusieurs régions; tordeuse de la vigne et alypie à surveiller. Maladies : mildiou et pourriture grise à surveiller. Seuil critique atteint pour le blanc (oïdium) sur les cépages sensibles. Épamprage et effeuillage; de bonnes stratégies de lutte intégrée.   DÉVELOPPEMENT PHÉNOLOGIQUE   Les températures chaudes et humides de la dernière semaine ont accéléré la croissance des vignes. Les cépages hâtifs sur les sites les plus chauds de la Montérégie ont atteint le stade « fin floraison, nouaison » (EL27), tandis que les raisins de table ont atteint le stade « 80 % floraison » (EL25).  En termes d'accumulation de degrés-jours base 10, le début de la saison 2024 est toujours en première position dans le comparatif 2015-2024.           Consultez Agrométéo Québec pour un visuel provincial de l'état d'avancement du développement des cépages à débourrement hâtif et semi-tardif ainsi que d'autres modèles bioclimatiques sur la vigne.   Phénologie des cépages à débourrement hâtif au 12 juin 2024 Source : Agrométéo Québec Phénologie des cépages à débourrement semi-tardif au 12 juin 2024 Source : Agrométéo Québec   INSECTES ET ACARIENS   Scarabée du rosier (Macrodactylus subspinosus) Montréal-Laval-Lanaudière, Montérégie-Est et Montérégie-Ouest Le scarabée du rosier est l'insecte qui retient notre attention cette semaine. Il est présent dans plusieurs régions et en assez grand nombre. Lorsque les populations sont importantes, cet insecte peut faire des dommages importants en se nourrissant des inflorescences. Une technique de dépistage est très bien décrite dans ce bulletin d'information.  Le dépistage se fait sur 25 plants. Une intervention Lire la suite
Pomme de terre, Avertissement No 6, 14 juin 2024

Nouveau

14 juin 2024
Météo : retour du temps plus frais et précipitations notables, mais hétérogènes. Développement de la culture : conditions favorables, mais levée parfois variable. Insectes : doryphores plus actifs, intervention à venir par endroits; captures de la cicadelle de la pomme de terre stables, mais plus rapportées; activité restreinte d’autres ravageurs. Maladies : températures favorables au mildiou de la pomme de terre, d’autres maladies présentes, mais faiblement. Mauvaises herbes : interventions de prélevée généralement terminées, contrôle à compléter par endroits en postlevée; cas du souchet comestible.     CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES   Pour la période du 7 au 13 juin, c'était le retour du temps plus frais, et ce, partout à travers la province. Le mercure s’est généralement maintenu sous à près des moyennes de saison, le jour, mais il a été un peu plus élevé en fin de période. Cependant, les nuits ont été généralement douces (voir le sommaire agrométéorologique). Les cumuls de précipitations ont été élevés, mais de manière hétérogène, et un peu plus faibles au sud. En plusieurs endroits, des précipitations ont été enregistrées sur plusieurs jours, dont du 6 au 10 juin (voir la carte des précipitations cumulées au cours des sept derniers jours). Pour la période qui débute (14 au 20 juin), Environnement Canada indique des températures plutôt de saison jusqu’à lundi, puis des valeurs possiblement records par la suite. Un peu de pluie est possible le vendredi 14 juin, mais à priori rien ou presque par la suite.      DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE Les températures plus modérées, accompagnées de précipitations et de temps souvent humide, ont favorisé la croissance active des plants plus avancés, avec entre autres un début de floraison et/ou une initiation de la tubérisation. Cependant, dans certaines régions, pour des semis plus tardifs, des collaborateurs rapportent une émergence plus Lire la suite
1 à 10 sur 6503
Infolettre Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)

M'abonner au RAP

En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous acceptez le stockage de ces témoins de connexion sur votre appareil. Ceux-ci permettent au CRAAQ de générer des statistiques et d'améliorer votre expérience utilisateur. Vous pourrez les désactiver en tout temps dans votre fureteur Web.

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.